Révélation explosive sur le financement de D’hina et Abassi Madani par le Qatar

D'hina Abassi Qatar
L'activiste du parti extrémiste dissous FIS, Mourad D'hina, animant une conférence à Genève. D. R.

Par R. Mahmoudi – Qatar : le livre noir, un ouvrage explosif du Centre euro-arabe pour combattre l’extrémisme (CEACE), dévoile le rôle de cet émirat du Golfe dans les insurrections du «printemps arabe» et la promotion des Frères musulmans. Coécrit par une pléiade de chercheurs de divers pays du Moyen-Orient (Egypte, Iran, Liban Libye, Tunisie, Turquie, Yémen, etc.) et d’Europe, dont le centre préfère garder l’anonymat, le livre fournit une banque de données inédites et vérifiables concernant tout le laboratoire qui dirigeait, et dirigerait encore, cette agitation à partir de Doha – les donneurs d’ordre – ainsi que la liste nominative des convoyeurs de fonds des groupes terroristes avec les variations de leurs noms patronymiques, parfois les numéros de téléphone dont ils faisaient usage et des précisions sur leurs documents de voyage.

Ainsi, ce groupe appelé «cellule de Doha» était – l’est-il toujours ? – en charge de la coordination et des contacts pour le compte d’Al-Qaïda à l’échelle de toute la région. Cette cellule a surtout servi de «courroie de réhabilitation» des «Afghans arabes» après le retrait de l’ex-Union soviétique d’Afghanistan, par l’intermédiaire d’un «centre de recherches» confié à un prédicateur salafiste qatari, lui-même ancien d’Afghanistan, Abdel Rahman Ben Oumeir Al-Noueymi. Dans leur stratégie de domestication de la mouvance islamiste, les décideurs qataris estimaient nécessaire de disposer de plusieurs relais afin de ne pas dépendre exclusivement du binôme confrérique Frères musulmans-Youssef Al-Qaradawi. Ainsi, le Qatar a offert l’hospitalité à des prédicateurs et activistes comme Mohamad Srour Zine Al-Abidine, chef du mouvement Al-Sourouryah, et à Abassi Madani, chef du FIS dissous.

On apprend aussi que cette cellule a mis sur pied un réseau de financement d’Al-Qaîda en Somalie, via le Soudan et le Yémen, et apporté son soutien aux salafistes à Gaza qui vont, par la suite, fonder des cellules dans le désert du Sinaï où un attentat dans une mosquée vient de faire 235 morts, ce vendredi. La cellule coordonnait également l’action d’Abou Moussab Al-Zarkaoui en Irak et d’Ayman Al-Zawahiri en Afghanistan, et celle des autres factions au Yémen, en Arabie Saoudite, au Liban, au Koweït, en Somalie et, enfin, en Syrie, où le Front Al-Nosra était particulièrement «choyé» par les bailleurs de fonds qataris depuis le déclenchement des événements dans ce pays.

L’ouvrage évoque l’implication directe de l’ex-émir Hamad Ben Khalifa et son Premier ministre, le sulfureux Hamad Ben Jassem. Ce dernier a, dans une récente déclaration faite à la chaîne BBC, avoué, entre autres, le financement par son pays de la chaîne de télévision subversive El-Magharabia qui continue, à ce jour, à s’attaquer à l’Algérie et à servir de tribune aux islamistes de l’ex-FIS.

Dans le registre médiatique, le livre donne le nom d’un membre de la «cellule de Doha» affecté comme financier de la chaîne Al-Jazeera pendant des années. Doha a, dans le même sillage, monté un certain nombre d’organisations et d’associations dont l’objectif exclusif était d’accompagner le «printemps arabe». Les auteurs de l’ouvrage citent notamment «l’Académie du changement», «l’institut Al-Karama». Présidée par Abdel Rahim Ben Omeir Al-Noueymi, cet institut, fondé en 2004 à Genève, compte parmi ses membres plusieurs Algériens, tels que Rachid Moussali, et des activistes du FIS dissous figurant sur la liste d’Interpol à la demande de l’Algérie, «mais qui bénéficient néanmoins du droit d’asile en Suisse», note-t-on. On y apprend également que ce Moussali a promu deux autres islamistes algériens, Mourad D’hina au poste de directeur exécutif et Abbas Aroua au titre de superviseur du programme de travail de l’institut. «Abbas Aroua, lit-on, a été par la suite missionné à Doha pour prendre la direction du Centre des études d’Al-Jazeera durant la mandature de Waddah Khanfar (ancien directeur de la chaîne, membre de la secte des Frères musulmans, ndlr), avant de retourner en Suisse en 2012».

