Réponse à mes contradicteurs m’accusant d’anti-Kabyle et d’antisémite

kabyles sites
Manifestation pour l'indépendance de la Kabylie en France. D. R.

Par Youcef Benzatat – A y regarder de près, vous constaterez que tous les sites, enfin presque tous, qui se sont attaqués à Algeriepatriotique pour avoir accepté de diffuser une opinion algérienne authentiquement patriotique, sous forme de contribution («Le Mossad : « C’est avec le MAK que nous ferons exploser l’Algérie »», sont de tendance néofasciste, séparatistes, dont l’idéologie se fonde sur l’épuration ethnique et linguistique ou alors sionistes, dont l’idéologie obéit à la même règle, à savoir la pureté de la race juive comme référence citoyenne israélienne. En attestent les dernières propositions du gouvernement colonialiste et raciste israélien de déplacer en Cisjordanie tous les Arabes de nationalité israélienne.

Parmi ces sites : SiwelLe Matin d’AlgérieFdeSoucheIslamisme.frTamurt.info… Tous se sont adonnés à une lecture mensongère de l’article en question, où l’auteur fut tour à tour accusé d’anti-Kabyle et d’antisémite. Un peu comme des voleurs pris la main dans le sac.

L’article en question, qui s’est attaqué sans concession au complot contre l’Algérie, visant sa partition et sa destruction, comme l’ont été l’Irak, la Libye, la Syrie, Gaza, le Yémen, a été détourné de son propos pour accuser son auteur de tous les maux qui les caractérisent eux-mêmes : haine de tous ceux qui ne cautionnent pas leur imposture. Par impuissance à produire un discours contradictoire sur la base des arguments de l’adversaire, ils n’avaient d’autre choix que la fuite en avant par le grossier et l’obscène et les accusations mensongères.

Les arguments contradictoires, ils n’en ont pas tout simplement, car leur imposture a été mise à nu par des propos irréfutables. Ils ne pouvaient réagir autrement que par l’invective, le mensonge et le détournement des propos de leur contradicteur. Ainsi, on m’a accusé d’anti-Kabyle et d’antisémite ! Je défie quiconque d’apporter la moindre preuve écrite par moi-même à tout moment et sur tout support pour étayer de telles accusations. J’ai toujours défendu le métissage de l’humanité contre la pureté de la race, à commencer par le peuple auquel j’appartiens, à savoir le peuple algérien, à qui j’ai toujours dénié toute culture, identité ou ethnie dominante au profit d’une société métissée, transculturelle et dont l’identité serait caractérisée par les valeurs de citoyenneté universelle, modernité, liberté de conscience, laïcité.

La Kabylie est mon pays et je me dois de la défendre de ses propres démons qui prennent en otage ses habitants les plus vulnérables. Les sionistes ont choisi de se séparer des Palestiniens pour fonder Israël, il est de mon devoir également, en tant que citoyen du monde, de dénoncer leur néofascisme colonialiste et raciste qui prend en otage le peuple juif pacifique et humaniste qui ne partage pas la dérive totalitaire et criminelle de son gouvernement.

En tant que citoyen algérien, je défends ma patrie de droit et participe activement à la sensibilisation de mes concitoyens devant tous les dangers qui la guettent. A ce propos, on m’a aussi accusé de rouler pour le système qui prend en otage mon peuple ; là aussi, je défie quiconque d’apporter le moindre écrit qui étaye ce grossier mensonge, car je suis tout autant un militant actif pour la démocratie en Algérie et pour la fin de la dictature.

On m’attribue également une fantasmatique appartenance à la mouvance arabo-islamiste-baathiste, c’est du pur délire. J’ai toujours affirmé mon attachement aux valeurs universelles de la contemporanéité du monde dans tout ce qu’il a d’humaniste et d’universel.

