Au service d’Israël

Ben Selmane Yémen
L'Arabie Saoudite de Ben Selmane cherche toujours à satisfaire ses maîtres. D. R.

Par Kamel Moulfi – Après son implication en Syrie par le biais de groupes terroristes pour déstabiliser ce pays, puis son intervention militaire directe au Yémen dans une agression caractérisée à la tête d’une coalition formée de quelques pays arabes et musulmans redevables financièrement ou sur la base d’une solidarité monarchiste, l’Arabie Saoudite, toujours obsédée par l’ennemi iranien mais en même temps cherchant à servir ses maîtres américains, s’attaque maintenant au Liban. Au plan interne, le nouvel homme fort du  royaume, le prince héritier Mohamed Ben Salmane, s’est engagé avec une précipitation douteuse dans une opération de prétendue moralisation-modernisation qui a mis le pays sens dessus dessous.

Les observateurs qui tentent d’expliquer cette fuite en avant du régime saoudien fondent leurs analyses sur le rôle de vassal des Etats-Unis que joue l’Arabie Saoudite dans la région, en alliance honteuse avec Israël. Le fait nouveau est que l’axe Al-Saoud-Israël s’affiche désormais sans vergogne très mal dissimulée derrière une couverture religieuse constituée par le supposé, et exagérément exacerbé, risque chiite dans les pays sunnites, en fait le danger que représenterait l’Iran pour l’Arabie Saoudite et, donc, plus précisément pour les intérêts américains et israéliens dans la région.

Le wahhabisme qui sert de véhicule idéologique à l’expansionnisme saoudien est devenu indésirable à cause de ses liens avec le terrorisme islamiste dévastateur et particulièrement meurtrier qui a frappé les pays occidentaux, comme les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, principaux alliés de l’Arabie Saoudite. Ces pays ne veulent plus de l’arme du wahhabisme qui s’est avérée à double tranchant. D’où l’offensive menée par Mohamed Ben Salmane pour se débarrasser de cette tare, tout en éjectant ses adversaires et solidement asseoir le trône dont il héritera prochainement.

L’alliance ouverte avec Israël suppose une Arabie Saoudite «libérée» des liens de solidarité arabo-islamique avec la Palestine et la création de liens nouveaux bâtis sur le danger d’encerclement chiite qui proviendrait d’Iran. C’est ce prétexte d’«ennemis à la solde de l’Iran», dont celui constitué par le pauvre Yémen, qui est brandi par les Al-Saoud pour «fabriquer» les crises et entretenir artificiellement des conflits, aux conséquences humaines dramatiques et aux graves bouleversements géopolitiques dans le monde arabe, au seul bénéfice d’Israël qui, en parallèle, et au mépris du droit international, bombarde à tout va la Syrie et continue de spolier et créer des colonies en terre palestinienne occupée.

La partie jouée par l’Arabie Saoudite n’est pas facile, ni gagnée d’avance.

K. M.

Comment (11)

    Anonyme
    15 novembre 2017 - 10 h 12 min

    Plusieurs pensent que l Arabie Saoudite dans sa forme actuelle n a plus d avenir,on verra certainement la diminution des pelerins au fil des ans,les musulmans dans le monde prefereront financer des projets d hopitaux, d ecoles, d universites…..dans plusieurs pays musulmans pauvres avec une priorite pour le Yemen et les rohynga musulmans de Birmanie. Il y aura de veritables missionnaires musulmans en Afrique et en Amerique du sud et formes dans les meilleures universites modernes loin du fanatisme wahabite et de la secte des freres musulmans pour contrer les propagandes extremistes de Daech, Boko haram et leurs semblables et redonner la veritable image de la tolerance et de la sagesse de la religion musulmane dans le monde:refaire naitre l islam d andalousie vecteur des sciences et du savoir.Je reste tres optimiste malgre les temps difficiles que nous vivons.C est notre nature, celle de l optimisme Algerien.




    1



    0
    LE NUMIDE
    14 novembre 2017 - 11 h 12 min

    L’HYPOTHESE REFOULEE : tous les prétextes de l’idéologie semitique arabo-islamique totalitaire , monarchiste et esclavagiste, pour dominer les peuples tombent les unes après les autres et ne lui reste que le Tabou de la surenchère sur la question de Palestine et le Totem wahabiste du prétendu Sunnisme qu’il faut protéger du Chiisme …
    En géopolitique , L’Hypothèse Refoulée est la suivante .. Et si demain l’Iran, les Perses par la voix de leurs dirigeants et par la pression de leur peuple, décidaient une politique de non belligérance avec Israël ? ils n’iront même pas à une politique d’alliance avec Israël (comme le font les rois arabes avec leurs masses wahabisées et fanatiques et avec le consentement de leur clergé islamiste Sunniste wahabite totemique), les Perses n’ont même pas besoin d’une alliance avec les juifs…
    Alors que fera l’Amérique ? Que feront les rois arabes et leurs propagandistes ? que feront les dirigeants et les lobbies d’Israël .. il suffit pour le Hezbollah de dire sa non ingérence dans l’affaire de Palestine et que son objectif géopolitique sera limite aux frontières du Liban… l’Iran et le Hezbollah ne casseront même pas un tabou puisque tous les pays arabes et musulmans sous domination et sous tutelle saoudienne sont dans leur écrasante majorité dans cette position de désengagent de la question de Palestine pour ne pas dur qu’ils sont des alliés fanatiques d’Israël contre l’Iran pour le soit disant motif Sunnite du chiisme.
    Ce qui nous mène à une autre Hypothèse historique refoulée, mais possible. Demain le peuple Perse pourra ne plus être chiite, c’est à dire musulmans. Si l’existence du peuple perse sera menacée pour ce motif religieux que leur impose les arabes avec la menace nucléaire juive et l’Hostilité mondiale américaine, les perses pourront facilement choisir entre leur existence et le chiisme, le choix de leur Survie… C’est à dire l’abandon pur et simple de l’islam et le retour à leurs anciennes religions nationales. Dans cette hypothèse, toujours les mêmes questions: Que feront alors leurs ennemis ?




