The Independent révèle les détails de la séquestration de Hariri à Riyad

The Independent
Le Premier ministre libanais Saad Hariri. D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia – Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, ne savait pas qu’il allait être limogé. Son agenda était chargé ; il devait présider des réunions à Beyrouth, avec le FMI, la Banque mondiale et tenir une série de discussions sur l’amélioration de la qualité de l’eau à son retour de Riyad, où il devait se rendre pour une visite de travail. Aucune indication ne laisser présager que l’homme avait une quelconque intention d’annoncer sa démission.

Selon le quotidien britannique The Independent qui fait cette révélation, vendredi 3 novembre, Saad Hariri était en pleine réunion avec son cabinet à Beyrouth, quand il a reçu un appel téléphonique l’invitant à se rendre en urgence à Riyad à la demande du roi d’Arabie Saoudite. Hariri – qui, comme son père assassiné, détient la citoyenneté saoudienne mais aussi libanaise – a vite annulé tous ses engagements et s’est envolé vers la capitale saoudienne. Le Premier ministre libanais ne pouvait qu’exécuter les ordres du palais, surtout que sa société Oger détient auprès du royaume une créance de neuf milliards de dollars.

Dès que le jet privé de Saad Hariri s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Riyad, dans la soirée du 3 novembre, l’appareil a été immédiatement encerclé par une unité d’élite de la police saoudienne. Un groupe de policiers est monté à bord et a confisqué le téléphone portable de Saad Hariri et ceux de ses gardes du corps, rapporte le journal britannique. Il a ensuite été enjoint de ne faire aucune déclaration aux médias.

Ce feuilleton fait suite à une vaste purge déclenchée dans le royaume d’Arabie Saoudite. Onze princes, dont le puissant richissime Al-Waleed Ben Talal, quatre ministres et d’autres dignitaires ayant servi sous le règne de l’ancien roi ont été assignés à résidence, alors que 1 700 comptes bancaires ont été gelés en un temps record.

Le plan de destitution du Premier ministre libanais ourdi par le prince héritier Mohamed Ben Salmane a été mis à exécution quelques heures seulement après l’arrivée de Hariri à Riyad, croit savoir The Independent.

S’agit-il d’une simple coïncidence ou bien d’un plan global prélude à une confrontation ouverte en l’Arabie Saoudite et l’Iran et ses alliés alaouites en Syrie et du Hezbollah au Liban ? Un des scénarios le plus probable serait que les Al-Saoud, sous la conduite de Mohamed Ben Salmane, étende sa guerre contre ses rivaux chiites au Liban pour, éventuellement, essayer de chasser le gouvernement aux commandes acquis au Hezbollah hors de Beyrouth, quitte à financer une guerre civile au pays du Cèdre, en recourant aux milliards de dollars que le jeune prince compte récupérer dans le cadre de l’opération anti-corruption qu’il vient de déclencher.

Au Liban, toutes les factions et formations politiques, y compris le Hezbollah, sont unanimes à réclamer le retour immédiat au pays de Saad Hariri, mais la situation est plus compliquée pour le Premier ministre libanais dont la femme et d’autres membres de sa famille se trouvent à Riyad. Ces derniers risquent d’être pris en otage au cas où il déciderait de retourner à Beyrouth en dépit de la volonté des Al-Saoud.

Pour de nombreux observateurs, la situation risque de dégénérer et entraîner la région dans une guerre totale.

B. S.

Comment (33)

    Tinhinane
    13 novembre 2017 - 16 h 39 min

    Hariri est chez lui en Arabie-Wahhabo-Terroriste. Il a le passeport Wahhabite.

    À mon avis, Hariri est un acteur actif dans tous ce scénario bien ficelé contre l’Iran.
    Les présidents des pays arabe n’ont aucune considération pour leur peuple/pays.




