Le roi du Maroc actionne la justice française contre Abdelkader Messahel

Addou Messahel
Le roi Mohammed VI recevant son sujet Abdelhamid Addou, PDG de la RAM. D. R.

Par Karim B. – Le maître de Rabat a décidé d’actionner sa compagnie aérienne Royal Air Maroc contre le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Ce sont les médias marocains, se référant à une chaîne française, qui le disent. Ainsi, le Makhzen, qui vient juste de renvoyer son ambassadeur à Alger pour reprendre ses fonctions après avoir été «rappelé pour consultations», poursuit son jeu du chat et de la souris avec son voisin de l’Est en cherchant à provoquer une nouvelle crise.

C’est devant une juridiction française que la Royal Air Maroc aurait intenté un procès contre Abdelkader Messahel pour avoir affirmé que cette compagnie transportait autre chose que des passagers. Une affirmation qui a suscité la colère du Makhzen, bien que le ministre n’ait fait que répéter ce que tout le monde sait.

Cette nouvelle provocation intervient au lendemain d’une poignée de mains entre le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et le roi du Maroc, Mohammed VI, à Abidjan. Une poignée de mains qui a été interprétée de mille et une façons, bien qu’elle relève du simple protocole, Ouyahia ayant salué l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement présents au Sommet UA-UE, le roi du Maroc ne faisant pas exception.

Les pratiques du Makhzen étant ce qu’elles sont, il fallait s’attendre à un nouveau coup de Jarnac. Le retour de l’ambassadeur du Maroc à Alger cachait donc une nouvelle entourloupe de cette monarchie aux abois, à la tête d’un pays exsangue où de pauvres citoyens meurent dans une bousculade lors d’une distribution alimentaire et où les mouvements de protestation prennent de l’ampleur, bien qu’étouffés par les médias marocains et français.

La plainte de la Royal Air Maroc contre le ministre des Affaires étrangères est un nouveau coup d’épée dans l’eau. Plus que l’Algérie, c’est la France que l’enfant gâté de l’Elysée met dans la gêne, car si une telle action venait à être confirmée, cela pourrait créer une crise entre Alger et Paris au moment où les nouvelles autorités françaises s’échinent à rattraper le retard dans les relations algéro-françaises, bousculées par les relations plus apaisées de l’Algérie avec des partenaires amis comme la Chine et la Russie et l’offensive de pays voisins de la France comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

K. B.

Comment (106)

    TARZAN
    10 décembre 2017 - 6 h 55 min

    le maroc cherche t-il une autre humiliation? déjà rien que sur le plan juridique il n’y a aucun délit et le fait de dire que la compagnie royale air cannabis et cocaine « transporte autre chose que les passagers » n’est pas un délit en soi! les suppositions on les laisse aux marocains, réputé pour etre des menteurs et manipulateurs professionnels. mainrtenant s’ils cherchent à acculer l’algérie, je pense que l’algérie a largement les moyens d’apporter même les preuves que le maroc désire. encore une guerre que le maroc déclare à l’algérie et comme toutes les guerres et conflits que ce pays de bergers a déclaré à l’algérie depuis que le monde existe a fini par les perdre toutes, et JE DIS BIEN TOUTES




    0



    0
    bebes
    6 décembre 2017 - 7 h 47 min

    Dans la déclaration de … messahel on relève qu’il n y a pas de fumée sans feu.
    Raison pour laquelle le mekhzene est dans tous ses états
    Ils ( le mekhzene) sent qu une commission de UAfricaine est susceptible d être actionnée étant donné que les faits se produisent en Afrique.
    Comme toujours, le mekhzene se positionne comme 6ieme département outre mer (DOM).




    20



    2
    Felfel Har
    5 décembre 2017 - 0 h 29 min

    Il faut que Macron comprenne que l’Algérie n’attend rien, ni de lui, ni de la France si ce n’est du RESPECT. L’Algérie, contrairement aux autres pays africains où il a été se payer la tête du président, n’est pas une république bananière. Elle est maîtresse de sa souveraineté, de sa diplomatie, de sa défense, de son économie et personne ne peut lui imposer une ligne de conduite qui n’est pas compatible avec ses intérêts. Elle est aussi libre de considérer que des actions visant à lui porter atteinte (comme le fait d’inciter/de couvrir un voisin belliqueux) comme des actions subversives et déstabilisatrices, donc inamicales, auxquelles des réponses appropriées seront mises en oeuvre. Nous ne demandons que la classe politique française soit pro-algérienne, quelle sache seulement de quel coté son pain est beurré! Du business, oui, des magouilles, non! L’expression latine « Res, non verba » (des réalités et non des mots) est utilisée pour exprimer que la présente situation exige des actes concrets (du solide) et non des paroles, des promesses (du vent).




