Khelil à El-Mouradia ?

Khelil
Chakib Khelil a fait la tournée des zaouïas pour se réhabiliter. New Press

Par R. Mahmoudi – Si les nouvelles rumeurs qui circulent ces jours-ci sur une «très probable» et «imminente» nomination de Chakib Khelil au poste de directeur de cabinet de la présidence de la République s’avéraient fondées, l’Algérie ne manquerait pas d’être désignée par les observateurs internationaux comme le contre-exemple de ce qui se fait en ce moment en Arabie Saoudite, où des dizaines de princes et de nababs, qui étaient toute leur vie des intouchables, ont été arrêtés, et ceux qui ont essayé de fuir ont été froidement abattus.

Il est vrai que l’Arabie Saoudite fait tout dans la dictature et la barbarie, y compris donc cette opération «mains propres», dictée, comme il est facile de le deviner, par des facteurs qui n’ont rien à voir avec une volonté réelle de lutter contre la corruption ou d’aller résolument vers la modernité ou la démocratie, comme on l’entend par-ci, par-là. C’est pourquoi la monarchie wahhabite ne peut être, en aucune façon, un exemple pour nous en quoi que ce soit.

Seulement, la réapparition chez nous, en pleine période électorale, du nom de celui qui résume à lui seul, dans l’imaginaire des Algériens, la corruption et la gabegie nationales n’est pas du tout faite pour relever le moral des citoyens qui ne cesse de s’effilocher. C’est d’ailleurs à se demander si ce n’est pas l’objectif recherché par les propagateurs de ces informations, qui sont relayées même par certains titres de la presse panarabe qui n’ont pas l’habitude d’être tendres avec l’Algérie. Pourtant, les Algériens ne demandent plus qu’on juge Chakib Khelil, alors que c’était dans l’air du temps mais, au moins, qu’on ne le leur montre plus.

Sinon à quoi servirait une réhabilitation qui irait à contre-courant de l’histoire ? Créer une nouvelle fois de la diversion comme lors de cette fameuse tournée des zaouïas pour replonger ensuite dans les mêmes péchés ?

R. M. 

Comment (38)

    Mas Umeri
    10 novembre 2017 - 18 h 59 min

    Réhabiliter le sieur Khellil, sans dire la vérité sur les accusations de corruption et de détournement des avoirs de la société Sonatrach portées contre lui, constitue un viol collectif de la conscience du peuple algérien. Imposer un homme au passé douteux, qui a fui, pour échapper a la justice de son pays, pour se réfugier aux U S A, il n’y a que le clan de Bouteflika qui est capable de le faire. C’est en quelques sortes, un « bras d’honneur » lancé contre ceux qui ont mené l’enquête et qui se sont trouvé écarté de ce dossier sensible. Les algériens doivent savoir et c’est leur droit. Le premier ministre qui a évoqué le sujet concernant des injustices, commises contre cette personne, doit s’expliquer et ne pas parler au nom de la justice algérienne.

    1
    1
    Elkandil
    10 novembre 2017 - 13 h 57 min

    C’est une question de temps…

    AliLoup
    10 novembre 2017 - 9 h 54 min

    vous écrivez : « l’Algérie ne manquerait pas d’être désignée par les observateurs internationaux comme le contre-exemple de ce qui se fait en ce moment en Arabie Saoudite…  » sic
    il semble que vous ayez perdu la foi en notre algérie, oser comparer notre grand pays à cette monarchie totalitaire et terroriste c’est quand même d’une naïveté hallucinante! croyez vous que la prétendue lutte contre la corruption à la saoudienne en soit une ??? mon pauvre monsieur réveillez vous ces gens sont tous des terroristes des corrupteurs ils ont l’habitude des hautes spheres diplomatiques mondiales au contact des plus grands escrocs capitalistes qu’ait porté le monde , ces arrestations ne sont en réalité que des luttes de clans des liquidations et d’une pierre deux coups récolter de l’argent pour les affaires publiques pour faire taire le peuple qui gronde …

