La sélection émiratie de handball annule des matches en Tunisie

Tunisie émiratie
L'équipe de handball féminine tunisienne ne rencontrera pas son homologue émiratie. D. R.

La sélection émiratie de handball a déclaré forfait, vendredi, pour deux matches amicaux et écourté son stage en Tunisie, a indiqué la Fédération tunisienne, qui avait désigné des femmes pour arbitrer ces rencontres dans un contexte de tension entre les deux pays.

Dans une lettre envoyée vendredi à la Fédération tunisienne (FTH), la sélection émiratie a expliqué son forfait par «des raisons techniques», évoquant l’absence de dix joueurs et la blessures de quatre autres, et assuré qu’«il n’y avait aucun lien avec les affaires politiques», a indiqué à l’AFP le secrétaire général de la FTH, Amir Saadi.

Les deux pays sont en froid depuis quelques jours à la suite de l’interdiction faite à des Tunisiennes d’embarquer sur des vols de la compagnie aérienne Emirates à destination des Emirats arabes unis pour des «questions de sécurité», mesure prise sans concertation avec Tunis. En réaction, Tunis avait suspendu, dimanche, les liaisons quotidiennes d’Emirates avec la Tunisie, qui n’ont pas été rétablies.

Dans ce contexte, la Fédération tunisienne avait désigné des femmes pour arbitrer le match amical prévu vendredi entre les sélections tunisienne et émiratie, a indiqué à l’AFP Saadi. Mais l’équipe des Emirats, qui était en Tunisie depuis le 21 décembre, a mis fin à son stage plus tôt que prévu et renoncé à deux matches amicaux, celui de vendredi et un autre prévu samedi.

L’interdiction des voyageuses tunisiennes enflamme toujours médias et réseaux sociaux tunisiens, qui dénoncent une mesure «discriminatoire» et «humiliante». Une source à la présidence de la République a indiqué à l’AFP que des discussions étaient en cours à haut niveau entre les deux pays pour trouver une solution.

Le ministre tunisien du Transport, Radhouane Ayara, avait indiqué, jeudi, sur les ondes de la radio privée Shems FM que les discussions «n’avaient pas avancé» et que la Tunisie «n’avait pas reçu de la compagnie aérienne (Emirates) une promesse claire» d’annuler sa décision. Cette crise met en évidence la détérioration des relations entre les Emirats et les autorités tunisiennes, liée notamment, selon le politologue Hamza Meddeb, à la neutralité observée par Tunis dans la crise actuelle entre le Qatar et ses voisins du Golfe.

En outre, les Emirats, hostiles aux partis politiques islamistes comme Ennahdha en Tunisie, «veulent mettre la pression» sur le parti au pouvoir Nidaa Tounès pour décourager toute nouvelle alliance avec les islamistes à l’approche des élections, selon Meddeb.

R. S.

Comment (6)

    fosfati
    30 décembre 2017 - 2 h 24 min

    Il est ou le corniaud de ministre Tunisien qui préférait dire aux étrangers que Tounes est au sud de l’Italie.
    vous n’avez pas idée de l’orgasme qui m’a secoue les entrailles lorsque j’ai lu comment les émirats ont humilie ce bled.




    7



    4
    Selecto
    30 décembre 2017 - 1 h 41 min

    Une information sans importance car nous ne sommes concernés.
    C’est un problème entre deux pays qui manigancent contre l’Algérie dans les coulisses diplomatiques alors qu’ils aillent en enfer.




    13



    2
    Anonyme
    30 décembre 2017 - 1 h 08 min

    Pensez vous que cette equipe emiratie serait partie si le match avait lieu avec une equipe europeenne… voila vous avez en face de vous la resultante du mepris des personnes du moyen Orient pour les pays d’Afrique du Nord!
    En meme temps quand je vois comment une partie des algeriens revent du moyen orient on arrive a ce resultat!




    13



    1
    Moskosdz
    29 décembre 2017 - 21 h 51 min

    Alors que le monde avance à pas de géants,les pays Arabes peuvent se décaler la guerre à cause d’une futilité.




    11



    10
    Algérie Authentique !
    29 décembre 2017 - 21 h 20 min

    m’en tamponne le coquillard!




    13



    2
    Ciao Tchao
    29 décembre 2017 - 20 h 50 min

    Un seul remède avec ces pingouins et ces manchots du Golfe, fourbes jusqu’à la moelle…une fourberie atavique : S’atteler à la construction de la Maison nord-africaine, démocratique et berbère… être au diapason européen…et couper les ponts !




    30



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.