Massacre du Sinaï : stratégie de la terreur ou implantation de Daech ?

Sinaï attaque Daech
Le carnage du Sinaï est-elle le prélude à d'autres actions sanglante ? Ici, la mosquée ciblée par Daech. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’effroyable attentat commis vendredi dans le désert égyptien du Sinaï marque certainement un tournant dans la stratégie de la terreur mise en œuvre par Daech à travers ses innombrables filiales dans les pays de la région. Il reste à savoir si cette idée de pousser la violence à son paroxysme, en faisant le plus grand nombre de victimes possible, relève seulement de la nature nihiliste de cette organisation pour prouver qu’elle est toujours capable du pire ou alors d’une tactique de guerre visant à occuper un nouvel espace, le Sinaï, pour y ériger son «émirat», après avoir été délogée de ses deux «capitales» irakienne et syriennes : Mossoul et Reqqa.

Vu la concentration d’islamistes, et surtout de Frères musulmans, dans cette région – comme on a pu le vérifier sur les premières images de ce massacre montrant des nervis islamistes presque manifester contre l’armée égyptienne en scandant des slogans hostiles – et vu aussi la particularité géopolitique de cette région qui, jadis, fut une sorte de zone-tampon entre l’Egypte et Israël, et vers laquelle Tel-Aviv rêve aujourd’hui de déplacer la population de Gaza –, cette irruption paraît bien planifiée.

C’est dire que l’implantation de Daech au Sinaï va encore compliquer la situation, y compris pour les Palestiniens qui risquent d’en subir les contrecoups. D’abord par rapport au point de passage de Rafah, unique accès terrestre à la bande de Gaza, qui sera encore plus verrouillé par les autorités égyptiennes après ce massacre mais, aussi, du fait que la montée terroriste dans cette région limitrophe peut accentuer l’amalgame qui est déjà entretenu par Tel-Aviv et ses alliés occidentaux, et depuis peu par la coalition arabe menée par Riyad, et dont fait partie Le Caire, entre la résistance et le terrorisme. Cette coalition n’a-t-elle pas classé Hamas comme «organisation terroriste» ?

Coïncidant avec les tractations de moins en moins secrètes engagées par les Al-Saoud avec les Israéliens pour aboutir rapidement à une forme de normalisation des relations entre les deux pays, alors que s’opère un virage à 180° en Arabie Saoudite, le massacre de vendredi au Sinaï est susceptible d’accélérer le processus.

R. M.

Comment (15)

    Felfel Har
    26 novembre 2017 - 18 h 20 min

    Israël veut installer DAESH à ses frontières avec l’Egypte, la Syrie et le Liban pour mieux se protéger, telle est sa nouvelle mission. Tant qu’il trouvera des pays arabes qui n’ont pas compris que leurs intérêts ne concordent pas avec les siens, Israël continuera de les prendre pour les dindons de la foire. Ces Arabes regretteront un jour, mais il sera trop tard, que faire le jeu de l’Occident leur sera fatal. Cheh fihoum!




    2



    0
    DYHIA
    26 novembre 2017 - 14 h 39 min

    Les sionistes sont en train de recoloniser SINAI avec l’aide de DAECH et de l’Arabie Wahhabite.

    Sissi a déjà vendu deux iles égyptiennes aux sionistes via l’Arabie Saoudite qui était présentée comme l’acheteur…La vente de l’Égypte continue.




    4



    1
    Kahina
    26 novembre 2017 - 14 h 36 min

    Au nom du slogan le messager de dieu Moise ( moussa) était juif, les sionistes ont tracé leur plan diabolique pour s’accaparer de toute l’Afrique.
    DAECHE va récupérer SINAI pour les sionistes.
    Les migrants clandestins vont noircir l’Afrique du nord ( l’Algérie surtout) pour faciliter  »l’israélisation » de cette région.
    Des juifs noirs sont utilisés pour propager ce phénomène. L’Afrique est israélienne, Jérusalem est au Cameroun.
    Le roi des pauvres a déjà vendu son pays aux sionistes pour qu’ils puissent accomplir ce plan diabolique.




    4



    6
    Abou Mrang
    26 novembre 2017 - 14 h 25 min

    Les tergiversations de Sissi et ses acoquinements avec l‘empire wahabite ne pouvaient finir autrement. La défaite de Daesh en Syrie , l’un des rares états arabes moderniste et antiwahabite de la région ne pouvait finir que par un redéploiement dans ses zones de repli naturelles.

