Fin de règne pour Abdelkader Zoukh à la tête de la capitale ?

Alger Zoukh
Abdelkader Zoukh

Par Kamel M. – Abdelkader Zoukh vivrait ses dernières heures à la tête de la wilaya d’Alger, selon des indiscrétions. Il serait remplacé par l’actuel wali d’Annaba.

Abdelkader Zoukh avait été éclaboussé par l’information sur l’acquisition par son fils d’un logement AADL. Une information qui avait suscité la colère des souscripteurs qui attendaient de recevoir leur appartement depuis de longues années, qualifiant la facilité avec laquelle le fils du wali a obtenu le sien de «passe-droit flagrant». Par ailleurs, des sources ont révélé que son fils aurait été entendu par le procureur dans l’affaire des frères Chikhi, mais sans préciser s’il a été convoqué en tant que témoin ou accusé. Cette information n’a pas cependant pas été confirmée.

La réputation de Zoukh a été écornée récemment encore après la révélation sur la cession d’un terrain aux Sablettes, sur le front de mer, à l’ancien entraîneur de l’équipe nationale de football limogé cette semaine, Rabah Madjer. Ce dernier avait confirmé cette acquisition et l’avait justifiée par la construction d’un centre de remise en forme. Nonobstant, l’opération que le wali et le bénéficiaire avaient voulu garder secrète, a été vivement critiquée une fois dénoncée par des médias qui ont obtenu des copies des documents officiels y afférents, vraisemblablement auprès de fonctionnaires révulsés par une telle façon d’agir.

Si le limogeage de Zoukh se confirmait, cela irait dans le sens d’un vaste remaniement à différents niveaux que le président de la République opère pour rassurer les citoyens qu’il exerce pleinement ses pouvoirs de chef de l’Etat et qu’il veille à ce que ses directives relatives à la lutte contre la corruption et les dérives de l’administration soient respectées à la lettre. Il prouverait dans le même temps que les rapports sur la situation générale du pays lui parviennent et qu’il agit en conséquence.

K. M.

Comment (55)

    cité universitaire lumigny
    7 août 2018 - 21 h 12 min

    moi ,je suis un cadre formé dans une université Algerienne et en France . j’a été victime d’un abus de pouvoir de ce responsable qui a ordonné de m’écarter du mon poste sans motif aprés une carriere respectable et lorsque j’ai fait une requête au Ministère la reponse était c’est ce Monsieur qui a ordonné cette décision on peut rien te faire sans que cette décision n’étant encadrée réglementairement
    hogra caractérisée et materialisée

    yaz
    3 juillet 2018 - 10 h 40 min

    il a multiplier les magasins de kawkaws et cashews il a prepare sa retraite
    guermesh guermesh

    Kad
    30 juin 2018 - 8 h 11 min

    … vous auriez été plus honnête en évoquant également qu’il serait débarqué parce qu’il aurait touché quelques grosses légumes en ordonnant la destruction de constructions illicites.

    34
    2
      Moh
      30 juin 2018 - 18 h 57 min

      Je pense que vous avez raison. Il a denoncé quelques mafieux qui ont detourné toute l’assiette fonciere de l’Algerois.

      Kahina-DZ
      2 juillet 2018 - 14 h 05 min

      Ça c’est vrai

    Anonyme
    30 juin 2018 - 3 h 41 min

    C’est lui qui a facilité toutes les transactions et les achats des assiettes foncières au Boucher sur les hauteurs d’Alger, et notamment à Dely Ibrahim. Malgré la colère et les protestations des résidents, le boucher a pu construire plein de villas dans l’anarchie la plus totale,et qu’il a vendues à des gens de la haute. C’est comme ça que le Boucher blanchissait son fric depuis des années. Ce Zoukh s’est toujours dressé contre les intérêt des résidents algérois, au profit des intérêts de son ami le boucher,quitte à détruire toute la flore environnante de Dely Ibrahim et à sabotager son environement architectural.
    Il a du en brasser avec le boucher !
    Il embrassera du vent à présent. Que justice soit faite, et que le vent l’emporte.

    139
    1
    IamFreezingHere
    30 juin 2018 - 1 h 43 min

    Ce pays ressemble de plus en plus au bateau ivre de Rimbaud.

