Le Maroc trahi par le Sénégal : le Makhzen a-t-il des alliés en Afrique ?

Maroc Cédéao
Le roi du Maroc avec le président sénégalais. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Selon des sources informées, c’est le président sénégalais Macky Sall – qui passe pourtant pour être l’un des plus fidèles alliés africains du Makhzen – qui a le plus insisté, le 16 décembre dernier, à Abuja, pour que l’adhésion du Maroc à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) soit mise en stand by. C’est également lui qui a exigé une étude d’impact sur une éventuelle entrée du Maroc au sein de l’organisation régionale.

A en croire le journal sénégalais Le Quotidien, Macky Sall a fini par être convaincu que l’arrivée du Maroc au sein de la Cédéao sera une catastrophe pour les économies de l’Afrique de l’Ouest. D’où, ajoute-t-on, sa décision de tout faire pour empêcher les Marocains de devenir… ouest-africains. En adoptant une position aussi ferme à l’égard de son allié marocain, le président sénégalais a voulu aussi satisfaire les membres du Conseil national du patronat sénégalais (CNP) qui refusent d’entendre parler du Maroc au sein de la Cédéao.

En quoi l’entrée du Maroc pourrait-elle menacer le tissu économique du pays ? Le 27 octobre dernier, le nouveau Comité d’initiative pour le suivi de l’intégration (CISI), qui regroupe organisations patronales et professionnelles, syndicats de travailleurs sénégalais, ainsi que des éléments de la société civile sénégalaise, avait organisé une conférence pour avertir justement des «conséquences négatives» d’une adhésion du Maroc à la Cédéao. Selon le président du CISI, Diallo Kane, «la Cédéao manque de compétences pour négocier ses accords alors que le Maroc a les meilleurs experts dans les négociations commerciales et économiques, ce qui n’augure rien de bon pour le secteur privé de la zone».

Tout en envisageant une coopération renforcée avec le royaume, il estime néanmoins qu’une adhésion du Maroc pourrait générer des «relations déséquilibrées». Diallo Kane craint de voir le Maroc «étouffer» l’économie des pays de la zone en «détruisant des pans entiers» du secteur productif. Le directeur exécutif de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal est allé dans le même sens, en déclarant que «le Maroc avec la compétitivité de ses marchandises, qui n’est pas comparable à celle des pays de la Cédéao, viendra inonder le marché sénégalais avec ses produits, et aucun secteur ne sera épargné».

«L’agriculture au sens large, l’industrie, l’artisanat, le commerce, les services ainsi que les bâtiments et travaux publics» devraient être les secteurs les plus impactés, selon le CISI. D’où la levée de boucliers, aujourd’hui, en Afrique de l’Ouest contre le Maroc. Mohammed VI a beau soutenir que sa diplomatie est en terrain conquis en Afrique de l’Ouest, cette séquence prouve, au contraire, qu’il n’a aucun bastion en Afrique. Pis encore, le Maroc n’a aucun allié fiable sur le continent.

S. S.

Comment (44)

    Anonymeplus
    5 janvier 2018 - 6 h 51 min

    Il faut croire que maztoul6 porte en lui le mauvais sort, là où il va il est dégagé.
    Le plus grand producteur et exportateur de drogue au monde est entrain de récolter les fruits de sa réputation, on ne s’affiche pas avec un délinquant notoire, la cedeao l’a compris et ne veut pas d’un pays dont l’économie nationale repose sur 23% de hachich, la cedeao préfère travailler avec des états dont l’économie est propre.
    L’entrée du marokistan à la cedeao aurait signifié la mort assurée des économies ouest africaines, le franc cfa aurait été conforté pour des siècles c’est le but de la france, sans parler du fait qu’israël aurait eu une formidable marge de manoeuvre pour tout vendre là-bas.
    L’échec de maztoul6 c’est également l’échec de la france et d’israël par ricochet, les 3 économies sont perdantes et leur influence politique se voient considérablement diminuer. Maztoul6, essayes les pingouins de l’antarctique, peut-être qu’ils voudront bien fumer ton poison.




    0



    0
    Hakim
    22 décembre 2017 - 23 h 40 min

    Il faut que nos amis Marocains sachent que la politique de M6 en Afrique n’est que consignes et directives de la France. Cette histoire d’investissements de milliards de dollars dans les pays Africains, c’est de la poudre aux yeux! si M6 possédait cet argent, pourquoi ne l’a t-il pas investi chez lui, où la misère sévit (les événement de Souirate), et que 30 % de la population vit au dessous de 2 $/jour (banque mondiale). c’est juste pour intégrer l’union Africaine, les africains le savent. L’histoire a montré que le bluff ne peut perdurer, et que ceci peut se retourner contre celui qui en abuse.
    A bon entendant!




