Tony Blair : «Les fondements de la démocratie en Europe sont menacés»

Blair
Tony Blair, ex-Premier ministre travailliste britannique. D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia – «Le Vieux Continent est menacé de dislocation en raison d’une montée sans précédent des mouvements politiques populistes. Le risque est encore plus grand sur les démocraties occidentales», avertit le centre de réflexion de la Fondation de l’ancien Premier ministre travailliste britannique Tony Blair. Cette mise en garde est justifiée par le résultat alarmant d’une enquête réalisée par l’Institute for Global Change sur l’évolution inquiétante du soutien de l’électorat européen aux partis populistes d’extrême-droite lors des récentes élections. L’appui à ces mouvements a presque triplé depuis 2000, frôlant aujourd’hui la barre des 24,1%. Une configuration comparable à la montée du nazisme en Allemagne et dans d’autres Etats européens dans les années 1930.

L’enquête relève que durant cette même période, le nombre de pays européens ayant vu l’émergence de partis populistes qui, de surcroît, participent au gouvernement, a doublé, passant de sept à quatorze, créant ainsi «un périmètre populiste sans précédent» à travers toute l’Europe, allant de la Baltique à la mer Egée. L’enquête note que certains Etats européens, comme la Pologne et la Hongrie, dirigés par des mouvements proches de l’extrême-droite, «ont entamé un processus de démantèlement des institutions démocratiques, exactement comme ce qu’il s’est passé en Allemagne pavant la voie à l’avènement de Hitler au pouvoir, avec l’appui d’un large mouvement populaire».

Le centre d’étude britannique relevant de la Fondation Tony-Blair regroupe une pléiade d’experts et d’analystes de renom. Il a été créé au courant de cette année par l’ancien Premier ministre britannique qui a changé de cap, dénonçant l’intervention américaine en Irak et l’influence d’Israël sur les dirigeants occidentaux. Tony Blair affirme œuvrer désormais à encourager «l’émergence d’idées politiques nouvelles et une génération d’acteurs politiques centristes».

«Les profondes mutations de la politique européenne sur le long terme sera marquée par une prédominance des questions liées à l’insécurité économique, au rejet de l’immigration et de toute notion d’une société multiethnique», souligne l’étude, qui observe que les revendications de ces mouvements d’extrême-droite «sont très répandues dans les milieux fascisants et les réseaux sociaux». «Ce déferlement des mouvements populistes ne peut être ralenti que par un engagement efficace des acteurs politiques modérés qui devront identifier et neutraliser la matrice de cette mouvance», souligne l’étude britannique. «Sans quoi, alerte la Fondation Tony-Blair, le populisme va prendre de l’ampleur à travers le renforcement de ses rangs, avec le risque de voir ces mouvements devenir dans un avenir très proche la première force politique en Europe» avec les fâcheuses conséquences que cela engendrerait sur l’ensemble de la région.

B. S.

Comment (15)

    Anonyme
    31 décembre 2017 - 19 h 54 min

    celui la je ne peut pas le BLAIRER

    Anonyme
    30 décembre 2017 - 19 h 02 min

    juste une question de quel democratie parle t’il ??

    1
    1
    صالح/ الجزائر
    30 décembre 2017 - 10 h 47 min

    si le chaos créatif, l’émergence de partis populistes… sont utiles (créatifs) dans le grand moyen orient (dans les pays arabes et musulmans) pourquoi ne devraient pas etre utiles (créatifs ) à l’Europe de l’ex-caniche de Bush ?

    Farid11
    30 décembre 2017 - 10 h 19 min

    c’est la dernière personne au monde qu’on devrait écouter

    1
    3
    salim samai
    30 décembre 2017 - 10 h 18 min

    Quelles sont les BASES/Axiomes de tous ces think tanks au service de leurs payeurs et qui ont acheté le Congres US et sement la zizanie et les guerres en Afrique et au M.Orient?
    Mr. Blair veut se refaire une Virginite, se convertir encore ou peut etre se repentir!
    Le FIASCO Irakien; ce sont les amis d´Israel, lui et Bush! C´est son Peuple et son Parlement qui le disent! qui a ENFANTÈ et NOURRI les Neo-Nazis, les fascistes et toutes ces pauvres grand-meres apeurées des Douar de Baviere, d´Alsace et du Texas qui croient maintenant que l´Islam est le Danger et le Demon du Monde…
    Ce sont eux, Blair & Co., qui depuis plus de 50 ans DIABOLISENT SYSTEMATIQUEMENT les Arabes, les Musulmans, l´OLP, Hamas, le Hizbbollah, le voile, la Burka, les Vierges du Paradis, la violence inherente, n´importe quoi et tout JUSTE pour LEGITIMER Israel et la « Judeo-Chreteinte qui offre l´autre Joue!

    Voici le BEBE-Frankenstein de votre oeuvre, Votre Excellence M.Blair!
    L´AFD en Allemagne, un « Japonais » á Prague, les Evangeliques et Bannon á la M.Blanche et tous les fascistes celebrant Israell comme Avant Garde!
    Dieu Merci, nous avons Hizbollah, le Pape Francois; les PEUPLES qu´on ne peut TRAHIR indefiniment!