Le chemin de la résistance contre les tentatives diaboliques de partition de mon pays et contre l’unité de mon peuple n’est pas un chemin de velours, j’en suis conscient. Les attaques des ennemis de l’Algérie ne font que renforcer notre conviction que le combat sera long et difficile. Nous sommes nombreux à l’emprunter, armés de nos seules plumes et de notre volonté, pour que l’Algérie continue sa marche historique sous les idéaux du serment de novembre et le sang des martyrs.

Y. B.

Comment (33)

    kaci
    22 décembre 2017 - 8 h 29 min

    On a pas à choisir entre les théses arabes. Un fait n’est pas discutable. Zaatar ou laurier cela ne change pas à nos valeurs qui ne sont ni discutables ni emendables.




    2



    3
      kaci
      22 décembre 2017 - 9 h 29 min

      Lire amendable!




      1



      1
    MELLO
    21 décembre 2017 - 18 h 57 min

    Le malheur de l’Algérie n’aurait pas été si sanglant, ni son désarroi si profond, si le choix de l’exclusion et de la violence n’avait été le fait que du pouvoir. Il se trouve que des courants au sein de la société se sont construits exclusivement sur l’apologie de l’exclusion et de la violence. Quel que soit le lourd soupçon de manipulation par le pouvoir réel qui pèse sur ces courants, il n’en demeure pas moins qu’une clarification de leur part demeure indispensable pour signifier clairement un saut qualitatif dans la formulation du sacré en politique.
    Ce qui est sacré, ce n’est plus seulement le sang déjà versé, c’est aussi la construction d’un système politique qui rende sacrée la préservation du sang des algériens. Et cela ne sera possible que dans le cadre d’un Etat de droit, construit précisément par les gens pour respecter et faire respecter le droit des gens.
    Tort surtout de croire que l’union est dans le reflux du politique au profit du fusionnel. Les unions sacrées et les faux consensus ne donnent que de fausses solutions. Nous croyons, pour notre part, que les contradictions se gèrent par la construction d’un rapport de force politique, basé sur les discussions, la négociation pacifique, l’arbitrage, et non réductible par la manipulation, la ruse et la violence.
    A chaque moment-clé de notre histoire nous avons été mis en demeure de choisir entre les instruments du politique et les illusions politiques. A chaque fois nous avons dit non aux illusions et avons mis en avant les instruments du politique. Nous croyons, pour notre part, que les contradictions se gèrent par la construction d’un rapport de force politique, basé sur les discussions, la négociation pacifique, l’arbitrage, et non réductible par la manipulation, la ruse et la violence.




    3



    2
    Anonyme
    19 décembre 2017 - 19 h 33 min

    Mr Benzatat refuse toute référence amazighe à l’identité algérienne, il l’écrit lui même dans vos propres termes et je cite

    « J’ai toujours défendu le métissage de l’humanité contre la pureté de la race, à commencer par le peuple auquel j’appartiens, à savoir le peuple algérien, à qui j’ai toujours dénié toute culture, identité ou ethnie dominante au profit d’une société métissée, transculturelle et dont l’identité serait caractérisée par les valeurs de citoyenneté universelle, modernité, liberté de conscience, laïcité. »

    Vous niez volontairement que l’identité du peuple algérien est majoritairement amazighe depuis au moins 10 000 ans, vous vous dites issu de toutes les origines que vous imposez aussi à tout le peuple algérien, dans le but évident de rejeter catégoriquement l’identité amazighe millénaires historiques majoritaires du peuple algérien qui est le socle du peuple algérien que vous méprisez, pour vous le peuple algérien est de toutes les origines comme vous le mentionnez, pour expurger sa véritable identité amazighe que vous dédaignez foncièrement dans tous vos articles. En un mot on est tout sauf amazighe. Vous manquez d’honnêteté intellectuelle et d’impartialité. Nous savons que toutes les régions du monde ont subi des brassages ethniques, de grandes ou de moindre importance, mais sachez que c’est l’identité majoritaire qui l »emporte. La science ADN a prouvé que les populations d’Afrique du Nord majoritairement est bien amazighe. Je dirai comme d’autres intervenants l’ont mentionné que vous ciblez particulièrement toute la Kabylie, sans faire de distinction entre un mouvement minoritaire MAK né de l’injustice et du déni identitaire en Algérie, et la majorité des kabyles.
    (…)