    20



    6
      Anonyme utile
      23 décembre 2017 - 5 h 18 min

      Entièrement d’accord avec toi. Ton commentaire et honnête et très bien argumenté. Je signale que le département d’état Américain avait déclaré que la production et la commercialisation de la drogue au maroc représente 23% de son économie. Et l’ONU elle-même avait déclaré que le maoc est la plus grande narco monarchie du monde. Si les pays de la CEDEAO baisse la garde et ne se protège pas contre le maroc en lui ferment définitivement les portes, alors ils seront tous en très grand danger leurs jeunesse et leur sociétés seront détruites par la drogue du maroc. En plus le maroc est le cheval de Troie d’israël et de la fance néocoloniale, qui occupe illégalement d’autresterritoires du peuple sahraoui, qui lui appartiennent pas.




      14



      8
    Anonymous
    22 décembre 2017 - 20 h 41 min

    Marokistan:le dernier mensonge de la presse courtisane au sujet de la CEDEAO
    Un média propagandiste proche des services secrets du Regime du Makhnez prétend qu’Israël se trouve derrière le refus de la CEDEAO d’intégrer le Maroc. Il n’y a que les marocains qui croient à ce gros mensonge.
    La réalité est que la désenchantement du Makhnez est tel qu’il ne sait plus comment expliquer la décision des pays africains que M6 croyait dans sa poche grâce aux pots de vin.
    Avec une telle information, le régime du Makhnez fait encore recours à la grande artillerie du mensonge pour abuser encore et comme toujours de l’ intelligence de son peuple. Le roi du hachisch disait tout fier de lui que son adhésion à la CEDEAO passera comme une lettre à la poste après avoir obtenu,selon ses relais propagandiste, l’ accord de principe des 15 états membres amis. Ce sont justement les amis sur qui ll avait compté qui se sont opposés sèchement à son adhésion au sommet d’Abuja ( Sénégal, Cote d’ Ivoire et le Nigéria).
    La raison cachée de ce refus réside dans les 230 projets d’ investissements signés entre 2015 et 2016 avec certains pays de l’ Afrique de l’ Ouest qui se sont avérés que de simples faits d’annonces d’un bonimenteur qui a usé de leur naïveté pour gagner leurs voix à son admission à l’UA qu’à autres chose.
    Il est inconcevable qu’ Israël, dont le Maroc a toujours été un allié fiable ait intervenu contre le désir de son valet Mohammed VI.
    Depuis deux ans, la presse courtisane chante les supposés mérites du roi du Maroc d’avoir réussi d’arrimer son royaume à la « prospére CEDEAO », commence à faire marche arrière et tirer dans le sens inverse tout en cherchant désespéremment des prétextes pour justifier un échec retentissant de la diplomatie marocaine érigé sur le principe de la corruption et le soudoiement.
    Le Maroc qui vit à coups de perfusions du FMI, de la Banque Mondiale et des monarchies du Golf, avait pour objectif derrière l¡adhésion à la CEDEAO de porter un souffle à son économie moribonde et au même temps servir de Cheval de Troie aux prétensions francáises en Afrique.




    13



    5
    RasElHanout
    22 décembre 2017 - 12 h 35 min

    Quid du Gazoduc Lagos-Tanger (100 milliards de dollars) ??? Quid du TGV ( 3 Milliards de dollars) ??? Quid du projet dit  » Tanger : Manara de la Méditerranée ( 10 Milliards de dollars) ???
    Que du vent pour maintenir endormi le peuple marocain.
    Finalement comme l’a dit Messahel  » MAKANE WALLOU »




    22



    8
    ali
    21 décembre 2017 - 21 h 55 min

    ..au fait où en est-on avec le fameux gazoduc du nigeria à tanger?? je crois que ce n’était qu’un rêve éveillé de baudruche6 mr M6 on ne gouverne pas un pays avec des rêves




    29



    9
    karimdz
    21 décembre 2017 - 19 h 38 min

    Les pays africains ont raison de ne pas se envahir par les produits du protectorat français du marouk. Après avoir pillé leurs richesses, voilà qu ils veulent détruire leur économie.