    L’Egypte à la tare de cumuler et le wahabisme et les frères musulmans. Et encore aujourd’hui on confie la lutte contre Daesh aux plus wahabites d’entre eux en sacrifiant , le Qatar , pour faire diversion.

    Encore une fois , si on n’ose pas détruire l’idéologie wahabite, qui est la source légitimatrice de tous ces carnages, ainsi que ses sources de financements que sont les princes et sultans du Golfe. Tout ce remue-ménage ne sera que simulacre et diversion.




    5



    1
    Bouzorane
    26 novembre 2017 - 14 h 23 min

    L’Algérie n’a aucun intérêt à ce que l’egypte soit sauvée…..Laissons-les s’auto-detruire… il en va de notre salut.. Nous nous sommes sortis seuls du chaos terroriste… personne ne nous a aidé… Ils ont qu’à faire pareil!… et tant mieux s’ils échouent…. L’Algérie doit faire de la lybie une zone tampon qui nous mettra à l’abris du chaos egyptien… Nous pourrons même les y aider en leur refourguant les terroristes de lybie, du mali, du niger…




    3



    1
      Bouzorane
      26 novembre 2017 - 15 h 53 min

      au fait, il n’y a meme pas besoin de leur refourguer les terroristes….L’egypte tombant dans le chaos, elle deviendra automatiquement la destination préférée des terroristes et de tous les acculturés/paumés du monde entier… Les hordes sauvages se trouvant actuellement en lybie, tunisie, mali,… se dirigeront pas eux-mêmes vers l’egypte… C’est la meilleure façon de sécuriser nos frontières… Je le repère, nous n’avons aucun intérêt à aider l’egypte….




      0



      0
    Karamazov
    26 novembre 2017 - 13 h 59 min

    Rappelez-vous Bentalha et Raïs ! A l’époque on disait aussi que les auteurs ne pouvaient être algériens. Et on extrapolait ainsi de partout. Les auteurs ne sauraient être musulmans, les auteurs ne sauraient être arabes. Et au bout des bouts de tous les bouts : ils ne sauraient être humains.

    Ils ne sauraient être humains ? Mais les religions ne sont rien d’autre qu’une déshumanisation au profit de Dieu. C’est réduits, transis, pénitents, soumis, qu’on veut nous conduire à Dieu. L’homme s’abstrait et se nie en Dieu : « innana lillahi wa illayhi radji3oun » .

    « Li ma isselich 3ebd ? ». M’a dit un jour un monsieur sentencieux.

    L’islam est bel et bien la matrice idéologique de tous ces carnages. Les juifs les bouddhistes ( pas les bouddhistes : rohingyas) les chrétiens , ne commettent pas ces massacres à cause de l’appartenance religieuse de leurs victimes ni au nom de leur propre religion. Du moins de nos jours !

    Mais bien sûr qu’ on me rétorquera que l’Islam est amour : c’est une question d’interprétation. Mais l’islam n’est-il pas lui même une interprétation ?

    Le problème c’est que pour la totalité des zarabomusulmans c’est l’Unique interprétation.

    Connaissez-vous une seule société arabe non totalitaire ?




    4



    2
      ZORO
      26 novembre 2017 - 16 h 57 min

       »Les juifs , les chretiens ,et les boudhistes ne commettent pas de massacres a cause de l appartenance relegieuse de leur victimes  » nous raconte karamazov qui omet intentionnellement de nous dire que tout l arsenal servant aux massacres est produit par ces anges religieux ou athees remis gracieusement dans plusieurs cas aux demons assassins pour debarrasser la terre des autres demons de leur especes .enfin je pense que Karamazov a peut etre raison puisqu il s agit seulement d armement conventionnel ,les bombes atomiques c est aux juifs et aux autres de les detenir en attendant d autres heroshima et nagasaki . Apres Quaranta fel kharedj on ne sort jamais indemne.
      SIGNE ZORO




