Procès de l’attaque terroriste d’Istanbul : des Algériens parmi les accusés

Attentat Istanbul
Attentat contre l'aéroport Atatürk d'Istanbul en juin 2016 : 45 personnes tuées. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le procès de 46 personnes suspectées d’implication dans l’attentat qui a fait 45 morts à l’aéroport principal d’Istanbul en juin 2016 s’est ouvert lundi. Selon l’agence officielle turque Anadolu, des Algériens figurent parmi les suspects, mais n’en précise pas le nombre.

Sur les 42 suspects en détention provisoire, 16 sont des ressortissants russes, les autres sont des Tchétchènes, des Tunisiens, des Egyptiens, des Syriens et des Turcs.

Ils risquent jusqu’à 46 peines de prison à perpétuité chacun pour «tentative de renversement de l’ordre constitutionnel» et «assassinat», mais aussi 3 342 ans d’emprisonnement, notamment pour appartenance à une «organisation terroriste» et sa direction, selon l’agence turque.

Cette attaque a eu lieu tard dans la soirée du 28 juin 2016 lorsque trois hommes ont tiré sur la foule dans le hall de l’aéroport Atatürk d’Istanbul avant de détonner leurs ceintures d’explosifs, tuant 45 personnes, dont 19 étrangers, et faisant 163 blessés.
L’attentat n’a pas été revendiqué, mais Ankara l’a imputé au groupe Daech.

Deux des auteurs de l’attentat ont été identifiés comme étant Vadim Osmanov et Rakhim Bulgarov, tandis que le nom du troisième, jamais diffusé, ne figure pas dans l’acte d’accusation. Les autorités avaient affirmé à l’époque qu’il s’agissait d’un Russe, d’un Ouzbek et d’un Kirghize entrés en Turquie depuis la ville syrienne de Raqqa – fief le plus important de Daech qui en a été chassé mi-octobre cette année – un mois avant l’attentat.

La Turquie a été frappée depuis deux ans par une série d’attentats meurtriers attribués ou revendiqués par Daech, dont le dernier en date a fait 39 morts, principalement des étrangers, dans une discothèque huppée d’Istanbul la nuit du Nouvel An dernier.

Depuis cette attaque, les autorités procèdent régulièrement à l’arrestation de terroristes présumés, tandis que les mesures de sécurité ont été considérablement renforcées.

R. M.

Comment (6)

    Non Anonyme
    14 novembre 2017 - 19 h 00 min

    Une fois de plus, Ce ne sont pas des ALGERIENS. La presse turque vient de confirmer en dévoilant bien les noms et les lieux de naissance de vos tueurs mercenaires le : maroc ! Désolé pour vous. Mais vous voyez partout des ALGERIENS. Nous vous obsédons à ce point ? Lachez-nous un peu la grappe…… Vous êtes un pays qui fabrique et envoie des terros pour les « baâêches » en plus de vos prostituées et votre zatla. C’est connu par le monde entier. VOUS NE POUVEZ PAS CONTINUER A CACHER LE SOLEIL AVEC UN TAMIS…… Pour le monde entier : daâch = makhnez. Donc, forcément : le maroc….!!!!!!!!!! hhhhhhhhhhhhhhh




    12



    5
    HANNIBAL
    14 novembre 2017 - 16 h 45 min

    Les infames sujets de slomoVI le roi de sodome se déclarent Algeriens quand ils sont pris ces marochiens n’ont aucune dinité pour quelques dirhams ils s’engagent a comettre des attentats contre des innocents ils vendent meme leur soeur pour quelques dirhams cette engeance la plus fourbe et la plus malhonnete sur terre .




    11



    3
    Aicha benguendouze
    14 novembre 2017 - 14 h 13 min

    Procès de l’attaque terroriste d’Istanbul : des Algériens parmi les accuses… Les Algeriens sont dans Presque tout…de Directeur de recherché a la NASA aux USA jusqu aux maragouins prisonniers en Turquie…Ce que le people algerien demande a la Turquie c est d en finir une fois pour toutes. Avec la politique du « Salah » en Algerie si vous les renvoyer en Algerie, nos pauvres soldats, gendarmes, policiers, douaniers vont continuer encore souffrir pendant des annees, pour les arreter dans les maquis des montagnes et du desert algerien!! Alors svp eviter a nos troupes des efforts supplementaires. Envoyez ces terroristes la ou ils meritent d etre: dans l au-dela… Merci la Turquie si vous le faites. melina fel Bled!




    5



    9
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 11 h 58 min

    Quiconque soit il, un islamiste terroriste tue pour la Oumma et nie sa terre et son peuple. N’avaient ils pas fait 200 000 morts en Algèrie pour servir le dessein maléfique de la pax panislamique?




    8



    1
    Non anonyme
    14 novembre 2017 - 11 h 00 min

    Mais qui te dit que ce sont des « algériens » ? Personnellement, je parie sur tout ce que tu veux que ce ne sont que de simples sujets marochiens qui ont acté sur ordre de momo6… comme toujours. Attention, les marochiens sont obsédés par tout ce qui est ALGÉRIEN auquel ils veulent s’identifier et ressembler. A chaque fois, qu’un esclave marochien est appréhendé par les services de sécurités européens et autres occidentaux, ils disent qu’ils sont ALGÉRIENS pour salir l’image de notre pays. Donc, il ne faut pas aller vite dans cette sale besogne où les marochiens excellent vu leur nature de prostituées au profit de l’Empire du mal. Les marochiens n’ont ni le NIF et ni la RODJLA de leurs seigneurs et maîtres LES ALGÉRIENS…..




    24



    7
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 9 h 12 min

    ALGERIENS ? non , il faut préciser que ce sont des mercenaires terroristes wahabites nés en Algérie. Pourquoi ils sont partis tuer des turcs lâchement d’ailleurs ? l’Algérie n’est pas en guerre contre la Turquie… ils n’ont rien d’Algériens ces lâches, sadiques et criminels. les partis wahabites islamistes en Algérie et leurs terroristes ne sont pas et ne seront jamais des algériens au sens noble du terme… ils travaillent pour des Emirs criminels et des puissances étrangères!!!




    16



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.