Elections locales : des électeurs radiés à leur insu des listes n’ont pas pu voter à Tizi-Ouzou

La révision des listes électorales a eu lieu 2 au 31 octobre 2017
La révision des listes électorales a eu lieu 2 au 31 octobre 2017. D. R.

Des électeurs de la wilaya de Tizi-Ouzou qui ont appris qu’ils étaient radiés des listes électorales ou qu’ils ne sont pas inscrits dans les bureaux de vote n’ont pas pu accomplir jeudi leur devoir citoyen, a-t-on appris des concernés.

Rencontrés au siège de la commune de Tizi-Ouzou, où ils se sont rendus pour se renseigner et être orientés pour pouvoir voter, des électeurs ont indiqué à l’APS que leurs noms qui figuraient, selon eux, sur la matrice des électeurs n’étaient pas portés sur le registre du bureau de vote où ils avaient l’habitude de voter, tandis que qu’autres ont appris leur radiation.

Si certains d’entre eux se sont rapprochés de la wilaya pour trouver une solution et pouvoir voter, d’autres ont préféré «rendre les armes» et rentrer chez eux, déçus de n’avoir pas pu s’exprimer.

La coordinatrice locale de la Haute Instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Lamia Hadri, a affirmé à l’APS que la commission de wilaya de la HIISE a été informée et saisie pour des cas d’électeurs n’ayant pas pu voter, sans toutefois avancer le nombre des cas concernés qui, a-t-elle dit, «ne sont pas disponibles» au niveau de cette même commission.

Rencontré au siège de la wilaya, le responsable de la règlementation et des affaires générales (DRAG), Laoufi Hacène, a indiqué, pour sa part, qu’il s’agit d’un «problème d’orientation» au niveau des centres de vote, ajoutant qu’avec la création de nouveaux bureaux de vote, des électeurs ont été redéployés vers d’autres bureaux.

«Si le nom de l’électeur est sur la matrice, il doit se retrouver automatiquement sur les listes des bureaux de vote, car celles-ci sont imprimées directement de la matrice», a-t-il insisté. Quant aux radiations, il a affirmé que cette opération a été menée d’une manière «très rigoureuse sous le contrôle d’un magistrat et aucune radiation non justifiée n’a été effectuée».

Le nombre des cas concernés «n’est pas disponible», a-t-il ajouté, car «le problème est pris en charge aussitôt signalé et tous les électeurs qui se sont rapprochés de nous ont été orientés et ont pu voter», a-t-il expliqué.

R. N.

Comment (2)

    sielgat
    24 novembre 2017 - 17 h 28 min

    Vous leur donnez trop d’importance en liant ces cas de radiations ou d’omissions a une une sorte stratégie intelligente et réfléchie,il s’agit tout simplement d’incompétence d’une administration maladroite brouillonne et crét…




    0



    0
    Mello
    24 novembre 2017 - 11 h 53 min

    Puisqu’en conclusion , tous les cas signales ont ete pris en charge et ont pu voter, pourquoi alors relever ces cas de “radiation” qui n’existent pas. Mais, au prealable , l’administration , cette tentacule d’un pouvoir inique, a modifie’ les listes pour decourager ces citoyens qui veulent choisir , en leur ame et conscience, l’elu de leurs voeux, il est fort probable que ce soients des sympathisants des partis de l’opposition. Leurs militants et sympatisants ont ete gardes dans leur bureau habituels. La peur de se voir pousser vers la porte de sortie, fait que cette administration est prete a tout, mais tot ou tard ce cinema prendra fin.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.