Anne Hidalgo : «Nous ouvrirons un centre culturel amazigh à Paris en 2018»

Anne Hidalgo est pour partager le nouvel an amazigh avec les Français
Pour Anne Hidalgo, l’ouverture d’un centre culturel amazigh est un engagement de longue date. New Press

«La communauté amazighe est une communauté extraordinaire dans cette République (française) qui apporte cette force, cette énergie, à la fois sur le plan artistique et culturel, mais aussi sur le plan entrepreneurial. C’est une communauté qui compte beaucoup d’entrepreneurs et tout cela ajoute à Paris quelque chose de très important», a affirmé la maire de Paris, Anne Hidalgo, à la chaîne BRTV.

A une question de savoir s’il était possible de partager le nouvel an amazigh avec les Français comme le font les Chinois et de distribuer des plats traditionnels amazighs dans les écoles françaises, Anne Hidalgo a assuré qu’elle adhérait pleinement à cette idée, soulignant que le nouvel an chinois «a mis un peu de temps à se mettre en place, aujourd’hui, c’est une institution et c’est quelque chose de magnifique». «Bien sûr qu’on doit partager, moi je suis très ouverte», a-t-elle confié.

La maire de Paris a, enfin, annoncé l’ouverture prochaine d’un centre culturel amazigh à Paris. «Ceci est un engagement de longue date et nous travaillons ensemble pour sa concrétisation», a-t-elle conclu.

K. B.

Comment (54)

    lol
    15 janvier 2018 - 3 h 21 min

    Pouquoi pas un centre culturel Breton ou bien même Juifs en Algérie pour ensuite les manipuler comme le fait cette Israelienne et Maire de France envers nos kabyles ?




    6



    3
    Anonyme
    15 janvier 2018 - 3 h 17 min

    Qu’elle s’occupe de son pays Israel d’ou elle est originaire !




    6



    2
    Anonyme
    15 janvier 2018 - 3 h 15 min

    medard va manipuler ailleur ! Pourquoi pas mondial aussi !!!




    1



    1
    medard
    15 janvier 2018 - 1 h 32 min

    L’Amazignité n’est pas la propriété de la seule l’Algérie mais africaine!




    2



    6
      Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
      15 janvier 2018 - 2 h 04 min

      fichez nous la paix ya el mrarka, vous etes des arabes, voytre roitelet est arabe, vos alliances sont avec les arabes et israhell au moyen orient. Ayez un peu de dignité et construisez votre propre histoire. Nous les Numides nous l’avons fait a un prix inestimable en vies humaines et de sacrifices. Un peu de dignité sangsues de mokokos !




      1



      6
    MALIKA
    14 janvier 2018 - 22 h 10 min

    vous n’êtes qu’une vulgaire Madame. Allez-y faîtes le ! et vous verrez si mon époux kabyle et moi arabe, ne vous poursuivrions pas en justice pour effraction en notre patrimoine. Occupez-vous de votre pays en chute économique grave !




    7



    4
    anonyme
    14 janvier 2018 - 18 h 57 min

    Le Parti Socialiste français est aux abois. C’est lui qui a toujours financé Beur FM et tous les organismes culturels berbères de Paris (rue des Maronites !). Quoi de mieux que de récupérer 1 000 000 de Berbères – à majorité Kabyle) pour les prochaines élections municipales, Mme Hidalgo ?!!!




    10



    7
    karimdz
    14 janvier 2018 - 18 h 04 min

    J ai lu les réactions de mes compatriotes, auxquelles se sont mélés comme d habitude, ceux des imposteurs marocos et autres moshetés isra heil liennes, et je m interroge également sur la décision de la ville de Paris, sur la création d un centre culturel amazigh algérien, alors qu il relève d une décision d un état, en l occurrence, algérien.

    D ailleurs pourquoi en créer un, puisqu il existe déjà un centre culturel algérien.

    Reste à savoir qui va gérer ce centre culturel, la marionnette mahana ou encore un de ces marokos soumis comme il faut, au makhzen sioniste ?

    J ai aimé la réaction d un compatriote, notre pays devrait réagir en créant un centre culturel corse ou encore basque ou catalan…




    12



    7
    Bouiydou
    14 janvier 2018 - 16 h 15 min

    Pour le centre culturel pourquoi pas& pas une mauvaise idée, tant qu’il ne sera pas exfiltrer par des électrons libres indépendantistes kabylistes extrémistes.




