Liban : Saad Hariri démissionne

Liban Hariri
Saad Hariri, Premier ministre libanais. D. R.

A la surprise générale, le chef du gouvernement libanais, Saad Hariri, a annoncé ce samedi sa démission, accusant le Hezbollah chiite et son allié iranien de «mainmise» sur le Liban. Son père, Rafic Hariri, qui fut également Premier ministre, a été assassiné en 2005.

«J’annonce ma démission du poste de Premier ministre», a déclaré le chef du gouvernement, qui se trouve actuellement en Arabie Saoudite, dans un discours retransmis par la chaîne satellitaire Al-Arabiya. Dans sa diatribe, Saad Hariri s’est adressé directement à Téhéran. «Je veux dire à l’Iran et à ses inféodés qu’ils sont perdants dans leur ingérence dans les affaires de la nation arabe». «Notre nation se relèvera (…) et va couper la main qui lui portera préjudice», a-t-il prévenu.

Le dirigeant sunnite de 47 ans – qui détient également la nationalité saoudienne – était en fonction depuis le mois de janvier dernier et avait déjà été aux affaires, de 2009 à 20111, à la tête d’un gouvernement «d’accord nantional», qui n’avait pas survécu au départ des ministres chiites du Hezbollah. Le système de partage du pouvoir au Liban entre communautés prévoit que le poste de chef de l’Etat revient à un chrétien maronite, actuellement Michel Aoun, celui de Premier ministre à un sunnite et celui de président du Parlement à un chiite. «J’ai senti ce qui ce tramait dans l’ombre pour viser ma vie», a dit Hariri, affirmant que le Liban vivait une situation similaire à celle qui prévalait avant l’assassinat en 2005 de son père, Rafic Hariri, lui aussi ancien Premier ministre.

R. I.

Comment (9)

    Kouider
    5 novembre 2017 - 13 h 41 min

    La coalition arabo-israélienne contre l’Iran s’intensifie.




    0



    0
    HANNIBAL
    4 novembre 2017 - 23 h 43 min

    Il est partit rejoindre abd rabo du Yemen pour des vacances sans retour sa tete est déja mise a prix en guise de
    lait de chamelle il boira de l’urine qui a un gout amer comme sa traitrise quel preux il s’est mit tricard tout seul
    choisissant le wahabisme c’est partit avec ses attaque ad hominem et au bout un chèque de récompense ses oncles les
    sahyoudes ont déclaré le Hezbollah de terroristes tout comme les Houtis je vous laisse imaginer le reste le
    plan ourdi par les $ionistes ne s’arrete pas là because l’Iran veut une fenetre sur la mare nostrum le Liban
    servira de chair a saucisses encore une fois netamyahou miaule de joie en se frottant les mains ..




    4



    0
    L'EPERVIER.
    4 novembre 2017 - 22 h 46 min

    c’est un vendu , a l’image de son daron , un protege des seouchiens depuis fort longtemps , pro imperialo-sioniste , ce qui fait de lui un traitre qui n’a rien a faire au liban .




    4



    0
    LE NUMIDE
    4 novembre 2017 - 22 h 15 min

    la guerre arabo-juive contre les perses , sous les ordres de Netanyahoo , sous la tutelle américaine de Trump et sous couvert de guerre religieuse chiiste -sunniste va commencer au Liban contre les Hezbollah et finira par embraser le Golfe et tout le Moyen Orient… l’Heure de vérité est là … Les perses iraniens et les chiistes arabes et asiatiques n’ont plus le choix ; ils vont devoir combattre pour leur Survie et leur existence .. Les rois arabes et leurs masses wahabisées et gonflées à bloc vont aussi devoir subir cette guerre qu’ils ont voulue et dont le carburant a été leur ideologie fanatique , suprématiste et raciste envers tous les peuples qu’ils ont cru soumettre .. Israel aussi va subir cette guerre car le Hezbollah comme organisation militaire spartiate n’est pas une mince affaire et la guerre de survie sera pour lui une guerre Totale .. L’Amérique de Trump qui doit obligatoirement gérer cette guerre sortira affaiblie et va devoir rendre des comptes devant ses rivales multipolaires la Chine et la Russie , à l’issue de cette guerre sans issue qui risquera par finir en un conflit nucléaire génneralisé




    6



    0
    Anonyme
    4 novembre 2017 - 21 h 13 min

    Ce type n’est qu’un jouet aux mains de l’Arabie saoudite; et via Seniora, l’ami de la famille, un politicien inféodé aux desiderata des USA.




    1



    0
    Sprinkler
    4 novembre 2017 - 20 h 17 min

    Quelque chose me dit que le Liban va connaître le même sort que la Syrie…




    4



    1
    Anonyme
    4 novembre 2017 - 20 h 04 min

    Oui bien-sûr il annonce ça depuis la « Saoudie » allié et financier, son 2ème pays, les Al Saoud! Comme toujours et comme dicté les fautifs sont le Hezbollah et l’Iran qui ont participé directement à leur échec en Syrie et aussi au Yémen (sans même y participer directement)!




    6



    0
    Mohamedz
    4 novembre 2017 - 19 h 02 min

    Une honte. Un Chef de Gouvernement qui annonce sa démission à partir d’un autre pays (l’Arabie Saoudite) en utilisant la chaîne de Télévision de ce pays (El Arabia).




    9



    0
    abdelkader
    4 novembre 2017 - 18 h 28 min

    Les grandes manœuvres du trumpisme ( version altérée des néo conservateurs) ont commencé, et ce n’est pas de bonne augure, l’acte III du GMO (grand moyen orient) est propulsé à la vitesse grand V, la tentative de désarmement au sud du Liban du hezbollah va attiser les tensions et provoquera la guerre où les alliances vont changer, l’Iran et de l’Arabie Saoudite vont se confronter au Liban et Israel sera de la partie, Trump ‘les américains ne sont pas encore prêts affronter les nord coréens) est parti apaiser l’extrême orient (corée du nord, japon, corée du sud, chine) pour s’atteler au maillon faible c’est à dire le front du Liban sud et probablement l’Iran, Le complexe financio-militaro-industriel* veille au grain
    *Complexe financio-militaro-industriel: Nouveau paradigme en lieu et place du complexe militaro-industriel des années Einsenhower




    11



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.