L’ambassadeur des Etats-Unis a-t-il essayé de faire pression sur le FLN ?

US secrétaire
John P. Desrocher avec Djamel Ould-Abbès au siège du FLN à Alger. D. R.

Par Karim B. – En recevant l’ambassadeur de Palestine à Alger, au lendemain de sa rencontre avec l’ambassadeur des Etats-Unis, le secrétaire général du FLN semble vouloir lever toute équivoque quant à l’audience de la veille. Dans le communiqué du FLN annonçant la rencontre entre Ould-Abbès et le représentant de l’Autorité palestinienne à Alger, il est clairement indiqué que le FLN demeure fidèle à la cause palestinienne et ne compte pas dévier de cette constante. La veille, le FLN soulignait, toujours dans un communiqué, que la position du parti à l’égard du Proche-Orient «est la même que celle de l’Etat algérien».

L’ambassadeur des Etats-Unis a-t-il tenté de faire pression sur le FLN, en tant que parti au pouvoir majoritaire au Parlement, pour infléchir la position irréductible de l’Algérie sur la question d’El-Qods ? Les contacts entrepris par John P. Desrocher à Alger au lendemain de la décision controversée de Donald Trump de reconnaître El-Qods comme capitale d’Israël dénote de la gêne que cette démarche aventureuse du tonitruant successeur d’Obama a suscité, y compris au cœur des institutions officielles américaines.

La démarche du président américain, inspirée par son gendre, proche des milieux sionistes, allait provoquer un séisme au Moyen-Orient et au Maghreb mais la situation difficile dans laquelle se trouve l’ensemble des pays de cette région fragilisée par les soulèvements de 2011 a atténué l’impact de la colère de l’opinion publique soit préoccupée par les difficultés financières, soit laminée par la guerre civile, l’instabilité politique et l’exacerbation de l’extrémisme religieux violent.

En Algérie, la rue avait commencé à bouger pacifiquement mais la réaction timide des Algériens a vite fait d’être étouffée par les tentatives de récupération menées par les islamistes et qui ont fini par faire oublier cette question. Les liens avérés entre les extrémistes islamistes et les officines occidentales étant avérées – l’attribution de la Green Card à d’anciens agents de sécurité à l’ambassade des Etats-Unis à Alger, extrémistes notoires, le prouve –, il n’est pas exclu que le but recherché par les Américains était celui-ci : éteindre le feu de la colère anti-Trump en impliquant les islamistes pour faire craindre une escalade et, ainsi, étouffer la révolte dans l’œuf.

K. B.

Comment (14)

    Chaoui
    11 janvier 2018 - 14 h 46 min

    C’est ça ! Rêve toujours ! Tu es bien le seul à croire ce que tu avances.
    Ils ont des services qui ne font que ça : planifier sur 20-30 ans des événements et leurs développements…

    Chaoui
    11 janvier 2018 - 14 h 37 min

    Une chose dont personne ne parle et qu’on oublie un peu trop vite c’est que le Coran que vous connaissez aujourd’hui n’est pas celui des origines.
    En effet, puisqu’aussi bien, pour ceux connaissant son histoire, il a été maintes et maintes fois….RÉÉCRIT, au gré des besoins et circonstances des époques…
    De fait, il en existe plusieurs versions qui lorsqu’on les compare sur certains chapitres diffèrent ou n’ont rien de commun.

    Zombretto
    10 janvier 2018 - 23 h 17 min

    Les algériens donnent beaucoup trop de crédit aux services américains. On croit qu’ils manipulent toutes les situations pour les faire aboutir de la façon qui leur sied. Cette complotite chez nous est un résidu de la Guerre Froide. En réalité, les USA ne savent pas ce qui se passe sous leur nez, ils naviguent à vue, surtout avec Trump. Tout ce qu’ils complotent leur pète le plus souvent à la gueule, car ils n’ont jamais su planifier sur le long terme. Ils essayent toujours de parer au plus pressé. Seule leur immense puissance, du moins par le passé, leur a permis de survivre à leur fautes. Il y a aussi le fait que leurs opposants ne sont pas plus malins qu’eux.

    2
    4
    Felfel Har
    10 janvier 2018 - 18 h 32 min

    Si Djamel serait-il en charge d’une diplomatie parallèle? En tant que SG d’un parti politique, il n’a aucune compétence pour intervenir dans ce qui relève du domaine spécifique du gouvernement et surtout de la sphère exclusive du président. Ce qui surprend, c’est que le clan, si jaloux de ses prérogatives, ne réagit pas pour le remettre à sa place. A moins que…..? Il faut sérieusement envisager l’hypothèse que cette intrusion est voulue en haut lieu et qu’on prépare l’aprés-Ouyahia, ce qui est plausible compte tenu des libertés qu’il a récemment prises (la promotion du PPP notamment) et des attaques frontales du RND contre le chouchou du clan, CK qui se verra investi pour protéger leur fuite vers des paradis fiscaux et autres. Si Djamel rêve-t-il d’une investiture à la primature?

    16
    2
    Fuji Yama
    10 janvier 2018 - 15 h 23 min

    Djamel Ould Abbés n’a fait que jouer
    au golf avec son Excellence l’Ambassadeur des États-Unis.

    Encore une sommité dans sa
    prestigieuse collection internationale.