    13



    0
    Kahina
    13 novembre 2017 - 16 h 28 min

    Qui sait, peut être que Hariri a préféré démissionner que de perdre ses comptes bancaires.
    Ça sera le sort de tous les hommes politiques arabes qui se nourrissent de la Charité empoisonnée de l’Arabie Wahhabite. Ces hommes politiques corrompus qui ont hypothéqué leur pays pour un compte en Dollars




    15



    1
    Mas Umeri
    13 novembre 2017 - 12 h 55 min

    désolé, on parle ici d’immunité diplomatique, Mr Hariri s’est rendu volontairement en A.Saoudite. Le fait d’annoncer sa démission de Riad est tout simplement douteux et inexplicable, quant au général panaméen, kidnappé par les agents de la C I A, est autant condamnable. La décennie noir nous l’avons tous vécu, nous avons été menacé et le pire, des artistes, syndicalistes, journalistes, soldats ont été assassiné, égorgé, par la horde intégriste.Sachez que c’est gravé dans la mémoire collective des algériens, que nul ne peut oublier;Merci a vous.




    1



    0
    autres
    13 novembre 2017 - 7 h 53 min

    LE LIBAN tout un pays sur un socle en carton




    1



    1
    Les Égarés.
    13 novembre 2017 - 1 h 48 min

    Comme aux Usa apres ‘operation  »  » 11/9 wtc en 2001 attentat bien orchestrer ..une bande de Malfrats a pris le pouvoir et envahi ‘irak et Afghanistan.,.le meme shema pour ‘Arabie ou des Malfrats escrocs ont pris le Pouvoir dont Ben salman dans le role Dr Jeckil le fossoyeur du Moyen orient …un scenario ecrit et realiser par Israel et superviser par Usa.,.et oui les Chevres Saouds sont de parfaits acteurs de serie B….un echec en vu ,.




    5



    1
    Mus
    13 novembre 2017 - 0 h 22 min

    Une 1ere dans les annales diplomatiques internationales: Un Chef de gouvernement d’un Etat souverain et indépendant se fait prendre en otage dans un pays étranger ou suppose tel (car ce jeune chef de gouvernement est…binational). En réaction a sa « capture », tout ce que trouve a faire le Sieur Hariri est d’énoncer « craindre pour sa sécurité…chez lui a cause de menaces d’un pays tiers et d’une milice nationale. Il annonce sa démission a partir d’un pays étranger. Rocambolesque. Que fait on a Beyrouth? On « exige » des explications aux autorités saoudiennes. Les saoudiens répliquent que ce monsieur est libre de ses mouvements, donc sa décision de démissionner aurait été prise en toute liberté. Bizarre . Pour sa part, le  » jeune » chef de gouvernement, héritier de la fonction de feu son papa, annonce sa démission de…l’étranger. Quel scenario! En agissant ainsi, il reconnait publiquement qu’il présidait un gouvernement incapable d’assurer la sécurité du…Chef du Gouvernement, c’est a dire lui même! Considérant sans doute que sa vie est plus précieuse que celle de ses concitoyens restés au Liban, il n’a même pas l’idée de démissionner chez lui et fuir ensuite en Arabie Saoudite sa 2eme patrie ou ailleurs! Logiquement et en vrai patriote, si les Saoudiens venaient a l’arrêter, il aurait résisté et fait valoir son statut diplomatico-politique et exiger sa libération. Le cas échéant, les autorités libanaises et la communauté internationale auraient fait leur devoir pour le faire libérer immédiatement et sans condition. Mais, tout cela c’est sans connaitre la réalité de certains dirigeants libanais qui disposent le plus souvent d’une multitude de nationalités et de business a l’étranger. Tout ce curieux épisode laisse penser que Hariri aurait (l’affaire n’étant toujours pas claire) comme nombre de dirigeants et bourgeois libanais eu peur pour les siens et sa fortune acquise en grande partie dans le business avec les Saoudiens. Si tel est le cas, il aurait sacrifie son patriotisme a des préoccupations personnelles. Il est a espérer que ce n’est pas le cas. Car le peuple libanais a besoin de dirigeants sincèrement patriotes et prêts pour le sacrifice suprême pour leur pays. Quant au régime saoudien, il est en train de jouer un jeu trouble qui pourrait lui engendrer de nombreux et sérieux…troubles. Heureusement que notre pays est en dehors de ce jeu macabre qui dessert les causes arabes…