    15
    1
    Anonyme
    30 juin 2018 - 0 h 32 min

    Zoukh a carrément écarté les acteurs des TIC ( Ooreedo, Dzezzy ,Mobilis) de son projet de la Smart City, tout comme il a refusé d’y associer la ministre des PTIC, Feraoun,alors que son secteur est plus qu’indispensable à la réalisation d’un tel projet.
    Pour les equipments électriques et électroniques, Zoukh a jeté son dévolu sur l’équipementier chinois Huawei, alors que l’équipementier suédois Ericsson est le plus présent dans la wilaya d’Alger.
    Ceci nous donne déjà un aperçu sur son côte pas net,et plutôt magouilleur de sa personnalité. Aucune visibilité managériale ou budgétaire en tant que responsable. Dépenser à profusion semble être sa devise.

    84
    1
    PREDATOR
    29 juin 2018 - 23 h 19 min

    la wilaya d’Alger a démenti cette information

    1
    23
    Chelieth
    29 juin 2018 - 19 h 26 min

    Ils le cacheront un moment, histoire de le soustraire des memoires, puis le ressortiront du chapeau pour le « bombarder » ministre de l’interieur durant le cinquieme mandate qui s’avere de plus en plus reel. Allah yahfadh bladna ou chaabha, mahouche houkoumatha.

    14
    24
    Anonyme
    29 juin 2018 - 18 h 57 min

    L’article est un message à la justice de Louh. Ne pas oubliez le Wali d’Alger.
    Imaginez que le Wali d’Alger vomisse! II y’aurait des déluges
    Les walis sont de simples exécuteurs

    33
    1
    le niveau
    29 juin 2018 - 17 h 09 min

    laisser le au moins faire d’alger ville inteligente apres le remercier
    l’inteligent wali s’en va ..

    10
    9
    Anonyme
    29 juin 2018 - 16 h 04 min

    La tenue des Walis est un peu Franco-Turc. Ça veut tout dire

    Il est temps de leur faire un autre designe Algérien.

    25
    3
    Moskosdz
    29 juin 2018 - 16 h 04 min

    Attention,attention,ternir l’image de notre ANP par l’intermédiaire de son livreur de viande dans le but de la discréditer auprès de la société Algérienne,reste aussi une hypothèse à ne pas écarter.

    12
    10
    Anonyme
    29 juin 2018 - 14 h 32 min

    Ce sont les conséquences de la gestion mafieuse du règne de houkoumat des 14 du Far- West wa ikhwaniha wa khawatiha. Ils doivent tous être démis de leurs fonctions sans aucune pitié.

    78
    2
    Anonyme
    29 juin 2018 - 14 h 27 min

    ces opportunistes affairistes du régime voulaient faire de l’algerie un bureau de change.

    39
    1
    Anonyme
    29 juin 2018 - 14 h 00 min

    Zoukh a détruit l’âme de la capitale Algérienne.
    En plus, ce boucher comment a t-il pu acquérir des terrains et de l’immobilier à a guise

    49
    Anonyme
    29 juin 2018 - 12 h 53 min

    Tout est fichu.Ce régime a massacré le pays, il doit partir point barre.

    43
    12
    Anonyme
    29 juin 2018 - 10 h 59 min

    Tout ces ministres walis et généraux ne seront salis que par leurs femmes et leurs enfants voir le fils de hamel qui a utiliser des motards de la police pour son cortege nuptial et qui a boucler toute une avenue pour faire passer le cortège ou la fille de sellal mais grace aux reseaux sociaux l’algerie est en bonne voie de democratie.

    95
    3
      Anonyme
      29 juin 2018 - 13 h 37 min

      Les réseaux sociaux les montrent sous leur vrai visage. On va s’en debarrasser.

      68
    Anonyme
    29 juin 2018 - 9 h 31 min

    tout empire a une chute ,,,,,,,,tôt ou tard
    pour une justice équitable tolérance zéro

    70
    1
    Anonyme
    29 juin 2018 - 9 h 16 min

    POUR UNE BONNE APPLICATION DE LA JUSTICE TOLÉRANCE ZÉRO
    POUR ÉRADIQUÉ LA CORRUPTION TOLÉRANCE ZÉRO

    62
    1
    hrire
    29 juin 2018 - 8 h 36 min

    Même méthodes que Zitouni ex Wali de Bejaia lui limoge pour avoir approche Rebrab pour une relance de ses investissements a Bejaia et ce Zoukh est toujours et va rester aussi longtemps non pour son travail mais pour services rendus

    35
    14
    Anonyme
    29 juin 2018 - 4 h 20 min

    à quoi bon dégommer un responsable politique, après constat de faute grave, s’il n’est pas poursuivi en justice et qu’il ne paye pas sa faute ? Est-ce que la logique du pouvoir est qu’une éviction vaut punition ? C’est illogique et immorale de gérer ainsi..Un responsable incompétent peut est remplacé tout simplement sans avoir à etre renommé ailleurs, mais un responsable indélicat et corrompu et mafieux doit est dégommé et puni et ne plus jamais occuper de poste de responsabilité dans les rouages de l’Etat…. Un super wali ou un super ministre on en a vu défilé des tas ces 20 dernières années mais personne n’a été devant les magistrats pour s’expliquer sur sa fortune subite ou celle de ses proches…..C’est immoral et c’est frustrant pour le peuple algérien….

