Lord Risby : «L’approche algérienne contre l’extrémisme est exceptionnelle»

Lord Risby Grande-Bretagne Algérie
Lord Risby (à gauche), représentant de la Première ministre britannique Theresa May. D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia – Le représentant spécial de la Première ministre britannique pour le partenariat économique algéro-britannique, Lord Risby, qui a récemment pris part à une émouvante cérémonie de commémoration de l’opération Torch, aux abords de la plage où le débarquement a eu lieu à Alger il y a 75 ans, a longuement évoqué l’expérience algérienne de lutte contre l’extrémisme islamiste, soulignant, dans un article paru sur le site du parti conservateur britannique, que l’approche algérienne «est exceptionnelle de par son originalité et son efficacité».

Pour Lord Risby, le plan de déradicalisation élaboré par l’Algérie est le fruit d’une «profonde réflexion devenue un document constitutionnel de base supervisé et approuvé par les représentants du peuple au Parlement». «Une approche qui a permis, selon lui, de contenir dans une première étape le phénomène de l’extrémisme islamiste et procéder, ensuite, à son éradication à travers, notamment, une politique de réconciliation qui a évité au pays d’être impacté par le «printemps arabe et réduire au minimum le nombre de jeunes algériens ayant rejoint Daech, en comparaison avec d’autres pays de la région».

«L’Algérie a entrepris un vaste programme de réformes de l’école, en vue d’armer les nouvelles générations d’outils pour s’éloigner de l’extrémisme et du fanatisme, à travers un programme d’enseignement des valeurs civiques et des enseignements clairs sur les fondements de l’islam modéré», a encore affirmé Lord Risby. Il a jouté que cette stratégie a été menée «avec détermination par l’actuelle ministre de l’Education malgré les attaques incessants des milieux intégristes».

Le représentant spécial de Theresa May pour le partenariat avec l’Algérie a tenu à souligner que l’Algérie, «le plus grand pays d’Afrique, a de longues frontières avec les pays où le terrorisme et la criminalité font rage. Chaque pays est différent dans sa réponse au fanatisme religieux violent. L’Algérie a, quant à elle, œuvré à élaborer une réponse efficace pour effacer tous les stigmates d’une période noire dans l’histoire du pays».

Lord Risby a, enfin, évoqué la nature spéciale des relations algéro-britanniques, qu’il qualifie d’«excellentes, que ce soit sur le plan des échanges commerciaux ou du partenariat stratégique et sécuritaire», félicitant, au passage, les orientations économiques de l’Algérie «basées sur une diversification de l’économie pour sortir de la dépendance énergétique».

B. S.

Comment (28)

    sabritag
    26 novembre 2017 - 21 h 05 min

    j’oubliais, relire et faire apprendre à nos enfants, le corbeau et le renard de jean de la fontaine,




    3



    0
    sabritag
    26 novembre 2017 - 21 h 03 min

    je suis pour le retour des différentes langues que l’on nous enseignait, français, anglais , allemand, espagnol, italien, russe et maintenant le mandarin, et nous aurons ainsi une Algérie forte peuplée d’Algériens polyglottes et fiers (e) . le monolinguisme nous mènera droit à la tombe…..




    3



    0
    HAMMACHE HASSINA
    26 novembre 2017 - 19 h 47 min

    L es réformes de l’éducation sont pris en charge par une grande dame. Madame la ministre une universitaire et de surcroît une spécialiste en anthropologie




    2



    0
    Farid1
    26 novembre 2017 - 19 h 36 min

    Les Anglais quand ils te font des louanges c’est comme ils disaient : » Bien mon enfant tu fais du bon travail; continue comme ça »




    2



    0
    Mello
    26 novembre 2017 - 15 h 21 min

    La theorie du prisme deformant , voila ce a quoi , les Anglais et d’autres nations sont soumis. Ils sont en dephasage totale avec le caratere de la societe’ Algerienne. Si ce pouvoir a fait semblant de s’attaquer a l’islamisme radicale, par sa charte de reconciliation qui a enrichi tous ces egares de la decennie noire, un autre islamisme plus dangereux et rampant est entrain d’ensevelir la societe’ a l’effet d’embrigader toute la jeunesse pour en faire des zombis.
    Theoriquement, nous sommes le pays le plus democratique, le plus soumis a des lois protegeant la dignite’ et les droits du citoyen, le pays des droits a l’expression , a la protection des journalistes. Theoriquement , dans notre pays la justice est independante. Theoriquement ….. mais pratiquement , notre pays occupe les dernieres places dans tous les classements mondiaux relatifs a la societe, l’education , les libertes de la presse, l’economie ainsi que les investissements . Pratiquement, nous sommes en tete des pays dans la corruption , les detournements, la falscification de la verite’ , les dechets et autres ordures de tout genre…




