Les Al-Saoud et les Al-Nahyane déclarent la guerre au sultan d’Ankara

L’armée turque a renforcé sensiblement ses troupes stationnées à Doha. D. R.

Par Sadek Sahraoui La Turquie et l’Arabie Saoudite, les deux plus grandes puissances sunnites du Proche-Orient, vont tout droit vers un nouveau clash. Soutenu par les Emirats, son fidèle larbin régional, Riyad cherche en tout cas clairement l’affrontement avec Erdogan. Sinon comment expliquer la décision du prince héritier Mohammed ben Salman et Khalifa ben Zayed al-Nahyane de mettre en place une commission mixte dont la mission principale est de mener une guerre médiatique contre la Turquie. Les deux responsables ont chargé également leurs armées électroniques de déclencher sans plus tarder des offensives contre les hautes personnalités turques. Du jamais vu dans l’histoire des relations entre Ankara et Riyad.

Il faut dire que les raisons de la tension entre les deux camps sont nombreuses. La première d’entre elles a certainement un rapport avec le soutien franc accordé par la Turquie au Qatar. A ce propos, l’on apprend que l’armée turque vient, d’ailleurs, de renforcer sensiblement ses troupes stationnées à Doha. La Turquie soutient les Frères musulmans, alors que les Saoudiens et les Emiratis les combattent et les traitent de terroristes. De son côté, la presse turque a à plusieurs reprises accusé les Emirats d’être impliqués dans le coup d’Etat manqué en juillet 2016 contre M. Erdogan.

Les provocations contre la Turquie et Recep Tayip Erdogan se sont exacerbées le 20 décembre dernier lorsque le chef de la diplomatie des Emirats, Abdallah ben Zayed al-Nahyane, a tweeté par deux fois un message sur le président turc qualifié d’insultant par Ankara. Suite à cela, le chargé d’affaires des Emirats arabes unis avait été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères. Selon l’agence de presse étatique Anadolu, les autorités turques ont fait part à l’émissaire de leur «malaise» après le retweet d’un post polémique, cette semaine, par Abdallah ben Zayed al-Nahyane.

Le message en question, publié par un utilisateur de Twitter qui se présente comme un dentiste irakien installé en Allemagne, accusait un pacha turc posté à Médine en 1916 à l’époque ottomane d’avoir «commis un crime contre le peuple de Médine en volant leur argent» et en les expulsant vers la Syrie et Istanbul à bord de trains. «Ce sont les ancêtres d’Erdogan et voici l’histoire qu’ils ont avec les Arabes musulmans», a poursuivi l’auteur du tweet relayé par le ministre émirati. Le chef de l’Etat turc a vivement fustigé ce partage, estimant jeudi que le ministre émirati était «trop gâté par le pétrole et l’argent». «Mal élevé ! Que faisaient tes ancêtres pendant que les miens étaient occupés à défendre Médine ?», a lancé M. Erdogan. «Il semble que tu ne connais pas notre nation, que tu ne connais pas Erdogan, que tu ne connais pas les aïeux d’Erdogan», avait déjà tancé le président turc mercredi dernier.

S. S.

Comment (21)

    Saouds Israel Turquie Usa ...
    30 décembre 2017 - 18 h 55 min

    Hier alliés.. Aujourd’hui ils se crachent dessus…..ainsi finissent les Hypocrites.




    0



    0
    TahiyaElDjazaïr
    28 décembre 2017 - 14 h 57 min

    Il y a beaucoup à dire et à écrire sur l’une et l’autre partie mais laissons les rois, princes et émirs pour ne parler que du « sultan ». Erdogan tient beaucoup de discours et fait beaucoup d’annonces. Il a l’art d’occuper l’espace par le vide. Il a annoncé – il y a quelques jours – l’ouverture d’une ambassade de Turquie à Al Qods (sous administration israélienne), en Palestine occupée, pour ne pas dire que jamais il ne renoncerait à la relation étroite qu’entretiennent la Turquie et l’entité sioniste et – malheureusement – beaucoup d’arabes voit en lui un homme courageux. À aucun moment, il n’a évoqué la rupture totale de relation, la fermeture des consulats et ambassade de l’entité en Turquie ni même la fermeture du consulat de Turquie à Al Qods Est (dans le quartier de Sheikh Jerrah) qui existe déjà et l’ambassade à Tel Abib.




    1



    2
      ZORO
      28 décembre 2017 - 19 h 17 min

      Je ne crois pas que tu le connais mieux que les stamboulis qui l ont elu maire ou que le peuple turc musulman qui l a place a la tete du pouvoir.Dans le bilan de chaque homme il y a le positif et son contraire Erdogan comptera surement parmi les grands de son pays.
      SigneZORO. …Z…..