      0



      3
    rachid
    26 novembre 2017 - 12 h 03 min

    Pour cet attentat qui a visé une mosquée. Rien ne peut exclure la main du terrorisme sioniste. En effet la proximité avec les frontières rend cette opération possible d’autant plus que cela peut provoquer la fermeture du passage avec Gaza. Récemment on a vu un sioniste déguisé au sein même de la mosquée à Médine. C’est une hypothèse tout à fait possible




    2



    2
      Anonyme
      26 novembre 2017 - 13 h 42 min

      Qui a assassiné les califes Othmane, Ali et Omar ? Qui a tué et décapité Hussein et Hassan? Qui a déclenché la « bataille du chameau » entre Aicha oum al mouminine et Ali cousin et gendre du prophète? Les sionistes, l’alliance américano-israélienne? (…)




      6



      0
        le niveau
        26 novembre 2017 - 14 h 36 min

        je te voit venir tu va tomber dans ton piege !!!!!
        Abdullah bin Saba, qui avaient été un des principaux investigateurs des émeutes qui avaient abouti à l’assassinat d’Uthman !! qui est abdullah bin saba
        peut tu me repondre ??




        0



        3
          Anonyme
          26 novembre 2017 - 19 h 43 min

          @Le Niveau ; Et ces faits historiques c’est aussi « la main du terrorisme sioniste » ?
          Othmane fut assassiné par des musulmans.
          Omar fut assassiné par des musulmans.
          Ali fut assassiné par des musulmans.
          Al Hussein fut assassiné et décapité par des musulmans
          Al Hassan fut trahit et empoisonné par des musulman.Talha et Zoubeyr promut au paradis (من المبشرين بالجنة) furent assassinés par des musulmans.
          73 membres de la famille du prophète furent tués pendant «la bataille du chameau » par des musulmans.
          Des milliers de musulmans furent tués par des musulmans dans la bataille du chameau (موقعة الجمل) les un à leur tête Aicha oum al moumenine et les autres Ali.
          Des milliers de musulmans furent tués par des musulmans dans les batailles des deux rangées ((موقعة صفين et celle de Nahrawan (موقعة نهروان)
          Plus de 700 des mouhajirine et al anssar furent tués par l’armée Omeyade musulmane dans la bataille « pour réprimer une révolution » en colère contre l’assassinat d’Al Hussein.
          Zayd Ben Zine al abbidine un des descendants du prophète fut assassiné et son corps crucifié pendant 4 ans sur le portail de Damas puis brulé par des musulmans
          La Mecque fut bombardée avec des catapultes puis incendiée par des musulmans
          La mosquée du prophète (المسجد النبوي) fut transformé en écurie pour les chevaux des musulmans par Yazid Ben Mouâwia.
          Dans tout ces faits les tués et les tueurs des deux camps scandaient « Allah akbar » et pour un califat islamique. Une histoire sanglante mais on nous fait lire que ce qu’ils veulent qu’on lise.
          Pourtant à cette époque il n y avait ni sionisme, ni l’OTAN ni Israel…




          2



          0
    LE NUMIDE
    26 novembre 2017 - 9 h 40 min

    WAHABISME : le chef du groupe terroriste qui a mené l’attaque de la mosquée Soufiste au Sinaï a été identifié : c’est le saoudien Khaled El Chemari .. il est ridicule pour certains algériens de faire dans la diversion et de faire semblant . LE TERRORISME est islamiste et arabo-wahabiste et les mosquées attaquées sont des mosquées ciblées selon l’idéologie wahabiste proclamée et conforme à son projet monarchiste , totalitaire et suprématiste .. il est inutile de couvrir le crime islamiste wahabiste et cacher la vérité avec les strings du sophisme et des bavardages .. Fakou !! Tous les algériens ne sont pas des idiots .. le wahabisme n’est pas israélien ou américain , il est arabo-islamiste et il est l’allié du sionisme et de la CIA contre les peuples arabes ou Goyims insoumis ..




    13



    0
    Anonyme
    26 novembre 2017 - 9 h 13 min

    Tant qu’ils s’entretuent entre eux le monde ne se portera que mieux.




    6



    2
    Moskosdz
    26 novembre 2017 - 8 h 17 min

    En considérant le Sinaï comme leur territoire où Moïse aurait reçu les 10 commandements,les Israéliens ont lâchés leurs DAESCHIENS pour semer le chaos dans cette région afin de la contrôler militairement dés que le sale boulot serait achevé.




    9



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.