    5



    6
    cherif
    26 novembre 2017 - 14 h 14 min

    Les avis des pays étrangers ne nous sont d’aucune utilité, ni hier, ni aujourd’hui ,ni demain. On le sait très bien que dans ce monde sans pitié, chacun défend ses intérêts.
    Notre pays défend les siens , avec ses propres moyens et notamment notre valeureuse armée. Sept longues frontières à sécuriser. Nos problèmes internes, on les réglera entre nous. C’est pas facile, ça prendra du temps ,mais le génie Algérien a toujours fait ses preuves.




    9



    0
    Kassaman
    26 novembre 2017 - 13 h 06 min

    Ayant vécu quelques années à londres je peux vous dire qu’il n’y a pas pire manipulateur que les anglais, je parle de la classe dirigeante bien sûr. Ne leur faites jamais confiance encore moins quand il semble vous faire des faveurs.




    9



    2
    salim samai
    26 novembre 2017 - 12 h 59 min

    Les USA, l´OTAN et l´Occident ont eux opté pour une autre « strategie » dictee par des Think Tanks Washingtoniens á la solde du « Meilleur Payeur-offrant ». Ils ont opté pour la Diabolisation de l´Islam et l´Invention d´Ennemis Imaginaires au lieu de s´attaquer au Probleme de Fond et Nourriciere de toutes les DIVERGENCES Occident-Islam: le CONFLIT Israelo-Palestinien!




    3



    0
    lhadi
    26 novembre 2017 - 11 h 09 min

    Sous le charme des cobras algériens, ce charmeur de serpents se met à danser pour impressionner le peuple algérien.

    Cruelle désillusion !

    Le peule d’Algérie n’a pas une tête pour soulever uniquement les deux oreilles.

    Il est de notoriété publique que le Président de la république a poussé le curseur idéologique dans le sens de l’islamisme politique qui obère toute édification d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie apaisée, moderne et conquérante dans ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    8



    1
    ferial
    26 novembre 2017 - 10 h 14 min

    Les anglais sont pire que les amerloques il faut s’en méfier comme de la peste.
    Ils ont colonisé ,racketté et pillé la planète entière en y semant le chaos quand ils n’arrivaient pas à obtenir ce qu’ils voulaient . Les anglais c’est la pire engeance !




    12



    1
      Logiciel
      26 novembre 2017 - 16 h 42 min

      au dernier paragraphe de l’article manque le mot clé pour toute cette flatterie. LE SCHISTE.
      .
      LE BREXIT pour GAZ DE SCHISTE.




      0



      0
    Samir Annaba
    26 novembre 2017 - 10 h 00 min

    Détruire l’Égypte déjà divisée va être un jeu d’enfant pour eux, car il y a le peuple devenu l’ombre de lui même, et Al Sissi qui détient toutes les richesses du pays, sans oublier le sponsoring reçu en milliards par an, pour pouvoir assoir son pouvoir démoniaque et inhumain sur un peuple agonisant.

    Al Sissi est il le cousin de Ehud Barak ou l’homme de Troie? En tous les cas il faudra renforcer nos frontières de l’ouest, car les années à venir vont être durs, la sortie du monstre se précise au nez et la barbe du monde.

    De notre coté ila bkaow les voleurs et les chwafras nous subirons le même sort. Pour résister à cela il faut instaurer un état de droit, des gouvernants légitimes et compétents et couper toutes relations avec le Narcoroyaume. Ah oui j’oubliais.. mettre en prison les voleurs sinon cela ne fonctionnera jamais..




