France : une centaine d’élus tentent d’empêcher une prière de rue

Mairie de Clichy prière
Prière de rue, en mars dernier, devant la mairie de Clichy. D. R.

«L’Etat doit interdire les prières de rue.» Une centaine d’élus ont tenté, vendredi, dans la banlieue parisienne d’empêcher des musulmans de faire leur prière dans la rue, a constaté une journaliste de l’AFP. «L’espace public ne peut pas être accaparé de manière irrégulière», a déclaré à la presse Valérie Pécresse, la présidente LR (opposition de droite) de la Région Ile-de-France, présente au rassemblement organisé à l’appel du maire LR de Clichy, Rémi Muzeau.

Les prières de rue de fidèles musulmans en mal de mosquée font régulièrement l’objet de vives polémiques en France, suscitant notamment l’opposition de l’extrême droite, voire de la droite. Rassemblés derrière une banderole proclamant «Stop aux prières de rue illégales», maires, parlementaires, conseillers municipaux et régionaux LR, UDI (centre-droit) et MoDem (centre), venus pour beaucoup de région parisienne, sont sortis de la mairie pour aller au devant de quelque 200 fidèles rassemblés dans une rue piétonne pour la prière, comme tous les vendredis depuis presque neuf mois. Ils protestent ainsi contre la fermeture en mars de leur lieu de culte en centre-ville, accusant le maire de la ville de ne pas vouloir leur octroyer de terrain pour construire un nouveau lieu de culte.

Entonnant La Marseillaise, l’hymne national français, les élus ont repoussé les fidèles un peu plus loin dans la rue, mais la prière s’est tout de même tenue en milieu de journée, derrière un double cordon de gendarmes mobiles.

Le ministre français de l’Intérieur «doit interdire les prières (de rue). Moi je dois assurer la tranquillité et la liberté des gens de ma ville», a expliqué Muzeau aux journalistes. La police avait évacué, le 22 mars, une salle de prières, au terme d’un long bras de fer entre la mairie qui veut en faire une médiathèque et l’Union des associations musulmanes de Clichy (UAMC) qui refusait de quitter les lieux malgré une injonction de justice. Cette salle avait été aménagée sous la précédente municipalité socialiste et louée sous un «bail précaire» à l’UAMC, qui voulait la racheter.

A l’échéance du bail, le nouveau maire, Rémi Muzeau, élu en 2015, avait décidé de transformer en médiathèque le lieu qui accueillait quotidiennement de 3 000 à 5 000 fidèles. L’édile avait parallèlement inauguré un nouveau lieu de prières dans sa ville, à 1,5 km de là. Mais l’UAMC juge cette mosquée excentrée, mal desservie par les transports en commun et trop exiguë.

R. I.

Comment (26)

    HANNIBAL
    11 novembre 2017 - 14 h 33 min

    Je connais des Français de souches et musulmans qui ont quitté la France pour vivre et pratiquer cette religion dans des pays musulmans alors que ses soit disant prieurs du vendredi ne font que jeter l’opprobe sur notre religion et a nous faire détester tout cela sous l’oeil complice des $ionistes et des marochiens comme habile serviteurs . shame and you !
    Quelle honte leur place est au zoo de Vincennes .




    6



    2
    ALIOUAT
    11 novembre 2017 - 10 h 43 min

    le nain de jardin SARKOZ I’avait bien compris lui la solution est simple ,la déchéance de la nationalité française et plus personne n’osera poser son derrière sur l’asphalte parisien ,si c’est de l’islam ça ! c’est honteux mis à part quelques naïfs parmi eux ,le reste est motivé par quelques intérêts quelconques




    11



    1
    FELLAG
    11 novembre 2017 - 10 h 08 min

    Depuis qu’on a abandonner notre El Maddheb MALLIKI, est pratiquer El Maddheb El Wahabi;voila ! ou nous sommes;lorsqu’on coupe les racines d’un arbre;il ne va pas tenir longtemps;et la nouvelle mode pour espéré aller aux paradis tout les moyens sont bon;volé et détourner puis construire des mosquées;mentir et corrompre puis aller voir cheikh zaouia;




    7



    3
      non non non
      11 novembre 2017 - 13 h 14 min

      madh’hab al maliki , al ibadhi , …etc etc .
      y’a UN SEUL MADHAB : LE CORAN , le reste c’est des inventions de l’homme , il y’a la aya qui dit :  » …Nous n’avons rien oublié dans ce Coran … » voilà.