    29



    10
    Mas umeri
    21 décembre 2017 - 18 h 45 min

    Pour le Maroc, la CEDEAO, en cas d’adhésion, sera son »cheval de Troie » pour lui permettre d’écouler sa marchandise et surtout des quantités de drogue, pour infester l’ Afrique et massacrer sa jeunesse. Cette décision est mûrement réfléchit. Le bateau de M6, continu de couler, malgré le soutien de la France néo coloniale.




    35



    12
    Mustapha
    21 décembre 2017 - 17 h 45 min

    Si le Maroc n’est pas encore ou n’est pas apte carrement pour acceder à cette organisation èconomique de l’Afrique de l’Ouest , alors pourquoi le Mongolien M6 veut grimper par dessus ses murailles plus hautes que lui ?
    Et dire que depuis un temps sa presse propagadiste ne fait que danser au rythme du Tam Tam en declarant a qui veut l’entendre que l’adhesion est actee depuis le premier jour et que tout le reste n’est que formalite.

    Une autre facon de dire que chanter victoire avant d’avoir entame la partie est une mauvaise strategie diplomatique revelatrice d’une approche emperique au lieu et place d’une approche pragmatique .




    20



    10
    Makhloufi
    21 décembre 2017 - 17 h 25 min

    Il semble que les pays de la CEDEAO viennent de prendre conscience que la volonte du Roitelet M6 d’integrer leur Organisation a en commun le souci de :
    1/- assurer le deversement de son Haschich qui a des difficultes d’ecoulement dans les pays traditionnels et par consequent une perte de gain de pas moins de 23 milliards de dollars/ an.
    2/- de permettre aux centaines de milliers de jeunes prostituees marocaines de trouver un pays d’echange notamment pour les prostituees marocaines de retour du Moyen Orient en guerre et en agitation et dont le role financier au profits de leurs familles restees au Maroc est non negligeable selon de nombreuses etudes en la matiere.




    24



    11
    Anonymous
    21 décembre 2017 - 16 h 16 min

    VOICI UNE REACTION TIREE D’UN SITE SENEGALAISE TRAITANT DE CETTE ADHESION ET QUI SEMBLE FAIT LE CONSENSUS AU SEIN DE LA SOCIETE SENEGALAISE. LISEZ :
    « L’adhésion du Maroc à la CEDEAO est une hérésie. Nos économies si faibles ne s’en remettront jamais. Dans 10-15 ans nous pourrions en reparler. Certainement pas aujourd’hui.
    Cette adhésion rapportera un maximum au Maroc et rien à à nos pays. Marché de dupes ! »




    29



    6
    Mokhtar
    21 décembre 2017 - 16 h 09 min

    Pourtant Macky et M6 sont très liées à moins que j’ai raté un Acte de cette pièce théâtrale contre-nature parait-il selon certaines indiscrétions !!?




    16



    5
    Ahmed ADDOU
    21 décembre 2017 - 15 h 58 min

    La sagesse de nombreux intellectuels africains pense que l’entree du Maroc a leur jeune Organisation est prematuree et que le Maroc devrait attendre la totale integration economique des actuels Etats membres de la cedeao (monnaie unique; etc.) prevue a l’horizon 2050.




    20



    8
    Mohamedz
    21 décembre 2017 - 15 h 53 min

    Je pense que les pays de la CEDEAO ont compris a temps que Le Maroc n’est qu’un pion au service de la France et de sa « Francafrique » dont le seul but est de continuer asservir encore plus les peuples de ses anciennes colonies et c’est pourquoi il ya eu cet eveil de leurs Societes Civiles pour pousser leurs Chefs d’Etats a refuser son adhésion meme si je pense que la fameuse declaration de Messahel n’est pas innocente.




    22



    13
    Houari31
    21 décembre 2017 - 15 h 46 min

    Après le refus de l’UE suivi par celui de la Cedeao, il ne reste au Roitelet M6 que la CGC de ses cousins les bedoins du Golfe pour sauver la face auprès de ces sujets.




    22



    7
    HANNIBAL
    21 décembre 2017 - 15 h 46 min

    J’ai oublié de mentionner qu’el mar’ok travaille en sous traitant pour les franco$ionistes croire barrer la route
    aux Chinois c’est la panique pour la françafric et le franc CFA pourrit qui génère 500 millards a la france
    el mar’ok toute honte bue peut se voiler la face pour sa fourberie et son a plat-ventrisme ses compliments et ses
    louanges lui sont retourné par les membres de la cédéao récalcitrants !!




    19



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.