Yennayer : les Marocains exhortent le roi à prendre exemple sur l’Algérie

Tamazight Yennayer
Lors d'une manifestation au Maroc en avril dernier. D. R.

Par R. Mahmoudi – Les militants de la cause amazighe au Maroc s’inspirent des Algériens et se préparent à réclamer la consécration du Nouvel An amazigh, Yennayer, jour férié. C’est pourquoi toutes les associations activant pour la promotion de la culture amazighe dans ce pays vont se mobiliser le 12 janvier prochain. Parallèlement à des activités culturelles et commémoratives, un mouvement très actif a lancé une pétition pour recueillir un million de signatures afin d’amener les autorités politiques à reconnaître Yennayer jour férié.

Mais vu les atermoiements du gouvernement sur cette question, il est fort à parier que leur revendication sera accueillie avec indifférence. Il y a quelques jours, des députés avaient interpellé le ministre de la Fonction publique au sujet de la consécration du jour de l’An amazigh comme fête nationale, ce dernier a eu une réaction curieusement similaire à celles des responsables algériens, en réponse aux manifestations de contestation en Kabylie qui protestaient contre le rejet d’un amendement proposé par une députée de l’opposition pour la prise en charge financière de la promotion de tamazight. Dans sa réponse, le ministre marocain a jugé que la Constitution de son pays prenait en charge «suffisamment» cette question et qu’il y avait une institution appelée Conseil national des langues et culture marocaines et un projet de loi organique en cours pour l’intégration de tamazight dans l’enseignement et la vie publique. Ce responsable trouve que ces deux institutions officielles et qui sont encore au stade de promesse sont habilitées à discuter de cette question liée au «calendrier traditionnel».

Cette réponse du ministre marocain a suscité une vague d’indignation chez les défenseurs de la langue et la culture amazighes qui voient là un signe d’absence de volonté de la part du pouvoir pour rendre effective la constitutionnalisation de tamazight, annoncée en 2011. Plus occupé à faire face à une montée alarmante des contestations sociales à travers plusieurs régions du royaume, le Makhzen craint que les grandes avancées annoncées en Algérie en matière de tamazight deviennent un facteur de radicalisation du mouvement.

R. M.

Comment (32)

    Chérif SI MEHAND
    8 janvier 2018 - 13 h 08 min

    Les Amazighs Marocains sont nos frères et il est légitime que notre identité commune soit valorisée dans le Maghreb entier.
    Sachant que les états donnent au minimum au fur à mesure car ils y sont obligés par l’Unesco et d’autres instances internationales qui les somment de respecter les langues et cultures des Pays. Ils ne le font pas de Gaieté de coeur mais par obligation.




    0



    0
    Anti maghreb
    2 janvier 2018 - 4 h 06 min

    Nous ne voulons pas que l’Algérie soit assujetti à un faut maghreb (arabe ou berber construit dans d’autres pays) sionisé !!!! Qui consistera à faire sauter nos frontières et nous infiltrés ! Nous on veut que l’ALGÉRIE SOIT ALGÉRIE ! Une purge dois être fait de tout les parazites qui viennent en Algérie nous manipuler !




    6



    2
    Kabylovich
    2 janvier 2018 - 3 h 53 min

    On a rien à voir avec ces Marocains ! VIVE (QUE) L’ALGÉRIE !!!!




    7



    3
      Anonyme
      2 janvier 2018 - 12 h 39 min

      Et nous les Algériens nationalistes (90% de la population), nous n’avons rien à voir avec les chantres de la division et de l’éclatement du pays prônés par 10% de la population. Dieu merci vous êtes minoritaires!




      2



      4
        Bouzorane
        2 janvier 2018 - 18 h 40 min

        Espèce de marochien de malheur!




        0



        2
    Anonyme
    1 janvier 2018 - 14 h 05 min

    Assegaz amegaz 2018 à tous les Imazighens ou non, en attendant le 12 janvier pour fêter une autre nouvelle année 2968! Tanmirt à tous !!!