    6



    4
      Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
      14 janvier 2018 - 17 h 50 min

      dans tes reves, ces satanistes ont au contraire cette idée accessoire en plus d’usurper notre identité en l’octroyant a leur prostituée. il faut etre categorique avec eux cette fois-ci, on n’est plus dans la periode 1830 – 1962, où ils faisaient comme bon leur semblait , jusqu’a meme donner oujda et environs aux mokokos




      5



      8
        Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
        14 janvier 2018 - 18 h 00 min

        et je pense meme qu’il pensent a mettre bernard lugan, « l’historien » falsificateur anti-Algérien a la tete de leur arnaque appele centre culturel amazighe




        7



        8
    moms
    14 janvier 2018 - 10 h 58 min

    salam! Pourquoi pas une maison culturel CORSE a ALGER! en réponse a Paris même si personne ne la frequentera! faut répondre du tac au tac, ah les Français ils sont terribles!!




    25



    13
      DYHIA_DZ
      14 janvier 2018 - 15 h 11 min

      Je trouve votre idée Géniale!!
      Un centre culturel CORSE à Alger, c’est ce qu’il faut.




      13



      5
        Le Patriote الوطني
        14 janvier 2018 - 19 h 40 min

        @ DYHIA_DZ 14 janvier 2018 – 15 h 11 min
        Effectivement ce serait génial comme réponse du berger (qui surveille son troupeau) à cette bergère espagnole. Mais un peu d’histoire algérienne nous rafraîchirait la mémoire et prouverait que l’Algérie a déjà utilisé ce bon procédé. En 1976 l’Espagne signa avec Rabat l’accord secret de Madrid aux termes duquel le Sahara Occidental était « abandonné » au roi du Maroc. Face à la duplicité de ce pays, Boumediene permit l’ouverture à Alger d’un bureau de l’ETA, l’organisation séparatiste basque. Son chef Txiomin Iturbe, dit Txomin se réfugia en Algérie d’où il put narguer les autorités espagnoles, qui faisaient tout pour le dééconsidérer et le neutraliser. Ce qu’ils ne purent faire que bien après la mort de Boumediene. En 1987 il trouva la mort à Berrouaghia. Les circonstances de cette élimination ne furent jamais rendues publiques.




        5



        0
    ziad
    14 janvier 2018 - 10 h 43 min

    je comprends un peu le kabyle, mais ne le parle pas. je comprends un peu l´arabe (syrie, irak etc.) mais ne le parle pas. je parle et communique avec une langue bien etrange que l´on qualifie faussement de darja: 80% d´idiomes de la langue francaise algerianisés (dibriyi, dodanates, etc.) 3 prises de berbere, 2 prises d´arabe et 1 prise d´espagnol. A ma grand mère, al marhouma, qui comprenais très mal l´arabe de la chaine tv, j´essayé de lui traduire, tant bien que mal, le blabla de nos presidents (boumediene, chadli, zeroual, bouteflika), elle avait quand même le beguin pour le premier cité (sa belle môstache roussie par les cigares offerts par l´autre ami des caraibes). Qui suis-je?
    le maghreb, peuplé d´arabes, je doute fort bien. de berberes (kabyles, chaouia, rifis que sais je encore) sûrement!
    j´ai été en syrie, au liban et j´ai adoré et j´adore encore leur darja voluptueuse et charnelle derivant à 80% de l´arabe. j´adore converser en masri, dérivé egalement á 80% de l´arabe, avec mes amis egytiens. Ou avec mon epouse et mes ami(e)s bavarois(e)s, en bavarois, une vraie darja à 90% de l´allemand.
    entre arabité et « berberité », j´opte pour la seconde, car, que je ne le veuille ou non, c´est mon origine.
    je suis berbere d´identité et musulman de confession (chose privée), comme par exemple le turc, le perse, le bosniaque, l´albanais, le malaisien, le chinois, l´indonesien ouf, j´arrête!




