Une enquête confirme que la CIA a livré des armes aux terroristes en Syrie

Terrorisme CIA
De plus en plus de preuves impliquant le soutien américain au terrorisme. D. R.

Par Houari Achouri – Une note datée du 25 octobre 2017, rédigée par Georges Berghezan, chercheur au GRIP (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité) revient sur les deux programmes américains qui «ont permis à Washington de devenir un pourvoyeur majeur des armes proliférant en Syrie». Le premier programme organisé par la CIA et le second par le Pentagone, tous deux considérés comme des «opérations clandestines» des Etats-Unis. Il s’agit du programme de formation et d’armement des opposants au régime syrien mis sur pied par la CIA de 2012 à 2017 et du programme du Pentagone pour aider les groupes armés rivaux de Daech auquel le programme précédent, celui de la CIA, était indirectement destiné.

L’obstination à vouloir renverser le président syrien, Bachar Al-Assad, et son gouvernement a amené les dirigeants des Etats-Unis, à leur tête Barack Obama, et avec un rôle actif joué par le département d’Etat, dirigé à l’époque par Hillary Clinton, et donc avec l’implication de la CIA, à ne pas hésiter à fournir des armes aux groupes armés, y compris les groupes connus pour être terroristes. Selon l’auteur, les Etats-Unis, «semblent avoir, de la fin 2011 à septembre 2012, secrètement organisé des transferts maritimes d’armes des stocks libyens à Benghazi vers des ports de Turquie ou de Syrie, ces derniers étant sous contrôle de l’opposition. Ont notamment été livrés des fusils sniper, des roquettes et des missiles sol-air».

Georges Berghezan évoque une péripétie révélée, au début 2012, par une dépêche de l’agence Reuters qui avait été largement reprise et commentée par les médias à propos de l’autorisation donnée par Obama pour soutenir les groupes armés en Syrie. Il a indiqué qu’à la fin 2012, l’assistance de la CIA consistait en «renseignement et autre soutien pour des envois en Syrie d’armes légères de seconde main, comme des fusils et des grenades» et ces envois étaient «principalement orchestrés par l’Arabie Saoudite et le Qatar», sachant que tout ce soutien bénéficiait aux groupes terroristes.

Quelques mois après, poursuit l’auteur, «la CIA a également supervisé le transfert d’armes sophistiquées, produites aux Etats-Unis» : près de 16 000 missiles filoguidés à poursuite optique, lancés par tube (Tube-launched, Opticallytracked, Wire-guided, TOW), dont une grande majorité de type BGM-71, vendus à l’Arabie Saoudite mais, signale-t-il, «bien que distribués en petites quantités à ces groupes et que leur utilisation était censée être étroitement contrôlée par la CIA, plusieurs BGM-71 sont parvenus au Front Al-Nosrah, une filiale d’Al-Qaïda» qui agissait dans la région d’Idlib. La porosité entre les groupes armés en Syrie étant connue comme le souligne Georges Berghezan, qui parle de l’«alliance tactique» unissant l’ASL et Al-Nosrah». Il ajoute que d’autres BGM-71 ont été utilisés par Daech.

Washington savait que les groupes armés dits modérés en Syrie étaient insignifiants et que tout cet arsenal pouvait se retrouver entre les mains des terroristes, notamment Daech. L’auteur rappelle que le département d’Etat américain en était conscient. Il rapporte les paroles de son porte-parole, Mark Toner : «Bien sûr, je ne pourrais jamais dire, et nous en avons déjà parlé auparavant, que l’équipement et l’aide ne changent pas de mains.» Mais ce n’est qu’en juin 2017 après l’entrée en fonction du nouveau président, Donald Trump, que le programme de soutien aux terroristes en Syrie a été définitivement abandonné.

H. A.

Comment (11)

    Anonyme
    3 novembre 2017 - 7 h 34 min

    C’est connu que le plut Grand terroriste de la planète ces bien les usa et leurs larbins mais malheureusement le reste de la communauté internationale ne peu rien faire contre celà,on attend juste la main de dieu pour les remettre à leurs place pour de bon.




