L’ambassadeur du Royaume-Uni parle aux Algériens en arabe et en tamazight

Robert Lowen Algériens
Le nouvel ambassadeur britannique en Algérie, Barry Robert Lowen, reçu par Messahel. D. R.

Par Karim B. – Le nouvel ambassadeur de Grande-Bretagne à Alger a voulu marquer sa prise de fonctions dans notre pays par un message qu’il a adressé directement aux Algériens. S’exprimant en arabe et saluant en tamazight, Barry Robert Lowen a déclaré qu’il était «heureux et honoré» d’être le nouvel ambassadeur britannique en Algérie. Se référant à un proverbe arabe sur le bon voisinage – une langue qu’il semble maîtriser à la perfection malgré un accent prononcé –, le diplomate britannique, qui a remis ses lettres de créances le 23 novembre dernier, a affirmé qu’il souhaiter faire du Royaume-Uni «le meilleur partenaire de l’Algérie dans des domaines comme l’enseignement, la culture, le commerce et l’économie».

Le nouvel ambassadeur a également mis en avant sa volonté de développer les relations de son pays avec l’Algérie en matière de défense pour «garantir la sécurité et la stabilité dans la région». Barry Robert Lowen a dit vouloir mieux connaître «nos amis algériens» à travers les réseaux sociaux. Il n’a pas donné plus de détail sur ce dernier point et n’a pas expliqué s’il allait ouvrir des canaux de communication à travers ce canal ou s’il comptait améliorer les contacts pour les visas et autres procédures via internet.

De nombreux responsables britanniques ont fait des déclarations qui dénotent un changement de cap dans la politique étrangère britannique. D’anciens locataires du 10 Downing Street ont même été jusqu’à avouer leur tort dans certains choix stratégiques, mus par un suivisme aveugle de la politique belliciste des Etats-Unis au Moyen-Orient et l’alignement inconditionnel mais, néanmoins, nuisible sur Israël.

La Grande-Bretagne multiplie les gestes d’amitié à l’égard de l’Algérie, qu’elle considère comme un partenaire stratégique dans la lutte contre l’extrémisme religieux et le terrorisme islamiste, notamment. Récemment, le représentant spécial de la Première ministre britannique pour le partenariat économique algéro-britannique, Lord Risby, qui a récemment pris part à une émouvante cérémonie de commémoration de l’opération Torch, aux abords de la plage où le débarquement a eu lieu à Alger il y a 75 ans, a longuement évoqué l’expérience algérienne de lutte contre l’extrémisme islamiste, soulignant, dans un article paru sur le site du parti conservateur britannique, que l’approche algérienne «est exceptionnelle de par son originalité et son efficacité».

K. B.

Comment (17)

    Anonyme
    3 décembre 2017 - 21 h 19 min

    Oh les cigales .. il faut comprendre la psychology de ces gens la pour pouvoir apprecier. Tout ca ne sont que du pipo diplomatique. L embassade demande aux algeriens s ils ont payer leur taxes en algerie..s ils ont un compte euro..aussi combien de dinars ils ont..et tout un tappage de question qui ne cconcerne que l etat algerien.. ces gens la ont deja insulte notre independance ..notre souverainete..qu il parle arabe ou tamazigj ou n importe quoi ne m excite pas..mais si il demontre du respet a notre peuple et ses institution..la je m excite et je le respecte..sinon qu il aille voir ailleurs..tozz




    2



    1
    Algérie Authentique
    3 décembre 2017 - 20 h 39 min

    il a juste dit 3 mots en tamazight, il n’a pas fait de discours non plus! il faut savoir que ces ambassadeurs new look arabophones sont entrainés au populisme face aux peuplades arabes d’orient et d’occident , il y a des vidéos qui circulent sur ytube, il a tout simplement flairé le bon coup vu que certains algériens croient opportun de remplacer le français par l’anglais poussés par une haine des français que même les moudjahidines ignoraient , poussé par cette révélation surprenante, il vient nous proposer un partenariat culturel éducatif et soit disant économique pour nous laminer et siphonner nos richesses dans tous les domaines surtout en termes de minerais et d’agriculture ! je lui conseille de nous parler l’algérien la prochaine fois , ça mettra tout le mon de d’accord et d’ici là qu’il médite ceci: Dzeir matchi dar lengliz, les guéguerres entre rosbifs et frogs ne nous intéressent pas !