Autre révélation sur cet institut : pour contourner le refus du Conseil économique et social, organisme de l’ONU habilité à conférer le statut d’ONG consultative en vue de participer aux sessions du Conseil des droits de l’Homme, l’institut Al-Karama «achète les badges de participation aux ONG accréditées».

R. M.

Comment (23)

    djamel
    26 novembre 2017 - 14 h 25 min

    je rêve du jour où tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin au recrutement, endoctrinement, financement des groupes terroristes islamistes répondent de leurs actes devant la justice. comme l ont les nazis à Nuremberg




    1



    0
    EL HASSAN EL HASSANI
    26 novembre 2017 - 10 h 46 min

    Comment en peux juger quelqu’un de terroriste et a la fois dire qu’il bénificie de l ‘asile politique en Suisse!! J arrive pas, moi, a comprendre!! et toutes ces histoires de financement du terrorisme par le Qatar c’est du n’importe quoi. Le Qatar est un pays actif dans la politique internationale et qui cherche à influencer et avoir un poids, ça c’est évident. Et c’est la même chose que les « grands » en fait a travers l’histoire. Faut pas chercher trop loin, a titre d exemple il y’avait les usa qui ont financer et supporter les Talibans contre l’ex URSS (…)
    je pense qu’il y a une chose qui es aussi dangereuse que le support du terrorisme, c’est le fait de condamner les efforts des peuples pour se libérer des régimes de dictature et les juger pour trahison.




    3



    3
    2 poids 2 mesures
    26 novembre 2017 - 0 h 15 min

    ce qui dommage c’est que les petits fous de la religion ont été traqués alors que leurs chefs honorés , à l’image de mezrag et cie ! car le sommet en aura encore besoin pour des élections …




    6



    0
    008
    26 novembre 2017 - 0 h 08 min

    Les journalistes d’El Magharibia se rendent souvent à l’institut du monde arabe en arrivant par le train l’Eurostar de la gare de Londres à la gare du Nord à Paris.

    Ils sont en contact avec un franco algérien employé à la bibliothèque où il était directeur avant d’être relevé de cette fonction pour incompétences, il leur prépare des dossiers documentaires à la demande pour les besoins de la chaine grâce à la base documentaire de l’ima sur tout ce qui touche l’Algérie, tout ça avec l’assistance des fonctionnaires Marocains.
    Ce contact dit « Le manchot » à cause d’un handicap d’un bras originaire de la région de Médéa où il avait un frère émir abattu par l’ANP les années 2000, il est immatriculé au consulat général de Paris où il habite.




    7



    0
    karimdz
    25 novembre 2017 - 20 h 28 min

    Franchement, on n apprend rien de nouveau, il est notoire que le qatarsrael, l arabie yahoudite, le grand bordel du marouk ou encore la jordanie, sont des états qui ont contribué au printemps sioniste visant à destabiliser les pays qui dérangent et qui s opposent aux desseins sionistes dans le monde arabo musulman.

    Notre arme, le patriotisme, qui est un rempart contre nos ennemis sionistes.




    7



    1
    DIHYA
    25 novembre 2017 - 19 h 05 min

    On comprend mieux d’où vient le LUXE dans le quel vivait le terroriste Abassi Madani.
    Il demandait au peuplet de manger deux dattes par jour , pendant que lui ne cessait de grossir comme un hippopotame.
    Il demandait au peuple de dormir parterre sous une tente, alors que sa grande villa ne passait pas inaperçue
    Il demandait au peuple d’ utiliser les chameaux et les ânes comme moyen de transport, alors que lui se déplaçait par avion 1ere classe…et dans sa Mercedes fantome entourée d’une dizaine de gardes corps.
    Il demandait au peuple de ne plus regarder la Télévision, alors que la parabole décorait le toit de sa villa comme un minaret.
    Le sanguinaire des Algériens, Abassi madani le terroriste, était un membre du FLN au service de QATAR-terroriste. La trahison du siècle.
    12 ans de prison, c’était insuffisant. J’aurais donné des années lumières de prison.




    18



    0
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 17 h 27 min

    Les bouches se délient et nous apprenons avec stupéfaction que des Algériens, cadres de surcroît, ont littéralement vendu leur pays, celui de leurs ancêtres à un mini-État de la taille d’une wilaya algérienne. Quelle ingratitude vis-à-vis du pays qui les a vus naître, qui les a éduqués et formés! Alors que l’homme lutte dans le monde entier pour se libérer, ces traitres se sont abaissés en esclavage devant une idéologie rétrograde et une doctrine mortifère qui visent à propulser l’homme dans la période hostile du Moyen Age. Ils méritent d’être traqués comme l’ont été les nazis, jugés et pendus sur la place publique.