    1



    0
      BEKADDOUR Mohammed
      15 novembre 2017 - 9 h 16 min

      @LE NUMIDE… Les Perses sont des Aryens, et Dieu les a dotés d’une intelligence supérieure, active, voilà ce que craignent en eux les Juifs et les Arabes, étant précisé que Mohammed (SAWS), a été une exception, Un Arabe pas comme les Arabes, élu du Créateur, dans le mystère du pourquoi Il a créé…
      Avant tout vernis religieux, musulman ou ante musulman, Le Perse est d’abord un être intelligent doté d’un sens aigu de la guerre. Israël est un peuple sûr de lui et dominateur (dixit De Gaulle) ce qui lui coûta de jeter l’éponge, mais De Gaulle n’était pas Mohammed_Ali !




      0



      0
    Judas
    14 novembre 2017 - 8 h 55 min

    Ce Salman finira par instaurer la laïcité en Arabie saoudite et nous serons obligé de suivre comme tous les arabes.




    0



    1
    Les Égarés.
    14 novembre 2017 - 0 h 28 min

    Pour tous les Etats Musulmans honnetes et justes la cible est les Saouds.. .faire un coup d’etat contre ces Harkis Saouds …les isoler…stoper le Hadj..boycoter le hadj…Ces Saouds sont des Harkis.




    6



    2
    Algerian
    13 novembre 2017 - 16 h 41 min

    pour faire plaisir a israel et les USA, pourquoi l’arabie tayhoudite ne s »attaque pas directement aux mollahs chiites d’iran.
    le wahabisme et le chiisme c’est comme la peste et le choléra !!




    3



    6
    Rayes Al Bahriya
    13 novembre 2017 - 12 h 03 min

    Le CORAN derrière son Dos.
    Regardez le drapeau et la Bassmalah .
    Yakhi Takhir Zaman.




    7



    0
    Tin-Hinane
    13 novembre 2017 - 10 h 45 min

    Oui on dirait bien que c’est la débacle, d’abord parce qu’ils ont bel et bien perdu et ensuite parce qu’ils n’ont pas tellement l’habitude de se gouverner seuls, jusque là les anglais et les américains leurs donnaient des instructions maintenant ils sont livrés à eux mêmes aidés par les français qui sont à mon avis dans le même état. Franchement ils devraient essayer de faire amende « honorable » (difficile ils n’ont plus d’honneur) enfin qu’ils demandent au moins pardon.




    13



    0
    Vol au dessus d'un nid de CouCou
    13 novembre 2017 - 8 h 02 min

    il parait que Macron a fait une visite éclair récemment vers l’arabie bédouiniste pour dissuader selmane de nommer son fils ( au lieu de son neveu ) futur roi …et surtout cette cabale ‘sois disant ‘ anti corruption ( alors qu’il a mis en prison tous ceux qui sont conscients que c’est le fils de abdallah qui devrait etre Roi et non pas le fils de Selmane !!!!




    9



    0
      Le Patriote
      13 novembre 2017 - 19 h 33 min

      si tu crois que Macron voulait dissuader Salman, tu te trompes: dans le casting du scénario diabolique commencé par le visite « royale » de Trump à Ryadh suivie de la crise avec Qatar, la France, qui croit encore que le Liban qu’elle a créé est toujours sa chasse gardée, a toujours joué le rôle de supplétif des Américains a été envoyée chez les Saoudiens pour garantir la sécurité « physique » de Hariri. Ce qui est inédit. En effet la France a toujours appuyé les Chrétiens du Liban et, pour les préserver elle a maintenu l’antagonisme entre les Chiites et les Sunnites. Quitte à laisser par l’assassinat par Israël de deux Premier ministre sunnites: Rachid Karamé puis de Rafik Hariri le père de l’actuel




      6



      0
    Abdelrahmane
    13 novembre 2017 - 7 h 18 min

    De quoi se meler des affaires de peuples lointains sinon la fuite en avant qui sert les puissances? Non à l’arabislamisme à la c…. Les deux pays avaient tenté d’exporter leurs version izlamique en algerie. La oumma islamique sert la dictature en quete de role ailleurs que chez soi




    11



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.