    24



    5
      Anonyme
      19 décembre 2017 - 20 h 13 min

      Vous tentez, mais en vain de faire croire que vous êtes contre « contre la pureté des races et prétendez être ouvert « au métissage de l’humanité » c’est bien beau tout ça, mais paradoxalement vous haïssez tout ce qui est kabyle, amazighe, en somme vous faite de la tolérance à géométrie variable, vos articles hostiles aux kabyles, à l’amazighité nous laissent penser que vous faites de l’incitation haineuse et de l’intolérance envers la Kabylie et au dénie de l’amazighité comme vous le faites comme le démontre vos écrits. Dommage que vous en êtes arrivé là.




      20



      6
      Anonyme
      19 décembre 2017 - 20 h 25 min

      Mr Benzatat dites donc à un romain, un grec, un chinois, un perse entres autres qu’il est issu d’un métissage et osez leur dire que leur civilisations, leurs culture, leur identité propre n’existe pas, ce serait une ultime insulte à leur intelligence, c’est ce que vous faites avec les algériens en leur déniant leur identité amazighe ancestrale, pour en faire un peuple sans repère identitaire, sans histoire, sans fierté, sans culture propre, un peule qui n’est qu »un ramassis d’étrangers venus d’ailleurs pour occuper un terre sans peuple, sans identité sans culture, comme l’ont fait exactement les sionistes envers les palestiniens, pour peupler la Palestine historique par des hordes d’étrangers.
      (…)




      17



      6
    Zombretto
    19 décembre 2017 - 14 h 44 min

    Dans la réponse de Benzatat à ses contradicteurs dans l’autre article, il avait affirmé son athéisme. Ce mot a été expurgé ici. Que s’est-il passé ? Censure ou auto-censure ?
    Fallait-il donc émuler Boudjedra ?




    7



    3
      youcef BENZATAT
      20 décembre 2017 - 2 h 51 min

      À ce propos, on m’a aussi accusé de rouler pour le système mafieux et dictatorial qui prend en otage mon peuple, là aussi je défie quiconque d’apporter le moindre écrit qui étaye ce grossier mensonge, car je suis tout autant un militant actif pour la démocratie en Algérie et pour la fin de la dictature.




      6



      14
      Youcef BENZATAT
      20 décembre 2017 - 2 h 54 min

      On m’attribue également une fantasmatique appartenance à la mouvance arabo-islamiste-baathiste, c’est du pur délire. J’ai toujours affirmé mon athéisme et mon attachement aux valeurs universelles de la contemporanéité du monde dans tout ce qu’il a d’humaniste et d’universel.




      9



      10
        Karamazov
        20 décembre 2017 - 9 h 09 min

        Ben voyons ! Vous vous contentez seulement d’exciter la meute avec les mots de leurs conditionnement. Y compris avec vos dénégations!




        10



        5
        Zombretto
        21 décembre 2017 - 1 h 53 min

        @Benzatat : Très bien, je suis bien content de le lire !…
        Je réitère mon commentaire de l’autre jour dans lequel je disais que c’est toute une question de ton. S’adresser aux gens du MAK comme un compatriote qui n’est pas d’accord avec leurs idées et qui s’inquiète de leur mauvais choix, c’est beaucoup mieux que des taxer de traîtres. En leur balançant un tas d’invectives à la gueule, tu ne fais que les raffermir dans leurs positions et susciter leur haine et leur colère. Si c’est leur adhésion à ta vision d’une Algérie plurielle et unie que tu cherches, il faut plutôt le leur faire savoir sous cet angle, pas de façon hostile. Ce sont des gens excédés par des décennies de déceptions causées par la politique du pouvoir depuis 1962.
        Encore pardon de te tutoyer, mais j’ai une véritable phobie du vouvoiement entre algériens. C’est un concept bourgeois qui place les relations entre les personnes sur un plan totalement impersonnel, des relations qui ne sont possibles que dans un système capitaliste, avec une idéologie capitaliste bien ancrée dans la société, dans laquelle l’unité sociale est l’individu, ce qui n’est pas le cas chez nous.