    20



    0
    Vérité-Si-je-mens
    25 novembre 2017 - 13 h 57 min

    Les héros sont connus pour leurs actes,quant aux laches sont connus pour leurs parole non tenue;




    20



    0
    icialG
    25 novembre 2017 - 13 h 25 min

    En admettant que les qataris l ont financé, ce n est pas une raison pour trahir son pays!!! c est un traître et il doit être traiter comme tel (de préférence lapidé) vu que ce n est pas par conviction, mais commandité par une puissance étrangère!!!




    19



    1
    Moskosdz
    25 novembre 2017 - 13 h 05 min

    De quoi vivent-ils au juste tous ces criminels voilés d’islam en Europe et en Amérique,qui financent leurs médias,d’où puisent-ils tout cet argent pour financer leurs médias,leurs déplacements,leurs séjours dans d’autres pays,leurs meetings,etc…travaillent-ils,gagnent-ils leur argent honnêtement,et pour quelle raison sont-ils financés par les forces occultes?.




    14



    5
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 12 h 42 min

    Rien de nouveau
    et pendant ce temps ils pillent la faune saharienne sous escorte de la GN




    23



    3
      La 5 eme alliance
      25 novembre 2017 - 23 h 46 min

      Oui grâce aux traitres locaux au sommet de l’état.




      7



      0
    Ahmed ADDOU
    25 novembre 2017 - 12 h 08 min

    Et qu’attendons-nous pour contribuer à imploser ces féodales monarchies arabes absolues (pays du Golfe, Jordanie, Maroc…) dont les Roitelets ont terni l’image de l’islam, détruit a jamais des pays (Syrie, Yémen, Irak, Libye) et continuent à massacrer femmes et enfants au Yémen???




    29



    3
    Hamid
    25 novembre 2017 - 11 h 45 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi les partis islamistes Algeriens sont en chute libre dans les élections algériennes et ce n’est pas les élections du 23 Novembre 2017 qui vont contredire cette affirmation.




    28



    3
      Moh
      26 novembre 2017 - 0 h 12 min

      Les résultats des élections ne sont pas un baromètre valable de popularité la preuve même les partis noyautés par les escrocs et harkis arrivent en tête comme le FLN, RND et d’autres.




      3



      0
    Makhloufi
    25 novembre 2017 - 11 h 39 min

    Cet article à parlé de toutes les taupes inféodées au Régime terroriste du Qatar sauf d’un certain Hafid Derradji.




    24



    4
    Kahina
    25 novembre 2017 - 11 h 05 min

    Nous le savions. Rien de nouveau pour nous. Mais c’est toujours bien de le répéter pour la nouvelle génération.
    Il ne faut jamais oublier que ces pays de la secte satanique ont assassiné 250.000 Algériens. Impardonnable.
    Et il n ‘ont pas encore lâché…Les harki internes sont leur relais.




    36



    2
    LE NUMIDE
    25 novembre 2017 - 10 h 52 min

    le wahabisme dans sa version salafiste saoudienne ou celle des frères musulmans égyptiens sous tutelle qatarie est le même projet colonial, impérial , conquérant, carthaginois , antinationaliste et antialgérianniste , il ne faut pas se faire d’illusion sur son danger idéologique et politique dont la destination finale c’est la destruction de l’État-nation algérien et son armée nationale et la soumission de sa société et son peuple .. Ce projet wahabiste , impérial, terroriste , suprématiste et raciste , dont le lit a été fait sur le terreau du panarabisme infiltré dans le FLN lors de l’indépendance est mortel pour l’Algérie à court et à moyen terme … la seule Riposte qui peut le vaincre en Algérie et dans le monde c’est la résistance nationaliste algerianniste sur fond idéologique historique autochtone Berbère UNIVERSELLE et dont la Stratégie nationaliste Abannienne est le seul moyen politique de mobilisation de la nation contre ce projet impérial … Ceux qui pensent que la mission du nationalisme Algérien s’est terminée avec la décolonisation de l’Empire colonial francais se trompent … Plus que jamais les thèses nationalistes Novembristes de 54 et la Stratégie Abbanienne sont d’actualité pour libérer l’Algérie ,pour préserver son indépendance ,pour renforcer l’Etat -nation et l’ANP contre le projet wahabiste impérial et ses mercenaires et ses Harkas , projet pire que celui de la France coloniale tant il est carthaginois et esclavagiste et emploie la propagande idéologique au nom de la religion … Les démocrates berbéristes qui croient lutter contre le projet impérial wahabiste en lui ouvrant les couloirs pour porter atteinte à l’Etat-nation et à son institution militaire se trompent , se sont trompés en 90 et se tromperont toujours ( ils font comme jadis le MTLD en se faisant des illusions démocratiques contre un Empire dont le projet et de nous nier comme Nation, comme Histoire, comme Peuple et comme identité , le seul peuple que reconnaisent les wahabistes islamistes mercenaires du Qatar et de l’Arabie sont leur réservoir électoral et leurs mercenaires terroristes dans les mosquées et les maquis , le reste c’est à dire les algériens , El Barbar ou El Kouffar comme ils disent (s’imaginant en conquête), c’est à massacrer et à soumettre, si l’ANP faiblit..
    Quand la lutte en Algérie atteint la gravité de la lutte pour la SURVIE ; il n’ y a qu’une seule voie à suivre : LA SEULE VOIE de la Victoire , la voie ABANIENNE du congrès de la Soummam, la voie de la Mobilisation de la Nation contre l’Empire. c’est à dire la voie de l’UNIVERSALITE de la lutte politique nationaliste algérienne et Historiquement celle de la Question Berbère… contre les ennemis de toujours : ROME ET CARTHAGE.




