Le lobbyiste du Makhzen pris en flagrant délit de mensonge au Parlement de l’UE

Gilles Pargneaux
Gilles Pargneaux, eurodéputé et président du groupe d'amitié France-Maroc. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le député européen Gilles Pargneaux – que ses intimes appellent «Bigoudi» mais que tout le monde qualifie avec mépris d’«ambassadeur du Maroc au Parlement européen» en raison du fait notamment qu’il se soit vendu corps et âme au Makhzen – vient de voir sa réputation de prétendu lobbyiste «hors pair» voler en éclats. La raison tient principalement au fait qu’il ait été pris en flagrant délit de mensonge. Une suprême humiliation pour quelqu’un qui a bâti son image sur la supposée solidité de ses réseaux. Les faits révèlent qu’il n’est pas crédible pour un sou et qu’il n’a pas les entrées qu’il prétend avoir. Bref, nous sommes face un imposteur et un escroc de haut vol.

Selon le journal La Croix qui rapporte l’information, cet ignoble larron a tenté de faire croire, lors de son passage cette semaine sur le plateau d’une chaîne de télévision française, qu’il était parvenu à fédérer 70 eurodéputés d’une vingtaine de nationalités autour des idées du président français Emmanuel Macron en matière de futur de l’UE. Cette joyeuse troupe serait emmenée par le spécialiste de l’entourloupe. C’est ce que l’élu du groupe Socialistes européens a affirmé ce dimanche sur le plateau de «La Faute à l’Europe», sur France TV info.

Or, révèle La Croix, il n’y a point de liste dans la réalité. «Ni le député ni les membres de son équipe n’acceptent en tout cas d’en dévoiler la composition, invoquant insidieusement les pressions qui pourraient être exercées sur ses membres. Au sein des différentes délégations, on pointe carrément une liste ’inventée de A à Z’, ’montée de toutes pièces’», soutient le journal français.

La Croix indique que si Gilles Pargneaux a bien pris contact avec ses homologues au sein de l’hémicycle et évoqué son attachement aux idées d’Emmanuel Macron, il n’a cependant pas recueilli le soutien de 70 d’entre eux pour former ledit «intergroupe», comme il l’a affirmé le week-end dernier. Pour l’auteur de l’article de La Croix qui fournit des témoignages à l’appui, «il en a simplement identifié 70 qui pourraient, potentiellement, partager son intérêt pour les idées du président français».

Pour quelle raison aurait-il agi de la sorte ? Les observateurs s’accordent globalement sur l’idée que Gilles Pargneaux veut absolument se rapprocher du successeur de François Hollande pour profiter au maximum, comme il l’a toujours fait, de «la mangeoire». Pour eux, c’est la mangeoire qui constitue le principal moteur de Gilles Pargneaux et de ses ignobles semblables, qui ont choisi de laisser dans les vestiaires du Parlement européen leur honorabilité et leur sens de la morale pour servir à quatre pattes en contrepartie d’argent sale versé par des Etats voyous comme le Maroc.

Sahara Occidental, Maroc-UE, Union africaine, Gdim Izik, droits de l’homme…, il n’y a pas un sujet qui concerne le Maroc pour lequel l’eurodéputé socialiste – président du groupe d’amitié France-Maroc au sein du Parlement européen – ne mouille la chemise pour défendre haut et fort les thèses de Rabat. «Son engagement est total, jusqu’à dénoncer la courageuse Association des droits humains (AMDH) à Bruxelles ou croiser régulièrement le fer avec l’Algérie. En retour, l’allié français est choyé par le Maroc qui l’invite à toutes ses grand-messes : il était d’ailleurs en mars 2017 l’un des VIP croisiériste du Forum Crans-Montana de Dakhla occupée et a été l’une des toutes premières personnalités politiques étrangères à être reçues en audience par Nasser Bourita après sa nomination à la tête du ministère des Affaires étrangères. Plus minable et plus corrompue que cette pourriture politique, tu meurs», affirme un observateur bien au fait des affaires du Makhzen.

S. S.

Comment (10)

    awrassi
    15 décembre 2017 - 11 h 29 min

    Encore un Ashkenaze dont la famille a changé de nom … Le visage ne trompe pas. Délit de faciès ? Certainement !