    4



    0
    Anonyme
    12 novembre 2017 - 23 h 07 min

    Monsieur B S votre écrit est très bien bravo..
    Toutes ces arrestation de Prince c’est du racket la monarchie saoudienne manque de liquidité, la guerre en Syrie l’a mis sur le tapis et la soumission à Israël et aux USA en achetant de la ferraille américaine.
    Les satanistes Al Saoud se prépare à financer une nouvelle guerre contre le Liban au profit d’Israël.
    L’oligarchie sataniste mondiale n’as pas digéré la treha q ils sont priseprise en Syrie.
    C’est Al-Saoud joue vraiment avec le feu liran va défendre le liban ça c’est sûr et certain, les Al-Saoud vont envoyer leur peuple à la boucherie.
    Personnellement que je trouve que ça sera bien fait pour leur gueule avec toutes les bombes qui envoie sur le Yémen sans que personne au monde dise quelque chose hasbi Allah wa ni’mal wakil.




    4



    1
    Kenza
    12 novembre 2017 - 22 h 35 min

    Les déplacements (très) discrets de Jared Kushner en Arabie Saoudite:
    http://www.parismatch.com/Actu/International/Les-deplacements-tres-discrets-de-Jared-Kushner-en-Arabie-Saoudite-1387838
    Il suffit de savoir que Jared kushner, gendre et conseillé de Trump, est juif et tout devient clair : Après l’Irak, la Syrie, le Yémen, la Libye, comment Israël et les états-unis utilisent les traîtres Al Saoud pour, enfin, détruire l’Iran (qui reste la seule menace contre Israël dans la région) via un conflit sunnites/ chiites au Liban.
    Le roi d’Arabie Saoudite qui est sensé être le protecteur des lieux saints de l’Islam est, en fait, le meilleur protecteur de l’état criminel d’Israël et de tous les sionistes!




    9



    1
    LE NUMIDE
    12 novembre 2017 - 21 h 49 min

    les Algériens comme tous les autres tournent autour du pot alors que les choses sont simples .. TRES SIMPLES , il suffit juste de les dire et de bien les dire .. Les juifs tiennent les états , les élites et les peuples européens , c’est à dire les Aryens , les Roumis , les chretiens , ( et entre autre l’Amérique , la puissance titulaire et tutelaire du monde ) par la Shoah ,par Hitler ,par la 2ème guerre mondiale , par la théologie de la Repentance éternelle , c’est un chantage horrible d’une puissance qui n’a jamais été exercé dans l’histoire du monde , dans son histoire Éthique , politique et idéologique ou théologique , c’est l’invention de la Repentance comme concept totalitaire indépassable donc totalitaire et l’invention d’un événement historique le génocide juif comme la sacralisation d’une tribu le peule élu , d’un etat Israel , d’une Mythologie le mythe hébreu devenus eux mêmes la Divinité Monothéiste exclusive et sans partage et comme Religion universelle totale et totalitaire indépassable …Ainsi donc les juifs tiennent les Européens comme quelqu’un tient un autre par son entre-cuisses ..MAIS L’Occident c’est à dire les USA c’est à dire Trump (ou un autre) tient les Saouds , c’est à dire la monarchie absolue arabo-islamique , c’est à dire la pire tyrannie impunie que la terre n’a jamais connue et ne connaitra jamais , Amerika les tient par le Trône et par Las Vegas . elle les tient par où elle leur fait mal , c’est la seule puissance dont dépend leur pouvoir illimité et leur plaisirs terrestres , elle les tient pour qu’ils asservissent les peuples en leur nom mais à son profit et à celui des maitres de l’Amérique , de l’Occident chrétien .. MAIS comment l’Arabie tient les peuples , par quoi elle les asservit et les terrorise ? Ca c’est un autre débat de plus grande ampleur encore !! (A SUIVRE )