    106
    1
    Felafel
    29 juin 2018 - 4 h 15 min

    Rien de nouveau sous le soleil.
    Sauf qu’en Algérie le système fonctionne.
    Les emplois fictifs en France…les députés dont Meyer Habib ami de Netanyahu qui emploie son fils avec salaire hors norme etc..sont toujours en poste!!! Sans parler des mairies des maires l’équivalent des walis qui pistonnent pour les logements les emplois etc etc etc et ça pas de limogeage en République Française de l’État d’Israël.
    Je me répète le système algérien fonctionne.
    En France tout est passé sous silence par les meRdias sous soumisSION à l’exception de Panamza, et lorsqu’ils en parlent cf. François Fillon c’est toujours dans le but de l’oligarchie sioniste et donc faire tomber le candidat qui aurait dû être président de la république …et placer son pion.
    Donc ARRÊTEZ je ne dis pas que c’est bien la corruption mais le système algérien fonctionne en France tous les fils et filles à papa sont cooptés pistonnés dans tous les domaines fils de Flamby (Hollande) etc…filles de Mme Macron en politique etc…les meRdias ne parlent que de bougnoules « délinquants » qui eux pour subsister se débrouillent comme ils peuvent, ces meRdias ne parlent JAMAIS de la RACAILLE d’en HAUT qui elle est effective et une RÉALITÉ.

    41
    16
      Anonyme
      29 juin 2018 - 16 h 07 min

      Je ne vois ni la pertinence ni l’utilité d’une telle comparaison. Maintenant, si tu trouves qu’«en Algérie ça fonctionne» parce que c’est comme en France, c’est peut être que tu ne sembles pas être au courant, qu’officiellement, l’Algérie n’est plus la France depuis 1962. À moins que tu sois un fervent partisan et admirateur du nouvel entraineur français de l’USMA, club et symbole historique, acheté par Ali Haddad !

      13
      1
      Mme CH
      29 juin 2018 - 23 h 42 min

      Càd, que les occidentaux (les gouvernants pour ne pas généraliser) n’ont aucune leçon à nous donner sur la démocrassie, la liberté, la fraternité, la légalité et la corruption…! Ils doivent cesser d’aboyer à travers leurs ONG et leurs médias sionistes et s’occuper un peu plus de leurs niches..! Ils doivent savoir et comprendre qu’ils sont à l’origine de tous les mots-maux de la planète…les plus grands corrupteurs-corrompus au sens large du mot ce sont eux….!!! Ils ont créé les paradis fiscaux, le blanchiment d’argent via leurs banques, le terrorisme, les conflits, ils sont les maîtres de la pédo, de la prostitution, des jeux, de la drogue, de l’alcool, des mariages contre nature (Sida, Syphilis….)..etc..!
      L’Algérie justement n’est plus française alors qu’ils nous foutent la paix..! le linge sale on le lave entre-nous sans l’ingérence ou l’intervention des uns et des autres…!

      5
      3
    hamid harbi
    29 juin 2018 - 3 h 08 min

    Il faudra une génération ou deux avant que les choses reviennent à la normale dans ce pays. Il a fallu 100 ans aux États-Unis pour surmonter leur guerre civile et il reste encore aujourd’hui une son nom à cause de ses retombées. La guerre civile algérienne aura des ramifications profondes qui affecteront négativement les générations. En fin de compte, les personnes corrompues qui gouvernent actuellement le pays devront faire face à un destin semblable à celui des pieds noirs. Eux et leurs enfants devront exiler le pays avec leur mal acquis afin d’échapper à la rétribution des algériens dérobés.

    67
    4
    Anonyme
    29 juin 2018 - 2 h 49 min

    Un Zoukh remplace un autre Continuez

    42
    23
    Anonyme
    29 juin 2018 - 1 h 33 min

    Tiens,on dirait qu’on laisse tomber la chasse hautement risquée aux requins,pour la chasse aux lapins et aux canards. Zoukh a fini par se laisser faire prendre comme un vulgaire chapardeur dans un champ de carottes. Pas malin, le type qui voulait mettre sur pied le projet d’Alger,ville intelligente.
    Par ailleurs, si la fin de règne est décrétée pour Zoukh, elle devrait aussi l’être pour Ould Abbés, dont le fils est mêlé à une affaire de pots de vin avec des députés, mais qu’on a laissé courir dans la nature à ce jour,sans mentionner bien d’autres cas similaires et la liste risque d’être bien longue.
    Apparemment tous ces commis de l’État ont une progéniture de des fils pas très catholiques, tous embarqués dans des affaires louches. Et Bizarrement,ils ne craignent ni la justice,ni l’autorité de l’État. C’est à la justice d’être ferme, car à ce jour elle a perdu toute sa crédibilité aux yeux des citoyens honnêtes.

