Ali Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles répondent à Ouyahia et Boukrouh 

Taleb Ibrahimi
L'ancien ministre des Affaires étrangères Ahmed Taleb Ibahimi. New Press

Par Hani Abdi – Les trois personnalités nationales ayant lancé le 7 octobre dernier un appel à la mobilisation pour dépasser la crise que traverse le pays répondent aux critiques des tenants du pouvoir, mais aussi de l’ancien ministre Noureddine Boukrouh.

Dans un communiqué publié aujourd’hui par le quotidien El Watan, ce «trio» composé du général à la retraite Rachid Benyelles et des anciens ministres Ali Yahia Abdennour et Ahmed Taleb Ibrahimi, assurent qu’ils sont animés par le seul intérêt national. Ces trois personnalités estiment qu’elles sont trop âgées pour avoir d’autres visées que celle de servir leur pays. «Au crépuscule de leur vie, les signataires de la déclaration du 7 octobre dernier tiennent à préciser qu’en lançant leur appel, ils n’avaient aucune ambition politique ou un quelconque désir d’occuper l’espace médiatique pour faire parler d’eux», lit-on dans le communiqué. Ces trois personnalités affirment inscrire leur réaction «loin des polémiques stériles». Elles soulignent que «contrairement à ce que déclarent l’un des principaux tenants du pouvoir et certains de leurs suppôts», leur seul objectif était d’attirer l’attention de l’opinion publique sur la situation extrêmement préoccupante que traverse le pays. Il s’agissait pour eux de «contribuer modestement au rassemblement des forces patriotiques afin d’imposer pacifiquement l’instauration d’un régime démocratique et permettre l’avènement d’une nouvelle génération de dirigeants des femmes et des hommes, en phase avec leur siècle et en pleine possession de leurs capacités physiques et intellectuelles».

Ali Yahia, Benyelles et Taleb Ibrahimi disent espérer que les sacrifices consentis pour la libération du pays «n’auront pas été vains».

Ces trois personnalités ont répondu ainsi aux critiques notamment d’Ahmed Ouyahia et d’autres hommes politiques soutenant le président Bouteflika. Ahmed Ouyahia avait affirmé que l’ère des coups d’Etat et d’accession à la présidence sur le dos des chars et révolu. Les trois personnalités ont également répondu à l’ancien ministre et fondateur du PRA, Noureddine Boukrouh, qui les a vivement attaqués en les accusant de «plagiat». Nourreddine Boukrouh leur a même demandé de se taire en qualifiant leur démarche de «mesquine».

«Pour éviter le naufrage et sauver ce qui peut l’être encore, nous devons taire nos divergences culturelles, linguistiques et politiques pour crier à l’unisson ‘ça suffit’ ! Pour nous faire entendre et faire barrage à ceux qui ont confisqué notre destin depuis près de vingt ans, nous devons parler d’une seule voix et nous mobiliser derrière ceux des partis d’opposition qui s’engageront à respecter un programme d’action commun, visant l’instauration de la démocratie, l’application de la justice sociale et le respect des libertés individuelles et publiques», avaient écrit ces trois personnalités dans leur appel du 7 octobre.

H. A.

Comment (18)

    Anonyme
    31 octobre 2017 - 18 h 51 min

    Avec toutes ces marmelades de ces derniers temps , on a confiance en personnes !




    1



    1
    Mello
    31 octobre 2017 - 16 h 26 min

    Bien que la situation soit preoccupante, il ne faut pas creer une diversion , car c’en est une , afin de disculper tout le pouvoir , auquel ces trois personnalite ont appartenu, de sa gestion chaotique ou catastrophique depuis 1962. Le President n’est qu’un element de ce systeme, bien qu’il soit le premier responsable de cette situation . Que vaut alors leur appel a l’armee pour garder sa neutralite ? Pourtant ils savent tres bien comment fonctionne le pouvoir en Algerie, c’est une repartition equitable des responsabilites entre toutes les franges de ce pouvoir afin de garder un equilibre parfait. A ce jour , ils doivent comprendre que la base de sustentation se retrecit par l’effet nefaste de cette rente qui s’amenuise. Ce pouvoir tiendra ce qu’il peut , mais il finira par disparaitre comme toute chose vivante.