        8



        3
    Karamazov
    19 décembre 2017 - 14 h 06 min

    Quand Médiapart vous publie c’est parce que vous avez raison et quand il vous censure c’est parce que vous avez raison aussi. Vous n’êtes pas antikabyle : dont acte. Vous êtes seulement contre l’indépendance de la Kabylie et contre tout statut particulier pour celle-ci : dont acte aussi.

    (…)




    11



    6
    Tikjda10
    19 décembre 2017 - 14 h 02 min

    Monsieur Youcef Benzatat, je rejoins ceux qui vous accusent d’anti-Kabyles.
    D’ailleurs vos idées sont d’une clarté extrême pour oser affirmer le contraire.
    Par contre la déstabilisation du pays du coté MAK, qui serait un prétexte vient surtout des personnes comme vous qui cultivez la haine du Kabyle depuis longtemps.
    e panarabisme est ancré dans le cerveau de certains Algériens, depuis l’indépendance, par le régime qui a pris le règne du pays. (…)
    Je dois comprendre pourquoi les Kabyles vous agacent, ce n’est pas à cause du MAK qui est pour le moment un mouvement auquel la quasi majorité des Kabyles n’adhère pas (sans pour autant prédire l’avenir de ce mouvement qui dépend intimement des causes qui le nourrissent), mais la Kabylie vous agace surtout par le fait que sa population revendique son amazighité. Le problème de fond est situé là.
    (…) Il est ancré dans votre subconscient que l’Algérie est arabe sans qu’elle ne ait jamais été berbère, d’ou votre rejet.
    Quant au MAK je dirai que ce mouvement a été enfanté en Kabylie en réaction tout à fait normale au baathisme qui a régné depuis un demi siècle au point ou le berbère est devenu un étranger dans son pays.




    24



    11
    Pragmatisme
    19 décembre 2017 - 13 h 47 min

    Mr Benzetat déjà en commençant cet article vous parlez d’une opinion algérienne pour tromper les lecteurs c’est votre opinion personnelle ou d’un algérien mais pas celle de l’Algérie vous avez le droit d’être ce que vous êtes mais tout le monde A remarqué que dans vos articles vous ciblez trop la Kabylie et le Mak et vous jumelez tout ça aux sionistes
    (…) essayez un peu de nous parler pourquoi 90% des investissements algériens des 17 dernières années sont destinés à l’ouest (…)




    19



    9
    Anonyme
    18 décembre 2017 - 22 h 01 min

    Tout ceci vient du fait qu’il n’y a pas de débats publics sur des questions importantes comme les langues,l’économie la politique en général. Il n’y a aucun débat public contradictoire. Exemple ramener les antagonistes sur un plateau et exposer leurs idées,que ce soit pour tamazight,petrole gaz de schiste,politique(quels sont les programmes des partis,qu’est ce qui les différencie…) on s’apercevra que c bâti sur du vent. Et puis ce qui exacerbe les réactions des makiste c l’utilisation abusive du qualificatif arabe! Union Maghreb arabe,ligue arabe,monde arabe,semaine culture arabe… Pourquoi rappeler à chaque fois arabe alors que algerien suffit?comme tunisien,marocain…point à la ligne. On est de plusieurs cultures. Et je pose question à M Benzatat: » pour l’enseignement des sciences,ne pensez vous pas qu’on devrait adopter le francais dès le moyen?? » » Au primaire objectif apprendre à lire ecrire arabe,francais,tamazight avec des poids 4,4,2. Et le calcul,un peu d’histoire geo….