    34



    10
    Vangelis
    14 janvier 2018 - 9 h 24 min

    Un Centre Culturel ouvert dans un pays représente généralement le pays d’origine qui prend la décision de le faire pour développer la connaissance des culture et coutume de ce pays.
    L’Algérie a un Centre Culturel à Paris dénommé Centre Culturel Algérien. Pour damer le pion à cette sioniste d’Hidalgo il faut que le gouvernement décide de dénommer ledit Centre en Centre Culturel Amazigh, s’accaparant ainsi la dénomination et montrant au monde que l’Algérie est Amazigh.




    23



    13
    Le Patriote
    14 janvier 2018 - 9 h 20 min

    La France a toujours été à la pointe des manœuvres de déstabilisation de l’Algérie. Déjà Mitterrand avait permis l’ouverture à Paris d’un bureau des Touareg. Mais il ne réussit pas à le manipuler car cette population avait déjà l’expérience avec la France qui lui « offrait » l’autonomie avant l’indépendance. Avec les Kabyles ma France aura plus de chance puisque 80% des émigrés ayant la nationalité française sont kabyles. Et en projetant, le bureau de Paris pourrait demander que les droits de l’homme soient appliqués en kabylie, dont la population (le peuple?) est opprimée par le Pouvoir central. Le syndrome kurde




    18



    20
    Anonyme utile
    14 janvier 2018 - 7 h 21 min

    Les médias influents Français sont des caisses de résonnance sionistes entre les mains des sionistes et dirigés contre l’Algérie, comme le prouve la vie de tous les jours.
    Hidalgo la sioniste a été élue maire de paris grâce au CRIF. Donc tout ce qui vient d’elle vient d’israël. Hidalgo est une executante sioniste exactement comme BHL, le sale sioniste tristement et criminellement célèbre.
    La France depuis son intégration à l’otan et les USA, sont des éxecutants sionistes, preuves à l’appui, comme le prouve le chaos et le terrorisme que les éxecutants d’israël (la France, les USA, l’arabie saoudite tayehoudite, les EAU…) ont sciemment créé en Libye et au Sahel. D’ailleurs les Maliens eux-mêmes manifestent actuellement contre la présence militaire Française au Mali, car ils ont vu que la France et ses alliés créént le terrorisme et l’instabilité au Mali, preuves à l’appui.

    Le G5 au Sahel n’est qu’un complot sioniste dirigé contre notre pays et ses richesses au Sahara. L’Algérie a très bien fait de refuser d’y participer à ce G5 complot sioniste.

    Je souhaite vivement que notre pays déploie une très grande armada de drones armés le long des frontières Algéro-Maliennes , Algéro-Libyennes, Algéro-marocaines, Algéro-Nigériennes et Algéro-Mauritaniennes.

    Je suggère à notre pays d’envoyer d’une part, 6 satellites d’observation militaires très sophistiqués et de très haute résolution à 0,5 m près pour surveiller de très très près nos 6 frontières et d’autre part 6 autres satellites géostationnaires pour surveiller toutes les façades maritimes à 10 000 km à la ronde, de l’atlantique à la mer rouge. C’est très important. Notre pays est ciblé par les sionistes et ses éxecutants occidentaux.

    Notre pays doit absolument construire des usines de drones et de missiles S300 et S400, en coopération avec notre allié de toujours la RUSSIE.




    29



    11
    Imazighen-DZ
    14 janvier 2018 - 6 h 45 min

    On l’appelle : Un détournement culturel.




    26



    9
    Anonyme
    14 janvier 2018 - 6 h 14 min

    Mme la Maire, vous parlez de Massinissa, le roi de Cirta… Actuelle Constantine située en Algérie.
    Vous ne parlez pas de napoléon et de Louis 14.
    Un peu d’éthique SVP




    23



    7
    Tinhinane-DZ
    14 janvier 2018 - 6 h 00 min

    De quel droit Madame ??
    Il s’agit de l’histoire du peuple Algérien. Vous n’avez aucun droit de s’accaparer de l’histoire d’un pays indépendant.
    La place du centre culturel Amazigh est en Algérie. Les Amazigh Algériens vivent en Algérie et non pas en France.
    Merci de respecter la souveraineté de l’Algérie et son peuple




    36



    10
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    14 janvier 2018 - 5 h 52 min

    on veut une réponse de cette façon a ces sionistes laches et perfides frenchys:
    https://www.youtube.com/watch?v=GZX7cE0s_d0
    ——–lui il l’a fait pour de l’argent, alors qu’en est il de notre identité inestimable !!!! fichez nous la paix, oubliez nous race mauite de frenchys !