    14



    8
    HANNIBAL
    1 janvier 2018 - 13 h 29 min

    Bonne année a tous et a toute l’équipe d’AP.
    Rien n’étonne venant de notre voisin, qui a commencé par Plagier le drapeau Amazigh, plagier notre patrimoine culturel et tout ce qui s »ensuit. ce peuple de schizophrène doit plutot plagier la dignité et l’inculquer aux citoyens au lieu de se complaire a se mettre a genoux et perpétuer le baise main a un roitelet (…) tant qu’ils le vénéreront leur condition ne changera pas d’un iota
    l’Amazighité ne peut fédérer en son sein des parties qui ont été génétiquement modifiés surtout après le passage
    de Lyautey, la dignité de nos martyrs ne peut etre mélangé a cette excroissance du $ionisme qui se réveille après une longue léthargie et qui se revendique Amazigh!! faut séparer le bon grain de l’ivraie !!




    16



    10
    Algérie Authentique !
    1 janvier 2018 - 12 h 19 min

    Bonne année à tous !
    attention les mokokos sont les champions du copié-collé, les spécificités algériennes de Yennayer et plus généralement de l’histoire des berbères d’Algérie doivent être connues et balisées, pas d’amalgame! le mieux c’est que l’Algérie demande le classement de ce jour au patrimoine de l’humanité étant donné qu’il s’agit d’un calendrier adopté depuis l’antiquité par les peuples de méditerranée et en particulier les romains c’est dire l’importance qu’eut naguère le territoire numide ou Afrique tel que l’ont nommé nos ancêtres .
    Rappelez vous que les appropriations intempestives de nos héros antiques ne poursuivent qu’un seul but, celui d’attirer des touristes et de les gaver de mensonges pendant que le peuple algérien véritable héritier de l’épopée des rois numides et de la culture des numides en général, se trouve actuellement sous-éduqué et incapable de s’approprier sa propre histoire. Mais il semble qu’avec les décisions du Président, les choses vont changer !




    20



    6
    fadil
    1 janvier 2018 - 10 h 50 min

    Les grandes nations copient les inventions, les sciences,etc…L’Algérie et le Maroc se font concurrence à celui qui invente « la reculade »!!!Adieu l’Algérie unie.




    7



    39
      Anonyme
      1 janvier 2018 - 10 h 54 min

      Reculade le serait pour un colon, une Algerie arabe est une avancée vers l’abisse




      23



      12
      DZ
      1 janvier 2018 - 10 h 57 min

      Pour s avoir la science et le savoir, il faut être une vraie nation avec des repères stables.
      C’est une question de to be or not to be. Ya El-fahem




      26



      2
      AÏT chaalal
      1 janvier 2018 - 12 h 38 min

      Dégage Fodhil ! ..l’Algérie et que l’Algérie..Pour le reste, on est pas concernés par les problèmes des autres peuples de la région . Le réveil identitaire est en marche même si ca va prendre encore quelques années de lutte pacifique avec anti Algérie Amazighe , nous les aurons à la fin !




      11



      5
    Roi-TaKfarinas-DZ
    1 janvier 2018 - 8 h 55 min

    On peut récupérer la région du rif, El-Hosseima, le reste ce n’est pas notre problème.




    22



    12
    Anonyme
    1 janvier 2018 - 8 h 20 min

    La Mauritanie, le Maroc,l Algerie,la Tunisie et la Libye sont des pays arabes leurs peuples ont adopté leurs contitutions qui se veulent arabe tôt ou tard ils formeront le MAGHREB ARABE .Rêve de tous les maghrebins.




    14



    54
    JUBA-Hippon -DZ
    1 janvier 2018 - 8 h 10 min

    AMAZIGHS-ALGÉRIENS, POINT À LA LIGNE. La liste est fermée. Nous n’avons pas de place pour d’autres.