    4
    2
    AliLoup
    10 novembre 2017 - 9 h 46 min

    Tant que les urnes cameleon utilisee pour les elections,Mr Chakib et le futur president des orphelins Algeriens,un colon peut cacher un autre

    1
    1
    et pourquoi pas ?
    9 novembre 2017 - 23 h 34 min

    doucement les gars …
    et pourquoi pas chakib à la présidence ? 3lach ? rappelez vous : on a bien eu saidani chef du parti historique , n’est ce pas ???
    on est bien dans une ….bananiére , wella ba’talna ????? lol

    8
    2
    Bled Mikki
    9 novembre 2017 - 23 h 29 min

    Avec kouider le revanchard et mercenaire tout est possible

    8
    1
    Passivité
    9 novembre 2017 - 22 h 56 min

    un peuple passif qui se pose des questions quant à la médiocrité de sa situation globale ???
    incroyable sous d’autres cieux !

    LE HOUDINI ARABE
    9 novembre 2017 - 22 h 49 min

    d’ailleurs je voulais le remercier …il nous a bien allégé le porte-monnaie .
    voilà donc c’est fait , merci pour ce tour de magie , on est tellement habitués nous le bétail d’en bàs;

    6
    1
    Cheikh
    9 novembre 2017 - 22 h 47 min

    En dehors de son innocence( il doit d’abord se présenter à la justice qui l’a condamné)je vois pas où est sa compétence : 12 ans ministre le plus puissant,ami du président,des centaines de milliards $ et pas foutu de construire 1 raffinerie,et on importe essence pour des lilliards$!! Par contre il a construit ses tours à hydra !!

    Faut bien achever les morts...non?
    9 novembre 2017 - 22 h 44 min

    Hmimed n’a rien dit par hasard la dernière fois concernant chakibus .
    s’il en a parlé ….c’est juste pour le préparer à le présenter au peuple comme le futur messie le mieux placé pour conseiller je ne sais qui d’ailleurs…dans les plus hautes sphères de décisions !!!
    je reste certain que ce scénario , est le plus probable .

    reda
    9 novembre 2017 - 21 h 41 min

    Sommes nous une peuple digne qui accepte l’inacceptable???????

      Elkandil
      10 novembre 2017 - 13 h 52 min

      « Somme-nous un peuple digne ? »
      Sans aucun doute, mais un peuple apeuré.
      Plus de 200000 morts et autant de blessés, des milliers de disparus… Les consciences en sont profondément affectées, la mémoire souffre encore de traumatisme lié aux dégâts profonds des années 90.
      Tout cela a impacté nos capacités de réaction, nous donnons l’impression d’un peuple léthargique et condamné. Nous ne sommes en aucun cas veule. Et ce n’est pas une question de dignité.

    Anonyme
    9 novembre 2017 - 20 h 52 min

    Opération de divertissement pour eux, l’exposition de CK sous les feux de la rampe est une opération de diversion pour détourner notre attention de celui sur lequel les regards se sont braqués. CK se prête à ce jeu et sait au fond de lui même que les zaouias ne l’ont suffisamment blanchi pour occuper le trône du palais royal.

    elkandil
    9 novembre 2017 - 19 h 26 min

    Les services américains sont à la manoeuvre aidés en cela par nos décideurs, ceux qu’ont à coutume d’appeler les Hommes de l’ombre (vous croyez que les Américains laisseront le pouvoir à un homme ou un groupe susceptibles de bien s’entendre avec les Russes? Jamais. L’enjeu pour eux est énorme, l’Algérie, c’est la « porte royale » vers le sahel et l’Afrique. L’objectif, c’est aussi de bloquer l’avancée des Chinois). De toute façon, ça arrange les affaires des clans, CK est un ultra-libérale. Les dès sont jetés !
    Et le peuple dans tout ça ? Une partie veut quitter le pays, une autre profite du système de Fakhamatou et la dernière souffre en silence. Quel pays merveilleux !

    13
    1
    TARZAN
    9 novembre 2017 - 19 h 25 min

    du moment qu’il est pro américain et anti français moi je suis preneur. et celui qui a des preuves que c’est un voleur qu’il nous donne ses preuves mais pas les bla bla dans les revues genre jeune afrique, le point, le monde, etc.