    4



    0
    Chaoui
    3 novembre 2017 - 4 h 14 min

    Juste le petit lien suivant instruisant sur ce que les USraéliens préparent au…monde : https://lemondeenmarche.fr/spip.php?article173




    2



    0
    Les Égarés.
    3 novembre 2017 - 0 h 12 min

    USA un État Terroriste , qui est l’auteur de l’attentat du 11/9 wtc en 2001…3000 morts …..2012 création des Daesh Wahabite Terroristes avec la complicité des Saouds Wahabite Qatar et Erdogan le Turc de service de l’OTAN , sans oublier Les Sionistes et Hollande Fabius France et GB… Tous ces tordus Dirigeants Criminels ont gavé Daesh en armes , finance .. logistique…




    6



    0
    Sprinkler
    2 novembre 2017 - 20 h 19 min

    Ne comptez pas sur l’ONU pour faire la lumière sur cette complicité criminelle dont le large spectre va des Etats-Unis au Qatar, en passant par la GB, France, Israël, Turquie, Jordanie, Maroc et Jordanie. La perfide Turquie a une lourde responsabilité dans la destruction de la Syrie. C’est par la  » Sublime Porte  » qu’a transité une bonne partie de l’arsenal dont se serviront les  » révolutionnaires  » syriens pour semer la terreur au pays de Cham…Le tout au frais des monarchies du Golf dont le tour ne saurait tarder…Sans oublier celui de notre voisine narco-terroriste qui nous empoisonne l’existence et qui ne perd rien pour attendre.




    12



    0
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 20 h 08 min

    et c est même américains qui les détruisent avec la complicité des russes et testé leurs dernières technologie de pointe en matière armement sur tout les adversaires inters arabes




    5



    0
    wahabites contre Allaouites
    2 novembre 2017 - 20 h 03 min

    on dirait que certains ont encore des doutes quant à l’obssession desusa et de l’europe à faire tomber bachar al assad à la demande des wahabites qui sont farouchement contre les alaouites ( bachar al assad ) .




    5



    0
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 19 h 45 min

    Pourquoi, est-ce-qu’il faut une enquête pour prouver que tous les pays occidentaux et la majorité des pays arabes et la Turquie armaient les terroristes. Même l’opposition dite laïque a été exterminée dès le début par le front En-Nosra. On a donc armé les terroristes d’Al-Qaïda et ensuite de Daesh qui ne se gênaient pas de tuer à Londres,Paris, Bruxelles, New-York et partout ailleurs. C’est cette duplicité qui a fait perdre les élections à Hillary Clinton!




    7



    0
    Kouider
    2 novembre 2017 - 19 h 36 min

    Il n ‘ y a que les musulmans qui sont « complotables » et manipulables par les premiers venus




    12



    1
    Chaoui
    2 novembre 2017 - 19 h 17 min

    Y avait-il besoin seulement d’un « note » ou d’un rapport quelconque pour nous dévoiler une VÉRITÉ que d’aucuns aux premiers jours de 2011 de l’agression contre la Syrie…n’ignoraient !
    Il reste que c’est toujours aussi sain qu’utile d’en reparler comme de dénoncer les ravages criminels des USraéliens détruisant impunément des pays – des pays bien sûr toujours du Tiers Monde ne pouvant lutter contre ces lâches à armes égales…




    5



    0
    Thifran
    2 novembre 2017 - 19 h 10 min

    Les américains ont fait un pacte avec le diable, ils ne reculent devant presque rien dés qu’il s’agit de protéger leurs intérêts dans le monde . Pour conserver leur suprématie ils interdisent aux autres ce qu’ils s’autorisent en proclamant qu’ils sont une menace . Il n’y a pas si longtemps leurs menaces étaient dirigées contre la Corée du nord pour l’amener à suspendre son programme nucléaire et l’Iran pour son programme de missile balistiques, curieusement on ne les entend plus plus faire des déclarations fracassantes. On dit souvent que celui qui sème le vent récolte la tempête .




    8



    0
    Anti khafafich
    2 novembre 2017 - 18 h 26 min

    Finalement Trump est plus humain malgre sablangue qui ne fait pas de cadeau.




    3



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.