Contestations au Maroc : la police de Mohammed VI torture aussi les enfants

Un répression féroce s'abat sur les manifestants marocains. D. R.
Un répression féroce s'abat sur les manifestants marocains. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Pris de panique et craignant visiblement d’être emporté par la contestation sociale qui ne cesse de se propager, le Makhzen réprime sans pitié dans le but de reprendre le contrôle de situation. Personne n’est épargné, pas même les enfants. Non loin que la semaine dernière, onze mineurs âgés entre 10 et 14 ans ont été arrêtés. Leur seul tort est d’avoir participé, la semaine dernière, à une manifestation du Hirak, mouvement pacifique de protestation, dénonçant la marginalisation et le sous-développement qui secouent depuis plus d’une année le Rif, une région extrêmement pauvre de l’Ouest marocain.

Non contente de les avoir enfermés pendant trois longues journées, la justice marocaine a décidé également de les juger pour «participation à une manifestation non autorisée» et «violences contre les forces de l’ordre». La première audience aura lieu le 15 janvier. Selon leur avocat, Rachid Rachid Benali, qui est également le coordinateur du Comité de défense des détenus d’Al-Hoceïma, ces garçons ont été interpellés dans la nuit du 17 décembre dernier. D’après le journaliste indépendant Omar Radi, citant des sources familiales, certains des enfants portaient des «traces de coups et de blessure sur le corps» à leur sortie de prison. En un mot, ils ont été torturés. Les arrestations de ces mineurs ont d’ailleurs suscité l’émoi de l’opinion marocaine et internationale qui a fustigé un «Etat voyou».

Selon l’ONG de défense des droits Amnesty International (AI), les autorités marocaines ont arrêté des centaines de manifestants depuis le mois de mai dernier. AI précise qu’au moins 410 d’entre eux sont actuellement détenus.

Le procès des meneurs du Hirak Errif, dont le leader Nasser Zefzafi, a commencé il y a plusieurs semaines avec des questions de forme, et les débats sur le fond devraient commencer à la prochaine audience, prévue le 26 décembre. Les accusés, rappellent leurs avocats, «sont poursuivis pour différents motifs, parfois très graves comme celui d’atteinte à la sécurité de l’Etat» qui peuvent leur valoir de lourdes de peines de prison – ou même théoriquement la peine de mort.

S. S.

Comment (30)

    Houari31
    26 décembre 2017 - 2 h 52 min

    Le commun des mortels sait que sans la pratique de la torture le Makhzen aurait disparu depuis belle lurette du Maroc et ce n’est ni le Glaoui H2 ni le sieur Abdelhaq Hammouchi de la DGED, ni les familles des Ben Barka, Oufkir, D’limi et encore moins le peuple du Sahara Occidental qui vont me contredire.

    9
    2
    Belkacem
    26 décembre 2017 - 2 h 38 min

    La plus grande torture au Maroc c’est quand un chef de famille se voit obliger de louer son enfant de 10 ans à des pédophiles français afin de permettre à son épouse de chauffer la marmite le soir.

    17
    4
    Sidali
    26 décembre 2017 - 2 h 26 min

    Certains algériens intervenants sur ce Site souhaitent que l’Algérie apporte une assistance humanitaire au peuple marocain au regard du calvaire économique et autres humiliations qu’il subit au quotidien de la part du féodal régime tyrannique du Makhzen.
    Je dirais à ces algériens trop émotifs que : 1/- le peuple marocain est heureux dans son costume d’esclave et pour le vérifier il vous suffit de voir les JT des médias propagandistes du Palais pour constater comment ces gens, soit disant de hauts responsables civiles et militaires, se bousculent pour faire ce fameux Baise-main au Prédateur et même à son rejeton de 12 ans. Dans ce cadre, je n’ose même pas parler de ces annuelles cérémonies de Prestation du Serment d’allégeance ou le ridicule se dispute à la féodalité sous le regard ahuri du monde entier.
    2/-que même si telle est la volonté de ces algériens émotifs, le concept de la soumission est un phénomène génétique géré par des facteurs biologiques endogènes selon la Loi Mendelienne sur la Spéciation et donc il faut au moins trois siècles (équivalent de 12 generations) pour que peut être ce peuple marocain redevient un peuple ordinaire et respectueux des valeurs de la dignité et de la citoyenneté.
    À bon entendeur salut.

    15
    4
      Anonyme
      26 décembre 2017 - 2 h 31 min

      @Sidali. Vous avez tout dit, plus rien à rajouter sauf de vous remercier pour cet éclairage très instructif.

      10
      3
    Vox Populi
    26 décembre 2017 - 0 h 52 min

    Quel honte!Oser torturer des enfants sans défense. Ce régime est un véritable allié du diable. Arrivera le jour où le peuple lui fera payer ses crimes. Nul roi n’est roi devant la justice Divine, fût il le plus puissant des rois sur terre.

    alilou
    26 décembre 2017 - 0 h 34 min

    le roitelet du Maroc règne sur un pays qui se délite de toute part; nous devons d’une manière ou d’une autre venir en aide au petit peuple marocain complètement écrasé par le roitelet et sa clique, la sécurité du Magheb en dépend.