      3



      4
        Anonyme
        11 novembre 2017 - 14 h 03 min

        Il y a un madheb qui trône sur tous les madhahib , c’est la laïcité .




        4



        2
    NON MAIS ALLLLLLLO QUOI ???
    11 novembre 2017 - 9 h 44 min

    yarham babakoum dites moi si ce n’est pas un cirque ça??? la preuve : imaginez des catholiques ou des juifs… entrain de faire leur prière par centaines dans nos rues ? il en penseront quoi nos… barbus????
    ILS SONT DÉBILES (…): « je fais ce que je veux chez les autres qui n’ont pas le droit de faire ce qu’ils veulent chez moi !!! » non mais!!!
    SI CE N’EST PAS DE LA DÉBILITÉ, DE LA SENiLITE MENTALE, alors je n’y connais rien!!!




    17



    2
    Jean_Boucane
    11 novembre 2017 - 8 h 43 min

    Depuis que la France a voulu ceder les mosquées aux marocains et aux moyen orient on constate de plus en plus de religion spectacle en France!
    C’est une volonté manifeste de trés haut d’attiser les tensions entre communauté afin de créer des potentiels recrutement pour le jihad qui beneficiera ensuite a l’armée de coreligionnaires au Moyen Orient!




    13



    1
    ABOUKHOROTO
    11 novembre 2017 - 7 h 15 min

    SINCÈREMENT DÉSOLÉ, MAIS CES GENS LÀ NE SONT PAS DIGNES DE SE CONSIDÉRER COMME MUSULMANS. SANS ÊTRE UN EXPERT THÉOLOGIEN DE LA RELIGION MUSULMANE, IL EST CLAIRE VOIR MÊME LOGIQUE DE POUVOIR FAIRE SA PRIÈRE PARTOUT(LA TERRE DE DIEU EST SPACIEUSE) SANS DÉRANGER QUI QUE CE SOIT SINON VOTRE ACTE EST LOIN D’ÊTRE UN ACTE DE MUSULMAN.
    POUR CE, JE SUGGÈRE À TOUTE CETTE SARABANDE DE SUIVISTES ET AUTRE BALADINS DE FAIRE LEUR PRIÈRE EN GROUPES D’AMIS EN S’INVITANT LES UNS LES AUTRES COMME LE VEUT NOTRE CULTURE. ILS PEUVENT AUSSI FAIRE DES DEMANDES À LA VILLE POUR UTILISER DES PARCS OU DES STADES ET LE PROBLÈME SERA DÉFINITIVEMENT RÉGLÉ.




    6



    5
      LOUCIF
      11 novembre 2017 - 13 h 57 min

      @ABOUKHOROTO , tu nous proposes de « FAIRE DES DEMANDES À LA VILLE POUR UTILISER DES PARCS OU DES STADES ET LE PROBLÈME SERA DÉFINITIVEMENT RÉGLÉ. » Mais mon gars , tu n’as rien réglé du tout ! Je crois déceler dans ton intervention que tu ne n’es pas trop indigné par ce spectacle , puisque tu veux le transférer dans des parcs ou des stades ! Tu te rends compte de tes bêtises ou pas ???!!




      5



      0
    Kouider
    11 novembre 2017 - 7 h 11 min

    Tous les pays musulmans sont sous développé et tiers mondiste , la France va nous rejoindre dans la Oumma .




    9



    7
      NON MAIS ALLLLLLLO QUOI ???
      11 novembre 2017 - 9 h 46 min

      la oumma des tiers mondistes !!! lol
      pas un pays arabo muz de la oumma et qui est developpé ! pas un !




      10



      0
    Anonyme
    11 novembre 2017 - 2 h 39 min

    Si j’étais macron je les fous tous hors de france qu’elles que soient les lois.




    14



    8
    Yeoman
    10 novembre 2017 - 22 h 17 min

    Faire la prière du vendredi, peut-être l’une des plus importantes, dans le brouhaha de la circulation et les gaz d’échappement en dérangeant les gens en plus… ça n’a sûrement rien à voir avec la ferveur religieuse et encore moins avec la foi. Les grands imams de l’Islam doivent se retourner dans leur tombe.




