Avenir de la Libye : Seif El-Islam et Haftar ont-ils conclu un deal secret ?

Seif El-Islam Kadhafi
Seif El-Islam Kadhafi, futur président libyen ? D. R.

Par Sadek Sahraoui – Après un flottement de plusieurs mois, la nouvelle administration américaine semble avoir tracé les contours d’une politique libyenne. Et l’une des priorités du président Donald Trump est visiblement d’amener Seif Al-Islam Kadhafi et le maréchal Khalifa Haftar à conclure un deal concernant l’avenir de l’ex-Jamahiriya. Le site panarabe Rai Al-Youm, créé à Londres, révèle que Washington et les Emirats arabes unis ont multiplié, ces derniers jours, les contacts avec les deux acteurs pour les persuader de joindre leurs forces pour s’imposer sur la scène politique libyenne.

L’idée des Etats-Unis est surtout de convaincre l’actuel commandant en chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) de soutenir la candidature de Seif El-Islam à la prochaine présidentielle. En contrepartie, le fils de feu Mouammar Kadhafi donnerait à l’homme fort de l’Est libyen les pleins pouvoirs pour gérer l’appareil sécuritaire libyen. Le site créé par le journaliste Abdel Bari Atwan, ancien directeur du quotidien Al-Quds Al-Arabi, va même jusqu’à avancer l’idée que les deux acteurs ont déjà signé un accord secret qui définit le rôle de chacun dans le cas où ils graviraient les marches du pouvoir.

Le scénario n’est pas farfelu dans la mesure où rien n’empêche aujourd’hui Seif El-Islam Kadhafi de se porter candidat à la présidentielle. A ce propos, des infos rapportent qu’une demande a été formulée par le procureur général libyen à l’Egypte pour abandonner les poursuites contre des symboles de l’ancien régime libyen de Mouammar Kadhafi au Caire. En 2011, le procureur général de Tripoli avait, rappelle-t-on, adressé à son homologue égyptien des demandes de poursuites contre ses personnalités. Les notes du procureur remontent au 30 octobre 2017 et concernent plusieurs hauts fonctionnaires de l’ancien régime libyen.

A noter ceci dit que ces anciens responsables n’avaient jamais été inquiétés en Egypte, alors que les demandes de poursuite du procureur remontent à 2011. Des sources judiciaires pro-Kadhafi font remarquer que le procureur général agissait alors sous pression et que les dossiers judiciaires de ces accusés sont vides. Il est à rappeler aussi que le Parlement libyen, basé à l’est du pays, a procédé à une amnistie générale, en juillet 2015, une amnistie censée inclure les anciens du régime Kadhafi. Les sympathisants de l’ancien régime considèrent que «c’est un pas important vers la paix et la réconciliation politique dans le pays». Les paris et les jeux sont donc ouverts.

S. S.

Comment (11)

    Anonyme
    10 janvier 2018 - 14 h 59 min

    ‘Celui qui revient sur ses traces se fatigue’ .On dirait que la libye est stérile pour n’opter que pour les historiques Kaddhafiens.Comme si on a oublié la maniere de gouverner catastrophique de feu le colonel qui a donné lieu à un non état ,de tout les dépassements ,de tout les folklores et clownneries.Cela est d’une tristesse impossible.




    2



    0
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 22 h 03 min

    Il n y a pas d autres solutions pour sauver la Lybie du chaos et de la guerre civile.Seif El Islam et Haftar sont a meme capables de remettre l ordre et la securite en Lybie




    4



    5
    kilma
    9 janvier 2018 - 21 h 50 min

    C’est une blague,,,,,les USA et les emiratis qui sont la cause de la mort de la moitié de la famille du guide chahide Kadhafi,vont soit disant arranger le drame libyen !!!!????. Seif el islam sait que ce sont des serpents à sonnette,c’est pour celà qu’il ne fera aucun rapprochement avec haftar qui est un traitre pour les 95% des libyens,et qui y’a d’ailleurs la nationalité américaine .CQFD,,,,,,,




    6



    4
      Anonyme
      10 janvier 2018 - 11 h 55 min

      Quand le maître décide, haftar, seif el islam ou tout autre « dirigeant » arabe acquiesceront sans mot dire (maudire).




      3



      2
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 21 h 41 min

    Zaama Trump et les bergers du golf ont trouvés la solution, la Libye c’est plus compliqué que cela.




    4



    4
    Kenza
    9 janvier 2018 - 21 h 37 min

    Après l’arrestation d’Alexandre Djouhri un proche de Sarkozy, suspecté d’avoir participé au financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007, voilà une autre mauvaise nouvelle pour le nabot qui, à mon avis, ne va pas bien dormir ce soir. Il faut que le fils kadhafi fasse attention, des fois que Sarkozy lui envoie BHL…..




    11



    3
    Abou Langi
    9 janvier 2018 - 21 h 11 min

    Mouais ! Cela me semble tiré par les cheveux. Mais faute d’autre scénario cette alternative semble la plus réaliste. Quoi qu’on ait vu comment les vieux système retombent sur leurs pieds. En Egypte , en Tunisie (…). L’autre alternative c’est le chaos : Irak Yémen.




    3



    3
    karimdz
    9 janvier 2018 - 21 h 04 min

    L Amérique a participé avec la France au chaos en lybie, et maintenant elle cherche à remettre au pouvoir le fils de feu Kadafi. A quoi tout cela rime ?

    Après avoir détruit, les « alliés » se disputent le marché potentiel que constitue la reconstruction de la lybie, et à ce jeu, la france néo coloniale est toujours perdante, car l amérique lui dame le pion.

    Il est dommage que Seif al Islam soit remis au pouvoir par l intermédiaire de l administration américaine, si l information est biensur fondée. Car cela reviendrait à dire, qu il y a des contreparties, on devine lesquelles, le pétrole aiguise toujours les apétits des occidentaux.

    La Lybie aura plongé dans le chaos durant 7 ans, et il faudra autant d années pour que le nouveau pouvoir assoie son autorité et assoit les fondements du nouvel état.




    3



    5
    zaoui
    9 janvier 2018 - 20 h 40 min

    Salamoualikoum J’espere qui va s’occuper de sarkosi le voleur , tueur et traitre etc…




    6



    3
    Ciao Tchao
    9 janvier 2018 - 20 h 22 min

    Une perspective qui fait froid dans le dos…un tandem mortel pour la Libye ! La dictature de Kadhafi, à côté de celle qui se profile avec l’un, l’autre ou les deux larrons, sera du pipi de chat ! La nuit sera longue…




    8



    10
    Umeri
    9 janvier 2018 - 18 h 54 min

    Bonne nouvelle, au moins, si, Sif El Islam est élu président, c’est un victoire pour la Libye,qui doit rechercher la vérité sur l’assassinat de Khadafi et l’implication de la France de Sarkozy.




    22



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.