    6



    0
    Abou Stroff
    26 novembre 2017 - 9 h 18 min

    «L’Algérie a entrepris un vaste programme de réformes de l’école, en vue d’armer les nouvelles générations d’outils pour s’éloigner de l’extrémisme et du fanatisme, à travers un programme d’enseignement des valeurs civiques et des enseignements clairs sur les fondements de l’islam modéré», dixit Lord Risby.
    question toute bête: comment le gus peut il produire autant d’inepties en un si court paragraphe? de la télé de boutef?
    moua, qui vis en algérie, je vais vous expliquer (je suis déjà intervenu sur le sujet mais, il semble qu’il soit nécessaire de reprendre mon argumentation):
    1- il n’y a jamais eu de programme officiel de « déradicalisation » de la vermine islamiste et je défie quiconque d’en mentionner un. et l’absence de programme suggère que les intérêts de la marabunta qui nous gouverne et de la vermine islamiste sont, malgré les apparences, convergents quand il ne sont pas identiques.
    2- le seul programme palpable et quantifiable est celui qui a consisté à désarmer la vermine armée en lui facilitant sa prise de contrôle des commerces formel et informel (d’ailleurs on peut remarquer que depuis quelques années, personne ne parle de l’érection de la dawla islamia), la marabunta continuant à accumuler des richesses grâce à son monopole sur la distribution de la rente.
    3- à partir du moment où la marabunta qui nous gouverne s’est mise à appliquer le programme de la vermine islamiste et à se comporter aussi « radicalement » (sinon plus) que la vermine, cette dernière s’est trouvée complètement désarmée et sa « radicalité » s’est estompée face à la politique d' »islamisation » dirigée par la marabunta qui nous gouverne.
    moralité de l’histoire: la marabunta qui nous gouverne a circonscrit le terrorisme islamiste en prenant en charge l' »endoctrinement » et l' »islamisation » de la société algérienne en lieu et place de la vermine islamiste. conclusion: pour déradicaliser les radicaux, il suffit d’être plus radical que les radicaux.




    8



    2
      hassina
      26 novembre 2017 - 12 h 28 min

      Excellent Abou Stroff,je n aurai pas pu dire mieux et plus……ce lord vient conforter la politique de la marabounta et son clan pour mieux se servir par la suite.
      La couleuvre est trop grosse, ils veulent nous enfoncer un peu plus alors que l Algerie n a jamais eu autant d extremistes islamiques que depuis l arrivée de la marabounta.
      C est un discours qui est destiné à nous peuple pour maintenir le clan ,qui les sert ,au pouvoir.




      4



      1
    tarik
    26 novembre 2017 - 8 h 52 min

    belle declaration… j espere qu’ils ont aussi pense au cout de la pommade et si c’etait aussi compris dans cette declaration ou est ce l’algerie qui doit ramener avec…
    pauvre algerie a ce rythme elle va vite etre debordee par tous ces « amoureux Otanesques »!!!




    5



    1
    Rayes Al Bahriya
    26 novembre 2017 - 1 h 15 min

    Les salauds…!

    Vous avez hébergé les GIA …à Londres durant
    Les annees de fer et de sang..

    Vous avez détruit la Palestine….Irak…..Syrie….Libye

    Et vous nous encensez par votre rhétorique de

    Loups sauvages…..

    Restons sur nos gardes….

    Algériens du nif….levons nous pour sauver l’Algérie

    Des MASINIASSA…..BOUDIAF….ZEROUAL…..

    GARDE À VOUS.




    16



    3
    Zombretto
    26 novembre 2017 - 0 h 58 min

    C’est ça, oui, l’approche du pouvoir algérien est tout à fait exceptionnelle, mais tout à fait simple pourtant, tout bête quand on y pense : il suffit de donner aux terroristes tout ce qu’ils demandent ! Reconnaissez-les comme de valeureux combattants, donnez-leur une pension, donnez-leur plein de fric, construisez-leur des mosquées partout, faites porter le hidjab aux femmes, interdisez tout, transformez le pays en un immense Kaboul, et le tour est joué !
    Ah, ils sont malins ces gars du pouvoir, il faut le reconnaître !




    12



    1
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 22 h 05 min

    Les pays comme la France ,la grande bretagne , la suisse ,l’espagne l’allemagne ont tous hebergés armé s les terroristes du Fis et du Gia ,mais aujourd’hui ils se rendent bien compte des erreurs qu’ils ont commis au detriment de l’Algerie ,ils devraient normalemnt demander pardon au peuple Algerien qui a souffert sous le joug de ces criminels avec leurs aides , mais c’est comme une justice divine le terrorisme qu’ils ont aidé et nouris leur revient comme un boumerang sur la tete ,non que nous soyez satisfait des actions de ces criminels mais ,au moins que ça puisse servir de leçons a ces politiques qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ,nous sommes en effet triste pour les victimes qui auraient pu etre evitées ,si a cette periode noire l’Algerie eut pu recevoir une aide de la part de ces pays et non pas un boycott quasi general .




    13



    0
      Anonyme
      26 novembre 2017 - 8 h 58 min

      Je n’oublierai jamais mon neveu, tellement gentil qu’il etait incapable de faire du mal a une mouche. il fut égorgé et achevé d’une balle dans la tete, tout ça parce qu’il n’avaient pas pu atteindre son frere policier. il a été sacrifié par ces batards comme un mouton de l’aid, sa femme venait tout juste d’accoucher. En tout cas tant que je vivrais ils me trouveront toujours en face!