    19



    4
    WilayaIII
    4 décembre 2017 - 10 h 34 min

    Pourquoi le Maroc est le seul pays africain, maghrébin, voire arabe qui a la culture de la drogue dans le sang? Au Maroc on trouve 2 choses en abondance: la soumission au makhzen et la culture de la drogue. La soumission au régime et la drogue vont de paire, le régime a encouragé la culture de la drogue pour avoir la paix et favoriser la soumission au régime du tyran Hassan qui a défaut de donner du pain et du travail au peuple il lui a inculqué la culture de la drogue comme moyen de subsistance. Aujourd’hui après des décennies d’endoctrinement, les marocains vénèrent leur drogue autant qu’ils vénèrent leurs maîtres, pour eux le trafic de drogue est aussi noble que le commerce du sucre.




    22



    5
    Résistant
    4 décembre 2017 - 10 h 10 min

    Le pouvoir marocain ne finit pas de se ridiculiser ! Qu’est-ce qu’un tribunal français a à voir avec la déclaration d’un ministre étranger ? Il n’est pas compétent, il n’est pas dans sa juridiction. D’ailleurs, ce n’est pas considéré comme une diffamation puisque tout le monde sait que le Maroc est un producteur de drogue; quant à sa compagnie aérienne, elle transporte certes des passagers mais n’hésite pas à transporter autre chose. Les services des douanes de plusieurs pays africains disposent d’informations fiables là-dessus mais n’en font pas état pour diverses raisons.




    20



    6
      Ali
      4 décembre 2017 - 12 h 45 min

      la réponse est facile! le maroc est toujours sous protectorat français et je plaisante pas.




      16



      3
    Mokrane
    4 décembre 2017 - 9 h 52 min

    @Le Rifain. Merci à vous pour cette clarification et respect à cette intelligence du peuple Rifain. Maintenant je comprend mieux pourquoi le peuple Rifain refuse d’être une peuplade d’esclaves au service d’une feodale prédatrice famille Allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour l’Humilier et l’Asservir.




    23



    8
    Anonymous
    4 décembre 2017 - 0 h 28 min

    Si les marocains intentent un procès à notre ministre des AE cela prouvera seulement qu’ils sont plus atteints et plus tarés que nous le croyons (sans doute l’effet de la drogue qui les rend imbus de leurs délires et les fait planer loin de la réalité). L’humanité entière sait que le Maroc est un état NARCOTIQUE qui survit grâce à la drogue qui lui permet d’acheter la paix socale depuis plus de 60 ans soit 13 milliards de dollars par an (depuis les massacres de hassan ben el glaoui au RIF en 1958, les marocains soumis à la drogue et au makhzen ont même oublié et pardonnée les crimes de siyadhoum) avec la bénédiction de la France protectrice du régime narcotique makhzenien. J’espère que la folie des marocains aboutira à ses fins et portera la vérité de Messahel assénée aux narcotrafiquants marocains devant la justice européenne. Nous allons bien rigoler




    23



    8
    salim
    3 décembre 2017 - 23 h 49 min

    Le crétinisme des marocains, ils déposent plainte contre un ministre en exercice.
    De plus contre un discours ou des propos tenus par un ministre qui est en activité, cela n’a aucun sens.
    A cette allure là il y aura des plaintes à travers le monde contre tous les ministres et présidents qui disent quoique ce soit de travers.
    Là on peut voir la niaiserie de ces gens là.
    Par contre la drogue qui envahi le pays, plainte peut être déposée contre le Maroc qui produit en quantité industrielle ce poison. Et surement le jour où le roi leur a dit à ses responsables de déposer plainte contre Messahel, plusieurs devaient être bourrés de cette Zoltla made in marakeche.




