Chakib Khelil nargue la population de Khenchela et tient sa conférence

Khelil
Chakib Khelil a fait la tournée des zaouïas pour se réhabiliter. New Press

Par Hani Abdi – Malgré la vive opposition exprimée par de nombreux citoyens, Chakib Khelil a tenu, samedi, sa conférence-débat à Khenchela. D’importants moyens ont été mobilisés par les services de la wilaya pour la «réussite» de cette conférence et surtout assurer la sécurité du conférencier dont la présence dans cette ville a suscité la colère de nombreux habitants.

Les participants à cette conférence ont été soigneusement choisis pour éviter toute mauvaise surprise qui perturberait la communication de Chakib Khelil. Comme pour narguer ceux qui étaient contre sa venue à Khenchela, Chakib Khelil publie sur sa page Facebook quatorze photos retraçant les grands moments de sa conférence. Il promet aussi de diffuser dans les prochains jours la vidéo complète de sa conférence. Rien ne semble donc arrêter Chakib Khelil, qui cherche à redorer son blason sévèrement entaché par les scandales de corruption ayant secoué le groupe Sonatrach durant la période où il était à la tête du secteur.

Depuis son retour en Algérie en 2015, dans le sillage de la restructuration des services de renseignement, Chakib Khelil sillonne le pays où il se fait inviter par des organisations et associations pour des conférences à caractère politico-économique. Auparavant, l’ancien homme de confiance de Bouteflika avait fait une vaste tournée à travers les zaouïas du pays pour se refaire une virginité.

Très actif sur les réseaux sociaux, Chakib Khelil intervient également dans les médias nationaux et internationaux, encensant l’action du gouvernement et la critiquant parfois. Se disant «toujours prêt à servir» le pays, Chakib Khelil s’adonne à un activisme interprété par certains observateurs comme une volonté d’aller, le moment venu, à la conquête du siège présidentiel en 2019. Pour d’autres, son impopularité et les affaires dans lesquelles il a été éclaboussé rendent son ambition difficile à réaliser, dans une conjoncture fortement marquée par une crise financière durable.

H. A.

Comment (31)

    Vérité-Si-je-mens
    4 décembre 2017 - 14 h 38 min

    La différence entre une république familiale et une monarchie;en monarchie existe un seul décideur le roi; mais en république familiale existent plusieurs rois avec famille nombreuse;plus les copains de l’école, du lycée; de la fac; et aussi de l’enfer;les vrais chahids ont bien fait de mourir avant l’indépendance




    4



    18
      Argentroi
      5 décembre 2017 - 9 h 30 min

      Vérité-Si-je-mens. Tu vois bien que c’est plein de marocains. Dès que tu as parlé de roi même en critiquant le pouvoir algérien comme eux, ils ont apprécié négativement ton commentaire. Et il y a de tout parmi ces barbouzes marocains, un est un révolutionnaire, l’autre un patriote, un troisième islamiste et j’en passe ! Cette technique s’appelle l’astroturfing. Mais les barbouzes marocains manquants de culture d’intelligence et mal payés confirment la théorie de Pavlov, ils ont lu le mot roi, sans réfléchir ils t’ont noté négativement. Heureusement pour eux, leur officier installé au palais s’en est rendu compte et leur signala la bêtise sinon ce n’est pas 10 points négatifs mais 30 ou 4O suivant le besoin. Les 2 points positifs que tu as reçu, c’est pour camoufler la première bourde. Aïe, aïe, aïe et si tu étais l’un d’eux, c’est les arrêts de rigueur , la mutation à Smara en face de Tifariti et adieu les promotions. Hé oui, ils ont raison tes supérieurs parler du roi, tu te crois en Algérie pour insulter ou accuser un ministre, le président de la république, les institutions sans que tu sois inquiété ! Allez au cachot vont-ils te dire ! J’espère pour toi que tu n’es pas marocain, bonne chance, l’ami!




      2



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.