Quand les Frères musulmans importent le «qui tue qui» en Egypte

Egypte Frères
Des soldats de l'armée égyptienne en opération antiterroriste dans le Sinaï. D. R.

Par Karim Bouali – A peine le massacre du Sinaï égyptien a-t-il été commis par les hordes sauvages de Daech que les Frères musulmans ont lancé une campagne du «qui tue qui» à travers les réseaux sociaux et leurs relais dans les sphères politiques du Moyen-Orient et du Maghreb. Une campagne relayée en Algérie par les membres de cette secte dont l’inénarrable Hassan Aribi, qui ne cache plus son allégeance au dictateur Erdogan, mentor de cette organisation dont il se sert pour asseoir son empire hors de Turquie.

Une vidéo filmée lors de l’attaque terroriste sanglante commise hier au moment de la prière du vendredi oriente les internautes vers une supposée implication de l’armée égyptienne dans ce carnage. Des fidèles dont l’accoutrement montre clairement qu’ils appartiennent à cette mouvance islamiste accusent l’armée et Al-Sissi d’être derrière cet attentat. Une manœuvre politique éhontée et indécente au moment même où l’Egypte tout entière pleure la mort de plusieurs dizaines de ses citoyens.

Les Frères musulmans, privés du pouvoir après le coup d’Etat militaire qui a placé le maréchal Al-Sissi au pouvoir et écarté l’islamiste Mohamed Morsi, n’ont jamais cessé leur activisme aux fins de discréditer le régime en place. Appuyée et financée par le Qatar, cette confrérie politico-religieuse a été affaiblie par le soutien ouvert apporté par l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis à l’armée égyptienne pour l’éviction de Morsi et la décapitation de l’organisation islamiste dont les principaux chefs ont été jetés en prison.

Le «printemps arabe», qui a complètement déstabilisé l’Egypte, a permis aux groupes islamistes armés d’étendre leurs tentacules dans le vaste et incontrôlable désert du Sinaï où ils règnent en maîtres absolus, multipliant les attaques contre les forces de sécurité, jusqu’à l’attentat meurtrier d’hier qui a fait 235 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Si les Frères musulmans ne s’impliquent jamais directement dans les actes terroristes et les assassinats ciblés, comme celui qui a coûté la vie au président Sadate en 1981, ils n’en tirent pas moins les ficelles, en privilégiant l’action orientée vers l’endoctrinement et le phagocytage de la société qu’ils prennent en otage, laissant l’action armée à leurs disciples «radicalisés» dont ils perdent évidemment le contrôle, comme ce fut le cas en Algérie avec le FIS et les groupes armés nés de sa matrice idéologique extrémiste.

K. B.

Comment (14)

    Samira Trabelsi
    26 novembre 2017 - 3 h 14 min

    Mon soupçon est le suivant : cette opération s’inscrit dans un agenda plus vaste qui consiste à vider le nord du Sinaï de sa population autochtone pour y implanter les djihado-terroristes qui ont été éjectés d’Irak et de Syrie . Ce sera le début de la partition de l’Egypte.

    J’espère me tromper !

    Source:
    http://reseauinternational.net/attentats-dans-le-sinai-est-ce-le-prelude-a-une-relocalisation-de-daech/




    3



    0
    Chark
    25 novembre 2017 - 22 h 38 min

    L’Égypte de la poupée sissi , reçoit des main de la cia/mossad chaque années 300 000 000 de pq dollar pour maintenir le regime en place pour la sécurité d’iskhrael en maintenant le poste frontiére Rafah Gaza fermé et interdire à la flotte militaire Iranienne le passage par le canal de suez pour ces deux raisons sissi à le soutient financier us/sioniste qui lui permet sa survie politique .




    3



    0
    Aicha Benguendouze
    25 novembre 2017 - 14 h 53 min

    Quand les Frères musulmans importent le «qui tue qui» en Egypte…L Egypte et le retour de la manivelle….Ayant manipule et réécrit le Coran a plusieurs reprises avec l aide de l Université Al Azhar depuis des siècles couronnée par la création du Wahhabisme avec Mohamed Abdel Wahab….Ce pays malheureusement commence a peine a payer les pots cases de la malhonnêteté et du tripotage du St Coran….Combien de pays ont souffert et souffrent pour avoir écouté les sornettes religieuses de ses manipulateurs de l Islam. L influence religieuse de l Egypte a bloqué le développement des cerveaux des citoyens ce pays et malheureusement de beaucoup d autre pays musulmans…




    12



    2
    citoyen karim
    25 novembre 2017 - 12 h 59 min

    Les superpuissances étatiques nées de la maitrise de l’arme atomique au lendemain de la seconde guerre mondiale ont mis en place les règles d’un jeu à portée mondiale dont ils se sont arrogé les qualités de joueurs et arbitres en même temps dans le pur style de la loi du plus fort. Seulement voilà, il y a eu des règles affichées en noir sur blanc, et des règles tout en noir et sur fond noir dont le terrorisme n’était -n’est- alors qu’un instrument de diplomatie coercitive et le renseignement son vecteur.