    22



    8
    Anonyme
    14 janvier 2018 - 4 h 30 min

    …Nous ouvrirons un centre culturel amazigh à Paris en 2018»

    Occupez vous de vos patates.




    27



    11
    Amazigh-Kabyle- Algérien
    14 janvier 2018 - 3 h 08 min

    L’histoire de l’Algérie appartient au peuple Algérien et non pas à la France.

    On ne vous demande pas de parrainer notre histoire.




    35



    8
      Algérien pas kabyle
      14 janvier 2018 - 8 h 51 min

      Fako. Vous les secessionnistes masqués on vous connait. La France vous inspire et vous soutient pour pour foutre la m…en Algérie




      15



      17
    Souhila
    14 janvier 2018 - 3 h 05 min

    Non madame, vous n’avez aucun droit d’administrer notre histoire. L’Algérie est indépendante.
    Celui qui veut connaitre la civilisation Amazigh, il n’a qu’à venir en Algérie.
    Le centre culturel sera construit en Algérie et non pas chez vous.
    Merci de respectez la souveraineté de l’Algérie.




    34



    7
    Anti maghreb marocain
    14 janvier 2018 - 2 h 57 min

    Les Sionistes wahabites veulent en faite ce servir des kabyles Algériens comme les kurdes qu’ils ont infiltrés et manipulés. Passer le message !




    32



    8
      boubatis
      14 janvier 2018 - 18 h 03 min

      9a c’est de l’ironie. Un wahabite qui vveut manipuler un Amazigh. On aura tout vu!




      2



      2
    ALGÉRIENS
    14 janvier 2018 - 2 h 53 min

    Après le détournement de l’avion Algérien, la France veut détourner notre YENNAYER et son patrimoine historique.
    C’est un vrai Holdup !
    Attention Attention, l’Algérie doit être vigilante.




    12



    4
    JUGURTHA-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 50 min

    L’institut du monde arabe est entre les mains des sionistes.
    À qui avez l’intention d’offrir ce centre culturel Amazigh ?? Au Maroc ou aux sionistes. ou les deux .

    STOP AU PILLAGE




    16



    4
    Célia-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 45 min

    Votre plan sioniste-Mekhzen du grand maghreb ne nous intéresse pas.

    Nous sommes Amazigh Algériens et nous n’avons pas l’intention de partager notre patrimoine avec quiconque

    L’Algérie ne doit pas permettre l’aboutissement de ce centre de l’arnaque et de l’usurpation.




    17



    6
    Massinissa-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 42 min

    À Mme Anne Hidalgo,

    Merci de ne pas vous ingérer dans nos affaires internes. L’histoire Amazigh est la notre.
    L’Algérie est un pays souverain et saura comme sauvegarder son patrimoine historique.
    Il ya 5 millions d’Algériens en France, mais il y a 40 millions d’Algériens en Algérie.
    On veut rester et sauvegarder le patrimoine des Amazigh Algériens, rien que des Algériens.




    16



    5
    KABYLES-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 37 min

    Il s’agit de notre histoire et non pas de l’histoire de la France.
    Laissez nous s’occuper de ce qui nous appartient.
    Merci de vous éloignez des choses qui ne vous concernent pas.
    C’est à l’Algérie de gérer son bien !




    13



    5
    ATTENTION USURPATION
    14 janvier 2018 - 2 h 35 min

    Hidalgo,

    NON ET ENCORE NON

    Touchez pas à notre Culture et notre histoire. L’Algérie sait comment gérer son patrimoine historique et culturel. Nous n’avons pas besoin de votre assistance




    11



    5
    Sabrina-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 18 min

    Mme Hidalgo
    Laissez aux Algériens le soin de gérer leur propre histoire.
    Personne ne vous a signé la procuration pour s »occuper de notre histoire.
    Les Algériens ont la propriété intellectuelle de leur histoire.
    Veuillez respecter l’éthique
    Veuillez respecter l’Algérie et son peuple.
    Éloignez vous de la culture Amazigh, elle nous appartient.




    14



    5
    Amazigh-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 15 min

    Le Maroc a trouvé une méthode pour s’accaparer de YENNAYAR ALGÉRIEN ET SON HISTOIRE »

    Macron veut offrir L’histoire Algérienne au MAKKAKS .