    7



    0
    yugarithen
    12 novembre 2017 - 18 h 11 min

    Avec tous ces indices révélateurs de l alliance satanique entre les saoudiens;les émiratis à qui on déroulait le tapis rouge , les sionistes et l Amérique de Trump certains journaux notamment Echourouk continuent de faire le jeu de ces saoudiens et Emiratis en diabolisant l’Iran qui preuve à l’appui n a fait que soutenir les bonnes causes des peuples en Palestine,au Liban au Yémen ,au Bahreïn et la souveraineté de Irak.




    17



    0
    Didouche
    12 novembre 2017 - 18 h 08 min

    Avec tous ces indices révélateurs de l alliance satanique entre les saoudiens;les émiratis à qui on déroulait le tapis rouge , les sionistes et l Amérique de Trump certains journaux notamment Echourouk continuent de faire le jeu de ces saoudiens et Emiratis en diabolisant l’Iran qui preuve à l’appui n a fait que soutenir les bonnes causes des peuples en Palestine,au Liban au Yémen ,au Bahreïn et la souveraineté de Irak.




    11



    0
    A BAS israel
    12 novembre 2017 - 15 h 36 min

    après l’irak, la syrie et le yemen, maintenant c’est au tour du liban.
    l’arabie tayhoudite est sous la botte d’israel.
    également notre voisin de l’ouest qui avait lancé derniérement un satellite financé par la mémé arabie tayhoudite, lancé a partir d’un territoire français, pour le compte d’israel.
    toutes ces monarchies « kharabe » sont les valets soumis d’israel.




    35



    4
      A BAS israel
      12 novembre 2017 - 18 h 39 min

      celui qui a cliqué son pouce vers le bas, il ne devrait étre soit un khanaz soumis au makhnez ou soit un sioniste pédophile qui polluent ce site !!!
      A BAS israel et tous ses valets mokokos




      20



      7
    Lghoul
    12 novembre 2017 - 15 h 35 min

    Voila pourquoi il faudrait derraciner les wahhabites et leurs mercenaires d’Algerie avant qu’il ne soit trop tard. Leur culture see resume a la tratrise et au poignardage dans le dos sous convert de religion. Eloignons de centre pseudo royaume sataniste et malefique. Une malediction sur terre.




    24



    1
    Tin-Hinane
    12 novembre 2017 - 15 h 23 min

    Franchement le comportement des saoudiens devient complètement suréaliste, ils se comportent comme des voyous et ce sont les gardiens des lieux sacrés de l’Islam, mon dieu !!! cela étant dit ils ont peut-être le droit d’arrêter et d’emprisonner Hariri après tout n’est il pas de nationalité saoudienne?




    12



    1
    Youssef
    12 novembre 2017 - 15 h 01 min

    J’ai toujours pensé que ces monarchies arabes sont des marionnettes manipulées par des puissances occidentales et ne sont là que pour sécuriser les intérêts de ces derniers.




    26



    0
    Nour
    12 novembre 2017 - 14 h 40 min

    Ainsi le royaume de l’ombre ne cesse de faire parler de lui, mais de la maniere la plus absurde, si en sequestrant le premier ministre, ce royaume qui ne l’oublions jamais a toujours finance l’armement destinee a l’armee marocaine fournit par la France, essaie de damer le pion ou ne serait-ce penser a declarer la guerre a la puissance regionale qu’est l’Iran, il se trompe enormement dans ses calculs. N’etant meme capable de defaire quelques milliers de houthis qui maintenant menacent la securite meme de sa capitale Riyad avec leurs missiles. Le royaume de l’ombre a detruit en partie l’Irak, la libye, la Syrie et ils avaient aussi l’intention de faire la meme chose pour la Tunisie et l’Algerie. J’espere en tout cas de ma part qu’ils feront une erreur de plus ainsi les Al Saouds seront balayes de l’echiquier politique moyen-oriental pour que les peuples puissent finalement respirer et vivre paisiblement.