    20



    3
      non non non
      11 novembre 2017 - 13 h 05 min

      imagine des juifs faire leur priére du samedi dans nos rues ….les notres feront quoi à votre avis ???
      et bien c’est toute à fait idem …




      6



      0
        Brahim
        11 novembre 2017 - 13 h 52 min

        Cher compatriote @non non non , tu nous dis imaginez des juifs faire leur prière dans nos rues ! Moi je ne l’imagine même pas, c’est impossible. Moi je peux même te dire que chez nous , si on attrape un algérien (même un étranger) en train seulement de manger du porc ou d’évoquer dans la discussion une quelconque affinité avec la Vierge Marie ou Jésus Christ, il n’est pas impossible que des individus fanatiques le pendent à un arbre ou le lynchent ou le livre à la vindicte populaire !
        Moi je ne comprends pas comment la France engage son armée, du gros matériel de guerre et de l’argent à gogo pour combattre l’intégrisme islamique à l’extérieur (Daesh , EI,etc…) alors qu’elle est incapable d’empêcher des prières de rues d’individus fanatisés en kamis, gandouras, claquettes et barbes fleuries au henné ! C’est incroyable ! En principe, vu leur position, rien qu’avec des coups de pieds au cul, l’affaire est réglée.
        PS : Mes respects profonds à tous les autres musulmans de France simples, intelligents,sincères et sobres !




        7



        0
    Karamazov
    10 novembre 2017 - 21 h 29 min

    Hilarant ! Aussi bien les prieurs de rue que les élus. Non ces élus, dois-je dire ces t ces zélés, n’ont pas tenté d’empêcher cette prière de rue, ils se sont contentés de crier au scandale nous sommes envahis par les musulmans. Ces gens n’ont aucun droit de prier dans la rue pourquoi les laisser faire pour crier à l’outrage après ? Il y a quelques jours le conseil d’Etat a ordonné à une ville de Bretagne de retirer une croix qu’elle a érigé dans l’espace public. Il suffisait donc de chasser ces prieurs qui n’ont aucun droit de prier dans la rue. Mais là on fait du cinéma. Et pourtant il est clair qu’il s’agit d’activistes islamistes qui ne cherchent qu’à tester la réaction de la république.




    20



    4
    Vangelis
    10 novembre 2017 - 21 h 18 min

    Ces individus admis en tant « qu’invités » dans ce pays étranger veulent imposer leur loi, fusse-t-elle islamique.
    .
    La prière est personnelle et est du domaine privé. Ils doivent, en cas d’absence de mosquée, qui n’est nullement obligatoire dans aucun pays chrétien, faire leurs prières chez eux.
    .
    De toute façon, je n’ai jamais compris ces gens là, fouteurs de boxon qui font cataloguer par leurs agissements tous les musulmans comme des extrémistes.
    .
    Je n’ai encore pas compris comment ces gens là trouvent le temps de se réunir pour une prière à croire qu’ils ne foutent rien de leur journée. Ce qui est contraire à la religion car le travail est encouragé en non pas dévalorisé comme ils le démontrent.




    19



    3
    Hamid
    10 novembre 2017 - 20 h 39 min

    Tous les immigrés qui se sont implantés en occident se sont bien intégrés et ont beaucoup évolué socialement, ont fait de grandes études, sont très bien éduqués et respectent les lois du pays dans lequel ils vivent bien qui soient arrivés bien après les nôtres.
    Les nôtres sont comme des clochards et aiment à être les risée des autres peuples, ils ont le chic de se faire distinguer dans des âneries écœurantes,
    maintenant, ils ont trouvé quelque chose de formidable pour singer et paraître comme vraiment comme des singes en cage avec des accoutrements des débiles et se prennent pour les meilleurs du monde alors qu’ils puent à la ronde, ils empêchent même des gens de circuler dans les rues même pour rentrer chez soi.
    Ce n’est plus de la religion, c’est de l’hypocrisie pure, bête et méchante.
    Quand on sait au saint d’une même famille, les gens ne se parlent plus quand ils ne s’entre-tuent pas pour une religion de malades mentaux inventée pour ces circonstances, et tout le monde gobe
    Comme si sur les sept milliards d’habitants sur la terre sans compter ceux qui ne sont plus là, le paradis sera uniquement pour ces pseudos musulmans et le reste, dieu en fera de la viande hachée pour nourrir le diable.
    Entre nous, très honnêtement, si le paradis est peuplé comme comme ceux qu’on voit sur la photo, croyez moi que pas beaucoup souhaitent y aller!!!