    Gardez votre grand maghreb-wahhabo-sioniste.




    41



    11
    Massinissa-DZ
    1 janvier 2018 - 6 h 37 min

    L’Algérie est Algérienne et nous ne demandons pas un Maghreb united de l’arnaque. NON MERCI.




    39



    7
    Tinhinane
    1 janvier 2018 - 4 h 51 min

    Nous sommes des Algériens et sommes fiers de notre diversité… nous nous auto-suffisons, nous ne cherchons pas de coalition culturelle.
    Que chacun gère son jardin à part.




    48



    8
    Numidia-DZ
    1 janvier 2018 - 4 h 24 min

    L’Algérie doit faire vite!!
    Même la Tunisie s’est mise à s’accaparer de l’histoire Amazigh.
    DYHIA la reine des Aurès est devenue Tunisienne ces derniers temps dans les textes de Wikipédia.
    La Tunisie et le Maroc se font la course sur le pillage du patrimoine culturel et historique Algérien.
    Ne soyons pas naïfs, arrêtons de chanter ce grand maghreb de l’arnaque …L’Algérie rien que l’Algérie




    48



    9
      Anonyme
      1 janvier 2018 - 8 h 12 min

      Je l’ai lu. IL est écrit qu’elle est de Carthage.
      Quelle arnaque.




      29



      3
      Anonyme
      1 janvier 2018 - 15 h 32 min

      Corrections sur Wikipédia sont acceptées, j’en ai fait concernant la reine des Aurès Dihia, alors à vos claviers svp pour réhabiliter l’histoire de l’Algérie volée par nos voisins. Même Saint Augustin s’est fait volé par les tunisiens. Nous n’avons pas de gouvernement et un ministre de la culture pour sauvegarder notre patrimoine, il est volé par nos voisins. L’Algérie doit inscrire tout ce qui lui appartient au patrimoine mondiale de la l’Unesco, même l’Unesco s’est fait accaparé par une siono marocaine. Notre patrimoine culturel est vraiment en danger de spoliation par les voisins sous prétexte que nous faisons partie du Makhrab arabe.




      4



      1
        Viva l'Aldjérie
        2 janvier 2018 - 11 h 17 min

        Ce n’est pas seulement sur Wikipédia que les Tunisiens s’accaparent de La Kahéna et de Saint Augustin au nom de la berbérité commune pour la première et sous prétexte que la paroisse de Saint Augustin s’étendait jusqu’à Carthage pour le second.
        Je les ai vus à l’œuvre sur des sites touristiques Internet et même le jour où Chirac a fait une visite officielle en Tunisie, en la personne d’un zélé directeur de musée.
        Les Tunisiens passent toujours soigneusement sous silence la naissance de ces deux illustres personnages en Algérie. Moi je veux bien que les Tunisiens mentionnent notre passé commun au temps où la Numidie débordait sur l’actuelle Tunisie et où la cavalerie numide et Carthage faisaient cause commune, mais de là à nous passer purement et simplement à la trappe, y a de l’abus.
        Pour le reste, je n’ai pas constaté le vol de notre culture contrairement aux marocains qui font leur marché sur la totalité de notre patrimoine culturel passé et présent.




        3



        0
    Kahina
    1 janvier 2018 - 4 h 17 min

    DYHIA est née aux Aurès Algérien, Cirta , l’actuelle Constantine, était la ville de Massinissa.
    Nous n’avons pas un patrimoine culturel et historique à vendre. Que chacun s’occupe de son territoire.
    Ce maghreb united ne nous intéresse pas. Nous serons les perdants.