    2
    15
      Cheikh
      9 novembre 2017 - 22 h 41 min

      Voleur ou pas,la justice l’a convoque et il a refuse d’y aller. Qu’il aille devant le juge et ouvrir ce dossier,c tout.

        TARZAN
        10 novembre 2017 - 21 h 04 min

        si tu es algerien tu aurai su qu’il s’est présenté et qu’il n’y a aucune charge contre lui! sauf le bla bla et les mensonges franco marocains

      Faut bien achever les morts...non?
      9 novembre 2017 - 22 h 46 min

      eh bien dites lui de mettre les pieds dans la zone schengen !!! il sera menotté illico presto !

    karimdz
    9 novembre 2017 - 18 h 54 min

    L Algérie a besoin de renouveau pour assurer l alternative, et non pas d un ancien du système qui a gaspillé voir détourné des deniers publics, pire encore, tenter de bazarder nos puits de pétrole.

    9
    1
    Erracham
    9 novembre 2017 - 17 h 14 min

    Simple ballon d’essai ou provocation? Le clan devrait se méfier de son peuple qu’il croit endormi, car il peut lui réserver des surprises. Qu’il se rappelle comment les évènements d’octobre 1988 ont éclaté. « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ». Proverbe qui invite à la prudence, à la sagesse!

    17
    Felfel Har
    9 novembre 2017 - 16 h 48 min

    Pourquoi pas, pour le remercier de ses bons et loyaux services au bénéfice du clan et si le peuple l’accepte sans broncher? Cette promotion signifiera que CK est réhabilité et que le clan est complice de tous les crimes/vols dont il a été accusé. Il a partagé le pactole avec eux! Le vase est plein depuis longtemps et de nombreuses gouttes ont été versées et même s’il débordait, personne ne s’en soucierait. L’opposition ronronne, le peuple claironne « labass! » et le clan cartonne « hakma! »

    17
    1
    lhadi
    9 novembre 2017 - 16 h 32 min

    A chaque fois que des politiques sacrifient la vérité et la sincérité sur l’autel de l’ imposture, j’exprimerai mes observations à chaque fois que j’estimerai nécessaire ; c’est-à-dire chaque fois qu’une démarche s’écarte et manifeste une inclination à retomber dans les vieilles ornières.

    Au risque de me répéter, mon plaidoyer n’est pas pour l’immunité mais pour l’exposition la plus impitoyable de l’homme politique qui trahit sa confiance, de l’homme d’affaires grand qui fait ou dépense sa fortune par des moyens illégitimes ou corrompus.

    Le premier des ministres a voulu, dans une de ses monodies, nous faire croire que le médiocre ex ministre de l’énergie mais véritable escroc, est le Cincinnatus algérien dont l’Algérie a tant besoin. Ne lui en déplaise, je suis pour un effort résolu pour chasser de tel homme hors de la position qu’il a déshonoré.

    Il est capital de ne rien céder à des vils conspirateurs qui veulent souiller la nation algérienne de l’opprobre et l’exécration du charlatanisme, prestige suprême créé par l’halitose et la pétulance de la politique de caniveaux.

    Le vrai moyen d’honorer l’Algérie est de faire briller de milles feux les lumières qui portent la clarté et en même temps que le feu où grouille l’imposture.

    Face aux graves problèmes qui sont ceux de la société algérienne d’aujourd’hui, il importe de faire appel à tous les intellectuels emblématiques des lumières, ces élites modernisatrices qui s’identifient au progrès, à la science, aux forces productives et à la rationalité,.

    En effet, la situation du pays aspire, actuellement, à des transformations décisives, irréversibles – politiques, économiques, sociales – qui doivent répondre non seulement aux besoins des citoyennes et des citoyens mais aussi aux intérêts les plus élevés de la nation.