    2



    2
    Aicha Benguendouze
    31 octobre 2017 - 12 h 42 min

    Ali Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles répondent à Ouyahia et Boukrouh….56 partis politiques qui se présentent aux prochaines élections…on voit qu’ il y a une belle entente entre tous les nationalistes et patriotes algériens dans notre pays. Rakoum tetfahmou….bezef….bezef fel Bled. « Algerian society is extremely POWER ORIENTED » disent les experts…l adoration du pouvoir, de la Riyassa…naturellement avec tout ce qui va avec le pouvoir, le fric, le sexe et un peu la religion musulmane pour la décoration…56 idées différentes pour ces élections en Algérie. 56 plans de développement de l Algérie sur le plan politique, sociale, économique, militaire et sécurité nationale, , mais nous sommes un peuple de génies….
    La pauvre population algérienne qui va écouter ces 56 futurs leaders et décider individuellement…? Alors que people ne demande que la sécurité l’école pour les enfants et apprendre un métier, l’éducation supérieure et la formation professionnelle et un système de santé équitable et juste pour tous les citoyens mais naturellement un boulot qui permettra une survie digne a toute sa famille sous un toit au cout raisonnable… le reste des discours pleins de blabla bla….
    le peuple s en fout éperdument…les 44 millions de citoyens algériens ont les yeux rivés sur la réalité quotidienne et non sur la belle et grande rhétorique pour les endormir ou les faire rêver a des chimères pour un soit disant un avenir très lointain bien meilleur  » Life is like it is now daily and not like it should be…. »
    chers 56 candidats,Good luck!!!




    5



    6
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 12 h 32 min

    L Algerie dispose d une Constitution dont les termes doivent etre respectes. Il faut etre vraiment democrate pour donner l exemple au peuple.Les discours tordus ne peuvent que semer le doute et destabiliser l opinion publique.
    Il faut aller dans le sens de l histoire et non dans le sens de ses sensibilites et ses desirs. Seuls les interets de notre Patrie l Algerie et du peuple Algerien,seul souverain,doivent avoir toute notre priorite et rien d autres.Nous devons respecter toutes les echeances loin de tout endoctrinement et manipulation ou manoeuvre egoistes qui ne servent que des interets particuliers tres restreints.
    2018 sera l annee de tous les dangers, et nous esperons que les citoyens Algeriens prouveront comme toujours leur maturite politique pour eviter tous ces dangers interieurs et exterieurs, notre armee se chargera de notre securite face aux dangers exterieurs, mais nous sommes tous concernes pour rester unis autour d un dialogue qui respecte l opinion des autres, sans tomber dans les discours extremistes et radicaux des annees de plomb.




    3



    4
      Anonyme
      31 octobre 2017 - 21 h 37 min

      Sauf que la constitution que vous citez est modifié au gré du Négus pour se présenter autant de fois qu’il le souhaite.
      Par ailleurs la constitution prévoit qu’un président inapte physiquement doit être relevé. Le conseil constitutionnel aurait du empêcher sa réélection. …




      1



      0
    Alimaz
    31 octobre 2017 - 11 h 05 min

    Tout ce qui se dit n’est que foutaise et perte de temps. Ces macaques qui détiennent le pouvoir nous ont anesthésié et, pendant ce temps, ils ont mis au chaud les leurs avec la fortune volée au peuple que nous sommes…pauvre de nous.
    La solution idoine et urgente pour sauver le pays (en réponse à ce cacique ouyahia), un Général, un Colonel ou tout Officier nationaliste et qui aime ce pays, pour nous débarrasser de cette faune rapace et sans vergogne.
    INCHALLAH




    7



    5
    chibl
    30 octobre 2017 - 23 h 02 min

    Bouteflika s’est destitué tout seul, l’article 102 ou 88 ne s’applique pas a un mort, il est juste la a terminer son mandat sur terre sur le dos du pauvre peuple,
    Bouteflika s’est presenté a nous a sa sortie de l’hopital avec un survêtement LACOSTE et dieu sait comme nous détestons LACOSTE le sanguinaire, voila le message de Bouteflika, LACOSTE.