    Pauvre FLN, Allah Yarham Echouhada

    7
    2
    anonyme
    10 janvier 2018 - 13 h 49 min

    Je suis un spécialiste des Etats-Unis et je voudrais mettre en garde mes dirigeants et mes frères algériens : les USA sont au service du sionisme (protestant, comme ce M. Desrocher, ou juif). Les USA sont dirigés par Israel via sa diaspora et ses banquiers. On croit à tort que ce sont les USA qui dictent leur politique à Israel, mais c’est l’inverse en réalité … Le sionisme est le pire ennemi actuel de l’islam, car c’est la seule religion qui résiste encore à ses théoriciens. Regardez comment il a mis à bas les Américains, visionnez le « Minority Rule – The Rise of Political Correctness »; il se trouve sur Internet.

    20
    6
    EL FELLAG
    10 janvier 2018 - 12 h 57 min

    Comme par hasard notre grand héro des causes perdu a étudie avec l’ambassadeur des USA;notre nation est créateur des génies de la manipulation

    11
    4
    zebrouka
    10 janvier 2018 - 12 h 07 min

    détrompez-vous Si Ouled abbès n’a rencontré que son ancien compagnon de lycée.
    Décidément notre SG a fait toutes les universités : l’Algérie, son douar, le maquis, Berlin, paris, Arizona et il peut tout présager !!!

    15
    4
    CHAOUI-BAHBOUH
    10 janvier 2018 - 9 h 55 min

    Le F.L.N, « Made in OULD-ABBAS » est une très grave dérive et fait courir un danger imminent au Pays (…) il est le temps que le Gouvernement et les Clans Présidentiels prennent leurs responsabilités. Le pays est au bord du naufrage et la grogne du peuple risque de provoquer un séisme sans précédent (…)
    les Arabo Tayhoudites et le Clan des Sionistes avec le concours des Traîtres nous préparent un deuxième coup à l’Iranienne, il est temps que l’Armée et le DRS prennent leur bâton magique pour sauver le pays, nous sommes entourés d’ennemis, Maroc, Tunisie, Lybie, Mali, Niger et le Clan des sionistes…
    « Le feu est dans le monde Arabe, pourvu qu’il épargne notre pays ; Le Feu est dans votre pays, pourvu qu’il Epargne ma maison »: voila où nous sommes en cette nouvelle Année 2018!!

    36
    9
    Anonyme
    10 janvier 2018 - 9 h 14 min

    « Les Américains était celui-ci : éteindre le feu de la colère anti-Trump en impliquant les islamistes » La question qui restera toujours posé est : c’est qui les islamistes et c’est qui les musulmans modérés ? . Il y a toujours un plus musulman que soi. Si le Coran est la parole d’Allah et si Mohamed est le modèle donné aux musulmans (Coran 33.21), alors qui sont les vrais musulmans : les islamistes terroristes ou les musulmans modérés ? Lorsqu’Allah demande à ce que « soient mis à mort, crucifiés ou amputés d’une main et d’un pied par ordre croisé » ceux qui refusent leur islamisation (Coran 5.33), les musulmans modérés souhaitent-ils modérément ces horreurs, ou bien que ces horreurs soient modérées ? Peut-on être modérément musulman ? Si oui, pourquoi ne pas l’être totalement ? Sinon, pourquoi l’être ? Dans la guerre universelle et perpétuelle contre tout ce qui n’est pas islamique (Coran 60.4), les musulmans dits modérés jouent leur rôle, qui est de donner de l’islam un visage familier et inoffensif. Et tandis que par leur nombre ils font pression sur les autorités pour obtenir toujours plus d’islam,plus de charia,plus de sunna…

    12
    44
      Patriote
      10 janvier 2018 - 10 h 57 min

      le verset que tu as cité n’existe pas ! et le Coran dis bien que nul ne peut etre forcé a adopter l’Islam comme religion ! « Ouahaourhoum bilati hiya ahssen »Dieu sait très bien que rien ne s’obtient par la force mais par la persuasion et la bonne parole, alors dire le contraire n’est qu une fumisterie!!

      22
      4
        Anonyme
        10 janvier 2018 - 11 h 41 min

        Relis attentivement ton Coran et les tafassirs des exégètes musulmans ton « Ouahaourhoum bilati hiya ahssen » est un verset mecquois abrogé ( Aya mansoukha ) , lis (الناسخ والمنسوخ) Sourate At-Tawba 9:5( nommé verset de l’épée=jihad) a abrogé 127 versets . Pour ceux que j’ai cité , donne toi la peine et de vérifier dans le Coran : (Coran :9.29 ) Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité (l’islam) […], parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés
        At-Tawba قَاتِلُوا الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلَا بِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَلَا يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلَا يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّىٰ يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَن يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ (29

        6
        42
          Anonyme
          10 janvier 2018 - 14 h 40 min

          C’est la version wahabo salafiste que tu nous sors. C’est celle qu’appliquent les terroristes arabes, qui ont distillé leur poison wahabo salafiste à travers le monde musulman. Cette version que tu nous sors provient de l’ancien testament juifs dont se sont inspirés les arabes, les arabes et les juifs sont des frères de sang, ils sont pareils. Les arabes sont de faux musulmans, mais des juifs convertis à leur propre salafo wahabite copié collé de l’ancien testament juif. Tu fais semblant de croire qu’il n’y a pas plusieurs version de l’islam et pourtant : il y a les salafistes, les chiites, les malékites, les soufis, les alaouites, les hambalistes etc….. et ces versions sont différentes les unes des autres.

          26
          1
          Anonyme
          10 janvier 2018 - 18 h 01 min

          Donc il y a plusieurs versions du Coran celui des salafistes, des chiites, des malékites, des soufis, des alaouites, es hambalistes etc…C’est nouveau ça, merci du renseignement .

          1
          2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.