    17



    7
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 23 h 37 min

    pendant qu il y est ce Roi chekem Franca …encore une preuve qu ils sont culs et chemises ses deux pays…une maitresse que nous devons protéger à tt prix selon un ambassadeur Français donc à partir de la… demande déjà à un autre pays si l en est capable de juger un de nos ministres ds ses fonctions ; lequel se mouillerait pr vous directement ctre l Algérie et pas seulement notre ministre car par lui c’est l Algérie qui est représenté et ns sommes solidaire de notre ministre en fonction…donc attention aux ruptures totales avec ses deux pays si ils poussent le bouchon ce n est qu un prétexte c comme le G5 sahel des réunions écartant l Algérie voulant la réduire et rapprochant le Maroc n ayant aucunes frontières avc ses pays africains du sahel ? ; qu il juge lui mémé le Roi d abord ses dealers et grossistes avt de vouloir juger notre noble ministre d etat ; ensuite à quel titre la France pourrait juger un homme et quelqu ils soient d avoir dénigré ou accuser directement ou indirectement une compagnie aérienne ou entreprises d un autre pays tiers ; la France n en est pas compétente déjà et encore moins avec un ministre d etat souverain d un autre pays ; aucuns pays souverain l accepterai et encore moins l Algerie ; on va nous punir ou sanctionner l Algérie pour sa liberté de paroles et d’expressions ds son propre territoire ou même a l extérieur par des juridictions de pays tiers …du jamais vu ; alors commençons par Sarkozy en Tunisie crachant sur l Algérie ; Hollande dvt le crif ; Valls avec son tweet et tts les dirigeants et leurs presses qui n ont cessé de dénigré l Algérie avec de fausses allégations …on s en sort plus donc la France est mal placé a ce sujet pr sanctionner les paroles de nos dirigeants ; qui commence par les leurs.




    20



    4
    Le Rifain
    3 décembre 2017 - 22 h 14 min

    Très sincèrement je ne comprend pas la réaction du Boss de la RAM d’autant plus que le MAE de la DZ a dit une phrase (la RAM ne transporte pas que des passagers) qui prête plutôt à confusion puisqu’elle n’incrimine pas directement la RAM et par conséquent n’a aucune valeur juridique face à un juge d’instruction.
    Par contre, le petit roi allaouite devrait plutôt actionner le Boss de sa Banque relevant de son Holding du moment que le MAE du DZ a été très explicite en disant « que cette Banque participe au blanchiment de l’argent du Haschich en Afrique ».
    À moins que le petit roi allaouite a peur que l’enquête judiciaire nécessaire dans ce cas de procès finira par donner raison au MAE du DZ et des conséquences que ces résultats vont charier.
    Enfin c’est mon point de vu et de celui de nombreux de mes compatriotes Rifains au fait de la chose.




    30



    10
      Chaoui
      4 décembre 2017 - 2 h 31 min

      Nous savons tout ça frère Rifain. Venceremos à tous les Rifains !




      16



      7
      Anonyme
      9 décembre 2017 - 11 h 23 min

      Le Rif c’est le Maroc




      0



      0
    Salim31
    3 décembre 2017 - 22 h 08 min

    Un proces contre messahle ?et alors , au contraire il va se piege et donner plus de mediatisation a l affaire de  » maroc pays narcotique  » , meme s il gagne ce proces ce resultat n a aucune importance juridique credible au yeux de la communaute i ternationale , c est comme si pablo escobare accuse de trafic de drogue ; gagne un proces pour diffamation ca sera la blague de fin d annees au pire sera le debut d ‘une prise de conscience mondiale en declarant ce fàux roi en vrai chef de cartel SUD MIDERANEE .




    32



    5
    Chaoui
    3 décembre 2017 - 22 h 07 min

    Dans le cas présent, la justice française n’a AUCUNE compétence.
    Elle n’a pas plus le statut de « justice internationale » qu’elle ne saurait s’occuper de différents politique entre deux pays tiers, étrangers.
    Nos voisins oublient que ce qui gouverne le droit de TOUT pays sont deux principes :
    1) le principe de territorialité des lois ;
    2) la nationalité du justiciable.
    En fait, c’est juste de l’esbroufe. Ça nous rappelle ces scènes de cours d’école quand le vilain garnement ne cessant de créer des problèmes et qui est mécontent de se faire remonter les bretelles dit à celui qui le sermonne je vais chercher mes grands copains…




    19



    4
    youssef
    3 décembre 2017 - 22 h 04 min

    C’est ce qu on appelle l hôpital qui se fout de la charité. Tout les rapports mondiaux le savent, même ceux du makhzen. Le ridicule ne tue pas.




    19



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.