    Plus près de nous, les renseignements occidentaux ont créé les ‘moudjahidines’ en Afghanistan pour casser du Soviet et l’Urss une fois tombée, il y a eu passation sans transition, par la voie de la dérégulation et la déréglementation financière tous azimuts –il s’agissait alors de favoriser l’industrie en révisant au maximum les entraves bureaucratique disaient les Bush et consorts-, du pouvoir politique classique tourné vers l’intérêt général vers celui essentiellement économique et financier et exclusivement dédié aux intérêts d’un petit groupe de personnes : les banquiers gangsters.

    De cette transition à froid et unilatérale est sortie au grand jour, ce qui couvait déjà depuis le début de l’essor de l’industrialisation avec son cortège du colonialisme de ‘civilisation’ et de l’esclavagisme soft nouvelle version, ces ‘moudjahidines de la noble cause’, nouvelle arme de destruction massive. Les banquiers gangsters ont fait dévié le sens choses là où il faut par leur contrôle via la nouvelle politique mondiale basée seulement et uniquement sur l’argent et la richesse matérielle pour faire émerger le produit idéal pour aller vers un Chaos qu’ils croient maitrisable : l’islamiste.

    Le lundi 10 octobre 1988, lorsque Chadli Bendjedid annonce les réformes sociales avec l’instauration du multipartisme et de la démocratie, des islamistes sont soudainement sorties dans les rue de la capitale pour demander l’instauration la loi islamique alors que quelques jours seulement auparavant je ne les ai pas du tout remarqué dans ces rues où je prenais moi aussi, et aux premiers rangs, les fameux bains de lacrymogène.

    De ce prototype d’individu malgré lui, né du tumulte des années 80, fut travaillé un modèle d’islamiste ayant donné naissance à une production quasi automatique de série, déclinée sous les différentes marques successives à savoir le Gia, el Qaïda et Daech qui a fait la démonstration de cette terrifiante capacité de faire s’exprimer de manière la plus violente les forces de l’inconscient humain, et bientôt un autre modèle encore plus dévastateur fera son apparition dans le sens de la continuité de cette fabrique du modèle chaotique hors norme dont la décennie noire est au cœur de tout le process.

    Comprendre la décennie noire à travers laquelle toutes les réalités géopolitiques font sens, revient à comprendre qui fait quoi et pourquoi sur le grand échiquier où se joue la suite ou la fin de l’histoire.




    13



    3
    ahmed abid
    25 novembre 2017 - 12 h 52 min

    c’est l’etat sioniste qui gère tout ce mal en complicité avec leurs frères des usa…




    12



    2
    Sid'ahmed
    25 novembre 2017 - 12 h 14 min

    L’ Algérie ne se remettra jamais sur pieds tant que des criminels comme ce terroriste de Hassan Aribi siègent au Parlement.




    19



    2
    LOUCIF
    25 novembre 2017 - 11 h 53 min

    On accuse l’armée égyptienne comme on a déjà accusé l’armée algérienne d’être à l’origine d’actes terroristes effroyables et sanglants en Algérie durant la décennie noire !

    Je peux dire sans me tromper qu’il est impensable voire impossible que ce soit l’armée qui est dernière ces attentats sanglants ! Certes l’armée et ses services secrets peuvent commettre des actes condamnables comme l’emprisonnement sans jugement d’opposants, leurs éloignements, leurs confinements dans des camps pour les priver de liberté, leur assassinats ou leurs éliminations individuelles, mais l’armée et ses dirigeants n’ont aucun intérêt à organiser et commettre eux-même ce type d’attentats comme celui du Caire (ou chez nous comme ceux du commissariat du Boulevard Amirouche ou de l’aéroport d’Alger ou le massacre de Bentalha pour ne prendre que ces exemples) pour la simple et bonne raison que le pouvoir politique et militaire d’un pays a pour soucis principal de montrer à son opinion publique interne et à l’opinion internationale qu’il maîtrise parfaitement la situation sécuritaire du pays !

    Et donc, le pouvoir politique ou militaire n’est pas aussi fou ou inconscient que çà pour se tirer une balle dans ses propres pieds en commettant lui-même des attentats sanglants de ce type et en se décrédibilisant devant les instances internationales et les pays étrangers ! Aussi, à ces « Frères musulmans  » d’Algérie ou d’ailleurs, aux islamistes d’ici ou d’ailleurs, je leur dis parle toujours tu m’intéresses !!




    25



    3
    Moskosdz
    25 novembre 2017 - 10 h 40 min

    Qui tue qui,si les gens n’étaient pas crédules,quel est ce président ou ce général qui tue sa garde militaire,ses policiers et ses gendarmes et qui cherche à se maintenir en même-temps au pouvoir?.