    ANONYME 2
    30 décembre 2017 - 5 h 02 min

    Maladresse ou réhabilitation?

    Je trouve très choquant d’absoudre cet individu à si bon compte et de le remettre dans le jeu parce que les milieux d’affaires paniquent suite au Brexit.
    Dans le couple mortifère Bush J Walker et Tony Blair vous avez un concentré de ce qu’il y a de pire au monde.Cynisme et déni.
    Lui redonner la parole c’est tuer une deuxième fois toutes les victimes innocentes irakiennes, le chaos engendré dans la région et oublier le Londonistan, qui, sous ses mandats prospérait et était la rampe de lancement des islamistes et de leurs sponsors.
    Il a toujours persisté dans ses erreurs et le Brexit lui ôte l’alibi de jouer un rôle dans l’Union européenne.
    De grâce, ne lui faisons pas de pub, sinon on passerait pour des fils ..de pub, ou pire, pour des idiots utiles à leur cause!
    Nous n’avons pas besoin de lui pour comprendre la nature xénophobe et racistes des ex-pays de l’Est qui se la jouent ‘suprématie blanche et chrétienne’, mais qui n’adhèrent surtout pas au libéralisme des moeurs de l’autre Europe: mariage pour tous, PMA (procréation médicalement assistée) et déchristianisation.
    Le chapitre dérive totalitaire et mise sous tutelle du judiciaire et remise en question de la séparation des pouvoirs est un vieux réflexe de l’ère communiste.

    4
    2
    hamid
    30 décembre 2017 - 0 h 44 min

    En quoi ce constat émanant d’un organisme dirigé par un tel charlatan est-il nouveau – alors qu’il y a des dizaines d’articles et de livres déjà publiés sur cette thématique – d’autant que ce sinistre individu avait engagé, contre sa propre opinion publique, son pays dans un conflit qui a fait des millions de morts innocents en Iraq afin, soutenait-il, d’instaurer la démocratie dans ce pays… Et vous et votre scout de correspondant à Londres vous vous précipitez pour lui ouvrir votre espace !

    Mais après voire déjà donné la parole dans ce même espace au likoudiste Martin Indick, toujours gracieuseté de ce même correspondant à Londres, ce n’est pas vraiment étonnant… Et à qui le tour d’occuper votre espace ? Nigel Farage ? Le Pen ? Ou alors Netanyahu ?

    4
    1
    Jean-Boucane
    30 décembre 2017 - 0 h 42 min

    Cet homme est un criminel de guerre… un criminel comme seul l’occident peut creer, il te tue mais affirme que c’est pour ton bien!!!

    13
    2
    PREDATOR
    29 décembre 2017 - 23 h 05 min

    Sacré « Blaireau » caniche de Bush un criminel qui si il y avait un monde juste serait dans une cellule de 0,5 m sur O,5 m sinon pendu haut et court depuis fort longtemps ayant des centaines de milliers de morts sur la conscience, l’un des artisans de la destruction de l’IRAK et ami inconditionnel de l’entité sioniste
    CRIMINEL

    15
    1
    Vox Populi
    29 décembre 2017 - 22 h 17 min

    On s’en fiche ! En revanche, ce sont bien les fondements de votre idéologie Mr. T.Blair, et celle de vos conspirateurs qui menacent la planète. Go to Hell!

    13
    1
    zaki
    29 décembre 2017 - 22 h 13 min

    il n’y a pas plus criminel tel cet vermine de de politiciens,il est du genre ALLEZ ON BOMBARDE ENSUITE ON VOUS DONNERA LES PREUVES QUE SADAM A L’ ARME NUCLEAIRE..

    15
    1
    Chaoui
    29 décembre 2017 - 20 h 03 min

    PERSONNE n’a oublié. Si lui joue à l’amnésique, il n’est pas de gens qui ne se souviennent pas de SON crime : la destruction de l’Irak à laquelle il a grandement concouru et fut l’un des principaux démoniaques artisans.

    20
    2
    Chaoui
    29 décembre 2017 - 19 h 56 min

    Le parallèle avec l’avènement du fascisme et de Hitler n’est pas fortuit. L’Europe y va tout droit…Non plus comme hier à la vitesse de « la micheline » mais du…TGV…
    Après une accalmie de paix de 60 ans, le temps des guerres pointe son nez…
    L’occident étant en faillite et ne vivant qu’à crédit sur le dos de la dette, voudra se refaire une santé économique en s’emparant des ressources et richesses de nombre de pays…(il a déjà commencé avec ses proxys terroristes qu’il sème ici et là pour ensuite justifier la nécessité d’implanter des bases militaires…).

    27
    3
    EL FELLAG
    29 décembre 2017 - 19 h 33 min

    Cet personne est l’un du plus grand assassin de musulmans ou monde;et maintenant il essaie de se repentir; un criminel est un criminel

    23
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.