    65
    3
    Mme CH
    29 juin 2018 - 0 h 54 min

    Je suis en train de penser à voix haute…et si l’un de nous, commentateurs a été appelé à prendre la place de Zoukh….ou un autre Wali….??? Il y a deux réponses…!!

    48
    49
      MELLO
      29 juin 2018 - 13 h 45 min

      Je prendrais la wilaya d’Alger, ville de mon enfance’ ville blanche des années 70. Dans chaque quartier, des jeunes seront recrutés, sous la direction des sages du même quartier, ils géreront la voirie, l’entretien et la sécurité de leur quartier . Une véritable fourmilière de jeunes qui seront rémunérés en fonction des projets réalisés. Des concours inter quartiers seront organisés dans tous les domaines. Des moyens logistiques seront mis à la disposition de tous jeunes. Alger retrouvera certainement sa blancheur et sa paix d’autrefois. On ne gère pas une ville du fin fond d’un bureau ou du haut de la pyramide.

      20
      2
        Mme CH
        29 juin 2018 - 17 h 20 min

        @MELLO….Merci d’avoir répondu à la question…!
        Sur le plan théorique, il n’y a rien à dire tout le monde ou presque ferait la même chose que vous, mais sur le plan pratique, ce serait une autre histoire tant que le système reste inchangé..!! Moi personnellement, je refuserai le poste, car je sais que j’aurai les mains et les pieds liés et qu’il y aura des interférences destructives en un point M du milieu des poulpes et des pieuvres car les ondes seront en opposition de phase…! Mais on peut toujours rêver…qui sait..?!

        L’autre réponse est que certains feraient comme ou pire que les Walis actuels…surtout en ce qui concerne les avantages pour leurs familles, proches et amis…Illa Men Rahima Rabbi…!

        4
        3
        anonymette
        29 juin 2018 - 23 h 49 min

        je vois ça d’ici, des jeunes quasi analphabetes par millions grouillant de partout en caleçons et claquettes comme on en voit tellement à tous les coins d’Alger et sans doute aussi de cette pauvre Algérie! svp arrêtez le populisme et regardez la réalité en face !nous avons besoin de gens compétents et honnêtes, non pas des ‘jeunes’ !

        11
    Selecto
    29 juin 2018 - 0 h 11 min

    Le limogeage ou la fin de mission comme on veut est une récompense pour nos responsables qu’ils soient fonctionnaires ou ministres de la part de leurs collègues et complices pour qu’ils partent sous d’autres cieux pour profiter des biens détournés.
    Comme vous l’avez remarqué après les limogeages y a pas de poursuites et c’est là tout l’intérêt des fins de missions et des limogeages.

    71
    2
    predator
    28 juin 2018 - 23 h 41 min

    C’est de la poudre aux yeux, le pays est gangrené par la corruption
    ya ibad Allah je pense que ce madjer touchai 400 millions au sein de l’équipe nationale en plus on lui offre une grande parcelle de terain
    MA CHBAATOUCHE?
    Vous vous croyez éternels

    54
    3
    Anonyme
    28 juin 2018 - 23 h 11 min

    Et ce Zoukh, il partirait bien entendu sans rendre compte de sa gestion, malgré tout ce qu’on lui reproche ?
    Je parie même qu’il va certainement avoir une promotion dans quelques temps !

    46
    67
    A3zrine
    28 juin 2018 - 23 h 04 min

    S’il est sur le départ ce n’est sûrement pas à cause de son fils ni Madjer. Ces affaires remontent un peu loin et si on voulait s’attaquer à la corruption, on aurait dû le faire depuis et non attendre ce moment. Donc son éviction est le fruit d’un calcul politique. Le remplacer par le wali de Annaba voudrait probablement dire que le clan de Gaid Salah est en force.

    32
    16
    Anonyme
    28 juin 2018 - 23 h 03 min

    Pour ce qui concerne Bouteflika, il devrait franchement et sérieusement songer par se remanier lui-même !
    Pourquoi ? Il n’y a qu’à voir dans quelle situation se retrouve aujourd’hui l’Algérie, après 20 longues années de règne de fakhamatouhou.