    2



    2
    HANNIBAL
    3 décembre 2017 - 17 h 42 min

    On dirait que les faits sont tétus , parler d’arabité alors que nous ne sommes pas des arabes et ça fait trois décennies
    qu’on parle d’enseigner l’Anglais mais hélas nos partenaires sont Chinois et Russes des langues qu’il ne faut pas négliger si nous cherchons une langue différente que le français laissons a notre voisin Bochus avec Jack Lang
    qui utilise la de langue de bois c’est bien d’etre courtisé par le pays du Brexit ça change de cette perfide relation
    avec la france bienvenu a l’ambassadeur de GB ..




    10



    3
    Mas Umeri
    3 décembre 2017 - 17 h 20 min

    L’ambassadeur anglais s’adresse aux algériens, en arabe et en ta mazight, pourquoi pas en amazigh, ou alors en alarabiya et tamazight, pourquoi on réduit toujours cette langue, au statut de dialecte.Dans le parler amazigh, on qualifie les autres langues, comme suit: taàrabt, tagunizit,tafransist etc. Le ta étant l’article. Enfin,souvent lorsqu’un étranger est poli avec nous, on oubli tous, les coups fourrés reçu de cette personne.




    2



    4
    Le Patriote
    3 décembre 2017 - 14 h 19 min

    C’est une très bonne chose qu’il puisse parler ces LANGUES. Mais il faudrait que ce représentant de ce pays ce départisse de LA LANGUE de bois qui est sa marque de fabrique. Ce royaume est surnommé à juste titre « La perfide Albion », l »inventeur de la Déclaration de Balfour; de Laurence d’Arabie; de l’agression contre l’Égypte en 1956; du soutien aux terro-cadres de l’ex FIS; des accusations gratuites pendant la décennie noire; que l’Algérie était en train de se doter de l’arme atomique; de la lâche complicité de ce royaume avec le non moins lâche président français, le sioniste Sarkozy dans l’agression contre la Libye et l’assassinat de son président Kadafi qui était leur ami; de la Syrie (« les amis de la Syrie »); du début de l’exploitation honteuse et prématurée de l’attaque de Tiguentourine qui tourna court grâce à la réactivité de notre armée qui ne laissa aucune chance aux terroristes alors que ce royaume et la France poussaient l’Algérie à négocier…




    12



    2
    lilo sid
    3 décembre 2017 - 14 h 16 min

    La France a choisit son camp, celui d’aider d’une maniere inconditionnelle le colonialisme Marocain. son choix se manifeste aussi au soutien de celui-ci a penetrer le marché Africain a travers son lobbyisme aupres de certain etats au detriment de notre pays, alors que nous restons les bras croisés a regarder se dérouler les choses… Une reaction devrait se mettre en marche pour contrecarrer cette situation. Revoir notre systeme educatif serait une magnifique reponse.




    14



    2
    icialG
    3 décembre 2017 - 14 h 14 min

    En Arabie et au moyen orient berceau de la langue Arabe, celle-ci est appelée « lougha 3arabia » et chez nous elle est appelée « lougha watania ».
    Quant à la multimillénaire Tamazight, langue de nos ancêtres, dans son berceau même, en Algérie, il s’en est fallu de peu qu’elle soit considérée comme « lougha ejnabia »! Un comble!!! Mais que voulez vous, nous excellons dans la surenchère et les postures paradoxales….