    5
    1
    Moskosdz
    25 décembre 2017 - 23 h 18 min

    Moi qui croyait que le Maroc est une référence en démocratie et en droits de l’homme,alors que la torture et les emprisonnements forcés sont toujours d’actualité dans ce pays à la dernière monarchie féodale du vingt-et-unième siècle.

    7
    1
    Paris75011
    25 décembre 2017 - 23 h 17 min

    La torture d’enfants est une étape ultime de la panique du Makhzen qui vit une fin d’année des plus difficiles après tant de promesses multidimendionnelles et dont les plus significatives difficultés sont :
    1/- l’obligation faite à M6 de prendre une photo souvenir avec le Président de la RASD lors du Sommet UA-UE alors qu’il laissait entendre à son peuple que le drapeau de la RASD ne sera jamais hissé où il se trouvera.
    2/- le diplomatique refus à sa demande d’adhésion à la CEDEAO qui semblait être pour le peuple marocain une simple formalité procédurale selon le discours de la presse propagandiste du Régime du Makhzen.
    3/- la morts de dizaines de femmes lors de busculades de la faim d’Assaouira et des bousculades de la misère de ces femmes Mulets aux portes de Ceuta et Mellila qui ont jeté un projecteur sur la realite de la pauvreté généralisée du Maroc.
    4/- les récurrents mouvements de protestations contre la marginalisation et l’asservissement dans les régions du Rif, du Maroc oriental et du Moyen Atlas avec une tendance marquée de séparatisme.
    5/-le traitement esclavagiste de marocains en Libye sans que le Makhzen ne puisse faire quoique se soit pour préserver leur dignité.
    6/-et le bouquet est que l’UE vient de mettre les deux banques du Holding de M6 sur la liste noire des paradis fiscaux consolidant ainsi l’affirmation de Messahel au sujet de la « Machine à Laver » des 23 Milliards de dollars que génère chaque année le Haschich du Maroc.

    8
    1
    TARZAN
    25 décembre 2017 - 22 h 46 min

    et le pire c’est en 2018 quand le maroc n’aura plus d’argent pour payer les fonctionnaires et sa dette qui grimpe alors qu’il ne pourra jamais l’honorer. qui prêtera de l’argent au maroc à perte? la france? le qatar? en tout cas les saoudiens conditionneront leur aide.

    6
    1
    Vox Populi
    25 décembre 2017 - 22 h 40 min

    Dire que ce régime se clame descendant d’une grande famille musulmane honorable ! Triste constat, mais c’est plutôt un régime allié de Satan sur terre. Ce pseudo monarque n’en finit pas de mépriser son peuple avec des pratiques scandaleuses qui renvoient au moyen âge. Même les femmes et les enfants n’en réchappent pas. Viendra le jour où ce même peuple lui fera payer ses méfaits.Gloire à tous les peuples qui luttent pour une justice sociale et contre la misère. Nul ne peut prétendre échapper à la justice Divine fût-il le plus grand roi des rois.

    6
    1
    Kaltoum
    25 décembre 2017 - 22 h 38 min

    En tout état de cause, tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que le peuple marocain mérite bcp mieux que cette corrumpue et predactrice famille allaouite soutenue par cet outil répressif qu’est le Makhzen.

    6
    1
    Ziad Alami
    25 décembre 2017 - 22 h 30 min

    La succession des nombreux événements politico-socio-economisques qu’à vécu le Maroc en 2017 laisse à penser que la fin du Régime Allaouite du Makhzen n’est pas trop loin. Certains spécialistes parlent de 2018.

    5
    1
    Anonymous
    25 décembre 2017 - 22 h 20 min

    Quid de la grandiose démonstration militaire de l’armée de la RASD de ce jour au poste frontière Mauritano-Sahraoui de Guerguerat ?

    5
    1
    Ahmed ADDOU
    25 décembre 2017 - 22 h 10 min

    Dans un monde de justice et de droit, la brochette de criminels comme le Roitelet de l’Arabie Yahoudite, M6 le fils du Glaoui, Sarkozy, Blair, Natanyahou devraient être devant le CPI pour rendre compte de leurs crimes respectivement au Yémen, au Sahara Occidental, Libye, Irak, Syrie et la Palestine.

    5
    1
    Le Rifain
    25 décembre 2017 - 21 h 58 min

    Nous avons affaire à un État voyou qui vole, torture et assassine son peuple mais finira par payer la facture tôt ou tard.

    7
    1
    Makhloufi
    25 décembre 2017 - 21 h 51 min

    Mais qu’est-ce qu’il attend ce peuple pour prendre son destin en main ? A moins que ça soit un peuple de masochistes qui adore la torture et l’humiliation !!?
    Et si c’est le cas, alors il mérite tout ce qu’il lui arrive.