      11



      0
        Anonyme
        26 novembre 2017 - 15 h 22 min

        Allah yarham mon petit neveu A.F , que Dieu fasse que tu sois dans son paradis et que ceux qui t’ont tués finissent dans les feux de l’enfer a tout jamais .




        2



        0
    Felfel Har
    25 novembre 2017 - 21 h 55 min

    Vous occultez un fait important: pendant que vos « mercenaires » tuaient, massacraient nos frères et soeurs et détruisaient nos infrastuctures économiques, fruits de 20 ans d’investissements publics lourds, les islamistes algériens paradaient et se pavanaient devant la mosquée de Finsburry, leur État-Major, sous l’oeil bienveillant de Scottland Yard. La vérité est que vous aviez programmé la mise à sac de l’Algérie, mais votre plan machiavélique n’a pas réussi. Aprés la France, les Algériens, patriotes et jaloux de l’indépendance de leur pays, ont infligé à la perfide Albion une belle déculottée. Do not mess with Algeria!




    20



    3
    AÏT CHAALAL
    25 novembre 2017 - 21 h 52 min

    J’espère que les dirigeants de notre pays se réveillent enfin de leur sommeil éternel en basculant la fréquence en matière d’échanges commerciaux et culturels avec la Grande Bretagne ou le monde d’anglo saxon pour se débarasser de la France et de son influence régional une bonne fois pour toute . Je sais que certains de nos politicards et compatriotes jurent que par le nom de fafa mais ce n’est pas grave , car ils sont minime. L’Algérie de demain doit être une Algérie anglophone , une Algérie ouverte vers le monde extérieur et capable d’amorcer les changements et les défis pour le bien de son développement …Nous gagnons rien de rien en restant sous le joug de notre ancien colonisateur qui refuse catégoriquement de reconnaître ces crimes de 132 ans de présence sur notre territoire national et en refusant de cultiver le sentiment de culpabilité à l’ égard des algériens qui ont perdu tout durant les 132 ans de colonisation qui à presque détruit l’identité nationale algériens amazigh , le culte musulman, l’histoire millénaire de la Numidie ..etc…Pour moi, une nouvelle république s’impose , une république algérienne qui n’a jamais été une Algérie française ou une Algérie arabe , une république algérienne amazigh 100 %100 Algérienne et majoritairement musulmane et pourquoi pas multi confessionnal et cosmopoliaine.




    15



    3
      Argentroi
      26 novembre 2017 - 7 h 36 min

      Gommer le français et instituer l’anglais est une thèse et revendication baâtho-islamiste pour éliminer l’intelligentsia et le substrat rationaliste et moderniste algérien ! Pour le moment, la seule langue qui nous aide à s’ouvrir au monde, c’est bien le français. Et cela ne vient pas du fait qu’on a choisi cette langue, mais contraints par des conditions historiques. En tout cas, Kateb Yacine a bien su résumer la question: le français est un butin de guerre!




      10



      4
      tarik
      26 novembre 2017 - 11 h 08 min

      @Ait Challal
      Tu as ma benediction bien anglaise pour cette NOBLE PENSEE : « SE DEBARRASSER DE LA FRANCE » j’en reve, j en reve, j ‘en reve!!!!




      6



      2
    L'EPERVIER
    25 novembre 2017 - 21 h 37 min

    voyez avec les mitterand (outre tombe), sarko la m… , le qui tue qui et consorts vous aurez une reponse contradictoire a vos declarations concernant mon pays , lord risby , merci tout de meme .




    16



    2
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 21 h 13 min

    Parce que son pays, qu’il représente, lutte contre l’extrémisme wahhabo-salafo-qaidiste? La GB ramasse tous les islamistes du monde pour les instrumentaliser afin d’en faire des terroristes de la pire espèce contre certains pays musulmans. Les terroristes islamistes algériens sont bien hébergés chez lui ! Ne jamais croire aux paroles de ces escrocs !!




    25



    3
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 20 h 59 min

    Les anglais étaient autrefois la première puissance mondiale loin devant les russes et les yankees.
    Elle a toujours voulu plus qu’hier et moins que demain.
    Sans cesse toujours et encore comme un ogre.
    Aujourd’hui elle a perdu de son prestige.
    Il en sera de même à ceux qui l’on détrôner les yankees.
    Ils marchent sur ces pas ces fautes.
    Celui de vouloir conquérir le monde.
    La course au leadership aura raison de se monde.




    13



    3
    karimdz
    25 novembre 2017 - 20 h 10 min

    On a pas besoin de l avis d un pays, le royaume uni, qui a au contraire, soutenu, armé le terrorisme, l intégrisme pour diviser.




    24



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.