    29



    3
    Lghoul
    25 novembre 2017 - 9 h 51 min

    Moi je trouve que c’est le travail de l’arabie saoudite a coups de milliards, pour se blanchir davantage, qui continue. Toute la source du mal extremiste islamiste mondial provient de ces pays. Qui sont les 15 des 18 qui ont detruit les tours jumelles ? Sauf que ceux qui tirent les ficelles ne voudraient pas sacrifier ou destabiliser le plus gros financier de leurs projets de construction au moyen orient et de sabotage ailleurs.
    Et soudain on nous balance un jeune prince « moderniste » dans un pays retrograde et moyennageux qui voudrait soi-disant enrayer la corruption mais qui vise… L’Iran!! Le denominateur commun de tout ce brouhaha. Donc pris au piege, pour que les manipulateurs le blanchissent, ils mettront tout sur le dos du qatar mais a deux conditions: Normaliser ouvertement ses relations avec israel et faire financer la guerre contre l’Iran a leur place.
    Eux, ils conseilleront et feront la reconstruction quand les destructions depasseront les trillions de dollars. Il faudrait bien une grande guerre pour faire marcher leurs usines et les chameliers sont les meilleurs executants, les meilleurs eleves, le meilleur poison et surtout surtout, les meilleurs payeurs!!!




    27



    2
    AÏT CHAALAL
    25 novembre 2017 - 9 h 18 min

    Ce qui m’agace de plus , c’est que malgré les coups de poignard en chaîne que le l’Algérie et son peuple reçoivent dans le dos depuis l’indépendance de notre pays, une partie de nos dirigeants et de nos compatriotes continuent à dire qu’on est un pays arabe et que les « Kharabes » sont nos frères et que l’Algérie ne sera jamais mieux sans les arabes et les faux islamistes. Pour moi , il est temps de se réveiller et faire un retour vers nos origines et nos valeurs ancestrales. Notre pays avancera mieux sans ces arabes qui ne sont en vérité ni nos frères, ni nos amis, ni nos alliés!!! ils ont fait plus de mal que de bien au peuple Algérien.




    43



    6
    Alors on dort..
    25 novembre 2017 - 8 h 00 min

    Où serait la nouveauté? Mais aussi la difference avec le regime baath fln qui nous infligeait El qardaoui comme etoile polaire!
    Kif kif vous avez la meme souche ideologique. L’islamisme et l’arabisme en Algerie sont le fait du regime.
    Le Fis etait au service du système avant d’avoir décidé de faire cavalier seul
    Si le Fis est le cancer le regime qui l’a grandi n’est pas moindre.




    34



    8
    Abou Stroff
    25 novembre 2017 - 7 h 47 min

    « Révélation explosive sur le financement de D’hina et Abassi Madani par le Qatar » titre R. M..
    ces révélations étant faites (bien que ce qui est révélé relève plutôt du secret de polichinelle!), qu’attendent nos augustes dirigeants pour contrer et le qatar et les mercenaires qu’il « emploie »?
    PS: n’est il pas temps d’arrêter de nous lamenter et de faire en sorte que nos « ennemis » se retrouvent, par hasard, devant un djinn maléfique qui leur lira leurs droits avant de les expédier ad patres?




    39



    2
    Anonyme
    25 novembre 2017 - 7 h 11 min

    Moi j invite tous les Algeriens a suivre cette emission culturelle pour comprendre la realite mondiale afin d eviter de tomber dans les manipulations geostrategiques car l histoire se repete eternellement.Faites circuler cette video dans les ecoles ,les universites et les clubs culturels.cette verite doit etre connue pour comprendre les manipulations politiques des puissances guerrieres et financieres.

    https://www.youtube.com/watch?v=2P-sVN-5fuk




    11



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.