    14



    5
    Zombretto
    3 décembre 2017 - 13 h 03 min

    Toutes les nations développées qui ont plusieurs langues parlées en leur sein sont officiellement bilingues ou multilingues : Canada, Suisse, Belgique. Les USA n’ont pas de langue officielle. Aucune ! L’anglais s’impose de fait, parce que c’est la langue de l’écrasante majorité, mais elle n’a jamais été déclarée langue officielle. Le gouvernement américain publie des documents dans toutes les langues du monde. La Suède et l’Australie n’ont pas de langue officielle non plus. Seuls les arabes ont ce sens que la langue arabe est sacrée. Et c’est ce sens du « sacré » qui bloque les arabes, qui tue leur curiosité scientifique et les cloue à leur place, celle du septième siècle.




    17



    4
    icialG
    3 décembre 2017 - 12 h 36 min

    ça alors il est trilingue !!?




    6



    1
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 10 h 07 min

    Bienvenue Son excellence ici en Algérie au milieu d’un peuple patriotique.Je vous souhaite moi le simple citoyen, des bonnes séjour ici en Algérie.




    40



    7
    lilo sid
    3 décembre 2017 - 9 h 53 min

    l’Algerie devrait changer completement son systeme educatif et s’aligner sur celui des pays Anglo-saxons. l’Anglais devrait etre enseigné des la premiere année primaire au coté de l’Arabe car cette langue est la 1ere langue parlée dans le monde, elle est utilisée par la moitié de l’humanité et c »est en outre la langue des nouvelles technologies par excellence. notre jeunesse aurait tout a gagner et se mettrait au diapason avec la modernité.
    le Français ne nous apporte rien car une langue sous utilisée sauf par les pays Francophones. Esperons que nos dirigeants se rendent compte du defi technologique actuel pour rectifier ce que nous aurions du faire depuis des décennies. GOT BLESS THE QUEEN !




    60



    33
      Ath Ouacifs
      3 décembre 2017 - 11 h 09 min

      L’Anglais à la place de l’arabe! Nuance. Sans l’arabisation on ne serait pas là à compter le désastre multiforme…




      18



      7
      ZORO
      3 décembre 2017 - 13 h 16 min

      Nos dirigeants n ignorent pas que l anglais est plus utile que le francais aujourd’hui et demain ,mais ils reservent cette langue à leurs progénitures ,le peuple ils savent de quoi l occuper pour qu il reste a la traine. Isn’t it??? GOD BLESS ALGERIA !!!




      10



      3
      Thifran
      3 décembre 2017 - 16 h 54 min

      Il y a un proverbe tibétain qui dit « c’est bien de connaitre plusieurs langues mais il est honteux de ne pas connaitre sa langue » et notre langue c’est tamazight. Nous devons revenir à nos racines et nous exprimer dans la langue de nos ancêtres qui ne parlaient pas arabe.




      10



      2
    bougamous
    3 décembre 2017 - 9 h 49 min

    En Algérie, chacun est libre d’utiliser la langue qu’il veut:Arabe, Tamazight,Français,Anglais,etc…
    Mais, pour rester unis, il faut une seule langue officielle,un seul drapeau, une seule nation.Comme toutes les grandes nations!




    103



    47
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 9 h 36 min

    Le jour quand cette langue sera obligatoire pour tous les enfants dès la première année, en laissant le choix aux parents quant à la langue en maternelle en inscrivant dans la constitution que les deux langue seront les langues de l’état et que ce dernier et tenu à assurer sa promotion sur tous le territoire sans aucune exception, le jour quand les mercenaires de l’impérialisme arabe ( je le répète de l’impérialisme arabe ! ) arrêteront de vouloir parasiter l’ascension de toute façon, d’une manière ou d’une autre irréversible, en refusant d’officialiser, la graphie utilisée à 99 % par les berbérisants sans rire d’imposer la caractères arabes ( araméens) ce jour là on va commencer à croire à une Algérie possible de cohabitation de l’Arabe et de l’Amazigh (tamazight). Pour l’instant nous menons un combat claire : un combat de décolonisation car l’oppresseur se comporte comme un colonisateur même si dans la vérité c’est une partie de la population qui se croit « arabisée par une religion ! c’est meilleure celle là ! « 




    15



    15
      ali
      3 décembre 2017 - 10 h 47 min

      n’importe quoi!




      5



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.