      2



      4
    Anonyme
    28 décembre 2017 - 1 h 10 min

    Ce dictateur turque devrait être chassé après le mal qu il a fait à la syrie et à l elite de son peuple.
    C est un monstre….




    8



    9
    Vox Populi
    27 décembre 2017 - 23 h 39 min

    Après avoir semé le chaos dans les pays Musulmans et terni d’image de l’islam Vrai, les voilà à s’entredéchirer comme des chiens enragés à qui aurait la suprématie géopolitique dans cette région. Erdogan qui est connu pour sa politique offensive, ne se laissera pas faire , et risquerait bien de donner une sacrée raclée à ces fourmis carnivores du désert. Les USA ne bougeront pas le petit doigt, pour leur venir en aide,quand à Macron et ses sbires, ils cacheront leur tête d’autruche dans les sables chauds du désert de ces bédouins, et feront semblant de ne rien voir, ni rien comprendre à ce conflit.




    13



    3
    Zombretto
    27 décembre 2017 - 22 h 25 min

    Le tweet de la part de l’irakien et la réponse d’Erdogan font sauter une chose à mes yeux : le tribalisme, duquel les musulmans ne sont jamais encore sortis. L’irakien et l’émirati accusent un ancêtre d’Erdogan d’avoir commis un crime il y a plus de 100 ans, comme si un être humain était responsable de ce que font les membres de sa famille ou ce qu’ils ont fait longtemps avant sa naissance. Il n’y a que dans les sociétés tribales que ça se passe comme ça.
    Dans l’Ancien Testament, le dieu imaginé par les israëliens et adopté plus tard par les musulmans menaçait de punir les descendants de ceux qui n’observaient pas ses lois sur sept générations !




    12



    5
    karimdz
    27 décembre 2017 - 21 h 16 min

    Les anciens alliés et complices des sionistes, qui ont mis à feu et à sang la Syrie, s insultent et veulent en venir aux mains, qui l eut cru !

    Ils sont tout autant les uns que les autres, des états terroristes, qui portent une lourde responsabilité dans le chaos et le malheur qui frappe le moyen orient et d une certaine manière, le sahel.

    Ils n ont pas vocation à s ériger en leader du monde musulman, car ils en ont été les fossoyeurs et valets des ennemis de l islam qui ne cherchent que la division et la main mise sur les richesses des musulmans.




    21



    2
    BEKADDOUR MOHAMMED
    27 décembre 2017 - 20 h 28 min

    SIMPLISSIME : Vous ôtez le mot « Islam » aux uns et aux autres, de leurs recettes « culinaires » respectives, et vous aurez rien que du toxique, ILS nous intoxiquent, TOUS ! Lavez-vous l’estomac du cerveau !




    12



    3
    Anonyme
    27 décembre 2017 - 19 h 49 min

    Qu’ils s’entredéchirent entre eux, ça les tiendra occupés et les empêchera de semer le malheur dans leurs autres pays  » frères  » arabes. Pendant ce temps, je savoure mon thé à la menthe tout en les regardant sombrer dans la fitna qu’ils ont largement contribué à semer dans le monde musulman.




    14



    2
    Lghoul
    27 décembre 2017 - 19 h 11 min

    Trois pays qui dérangent les béni saouds et leurs commanditaires de tel aviv: l’Iran, la Turquie et l’Algérie. Une fois ces pays éliminés de l’échiquier moyen oriental, qui sera le coq du moyen orient pour exploiter toutes les ressources ? Vous savez qui. Les bédouins vont bien-sûr payer la facture ainsi que le « loyer de survie » à vie. La turquie comme toujours, saura tirer sa ficelle de son jeu « caméléonique » car ils peuvent changer milles vestes en un jour.




    4



    9
    anonyme
    27 décembre 2017 - 17 h 08 min

    Qu’ils se massacrent entre eux
    Tous ces états voyous sont les instigateurs du printemps arabe et ont permis la destruction de l’Irak , syrie et libye




    26



    2
    LES ATA-TRUKÉS
    27 décembre 2017 - 16 h 45 min

    LES AMIS IL FAUT SE MÉFIER DE CET ERDOGAN QUI EST CERTES POPULAIRE DANS SON PAYS, MAIS QUI N’HÉSITERAIT PAS UNE SECONDE À ÉCRASER TOUT CE QUI SE MET SUR SON SILLAGE, SURTOUT SI CET OPPOSITION EST FAIBLE. IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE TOUS LES MAUX DE NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE NOUS LES AVONS HÉRITÉS EN GRANDE PARTIE DE LA COLONISATION TURQUE. EN PLUS JE DIRAI QUE TOUT CEUX QUI S’ASSEMBLENT SE RESSEMBLENT. ALORS VOUS M’AVEZ COMPRIS, LES SAOUDS, LES ÉMIRATES, LA TURQUIE, L’IRAN. L’ÉGYPTE ET J’EN PASSE SONT DU PAREIL AU MÊME.