    12



    3
    Doits Humains
    18 décembre 2017 - 16 h 28 min

    Ce que je crois Monsieur Y B, c’est que vous n’avez pas à vous justifier auprès de ces groupes d’extrême droite aux idées nauséabondes. Lorsque l’on vous censure, simplement parce que vous dites la justice et le droit, vous comprenez aisément que vous dérangez les tenants de l’idéologie raciste et totalitaire. Sinon, personne ne pourrait vous craindre, si vus étiez à court d’arguments.
    Par conséquent, notamment après la censure de votre article sur mediapart, vous avez compris que le combat est rude mais passionnant. Il s’exerce avec intelligence contre les ennemis des peuples.
    Continuons le combat.




    13



    23
    cherif
    18 décembre 2017 - 14 h 48 min

    Je suis franchement sidéré par le niveau des idées et des préoccupations de certains de nos concitoyens. Je crois que ceux qui considèrent le « problème identitaire » comme le problème central de l’Algérie sont : malhonnêtes, ou fanatique,s ou racistes, ou ignorants, ou doutent de leur propre personne.
    Chacun sait d’où il vient.
    Ce débat est d’un autre age, périmé. Certains ont voulu nous ramener 14 siècles en arrière, d’autres 30 siècles. Pauvres de nous. Cela fait les affaires de nos ennemis, car au lieu de discuter du comment développer notre pays et assurer l’avenir de nos enfants, on se chamaille pour déterminer qui nous sommes!!




    26



    20
      Zaatar
      18 décembre 2017 - 20 h 00 min

      D’un point de vue identitaire nous provenons tous de la même source. Nous avons tous, les 7 milliards et demi d’êtres sur terre en plus de ceux qui sont sous terre, la même origine vers laquelle nous retournerons tous comme nous sommes. Dès lors, je ne comprends vraiment toutes ces querelles sur nos origines (au pluriel), alors qu’il n y en a qu’une seule pour tout le monde.




      15



      7
    Enya
    18 décembre 2017 - 13 h 55 min

    Monsieur Benzatat,
    Vous savez tout autant que moi que les longs discours fleuves finissent par harasser ou a tout le moins perdre l’attention du but principal, aussi ne vais je pas discourir mais juste VOUS APPORTER MA CONSIDERATION ET mon RESPECT pour vos ecrits…
    on dit souvent que « Le lion, meme blesse, ne peut etre effraye par les cris des Hyenes l’entourant » il en est ainsi aussi des Humains :  » wahad hoor ma y khaf el gtouta »!
    Salam a vous Monsieur Benzatat et BONNE CONTINUATION. on vous lira toujours avec plaisir.




    18



    24
    citoyen
    18 décembre 2017 - 12 h 52 min

    Reconnaitre au plus vite nos particularismes pour sauver notre unite! …Après il sera trop tard !..Ce n´est que dans la diversité qu´ existe l´unité!




    21



    2
    MARREDETOUT
    18 décembre 2017 - 12 h 24 min

    Monsieur Benzatat vous êtes libre d’écrire tout ce que vous voulez, mais nous aussi on est
    libre de croire à tout ce qu’on veut!




    26



    12
    Youcef BENZATAT
    18 décembre 2017 - 11 h 56 min

    Le CRIF a ordonné à Edwy Plenel de censurer mes articles sur la complicité du MAK avec le Mossad dans leur stratégie de mise à sac de l’Algérie, sa destruction et sa partition, sur son site Médiapart ! C’est normal, surtout après que Tribunejuive.info, lignedefensejuive.com ont rejoint la horde des sites néofascistes Kabyles, Siwel, Le Matin d’Algérie, Tamurt.info et les sites d’extrême droite français, FdeSouche, Islamisme.fr, qui se sont attaqué à ces deux articles avec toute la bestialité, le grossier et l’obscène qui caractérise la mentalité néofasciste ! c’est dans l’ordre des choses… Cela ne fait que renforcer notre conviction que le combat sera long et entravé d’embûches et nous préparer à être plus vigilants et d’aiguiser nos armes en permanence que sont nos plumes compatriotes