    Ahmed ADDOU
    13 décembre 2017 - 20 h 52 min

    Ce que de nombreux journalistes ignorent est que ce Gilles Pargneaux est une photocopie de Jack Lang en matière de perversion et de son goût raffiné pour la chair fraîche.

    18
    10
    El Nems el Wahrani
    13 décembre 2017 - 20 h 14 min

    Charnellement attaché au Maroc par sa femme, et décoré de l’ordre du Wissam (plus grande distinction honorifique) Mister Bigoudi , surnom donné par mon ami l’avocat Cobert, est plutôt un député marocain à Bruxelles.
    Il veut rejoindre le poulailler En Marche pour se sentir en famille et terre marocaine connue.

    17
    11
    karimdz
    13 décembre 2017 - 19 h 53 min

    Ce pagneaux marié à une mimouna, véridique, est influencée et manipulée par celle ci, et encore véridique, celui ci fume du hash, qu il recoit gracieusement de sa médiocrité mimi 6, vous comprendrez aisément, pourquoi ce clown se fait ambassadeur de mimi 6 au parlement européen.

    De toute manière, dans quelques années, il ne sera plus rien, vu que le ps se meurt…

    22
    9
    algérien
    13 décembre 2017 - 17 h 08 min

    Je pense que si la femme de ce député avait été algérienne au lieu d’être marocaine, aujourd’hui il prendrait fait et cause pour le Sahara Occidental, assurément…

    17
    24
    HANNIBAL
    13 décembre 2017 - 16 h 48 min

    Rien de détonnant , pour le makhnaz que de s’épancher dans la bouse Gilles a gagner le dernier concours
    de marie couche toi les bénéfices et dividendes sont a marakech mais un autre grand défenseur des intérets du mar’ok
    sont défendus par rachida dati toujours aux première loge .. alors qu’un autre c..
    qui ne manie pas la langue de bois est le zélé Jack Langue qui ne jure que par ce royaume ou il ne se sent
    bien que dans un riadh et la Najat Vallaud-Belkacem qui défend le lobby lgbt et en meme temps met en symbiose
    les aspirations sa gracieuse majesté sous les sautillements du canard boiteux de Jamel kelbouze et tous récompensé par la ville sans ame marakech ce lupanar ville aux milles soupirs là ou ils vendent leurs ames au diable .

    21
    8
    jaber
    13 décembre 2017 - 16 h 13 min

    Gilles Pargneaux sait parfaitement que ne pas servir le Makhzen c’est se priver d’un « riad » à Marrakech et des partouzes avec les petits garçons, il met les bouchées doubles pour satisfaire ses maitres.

    « Sur le plateau de Canal+, Luc Ferry, le philosophe et ancien ministre de l’Education se lâchait littéralement sur les déviances sexuelles supposées de certains hommes politiques : « Vous avez un épisode qui est raconté d’un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons ».

    Bonne soirée.

    25
    6
    Yeoman
    13 décembre 2017 - 15 h 28 min

    “Escroc de haut vol”? Escroc, c’est certain. De haut vol, j’en suis moins sûr.

    12
    7
    Felfel Har
    13 décembre 2017 - 14 h 15 min

    Ce genre d’énergumènes se vendent au plus offrant, et Bibendum 6 sait se montrer généreux avec de pareils larbins. Ils n’ont ni dignité, ni principes moraux. Mentir, ramper, se couvrir de honte ne les choque pas. Ils sont condamnés à vivre comme des sous-hommes, des chiens attendant la pitance du maître. Le pire des châtiments que l’on peut leur infliger est de les ignorer et de ne pas prêter attention à leurs contorsions de marionnettes écervelées et décérébrées. Tchoukh bla moukh!

    27
    11
    Algerien revolté
    13 décembre 2017 - 13 h 50 min

    Le jeu des coulisses n’a jamais payé nulles parts , car tout fini par se savoir , ces gens ne reculent devant rien pour s’attabler confortablement a la mangeoire et ne sont pas pret de ceder leur place ,ils savent que vous savez ,ils font semblant que vous ne savez rien , c’est ce qu’on appelle des facies de bronze ,chez nous il y en a plein ,mais le peuple sait et eux ils savent que le peuple sait ,mais ils vous tiennent un discours qui leur donnent le sentiment que vous ne savez pas et nous on dit FAKOU !

    22
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.