Adoption d’un avant-projet de loi pour faciliter l’insertion des jeunes dans le marché du travail

avant-projet de la loi relative à l'apprentissage
L'avant-projet a pour objectif de faciliter l'insertion des jeunes dans le monde du travail. New Press

L’avant-projet de loi relative à l’apprentissage, adopté mercredi lors d’un Conseil des ministres, présidé par Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a pour objectif principal de refonder et d’adapter le système de formation professionnelle aux besoins de l’économie nationale et de faciliter l’insertion des jeunes demandeurs d’emploi dans le monde du travail, écrit l’APS.

L’Algérie possède un dispositif de formation et d’enseignement professionnels en mesure de prendre en charge 600 000 stagiaires chaque année, souligne le communiqué du Conseil des ministres, précisant que ce dispositif est notamment encadré par une législation qui a déjà subi plusieurs amendements et qu’il s’avère utile de refondre totalement en tenant compte de la Constitution révisée qui dispose que l’Etat œuvre à a promotion de l’apprentissage, orientation déjà prise en charge dans le programme du secteur pour la période en cours.

Le projet de loi, qui accorde une place centrale à l’apprentissage, propose une démarche qui s’adapte aux besoins de l’économie nationale et qui associe largement les entreprises et les employeurs.

Ainsi, il est prévu l’implication des employeurs dans la définition des besoins en matière de formation et d’apprentissage, ainsi que l’ouverture de toutes les entreprises présentes dans le pays à l’accueil des apprentis. L’encadrement de l’apprentissage sera assuré par les pouvoirs publics, y compris avec la création d’un corps d’inspecteurs dédiés.

R. N.

Commentaires

    Azulaman
    22 novembre 2017 - 20 h 45 min

    1 jour avant les  » elections »!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.