    20



    6
    Anonyme
    30 octobre 2017 - 22 h 30 min

    Le communiqué de ces 3 personnalités connues pour leur intégrité est sincère et émouvant.




    23



    5
    TOUS LES ALGERIENS DE L`ETRANGER VOUS regardent.....
    30 octobre 2017 - 21 h 10 min

    L`Algérie s`est vidés de ses patriotes, de ses cadres, de ses richesse, de son histoire de son âme.
    Toute ce complot stratégique contre l`Algérie et cet assassinat prémédité ont été longuement calculés.
    La France nous a jamais quitté. Personne ne se voit finir ses jour dans ce pauvre pays à part le peuple qui n`a le choix que se débattre à quitter ce Titanic en naufrage par la mer. C`est comme s`il y allait avoir une catastrophe nucléaire sur cette terre et tous sont entrain de transférer richesses, enfants, familles loin de cette futur hécatombe. Que s`est il passé ? ou est la justice pour qui nos martyrs se sont sacrifiés ? Ou sont nos grands hommes, nos héros, patriotes, nos fidèles ????. Tous sont ailleurs ou sous cette noble terre. des milliers de litres de larmes ont coulées pour elle et pour rien …. ET SUR 40 MILLIONS DE PERSONNES IL N Y A PAS UN HOMME OU UNE FEMME QUI PEUT REDRESSER CETTE SITUATION CATASTROPHIQUE.




    20



    6
    Anonyme
    30 octobre 2017 - 20 h 50 min

    ON EST AVEC VOUS MESSIEURS ET PAR LA LES GENS INTÈGRES




    16



    5
    mas umeri
    30 octobre 2017 - 20 h 32 min

    vous dites n’importe quoi, Mr Ouyahia est né en 1952, donc, il avait 10 ans en 1962. Drôle de commentaire, lorsqu’on est a court d’arguments. Sans rancunes.




    15



    5
    Chaoui Ou Zien
    30 octobre 2017 - 18 h 31 min

    « …ceux qui ont confisqué notre destin depuis près de vingt ans… » Avec tout le respect que je vous dois a vous et a votre age Mr Ali Yahia, permettez moi de vous dire que notre destin a ete confisque depuis 1962 et certains disent bien avant. Les problemes de l’Algerie ont commence bien avant l’arrivee de ce clan au pouvoir. Notre dribleur national Bouteflika n’a fait que les mettre a nu.




    15



    17
    Mello
    30 octobre 2017 - 17 h 57 min

    Les trois personnalites politiques repondent a Ouyahia et Boukrouh. De deux choses l’une , ou bien Ouyahia et Boukrouh sont du meme camp , ou bien leur appel est reste sans effet et se trouvent ainsi des boucs emissaires pour relancer leur mediatisation. Or , ces trois personnalites se trompent de cible en s’attachant a la seule destitution de Bouteflika qui reste insuffisante par rapport au changement de tout le systeme qui verrouille ce pays, au point de voir des milliers d’etudiants vouloir quitter cette belle Algerie.