    18



    4
      Anonyme
      11 novembre 2017 - 13 h 44 min

      Vous dites :  » Les nôtres sont comme des clochards et aiment à être les risée des autres peuples » Non ! Ces gens là sont des individus fanatisés par la secte wahhabite, qui ne peuvent en aucun cas nous représenter ni honorer l’Islam auquel ils sont étrangers. Ces fanatiques ne sont pas tombés du ciel, après avoir sévi dans leur pays d’origine la France, en connaissance de cause les a accueillis, nourris, logés, choyés, pour les utiliser à leur insu contre l’Islam et les pays musulmans.




      7



      1
      Anonyme
      11 novembre 2017 - 14 h 08 min

      Ce ne sont pas « les musulmans de France qui essayent d’imposer l’islam dans l’espace public » comme vous dites, ce sont les islamistes accueillis comme des héros par la France et allaités à la grosse mamelle du wahhabisme (idéologie de la terreur) qui lui imposent aujourd’hui une méchante et odieuse caricature de l’Islam par leur nuisances multiples qui va de la parodie de la prière dans les rues à la terreur. La France officielle sait et elle s’en accommode dans des buts bien précis.




      2



      2
    samir
    10 novembre 2017 - 20 h 33 min

    Ce n’est pas de l’Islam ça, c’est de la politique de provocation. C’est grave d’utiliser la prière comme une menace, ils faut respecter le droit de la rue pour les piétons et pour le commerce. il faut respecter la loi et la culture du pays que tu as choisi d’y vivre, si tu veux qu’il te respecte. Rabbi yahdina




    17



    1
      Anonyme
      11 novembre 2017 - 20 h 33 min

      A chaque fois vous dites « cépaçalislam » Il est ou islam ?




      0



      0
    Madjid
    10 novembre 2017 - 20 h 33 min

    Bande d’écervelés , allez faire votre prière chez vous jusqu’au moment où une mosquée ouvrira ces portes ! Ce n’est pas comme cela que des maires ou des préfets vont autoriser la construction de mosquées. Au contraire çà amplifie la xénophobie et l’islamophobie, car couper une route pour faire la prière c’est de la provocation , pas plus ni moins ! Je ne comprends pas que R.I , l’auteur de l’article ne condamne pas cette façon de faire des musulmans de France !




    17



    2
    Salah
    10 novembre 2017 - 20 h 27 min

    Purée de bonsoir, il existe encore des prières de rue en France avec tout ce qui se passe !???!!! Alors là ! Moi, je donne raison à Marine le Pen de se révolter contre ces soi-disant musulmans , qui se faisant font du mal à l’islam ! Oui Madame la France, oui Madame Marine le Pen , je suis d’accord avec vous qu’il faut expulser tous ces musulmans qui prient dans la rue et aussi ces racailles des banlieues qui font du tort aux autres citoyens français de confession musulmane qui vivent discrètement et tranquillement leur religion !




    18



    4
    Abou Mrang
    10 novembre 2017 - 19 h 43 min

    Comment ça : des élus qui tenteraient d’empêcher nos braves musulmans de prier dans la rue ? On n’est plus chez nous ou quoi ?
    La majorité des musulmans de France arrivés avec la dernière vague des années 90 conçoivent la laïcité comme l’islamisme : un mouvement qui vise à introduire les religions dans la société. Or il s’agit du contraire. Tout le mouvement pour la laïcité à consisté d’abord a essayer d’exclure la religion de la société, du moins de l’espace publique. ET la loi de 1905 n’était qu’un compromis qui , s’il a évité l’interdiction de la religion, a tout des même stipulé que « la France est une république qui ne reconnait aucun culte » . Or que font les musulmans de France? Ils essayent d’imposer l’islam dans l’espace public. Et pourtant la loi est clair: ils n’ont pas le droit de prier dans la rue, est l’Etat ne saurait attribuer des salles à des gens qu’il ne reconnait pas.

    Tout ça réveille en moi des démons que je croyais apaisés. Ils vont prier dans la rue, sinon ils chi…. au plafond ! Selek’ha m3Ahoum ya Mes3oud.




    13



    3
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 18 h 59 min

    ILS ont tout a’ fait raison, les deputes!! La NATION et ses normes s’ imposent aux particuliers y compris la Oumma.




    47



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.