    70
    6
    Anonyme
    28 juin 2018 - 22 h 48 min

    Dans les pays monarchiques il y a un seul roi mais en Algérie il un roi pour chaque willaya qui règne sur des sujets.

    103
    3
    MELLO
    28 juin 2018 - 22 h 47 min

    Le règne : domination de quelqu’un ,ou d’un groupe jouissant d’un pouvoir absolu dans un domaine donné. C’est exactement ce qui convient à ce personnage ,véritable emblème de ce pouvoir inique. Zoukh à fait d’Alger une ville vidée de son âme, sa chaleur humaine est perdue. Le peuple d’Alger a perdu sa ville blanche et ses espaces de détentes. Zoukh a créé une stratification desagregee de la société Algeroise : des Alge-rois et des Alge-riens. Il est bien temps que ce Zoukh redevienne Alge-rien.

    118
    6
      Anonyme
      29 juin 2018 - 13 h 56 min

      ZOUKH a réussi une chose:

      Il a déformé ALGER sur tous les plans.
      et ne me dites pas que ce n’est pas calculé

      23
      1
    Dadi
    28 juin 2018 - 22 h 44 min

    Tous Les walis de toutes wilayas algériens travaillent bien devant les caméras, mais une fois éteintes ils deviennent des pharaons !!!!!

    137
    4
    Anonyme
    28 juin 2018 - 22 h 16 min

    Il faut des opérations coup de poing avec comme slogan « mine ayna lak hada »

    228
    5
    Zaatar
    28 juin 2018 - 21 h 41 min

    Si par hasard sur le pont des arts tu croises le cinquième mandat prudent dégages de là, si par hasard sur le pont des arts tu croises le cinquième mandat prudence prends garde à l’élection.

    31
    11
    salah
    28 juin 2018 - 21 h 02 min

    Question
    Pourquoi avoir attendu plus d’un ans pour le viré ?
    Et si il y avait pas cette affaire de cocaïne il serait toujours en place?

    61
    4
    IFRI BODY
    28 juin 2018 - 20 h 46 min

    Il faut faire un grand nettoyage dans tout les corps d’Etats, administrations, entreprises publics, MDN, DGSN, DRS,..; et mettre en valeur les talents, la compétence, favoriser la méritocratie et la valeur travail, juger sur les résultats et mettre les contrôles internes dans chaque corps d’Etats et que le parlement et le Sénat joue leurs rôles afin d’éviter les dérives comme toutes les démocraties dignes de ce nom.

    81
    12
    Justice
    28 juin 2018 - 20 h 30 min

    Dans toute l’Algérie les veuves de chouhada sont excluent des logements sociaux malgré l’ancienneté de leurs demandes.
    L’une d’elles qui vivaient dans un bidonville dans la commune de Oued Koriche à Alger, la cité s’appelait La Beauchray, le jour du déménagement sa baraque à été détruite et ses affaires jetés à même le sol. Quelques jours après elle morte d’une crise cardiaque en 2014.
    L’APC de Oued Koriche, le ministère des anciens moudjahidines et le Wali Zoukh ainsi que la Présidence avaient son dossier.
    La mère d’Ali la Pointe aussi est morte hébergée chez des gens à Miliana en 2009.
    Espérons qu’il y aurait une justice pour ces pauvres femmes.

    281
    63
      Merzak
      28 juin 2018 - 23 h 12 min

      Pourquoi tant de thumbs down? Est ce que c’est faux que dit « Justice ».

      47
      Désespoire
      29 juin 2018 - 2 h 12 min

      Oukilhoume rabbi.

      49
      4
    Kahina-DZ
    28 juin 2018 - 18 h 48 min

    Une suite logique. Sans surprise !
    Ce Zoukh prenez les citoyens pour des miettes.
    Qui est ce justicier qui est en train de rendre justice au peuple El-Mahgour.

    126
    8
    nectar
    28 juin 2018 - 18 h 43 min

    Il ne suffit pas de les dégommer, il faut les poursuivre en justice pour les fortunes et biens acquis, en usant de leur position hiérarchique..C’est la seule façon à laquelle le citoyen lambda peut croire, le reste n’est que du cinéma…de mauvais gout….

    114
    2
      PREDATOR
      28 juin 2018 - 23 h 43 min

      Nectar
      28 juin 2018 – 18 h 43 min

      bien dit

      18
    Chibl
    28 juin 2018 - 18 h 39 min

    Les walis en Algerie c’est comme les colons,les Caids et les bachagha.

    267
    62
    jjr
    28 juin 2018 - 18 h 30 min

    Figure emblematique du régime paternaliste

    91
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.