La Palestine célèbre le 63e anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération algérienne

Palestine Algérie guerre
La solidarité algéro-palestinienne toujours d'actualité. D. R.

L’Association de fraternité palestino-algérienne et le ministère palestinien de l’Education et de l’Enseignement supérieur ont organisé dimanche deux cérémonies à l’occasion du 63e anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale, et ce au niveau de l’école Houari-Boumediene à Ramallah et à l’école Algérie de Ghaza.

Organisées sous le haut patronage du président palestinien, Mahmoud Abbas, les deux cérémonies ont été marquées par la présence de personnalités et dirigeants palestiniens, des membres de l’Association en Palestine et des membres de la communauté algérienne, a indiqué le président de l’association, Assad Kadri, dans un entretien téléphonique avec l’APS. Dans son allocution, le membre du comité central du mouvement Fath, Abbas Zaki, a salué le rôle historique de l’Algérie et son soutien à la cause palestinienne, avant de louer les qualités de Yasser Arafat, Houari Boumediène, et du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, rappelant les positions «honorables» de l’Algérie vis-à-vis de la cause palestinienne. Il a également remercié l’Association et ses dirigeants pour leur rôle dans la célébration en Palestine des fêtes nationales algériennes.

Pour sa part, le ministre palestinien de l’Education et de l’Enseignement supérieur, Sabri Saidem, a passé en revue la glorieuse histoire de l’Algérie et remercié l’Algérie pour son soutien indéfectible aux Palestiniens. Le président de l’Association, Assad Kadri, a mis en avant, de son côté, les relations historiques unissant les deux peuples, soulignant les positions historiques et constantes de l’Algérie en faveur de la cause palestinienne.

L’Association «organise depuis sa création ces activités par amour et fidélité pour l’Algérie qui a pris sous son aile la Palestine», soulignant que la baptisation des rues et écoles du nom de l’Algérie et de ses dirigeants et chouhada «témoigne de la fidélité du peuple palestinien envers l’Algérie». Après avoir mis en avant la nécessité de poursuivre l’organisation de pareilles activités en Palestine et en Algérie, Kadri a appelé à la «réalisation de jumelage entre les différentes institutions».

A l’école Algérie dans la bande de Ghaza, le représentant de l’Association, Djalal Cheikh, a salué le rôle historique de l’Algérie, avant de rendre hommage aux deux présidents, palestinien et algérien. La directrice de l’école Houari-Boumediène qui s’est dite fière de diriger une école portant le nom d’un leader historique, a appelé à un jumelage avec une école algérienne. La cérémonie a été clôturée avec la plantation d’un olivier dans la cour de l’école Houari-Boumediène à Ramallah.

R. N.

Comment (10)

    Kahina
    6 novembre 2017 - 16 h 15 min

    Les vrais ennemis de la Palestine sont les arabes. Le Maroc, l’Arabie Saoudite et les autres. Ils ont vendu la cause palestinienne pour un sou.




    5



    4
      terfass oil
      6 novembre 2017 - 19 h 51 min

      désolé mademoiselle, les vrai ennemis de la Palestine sont ses enfants qui passent leur temps à se battre entre eux pour le leadership et les miettes (les aides et les dons)!




      5



      4
      Anonyme
      7 novembre 2017 - 11 h 43 min

      Les arabes utilisent la cause palestinienne pour demeurer au pouvoir. L’ennemi extérieur eloigne le debat sur le feodalisme intérieur. Sinon sous la table ils parlent tous avec les israeliens. Dès que la palestine aura son Etat, les « etats » arabes rentreront en crise. Mais c’est déjà en cours…




      0



      1
    Anwa wiggi
    6 novembre 2017 - 11 h 36 min

    Un jour, les Amazighs d’Afrique du nord célébreront leur indépendance.




    12



    17
      Anonyme
      6 novembre 2017 - 16 h 16 min

      Ne changez pas de sujet.




      3



      4
      Anonyme
      6 novembre 2017 - 16 h 18 min

      Vous manquez de matière grise. Ce n’est vraiment pas le moment pour de telles débilités.




      4



      3
    SAM 400
    6 novembre 2017 - 11 h 16 min

    Je suis à 100% avec la cause palestinienne mais il faut dire que les « coopérants » palestiniens qui sont venus enseigner en Algérie ont fait beaucoup de mal à l’enseignement algérien. C’était des enseignants nuls qui n’arrêtaient pas de dire « yakhréb biték  » et d’autres expressions arabes de ce genre. Ajoutez à cela l’arabisation…. Vraiment ça à fait beaucoup de mal à l’enseignement algérien et on le ressent bien aujourd’hui. Effectivement « kharbou bitna » : chose dite chose faite …




    8



    10
    Abdelrahmane
    6 novembre 2017 - 10 h 13 min

    Plus l’Algerie s’arabise moins les vrais algeriens se sentent chez eux!




    17



    16
      séhab
      6 novembre 2017 - 11 h 15 min

      moi je suis un vrais algérien, j’ai fait de la résistant pendant l’occupation française, C pour vous dire que j’aime l’Algérie quelle que soit la langue qui se parle dans le pays et aussi l’arabe! maintenant rien ne vous oblige à restez en Algérie il y a beaucoup d’autres pays ou l’on parle pas l’arabe!
      bien CORDIALEMENT, séhab




      18



      15
    Chaoui
    6 novembre 2017 - 8 h 45 min

    Beau geste fraternel. Puisse un jour prochain nos frères Palestiniens recouvrer leur Indépendance. Vive la Palestine…LIBRE !




    31



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.