    17



    4
    Numidia-DZ
    25 novembre 2017 - 10 h 37 min

    Les Frères musulmans sont guidés à partir de QATAR où se trouve la plus grande base militaire américaine.
    L’Égypte est connu pour être le fief des frères musulmans, ils sont nombreux en Égypte. L’armée égyptienne n’aura pas la tâche facile.
    L’Égypte aurait dû fermer l’institut des Oulémas terroristes, El-AZHAR, dans les années 90. À cette époque, il n’y avait que l’Algérie qui faisait face à cette doctrine sanguinaire étrange pour notre société.
    L’Égypte paye pour ses erreurs.




    29



    4
    DYHIA-DZ
    25 novembre 2017 - 10 h 27 min

    « Qui tue qui » le slogan utilisé par les sionistes-Qatari qui gèrent ces frères de la m…!!. Les Frères musulmans sont les adeptes de l’ex président MORSI qui est aussi soutenu par QATAR/Turquie et Mokri le barbu. C’est leur homme. On devine bien qui est derrière cette propagande pour détruire l’armée égyptienne. le Qatar était aussi le venin de notre decennie noire; le plus grand terroriste Abassi Madani le sanguinaire est sous la protection du QATAR.




    24



    4
    libre numidie
    25 novembre 2017 - 9 h 49 min

    Posez la bonne question: tuer directement et indirectement serait la question opportune. L’Algerie baath fln a utilisé l’islamisme pour contrer les laics. la premiere victime Amzal etait cet etudiant de benaknoun, quand le régime facilitait l’implantation des integristes dans les universités.
    Les memes conditions mènent aux memes resultats.
    L’Algerie a importé d’Egypte l’arabisme, ascenseur qui mène droit au sous sol, l’islamisme.
    Comme en Algerie l’Egypte a cherché à utiliser El azhar comme levier de rayonnement, tout comme bourguiba et kerouan. Avant que que la semence ne prenne. Plantez l’arabislamisme en Suede et vous aurez l’integrisme blond!! Kif kif bariko!




    21



    4
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 9 h 35 min

    QUI TUE QUI : c’est le coup classique de la Terreur arabo-islamique wahabite dans ses dex versions. d’abord les mosquées visées ne le sont pas au hasard, ce sont des mosquées soit Chiites ou Soufistes comme au moyen orient et au Pakistan, ou en Egypte cette fois, ou les cimetières en Algérie, ou les foules en Europe.
    la méthode du massacre est structurellement conforme au dogme wahabite qui est de massacrer et tuer toute l’humanité qui ne se soumet pas aux Chouyoukh dégénérés du wahabisme et aux rois arabes pervers et absolus. dans cette surenchère diabolique et inhumaine, les deux branches même du wahabisme sont arrivées a se livrer a ce Takfir terroriste totalitaire et sanguinaire depuis la querelle du Qatar. Salafistes saoudiens contre frères musulmans et vice versa.
    la dernière sortie en Arabie est la mise en accusation de l’association d’EL KARADAOUI dans la liste du terrorisme. Vous ne voyez là en vérité que l’armature théologique de l’idéologie raciste et suprématiste Semitique dans l’archaïsme de son anthropologie tribale la plus élémentaire. comme chez les sionistes juifs, elle s’actionne de la même façon chez les idéologues et les propagandistes arabo-islamiques. je te colonise, je te conquiers, je te massacre, je te dénie, je te tue, je te génocide, je t’égorge, je te reconnais aucune identité et aucune valeur humaine!! tu te soumets, tu meurs, TU TE TAIS et c’est toi le coupable (souvenons nous en 92 en Algérie) ; au nom de ma théologie et de mon Totem et au nom de ton infériorité de Goyim ou ton Hérésie c’est à dire ta liberté…
    Voila le message ontologique de cette idéologie semitique arabo-juive inhumaine et terroriste adressée à l’Humanité et contre laquelle tous les peuples Goyims de la Terre doivent se lever pour se défendre pour leur Survie. Les peuples Goyims (dont les Numides) ne doivent jamais se fier à l’apparente querelle (de détails) entre les deux faces de la Gorgone…!! les récentes annonces d’Alliance entre eux confirment qu’ils sont d’accord sur TOUT!!!




    13



    3
    Abou Stroff
    25 novembre 2017 - 9 h 27 min

    « Une campagne relayée en Algérie par les membres de cette secte dont l’inénarrable Hassan Aribi » avance K B..
    avec ma naïveté avérée, je me pose la question suivante: est il compliqué de placer un ruban adhésif sur la… bouche du sieur arabi pour qu’il n’éructe plus de bêtises? ou alors, devons nous admettre que le sieur, malgré ses « dérapages », est un allié camouflé de le marabunta qui nous gouverne et qu’à ce titre, cette dernière lui permet de déraper tout en l’utilisant lorsque les conditions l’exigent?




    62



    5
      Anonyme
      26 novembre 2017 - 14 h 14 min

      Hassan Arabi est sous la protection étrangère en complicité avec les traitres de la nation




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.