    19



    9
    Argentroi
    30 octobre 2017 - 17 h 50 min

    Tellement il y a eu de manipulations par le passé et autant la méfiance est grande. L’algérien est très suspicieux non pas par nature mais à cause des différents bouleversements politiques qu’ils a vécus négativement. Le pouvoir, les partis, les organisations syndicales ou autres, l’islamisme, les associations, etc…tous l’ont floué. Aucun ne s’est mis au service exclusif de l’algérien et de la société. Quand ces trois personnalités se sont concertées pour lancer leur appel, n’ont-ils pas remarqué que pour nous montrer leur indépendance, il fallait intégrer une ou deux nouvelles figures à leur groupe, un jeune, une femme, un cinéaste, un homme de lettre etc… Non! Peut-être considèrent-ils qu’ils sont les seuls à pouvoir s’asseoir ensemble; pas d’intrus avec nous qui ne connait rien aux règles et aux arcanes du système se disaient-ils. Ou peut-être, je dis bien peut-être, ils suivent un agenda bien tracé, eh oui on est méfiant surtout qu’il semble qu’il y ait une orchestration dont on a l’habitude depuis Cap Sigli. Cette fois-ci encore, l’algérien, pas le baltagui de quelqu’un, ne bougera pas tant qu’il pensera qu’on le prend pour un mouton. Il veut, je crois, prendre son destin de ses propres mains et il ne cédera pas donc aux chants des sirènes.




    13



    5
    Yacine
    30 octobre 2017 - 17 h 12 min

    L’attaque venue d’Ouyahia est compréhensible du moment qu’il est lui même tenant du pouvoir , qui est lui même venu sur un char un certain été 1962 . Et c’est logique qu’il ne veuille pas scier la branche sur laquelle il pose ses fesses !
    Mais la bizarrerie vient de Boukrouh qui , tout en continuant à manger à tous les râteliers , il ne se gêne pas de se présenter , non seulement comme opposant , mais comme seul opposant au régime qui le nourrit !
    Et il ose se présenter comme un démocrate , alors qu’il puise l’essentiel de ses discours de salon dans l’idéologie islamiste de Malek Ben Nabi , son mentor !
    Et plus égocentrique et mégalo que lui , tu meurs , puisqu’il considère tous les mots du dictionnaire comme sa trouvaille , et donc sa propriété privée !




    14



    16
      Anonyme
      31 octobre 2017 - 18 h 09 min

      Argentroi, il me semble vous je vous ai fait savoir dans un autre article que vous ne saisissez pas ce que vous lisez la preuve en est que les trois signataires de cette déclaration l »ont préalablement souligné qu’ils n’ont aucune ambition quelconque eu égard à leur âge avancé. Amicalement.




      1



      0
        Anonyme
        3 novembre 2017 - 16 h 00 min

        Anonyme. Qu’est qui justifie ton impatience ! Personnellement, je ne fais qu’observeR le temps qu’il faut ensuite j’aviserais. Et Comment ne pas être méfiant quand ces trois personnalités avancent qu’ils n’ont pas d’ambition politique. Oui, ils sont au soir de leur vie et ils n’ont pas d’ambition politique pour eux-mêmes mais ils ont en pour d’autres. C’est clair comme l’eau de roche! L’orchestration est flagrante. Un mouvement politique sincère ne doit pas prendre les gens pour des moutons. Des vieux politiciens rompus à toute les épreuves ont toujours la suite dans les idées. Quelle est la suite quand la rue répondra à leur l’appel ? Tu y as pensé ? Et ne me reproche pas cette question ?




        0



        0
    Didouche
    30 octobre 2017 - 16 h 51 min

    personnellement et je pense que la majorité des Algériens ne doute pas de la sincérité de votre démarche.évidemment les partisans du statut quo et de la poursuite de la politique régionaliste, clientéliste et de prédation sont pris de panique de peur de voir leur plan satanique de s’approprier l Algérie et ses richesses échouer. leurs marionnettes de l alliance prédatrice et de la pseudo opposition sont mises en action pour discréditer cette initiative . les malades du snobisme intellectuel et politique ont peur aussi que quelqu’un puisse détourner les projecteurs de leurs petites personnes .




    12



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.