    L’Algérie avant tout.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    19
    1
    Abou Stroff
    9 novembre 2017 - 15 h 19 min

    Khelil à El-Mouradia ? s’interroge R. M..
    pourquoi pas, répond Abou Stroff?
    en effet, n’a t on pas eu saadani comme troisième homme de l’Etat en tant que président de l’apn?
    n’a t on pas ould abbès, faux condamné à mort comme secrétaire du fln (digne héritier du FLN?)
    ne voit on pas des partis sans militants participer aux diverses « élections »?
    etc…
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucun à part le fait que tout est possible quand une société ne vit que grâce à la distribution de la rente et n’a qu’un slogan à tonitruer: « ragda wa t’mangi »

    11
    2
    lhadi
    9 novembre 2017 - 14 h 16 min

    A chaque fois que des politiques sacrifient la vérité et la sincérité sur l’autel de l’ imposture, j’exprimerai mes observations à chaque fois que j’estimerai nécessaire ; c’est-à-dire chaque fois qu’une démarche s’écarte et manifeste une inclination à retomber dans les vieilles ornières.

    Au risque de me répéter, mon plaidoyer n’est pas pour l’immunité mais pour l’exposition la plus impitoyable de l’homme politique qui trahit sa confiance, de l’homme d’affaires grand qui fait ou dépense sa fortune par des moyens illégitimes ou corrompus.

    Le premier des ministres a voulu nous faire croire que le ministre-escroc ( et je pèse mes mots) est le Cincinnatus algérien dont l’Algérie a tant besoin. Ne lui en déplaise, je suis pour un effort résolu pour chasser de tel homme hors de la position qu’il a déshonoré.

    Il est capital de ne rien céder à des vils conspirateurs qui veulent souiller la nation algérienne de l’opprobre et l’exécration du charlatanisme, prestige suprême créé par l’halitose et la pétulance de la politique de caniveaux.

    Le vrai moyen d’honorer l’Algérie est de faire briller de milles feux les lumières qui portent la clarté et en même temps que le feu où grouille l’imposture.

    Face aux graves problèmes qui sont ceux de la société algérienne d’aujourd’hui, il importe de faire appel à tous les intellectuels emblématiques des lumières, ces élites modernisatrices qui s’identifient au progrès, à la science, aux forces productives et à la rationalité,.

    En effet, la situation du pays aspire, actuellement, à des transformations décisives, irréversibles – politiques, économiques, sociales – qui doivent répondre non seulement aux besoins des citoyennes et des citoyens mais aussi aux intérêts les plus élevés de la nation.

    L’Algérie avant tout.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    10
    2
    abdel
    9 novembre 2017 - 12 h 48 min

    et donc la loi sur les bi-nationaux ne s’applique pas a cet individu ni a LA nomenklatura Bi-NATIONALE mais simplement aux citoyens lambda? c’est tout a fait normal,le systeme est dans sa logique d’un pays de non-droit!

    13
    2
      LE HOUDINI ARABE
      9 novembre 2017 - 22 h 52 min

      les lois c’est fait juste pour dompter le bétail d’en bàs , et aucunement destiné à la race supérieure d’en haut .

      4
      1
    Mas Umeri
    9 novembre 2017 - 12 h 40 min

    Et on se demande pourquoi les algériens, sont en majorité stressé? C’est parce que ce pouvoir dispose d’ un degré de nuisance qui a atteint son summum, a cause d’une politique opportuniste et négative, que le peuple algérien a du mal a suivre. Les corrompus montent la marche, les patriotes la descendent. Avec Bouteflika, les historiens, auront du mal a cerner une situation politique délétère, imposée contre la volonté d’un peuple au passé valeureux et au présent médiocre. Cette information doit être vraie, puisque Ouyahia a préparé déjà le terrain, en reconnaissant que des injustices on été commises, a l’encontre du citoyen Yankee, en pèlerinage aux saintes Zaouïas d’Algérie.

    15
    Abou Stroff
    9 novembre 2017 - 10 h 46 min

    « Khelil à El-Mouradia? » s’interroge R. M..
    je pense qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que khellil devienne dirrecteur de cabinet de la présidence pour, à terme, devenir président de la république! n’observe-t-on pas qu’une auguste personne qui a été condamnée par la « cour des comptes » pour avoir siphonné les reliquats des ambassades du temps où il était ministre des ZAE (…)?
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait que les tubes digestifs que nous sommes sont prêts à avaler n’importe quoi pourvu que ça remplisse l’estomac.