    41



    7
    Arnaque du grand MAGHREB Sioniste
    1 janvier 2018 - 1 h 27 min

    Le Maroc c’est le maroc et (L’ALGÉRIE C’EST L’ALGÉRIE !) Inutile de nous manipuler nous en voulons pas de ce maghreb qui sera contôler par le Maroc et les sionistes que vous passiez en force ou par subtilité avec les Arabes ou les kabyle on NE VEUT PAS DE CETTE ARNAQUE DU SOIT DISANT MAGHREB qui sera indirectement UN GRAND ISRAËL !!! Merci AP de passer ce message car vu les commentaires manipulateurs des marocains et de je ne sais quoi d’autre je me pose des questions !




    33



    5
    Mkadem
    31 décembre 2017 - 22 h 08 min

    Normalement, le mak comme sage conseil doit être dépêché en urgence au Maroc pour expertiser (vu que ce mouvement est spécialisé de la question T’mazight et de l’anthropologie des Amazighs ), mais aussi surtout pour soutenir leur éminence M6 le commandeur des croyants.




    28



    9
    Felfel Har
    31 décembre 2017 - 19 h 44 min

    Pourquoi s’arreter a la seule revendication de la reconnaissance de Yennayer? C’est a la chute de la monarchie et de ses sbires qu’il faut se consacrer. Le peuple marocain doit se battre maintenant pour se reapproprier son destin et donner naissance a une republique prospere, debarrassee des predateurs sexuels europeens, des conseillers israeliens, et des imams retrogrades, certes conseilleurs mais jamais payeurs. Il est temps de promouvoir une republique respectueuse de ses voisins, qui mettra fin a l’aventureuse occupation du Sahara au profit de la France, une republique devouee aux bien-etre des Marocains, tous les Marocains. Il sera alors possible d’envisager des relations apaisees et mutuellement benefiques avec notre pays.




    39



    13
    karimdz
    31 décembre 2017 - 18 h 31 min

    Chacun chez soi, et les moutons seront bien gardés.




    50



    15
    escargot
    31 décembre 2017 - 17 h 54 min

    le makhnez avait une longueur d’avance et a trop joué sur la corde ou discorde de l’identité amazighe en Algérie en multipliant toutes sortes de stratagémes diaboliques de manipulation, et de soutient au mouvement séparatiste le MAK.
    par contre Bouteflika avait mis tout le monde contre pieds en prenant une décision historique en consacrant la féte de jour de l’an YENNAYER journée chomé payé et d’une académie de langue tamazight.
    le makhnez a joué avec le feu, il s’est brulé les doigts
    RIEN NE SERT DE COURRIR, IL FAUT PARTIR A POINT




    88



    14
      Anonyme
      31 décembre 2017 - 19 h 05 min

      il faut des maintenant préparer le statut de la grande république amazigh du grand Maghreb jusqu au nil en passant par le sahel et ayant pour capitale beni snous d ou regnait chichnaq ! notre voisin le roi rentrera chez lui en Afrique australe !




      13



      39
        Escargot
        31 décembre 2017 - 21 h 51 min

        si cette pseudo capitale beni snouss se situe en Algérie ca ne pose aucun probléme, par contre si cette capitale se situe au royaume d’homo6 cela deviendrait au réve ou songe inavoué du grand makhreb des ibn glaoui.
        dans ce cas la chacun pour soit et dieu pour tous, nous les Algériens on garde nos petits fennecs, et vous les maroc……vous gardez vos brebis galeux.




        19



        4
    Chibl
    31 décembre 2017 - 17 h 38 min

    Et dans quelques années ils vont dire qu’ils étaient les premiers a instaurer yennayer jour férié.




    73



    11
      Dania
      31 décembre 2017 - 19 h 17 min

      ,Ils diront mieux, le roi devait officialiser ce jour du 12 janvier comme fetenationale, il y a eu fuite




      18



      14
      Anonyme
      2 janvier 2018 - 11 h 26 min

      Mieux encore: ils diront qu’ils sont les seuls à l’avoir instauré !
      cf l’histoire de notre satellite de communications. Entre autres.




      2



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.