Les télévisions marocaines accusées d’escroquerie par des producteurs arabes

Maroc télévision
Les chaînes de télévision marocaines pointées du doigt. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Des sociétés de production arabes ont menacé cette semaine d’ester en justice un certain nombre de grandes chaînes de télévision marocaines dont certaines relèvent du secteur public. La raison ? Il semblerait que la plupart de ces chaînes n’ont pas payé leurs fournisseurs libanais, émiratis, égyptiens, libyens et tunisiens depuis sept longues années.

L’information rapportée hier par le site hespress ajoute que certaines boîtes de production ont prévu de tenir un sit-in devant le siège de la Télévision publique marocaine à Rabat dans les prochains jours pour dénoncer l’«arnaque» dont elles ont été les victimes et tenter de récupérer leur argent. La même source ajoute que le monde de l’audiovisuel marocain risquerait d’avoir les mêmes problèmes avec des producteurs turcs et latino-américains puisque nombreuses sont les chaînes qui diffusent actuellement sans autorisation et sans payer aucun droit des feuilletons, des téléfilms, des dessins animés ou des documentaires originaires de ces régions.

Hussein Abu Al-Qasim, représentant d’une des sociétés de production arnaquée, explique que leurs entreprises sont aujourd’hui menacées de faillite étant donné que les Marocains n’ont à ce jour rien payé en contrepartie des centaines de films remis. Il regrette d’ailleurs que leurs clients n’aient, à ce jour, répondu à aucune de leurs nombreuses mises en demeure. Il a dénoncé également le fait que le ministre marocain de la Communication n’ait pas tenu sa promesse de les régulariser. C’est pourquoi, souligne-t-il, lui et ses collègues ont décidé de solliciter la justice. Hussein Abu Al-Qasim est persuadé que si la justice s’en mêle, de nombreuses chaînes de télévision marocaines finiront un jour ou l’autre par mettre la clé sous le paillasson.

S. S.

Comment (5)

    youssef
    22 décembre 2017 - 14 h 31 min

    Oui c’est comme l’affaire du Sahara, ils vont dire que c’est leur série. Si on les attaque en justice la France interviendra.

    5
    1
    HANNIBAL
    21 décembre 2017 - 15 h 30 min

    La grandeur de ce royaume est la bassesse meme de cette misère , pour rappel el mar’ok repassait les films diffusés en Algerie sans payer les droits d’auteurs , ce qui a fait que Canal Algerie a mit un sigle ceci dans les années 90 les
    mar’oké se rinçaient l’oeil a nos frais en plagiant les films mais n’ont pas osé plagier Dallas , il ne peuvent cacher la faillite de la chaine publique propagandiste 2 M qui nourrissait d’intox les sans dents va faire des orphelins sans compter que tout les jours que dieu fait le royaume séculaire emprunte de l’argent pour boucher un déficit grandissant au fur et a mesure que les jours passent en accusant que le pétrole est la cause de leur malheur et le Cannabis leur Bonheur !!!

    11
    1
    Dzdz
    21 décembre 2017 - 9 h 32 min

    Et ça ose se comparer a l’Algérie…
    Le maroc est chaque jour un peu plus pathétique…

    25
    5
    Moskosdz
    21 décembre 2017 - 9 h 29 min

    Hormis l’escroquerie,la triche et la ruse,les pays Arabes n’ont rien à attendre de mieux d’un royaume ou la drogue fait loi.

    24
    7
    Jean-Boucane
    21 décembre 2017 - 9 h 22 min

    Les marocains pratiquent leur specialité, le VOL! Dans 10 ans, ils diront on ne paiera pas car les series sont marocaines… un classique chez eux, ils volent puis ils declarent que cela leur appartient!!!

    30
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.