    19



    0
      Abou Mrang
      12 novembre 2017 - 17 h 32 min

      Nour? Lumière ou lueur? Au point de confonde ombre et ténèbres.




      4



      1
        Nour
        12 novembre 2017 - 19 h 12 min

        Merci de m’avoir corrige,tu as parfaitement saisi la portee de ma pensee.




        0



        0
    Felfel Har
    12 novembre 2017 - 14 h 32 min

    Devant cette bouteille à encre qu’est la monarchie Yahoudite, j’ai du mal à identifier le vrai félon, SH ou MBS. Si l’on considère la félonie comme une offense d’un vassal envers son seigneur, ou à l’inverse, du seigneur envers son vassal, je suis tenté de les renvoyer dos à dos car ils font le jeu de l’Occident en mettant la Oumma en danger, en la fragilisant davantage pour l’offrir en pâture à ces charognards lorgnant la richesse des autres, maintenant qu’ils ont épuisé les leurs. Lisons et méditons cette citation fort approprié d’Alphonse Allais:  » La soif de l’or-auri sacra fames- est devenue tellement impérieuse au jour d’aujourd’hui, que beaucoup de gens n’hésitent pas, pour se procurer des sommes, à employer le meurtre, la félonie, parfois même l’indélicatesse ». J’ajouterai à ce cocktail, la trahison. Tout est bon pour l’Occident pour s’accaparer l’or noir des Arabes.




    13



    0
    ahmedine
    12 novembre 2017 - 14 h 31 min

    harriri ferait surement partie des escrocs visés par la purge!!!!
    il doit expliquer comment il avait amassé ces dizaines de milliards devant la justice saoudienne.




    14



    1
    RasElHanout
    12 novembre 2017 - 14 h 07 min

    Il faut savoir que tous membres de la famille Hariri sont des larbins de l’Arabie Yahoudite pour ne pas dire pire que cela quand on connait les relations meconnues du grand public, de membres de la famille Hariri avec certains Emirs de cette feodale monarchie arabe et ce, aussi bien a Beyrouth qu’a Riadh
    Alors « khelou el bir bightah » comme on dit meme si dans tous ces cas c’est le bon peuple libanais qui paye toujours la facture




    12



    0
    Mas Umeri
    12 novembre 2017 - 12 h 27 min

    Il n’y a que chez les Monarchies arabes que çà arrive. Prendre en otage un premier ministre, qui dispose d’une immunité diplomatique. Même les U S A, n’ont jamais enfreint cette règle, contre des diplomates de pays hostiles a sa politique, comme l’Iran ou la Corée du Nord. Le prince Ben Selman est allé trop fort, c’est une véritable déclaration de guerre, contre le Liban, alors qu’ils adoptent le profil bas vis avis d’Israël.La communauté internationale, doit condamner de tels agissement.




    31



    0
      sarah. A
      12 novembre 2017 - 13 h 06 min

      Vraiment? et l’opération ‘Just cause’ menée par l’oncle SAM en décembre 89 au Panama, c’était quoi? une cause… juste??




      18



      2
        Hamid
        12 novembre 2017 - 16 h 06 min

        Vous remarquerez chère amie que les nôtres sont estropiés de la mémoire à tel point qu’ils ont oublié la décennie noire.
        J’insulte personne, c’est juste un amer constat.