    27



    29
      tikjda10
      19 décembre 2017 - 14 h 49 min

      Vous vous plaignez du CRIF d’avoir censuré vos articles.Ce qui veut dire que vous avez déjà l’habitude d’adresser vos article à ce journal dont quelques uns étaient publiés par le passé.Si c’est le cas,comment se fait-il que vous ne vous plaignez que quand on vous censure, pour ensuite accuser vite d’autres qu’ils soient derrière, mais sans rien dire quand vos articles sont publiés par le même média et sans que vous osiez accuser personne(dans ce cas) de vous en vouloir?




      11



      2
    Anonyme
    18 décembre 2017 - 11 h 55 min

    Perso, bien avant les événements en cours, j’ai entendu des incultes refuser que l’on leur accole le label « algérien » et se disaient Kabyles avant tout.
    Ce discours se répandait en France depuis longtemps pour le grand bonheur des ennemis de la Nation.
    Heureusement, pour tous, ces énergumènes, n’ont aucune représentativité, et sont combattus au sein de la Kabylie, mais je suis comme les intervenants pour que l’on donne la primauté aux priorités du pays: éducation, santé, développement. Et que l’on se déleste du poids onirique de la mythique Oumma.
    Il n’en reste pas moins que le mouvement Mak, encouragé par des officines bien identifiées, se veut plus d’affinités avec Eric Zemmour qu’avec Boumediene, Chadli,Madjer, Rebrab,Haddad, El Anka, tous brimés par le suprématisme arabo-musulman, n’est-ce pas?
    Le Mak cultive une mystique de l’élection et brandit la Kahina pour affirmation d’une histoire judaïque (réelle) comme éléments de langage directement inspirés du messianisme juif, pour qui la Thora tient lieu de titre notarié de propriété sur la Palestine.
    L’ancienneté du peuplement amazigh en Algérie ne souffre d’aucune contestation, mais utiliser au profit d’autres l’argument d’antériorité pour cultiver le particularisme n’a rien d’un comportement patriotique.
    Dans l’attelage MAK-Sion, qui joue les idiots utiles? Pour être plus clair: qui maque le MAK?




    18



    24
      momo
      18 décembre 2017 - 17 h 23 min

      Ils se disent kabyles parceque les bougnoules de français vous taxent d’arabes si vous dites algériens.




      13



      7
    Youcef BENZATAT
    18 décembre 2017 - 11 h 40 min

    Le CRIF a ordonné à Edwy Plenel de censurer mes articles sur la complicité du MAK avec le Mossad sur son site Médiapart ! C’est normal, surtout après que les sites Tribunejuive.info et liguedefensejuive.com ont rejoint la meute des sites néofascistes bérbéristes et les sites d’extreme droite francaise qui se sont attaqués aux deux articles.




    20



    24
      tikjda10
      19 décembre 2017 - 15 h 07 min

      Youcef Bezatat; A ma connaissance les berbéristes n’avaient jamais été ni des fascistes et ni des néofascistes.Si vous avez des preuves, ramenez les pour en savoir plus.A ma connaissance les berbéristes ne revendiquent rien de plus que leur langue, leur culture dans leur pays d’une manière tout à fait pacifique. Ce qui est un droit élémentaire.D’ailleurs les berbéristes n’avaient jamais tué personne, mais au contraire, mais étaient persécutés, jetés en prison. Encore une fois un jugement sévère à l’encontre de ceux qui ne pensent pas comme vous Youcef Bezatat.




      11



      5
    Anonyme
    18 décembre 2017 - 11 h 38 min

    Y.B : « Pour cela, les forces de sécurité et l’opinion sont dans leur droit de condamner ces comportements antinationaux et dangereux pour la paix civile, la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de l’Algérie. » Si ne n’est pas un appel au meurtre ou au lynchage des manifestants distillé sournoisement à travers ces lignes, alors on ne sait pas lire.




