Le FFS exprime sa «totale solidarité» avec le peuple palestinien

Le Front des forces socialistes dénonce la décision du président des Etats-Unis de déclarer El-Qods capitale d’Israël
Mohamed Hadj Djilani. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans un communiqué signé par son premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani, et rendu public samedi, le Front des forces socialistes (FFS) dénonce la décision annoncée par le président des Etats-Unis de déclarer El-Qods capitale d’Israël, ce qui, pour ce parti, constitue «un mépris flagrant pour les droits historiques et politiques du peuple palestinien». «Mettant à profit, lit-on dans le document, un contexte géopolitique marqué par une déstabilisation brutale de la région, dans lequel sa responsabilité et celle de ses alliés est amplement démontrée et dénoncée, y compris aux Etats-Unis, l’Administration américaine vient aggraver une situation déjà insoutenable.»

Accusant sans le nommer le régime d’Arabie Saoudite, le FFS estime que cette situation de prime à la violence de l’occupation coloniale et de mépris pour la lutte des peuples pour le droit de vivre libres sur leurs terres «n’aurait pas pu s’exprimer de façon si arrogante sans la complicité des élites dominantes de la région empêtrées dans des luttes de pouvoir sectaires, suivistes et capitulardes à l’extérieur et intraitables dans leur rapport belliqueux aux peuples et aux partenaires régionaux».

A cette occasion, le parti fondé par Hocine Aït Ahmed, qui se dit fidèle à son histoire anticolonialiste et à ses engagements en faveur de la lutte pour la liberté, exprime sa «totale solidarité» avec le peuple palestinien dans sa lutte anticolonialiste légitime «pour le recouvrement de ses droits inaliénables», conclut le communiqué.

R. M.

Comment (4)

    MELLO
    11 décembre 2017 - 19 h 50 min

    Le FFS est une ligne politique et philosophique qui tire ses racines du PPA-MTLD-MNA-CRUA. Appartenir au FFS c’est militer constamment en faveur de la vérité, de la justice, de la liberté des femmes et des hommes, du savoir, du savoir faire, de la science dans le respect des constantes nationales que sont l’Islam, tamazight et la langue arabe. Qu’on le veuille ou pas, ces constantes constituent l’ossature de notre identité nationale. La conduite du parti est tracée bien avant sa naissance en 1963, elle ne se résume pas au choix des chefs qui doivent le guider, elle se résume a un acte de militantisme qui prolonge les luttes du mouvement nationaliste, à un acte de militantisme qui ne souffre d’aucune ambigüité politique ou idéologique.

    Borfayor lewwel
    10 décembre 2017 - 15 h 12 min

    Les palestiniens peuvent dormir tranquilles maintenant que le FFS se déclare solidaire avec eux. Si ça ne suffit pas à les rassurer, la Kasma FLN de Oued R’hiou et celle de Bir Boutembel vont rédiger des communiqués très sévères envers l’impérialisme US et sioniste ! Ça devrait normalement suffire à résoudre les problèmes de la Palestine, mais sinon on peut toujours faire appel à d’autres kasmas.

    1
    2
      MELLO
      10 décembre 2017 - 19 h 30 min

      Loin de toute polémique, la Palestine a vraiment besoin de toutes les énergies , fussent elles villageoises ou du quartier. Le FFS a pris une position noble conforme à ses principes d’Etats de droits. La Palestine a besoin aussi de Ta voix , si, éventuellement, tu condamne cette décision de Trump.

      1
      1
    awrassi
    10 décembre 2017 - 8 h 35 min

    Je doute que le FFS d’aujourd’hui soir antisioniste comme l’était Feu Ait Ahmed. Les « droits inaliénables » des Palestiniens, cela ne veut pas dire « libération de la Palestine ». Le FFS est toujours membre de l’Internationale socialiste, que beaucoup ont renommé « Internationale sioniste » …

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.