    42



    12
    ZORO
    27 décembre 2017 - 16 h 08 min

    TANT QU IL Y AURA DES «  » »HOMMES «  » » » c est la «  » »RACE » » » la plus noble!!!
    SIGNE.ZORO. ..Z….




    6



    25
      Momo
      28 décembre 2017 - 3 h 32 min

      Faisons ou bien comme la suisse ou bien l union mais arretez svp bandes d arrieres de vous battre les uns contres les autres cela fait le jeu d israel et des usa merde vous n etes pas geopolitiques…




      4



      2
    Anonyme
    27 décembre 2017 - 16 h 03 min

    Bien que je ne soutiens pas du tout l Arabie Saoudite ni les Emirats arabes unis à un point de souhaiter leurs disparitions,il y a des faits historiques c est que Les ottomans ont pillé toutes les richesses des pays colonisés
    Pour vivre dans le luxe le sultan et ses sbires faisaient payer des d énormes impots à ces sujets qui se sont appauvris jusqu à devenir miserables,les algeriens en ont beaucoup souffert également.
    Sans Barberousse et ses pirates en Mer, L Europe et la France n auraient pas réagi et on n aurait jamais été colonisé.
    La preuve étant qu il n y avait que le vrais algeriens qui se sont battus au début contre la colonisation française, les ottomans se sont sauvés après quelques coup de canon




    31



    6
      DJ
      27 décembre 2017 - 20 h 45 min

      Je tiens a vous rappeler que presque toute la cote d’algerie etait occupee pas les Espaniols ce qui a pousse les frères Barberousse de venir a nous defender.




      2



      10
        DJ
        27 décembre 2017 - 20 h 48 min

        correction: a nous defendre




        3



        5
        Anonyme
        28 décembre 2017 - 1 h 13 min

        Vous défendre ou chasser les espagnols pour mieux vous coloniser!!!!!




        4



        2
        LES ATA-TRUKÉS
        28 décembre 2017 - 1 h 34 min

        YA SI DJ VOUS ÊTES UN NYA ET POUR NE PAS DIRE N’IMPORTE QUOI IL FAUT S’INFORMER D’ABORD. ALORS COMME ÇA LES TURCS ONT EU PITIÉ DE NOUS ET ILS SONT VENUS NOUS LIBÉRER DES ESPAGNOLS. APRÉS CE GESTE DE BONTÉ ILS SE SONT PERMIS DE RESTER PLUS DE TROIS SIÈCLES À PILLER NOS BIENS ET NOS RICHESSES ET ÇA AUSSI ILS L’ONT FAIT POUR VOS BEAUX YEUX DJ AVANT DE SE FAIRE CHASSER PAR LES FRANÇAIS UNE AUTRE OCCUPATION DE LA PIRE ESPÈCE POUR LE PAUVRE PEUPLE ALGÉRIEN DONT LE SEUL TORT DE TOUJOURS ÉTAIT D’ÊTRE UN PEUPLE GÉNÉREUX ACCUEILLANT ET BIENFAISANT. AYA BARKAWNA METMESKHIRE YA DJ PERSONNE N’A FAIT DU BIEN POUR CE PAYS ET SON PEUPLE CE SONT TOUS DES ENVAHISSEURS MALÉFIQUES.




        8



        1
    jaber
    27 décembre 2017 - 15 h 04 min

    Moshé ben Salman et son acolyte des Emirats se trompent lourdement, la Turquie n’est pas le Yemen, j’espère qu’ils vont se casser les dents sur cet os.

    Bonne soirée.




    29



    10
    Didouche
    27 décembre 2017 - 14 h 49 min

    Les regimes saoudien et émirati courent tout droit vers leur disparition.gouvernés par les marionnettes maléfiques MBS et MBZ, qui ne voient pas plus loin que leur nez et gonflés par leurs petro-dollars, ils croient naïvement qu’ils font du poids dans la région.les américains profitent de leur argent ,ils vont les lâcher comme ils ont lâché le shah d’Iran.j’espère de tout cœur une alliance entre la Turquie,l’Iran et la Russie pour chasser de la région ces bédouins nuisibles pour le monde musulman.même les animaux en voie de disparition n’ont pas échappé à leur crimes.de véritables sauvages et ignorants.




    41



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.