    35



    8
    Zaatar
    18 décembre 2017 - 10 h 49 min

    On ne doute pas de vous M. Benzatat. On vous croit. Même si vous avez une dent contre sansal, daoud, khadra et consorts!!!




    15



    11
    timour
    18 décembre 2017 - 10 h 43 min

    Je fais partie de vos contradicteurs (qui a été censuré) mais je suppose que vous avez peut-être pris connaissance de mon opinion. Dans ce que je formulais, je ne mettais pas en cause votre personnalité, ni vos convictions. En outre, je vous ai respecté en tant que citoyen tout en étudiant avec attention vos idées.
    Mes écrits n’avaient en aucun cas pour but de vous humilier, mais simplement d’exprimer ma vision du problème.
    J’évoquais le fait qu’il était absolument souhaitable de dissocier nos problèmes linguistiques d’avec le problème palestinien. Je suis persuadé que ce sont deux questions politiques différentes. Je pensais que ce qui arrive en ce moment pour tamazight remonte à 1962 (et même bien avant) quand quelqu’un a décidé tout de go que tout le monde ici était arabe et donc qu’il fallait arabiser et parler, écrire et penser uniquement en arabe!!
    J’attire l’attention sur le fait que la question linguistique dans notre pays: à l’exemple d’autres nations multilangues, elle doit être résolue au plus vite par une réelle concertation. L’exemple d’autres nations démontre que le fait qu’il y ait ici deux langues nationales n’est pas contradictoire avec l’idée de «nation», en plus de la derja qui est, à mon sens, la vraie langue du peuple.
    Il y va de la cohésion des citoyens de ce pays et surtout de leur «identité». Les manifs de nos jeunes le prouvent amplement.
    C’est en ayant confiance en nous et en étant créatifs que nous seront à même de combattre nos ennemis. Délivrons-nous de la paranoïa! Il faut que nos vieux dirigeants sachent que la société algérienne est en pleine évolution et qu’elle est en quête de son algérianité.




    32



    11
    Istiqlal
    18 décembre 2017 - 10 h 25 min

    Si on veut s’informer sur l’Algérie de façon honnête et rationnelle on va pas sur sites « Siwel, Le Matin d’Algérie, FdeSouche, Islamisme.fr, Tamurt.info »..qui sont bien connus pour leur haine de l’Algérie et de son intégrité, ainsi que des des musulmans et de tout ce qui renforce la dignité des hommes. Pour les algériens patriotes ces sites sont du pipi de chat sans valeur. Seuls les minables acculturés vont s’informer dans ces sites comme seuls les drogués vont chez les trafiquants de drogue




    24



    28
    Juba
    18 décembre 2017 - 9 h 29 min

    Mister Benzatat, je ne vous accuse pas d’être anti-kabyle mais vous accuse de vous tromper de cible.
    Le risque de séparatisme vient de la politique du pouvoir qui nous a considéré comme des enfants illégitimes du hidjaz, a ignoré notre identité et l’a combattu et la combat à ce jour.
    N’eut été cette kabylie fière et rebelle, vs vs serez tous complus dans ce mensonge et négation de cette identité.
    Rassurez vous, nous voulons juste une correction de l’histoire et l’arrêt des mensonges (…).
    Il n’y a que 4% d’arabes en algérie, dilués dans un océan amazigh depuis 50 générations.
    Nous n’avons jamais été contre la langue arabe qui n’appartiens pas aux chameliers d’orient mais à tous les musulmans, mais nous voulant être ce que nous sommes et ne pas renier nos ancêtres, comme malheureusement le fait une majorité de nos frères.
    Interpellez donc ce pouvoir maffieux et assassin qui se comporte comme l’état sioniste (au plan identitaire et culturel, s’entend), au lieu d’accabler ses victimes.




    46



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.