    18
    2
    GUERRIER
    9 novembre 2017 - 10 h 07 min

    Au pays des aveugles les borgnes sont des rois; et au bled des opportunistes les corrompus sont des héros!!
    Chakib khelil futur président de l’état Algérien est-il le seul ex-dirigeant corrompu Algérien?? a mon avis non!! pourquoi l’un et n’est pas l’autre?? la corruption et les détournements sont un art des Africains et en particuliers les Arabes. C’est pourquoi on est les derniers ou monde!

    13
    5
    zaatar
    9 novembre 2017 - 10 h 04 min

    Errecham H’mida wa elaab H’mida. Allez donc barrer la route à H’mida.

    15
    1
    hobeldjazair
    9 novembre 2017 - 10 h 00 min

    Pourquoi l’hélicoptère est condamné par la justice? Accuser quelqu’un sans preuve c’est un délit! Par voie de presse c’est de la diffamation

    4
    16
    Kouider
    9 novembre 2017 - 9 h 39 min

    Pour le système de la corruptocratie l’opinion public n’entre pas en ligne de compte , ce serait pas étonnant si un jour Saidani devient Fakhamatou II .

    13
    1
    anonyme
    9 novembre 2017 - 8 h 51 min

    il faut savoir garder raison ;le pouvoir s’est toujours arraché ;par la force le plus souvent ;maintenant par la ruse et des methodes moins fortes mais tout aussi déterminées ;
    qu’importe si la vitrine est représentée par said ,khellil ,
    ne sont ils pas des algeriens malgré tout ;
    etre nés au maroc ou en tunisie n’est pas « normal  » ? combien d’algeriens vivaient dans ces pays et d’autres après les « évenements  » de 45 ?
    atteindre le pouvoir sur un char n’est plus d’actualité ;
    que ceux qui ont l’habitude de gagner toujours méditent sur la situation et comprennent que la vie réservent parfois des surprises et que il y a une fin à tout ;
    92 était un dernier avertissement compris par feu Chadli seul ;

    1
    20
    صالح/الجزائر
    9 novembre 2017 - 8 h 38 min

    les «mains propres» saoudites sont dictées par la volonté royale dictatoriale à coserver le pouvoir dans la famille tribale de Salman .
    la «très probable» nomination au poste de directeur de celui qui résume à lui seul, dans l’imaginaire des Algériens, la corruption et la gabegie nationales est dictée par la volonté des décideurs , les vrais , presidentiels et autres à conserver le statu quo de (( la mafia politico finanière )) .

    9
    4
    Expressions
    9 novembre 2017 - 7 h 53 min

    Si cette immonde personnage et président et bien le peuple Algérien et corrompus jusqu’à la moelle je ne saurais croire à cela !!…

    12
    5
    Ath Ouacifs
    9 novembre 2017 - 7 h 33 min

    Bien dit. La gauche et la droite Francaises ont toujours soutenu la caste, meme contre l’avis de l’opposition algerienne. A’ présent l’oncle Sam a ses Poussin à proteger.
    La vraie compétition est entre la France et les Usa par mouvances du régime interposées.
    Montesquieu connait l’immonde arabe et Woodrow Wilson corrige sa vision. Il n’est pas impossible que les puissances s’accordent pacifiquement le partage du buttin, stratégie qui coincide avec le changement de phase historique. Un candidat unique pour repprésenter les deux puissances?!

    11
    6
    Selecto
    9 novembre 2017 - 7 h 29 min

    Son équipe est déja à El Mouradia depuis quatre mandats . L’escroc.

    18
    4
    Lahlou
    9 novembre 2017 - 6 h 49 min

    Quelle preuve faut-il encore exhiber pour croire que C.K est un amerloque représentant les intérêts de ceux que la ligne anti-impérialiste de l’Algérie et son attachement à la souveraineté des peuples dérangent fortement?
    Ce pouvoir ne tient que parce qu’il sert les intérêts des puissances occidentales

    26
    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.