    5
    1
    Bennani
    25 décembre 2017 - 21 h 47 min

    Finalement dans le domaine de la torture le Roitelet M6 fait mieux que son papa le Glaoui H2 qui pourtant avait acquis ses lettres de noblesse haut la main (Tazmamart etc… et disparition de tout opposant comme Mehdi Ben Barka par exemple).

    6
    1
    Baddredine
    25 décembre 2017 - 21 h 41 min

    Tous les régimes colonialistes ( France, Israël….) pratiquent la torture même sur des enfants et donc le Maroc ne peut pas faire exception à mon avis.

    9
    3
    Mokhtar
    25 décembre 2017 - 21 h 37 min

    Hier Hirak du Rif, aujourd’hui Hirak de l’Oriental et demain ça sera Hirak du Moyen Atlas.
    Un autre manière de dire que le Roitelet M6 est assis sur une poudrière qui peut imploser à tout moment et emporter le féodal Régime Tyrannique du Makhzen.

    10
    4
    Makhloufi
    25 décembre 2017 - 21 h 32 min

    Les enfants du Sahara Occidental subissent au quotidien le même type de torture à Layoune, Dakhla et autres villes du Sahara Occidental sous colonisation marocaine et le Site AP devrait en parler à mon avis.

    9
    5
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 21 h 28 min

    Les sujets baisemains d’ M6 et Salma n’ont pas le courage de s’inscrire dans le débats, ils mettent juste leurs petits pouces et s’en vont,. msaquanes.

    6
    4
    HANNIBAL
    25 décembre 2017 - 21 h 05 min

    Le makhnaz est dans son role , dans sa frénésie de rester un royaume séculaire et hospitalier au vu de la communauté internationale pour etre en haut du tableau en matière de droits de l’homme il est comme les mouches il colle a tout ce qui bouge la loi de la terreur de ce régime prédateur est au bout du rouleau il est arrivé au fond et continu de creuser
    sa majesté Shlomo VI considère toute réclamation comme un crime de lèse majesté et Zefzafi pour lui avoir
    fait des louanges est lui meme un otage de cette oppression avec 700 des siens tous Rifains la question que je me pose
    pour cette monarchie féodale va t’elle continuer a opprimer son peuple juste pour régner et perpétuer le baise main
    chose que les Saharaouis ont refusé pour rester digne vraiment le royaume termine très mal l’année !!

    9
    4
    karimdz
    25 décembre 2017 - 20 h 49 min

    Après le mur, le regime makhzenien me rappelle de plus en plus l état terroriste et occupant isra heil lien qui prend pour cible délibéré des enfants.

    Sa médiocrité mimi 6 a intérêt à se mettre à la diète ou elle finira par s éclater…

    11
    6
    El Kenz
    25 décembre 2017 - 20 h 09 min

    Pendant ce temps de tortures et d’agressions d’enfants par sa soldatesque Amir Al mounafikine se pavane au château de Betz tout en envoyant des Selfis truqués à tous les camés de son royaume pourri.

    14
    8
    Rachid Djha
    25 décembre 2017 - 19 h 08 min

    Après la misère collectiviste, le Haschich euphémiste, la Prostitution exotiste, le Tourisme sexualiste, le Femme muletiste, la Pédophilie juveniliste, l’esclavage libyiste, le Terrorisme marokiste, le Paradis fiscaliste, VOICI le tour de la Torture naziiste.
    C’est triste mais c’est la réalité du Maroc d’aujourd’hui au regard des effets de cette prédatrice famille Allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour humilier et asservir le peuple marocain Amazigh.

    14
    10
    Mohamedz
    25 décembre 2017 - 18 h 52 min

    J’ai le profond sentiment que l’année 2018 connaîtra la disparition de cette féodale prédatrice famille Allaouite allochtone du Maroc même si l’inconnue de l’équation serait de savoir si M6 finira au mieux comme Ben Ali ou au pire comme Kadhafi et/ou Saddam.
    Sirotons notre thé et attendons pour voir la suite.

    20
    13
    Thami 20/02
    25 décembre 2017 - 18 h 42 min

    Il paraît que même des gosses entre 6 et 10 ans ont été raflés par la police du Makhzen et amenés aux Commissariats pour leur faire subir un interrogatoire de plus de dix heures avant de les ficher puis relâcher.
    Ni le Nazisme ni le Sionisme n’a fait mieux dans ce registre.
    From un Républicain Marocain.

    23
    12
    Mokrane
    25 décembre 2017 - 18 h 25 min

    Avant on disait du Maroc  » un bordel à ciel ouvert » , maintenant l faut rajouter « une prison à ciel ouvert ».

    20
    13
      Ben Barka
      25 décembre 2017 - 20 h 49 min

      Ce n’est pas nouveau au pays des camps de la mort de sinistre mémoire(Tazmamart,Temarra ect……..)

      10
      6
    BabEIOuedAchouhadas
    25 décembre 2017 - 18 h 22 min

    Rien d’étonnant quand on sait que la soldatesque du Mongolien M6 est en train au quotidien de massacrer femmes et enfants au Yémen.

    22
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.