        11



        1
    icialG
    12 novembre 2017 - 12 h 21 min

    INVITER QUELQU’UN POUR LE SÉQUESTRER EST INDIGNE DE N IMPORTE QUI SE SOIT MÊME SI CELUI CI EST UN ENNEMI ET C EST PIRE EN TANT QUE CROYANT ,,,,POLITIQUEMENT C EST IRRESPECTUEUX IMMORALE ET LE MANQUE DE CONFIANCE DANS L AUTEUR AVEC SES RELATIONS




    20



    0
    Dr Knock
    12 novembre 2017 - 12 h 02 min

    Nous avons là la preuve de l’œuvre du matérialisme historique. Les monarchies du Golfe , la domination de la religion dans notre pays sont des anachronismes que le souffle de la marche de l’histoire va balayer comme un fétu de paille. La putréfaction du Moyen-Orient a commencé. Pour l’instant nous sommes dans la phase symptomatologique où on n’aperçoit que les spasmes et les soubresauts d’une INELUCTABLE agonie. Raqis et exorcistes de tous bords vont s’en donner à cœur-joie avant le bouquet final. (…)




    18



    2
    Anonyme
    12 novembre 2017 - 11 h 48 min

    Ibn Khaldoun ne s’etait pas trompe sur cette race. Jamais et depuis toujours les arabes se sont remis en cause.




    23



    6
    Bouzorane
    12 novembre 2017 - 11 h 41 min

    J’ai juste retenu la dernière phrase : « Pour de nombreux observateurs, la situation risque de dégénérer et entraîner la région dans une guerre totale »… malheur aux vaincus!… La carte du monde sera redessinée…. Le passage du 20ème siècle au 21ème fut en réalité un retour en arrière. Nous sommes retournés au 19ème siècle…. Nous sommes au siècle du Nationalisme, de l’esclavage et de la colonisation. seuls les algériens continuent à croire à la légitimité des régimes et des frontières!….
    Nous avons raté notre 19ème siècle, nous avons été colonisés. Nous revoilà une nouvelle fois au 19ème siècle. L’histoire nous donne une 2ème chance qu’il ne faut pas rater. Prenons notre revanche! L’Algérie doit de toute urgence prendre conscience de la réalité du monde. Se pose une fois de plus la question de la succession. Nos anciens doivent passer le flambeau aux jeunes… Il est de plus en plus urgent d’avoir des dirigeants jeunes. Nous avons besoin d’un changement de culture politique. Il nous faut des jeunes nationalistes, belliqueux et expansionnistes. Des jeunes plus affirmés que les anciens, avec une culture de la confrontation plus prononcée et plus adaptée au contexte actuel. MALHEUR AUX VAINCUS!!!




    31



    2
      chanakhadra
      12 novembre 2017 - 16 h 52 min

      est ce que ce n’est pas là justement le problème ? trop de jeunes en occident sans expériences les  » démasquent  » . Poutine lui a pu jouer et les faire tomber dans le piège et les mettre devant le fait accompli . c’est la raison pour laquelle nous avons voté Bouteflika




      3



      10
    Abou Mrang
    12 novembre 2017 - 11 h 34 min

    On a la preuve de corruption des dirigeants arabes capables de tous les acoquinements.. Un premier ministre qui s’amuse à avoir une entreprise en Arabie Saoudite alors qu’il est en fonction, avec des dettes de 9 milliards de dollars, en dit assez long. Il se précipite en Arabie dès qu’on le siffle. Les Saoudiens ont de quoi le charger à fond. Ce qui se prépare en Arabie n’est pas claire , alors moins c’est clair plus on enfume.




    22



    1
    Thifran
    12 novembre 2017 - 11 h 23 min

    L’Arabie monarchique va s’écrouler comme un château de sable, toutes ses arrestations sont un signe d’un désaccord au sein de la famille régnante.L’arrivée de ce jeune prince à la tête du royaume est un bouleversement qui risque de mener cette région droit dans le précipice. Les richesses d’un pays sont un bien quand elles sont bien utilisées mais deviennent une catastrophe quand celles-ci sont consacrées à agresser ses voisins, aux manipulations,à la corruption.




    28



    1
    Abdelrahmane
    12 novembre 2017 - 10 h 41 min

    Votre fratrie arabe ne nous regarde pas!




    31



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.