    14



    4
    Numidia-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 11 min

    Hidalgo, lève tes mains de la culture Amazigh Algérienne.
    Occupe toi de Jeanne d’arc et de Louis -14, c’est plus compatible avec ta personne.
    Le centre culturel Amazigh doit être ouvert en Algérie et non pas chez Louis XIV
    STOPPONS CE PILLAGE DE NOTRE HISTOIRE




    13



    4
    ARNAQUE
    14 janvier 2018 - 2 h 09 min

    Ils ouvrirons et infiltrerons, pas claire !




    10



    4
    DYHIA-DZ
    14 janvier 2018 - 2 h 06 min

    La France s’apprête à voler notre histoire pour la donner au palais des drogués.

    La France n’est pas autorisée à gérer notre patrimoine Historique et culturel.

    Que chacun gère son propre patrimoine historique.
    L’Algérie doit être ferme avant que ce soit trop tard.




    12



    4
    Anonyme
    14 janvier 2018 - 2 h 02 min

     »La communauté amazigh est une communauté extraordinaire dans cette République (française) qui apporte cette force ».

    Il s’agit de la communauté Amazigh d ‘Algérie. La France n’a aucun droit de représenter notre patrimoine historique et culturel.
    La France n’a aucun droit de donner notre patrimoine historique et culturel aux marocains.




    11



    4
    Kahina-DZ
    14 janvier 2018 - 1 h 58 min

    a maire de Paris va offrir le centre culturel de Paris au marocains et aux sionistes. L’institut du monde arabe en est une preuve.
    Que la France arrête de piller les cultures des autres, l’époque coloniale est révolue.
    Ce sont les amazigh Algériens qui se sont battus pour faire connaitre leur culture en France et ailleurs, les marocains aiment Juste partager les dividendes des Algériens.
    Espérons que l’Algérie saura défendre la culture de sa communauté à l’étranger.




    10



    4
    issam
    13 janvier 2018 - 23 h 02 min

    Plan sioniste de diviser l’Algérie pour l’affaiblir de l’intérieur ,idalgo occupe toi de tes pd du marais !




    20



    6
    Anonyme
    13 janvier 2018 - 22 h 36 min

    Une opportuniste comme tous les politiqueux français.
    Ils nous offrent de la poudre aux yeux.
    Juste à un moment ou les kabyles ont fait seul le travail et acquis une reconnaissance naturelle.
    Ils veulent nous faire croire que pour eux aujourd’hui ont existent .
    Circuler il n’y a rien à voir.




    13



    7
    TARZAN
    13 janvier 2018 - 22 h 10 min

    ceux qui croient que la france aime l’algérie et les algériens sont de parfaits naïfs. la france divise l’algérie au su et au vu de tous.




    30



    11
    malien du nord
    13 janvier 2018 - 21 h 51 min

    laissez faire ce n’est qu un effet d’annonce ils s’en foutent royalement du Sud de la mediterrannee du moment qu’ils arrivent a leur pomper du fric tout est bon




    21



    8
    Selecto
    13 janvier 2018 - 21 h 48 min

    Elle s’est toujours opposée à l’invitation des femmes Sahraouies qui pourtant sont régulièrement invitées par les associations de pays nordiques d’Espagne d’Amérique Latine et des Etats Unis.




    27



    10
    Amazigh DZ
    13 janvier 2018 - 21 h 32 min

    une fois le centre culturel amazigh inauguré, il seras confié aux mokokos du makhnez les cireurs de pompes de macron !!




    27



    11
    Moh
    13 janvier 2018 - 21 h 23 min

    On lit déjà tes pensées esprit maléfique.
    Ton centre culturel amazigh sera le quartier général des Berbères Marocains travaillant pour les services de leur pays d’origine comme d’habitude en plus des Makistes.
    Un projet politique anti Algérie.




    29



    11
    chark
    13 janvier 2018 - 21 h 21 min

    Le probléme avec cette diaspora sioniste française dont hidalgo fait parti , c’est quelle manipule les différente, communauté maghrebine vivant en france pour en faire des communauté sectaire , exemple les mosquées marocaines d’un coté et des mosquées algériennes de l’autre , bref ,  » diviser pour mieux manipuler et régner tel est la devise sioniste  » !




    21



    11
      algerien révolté
      14 janvier 2018 - 5 h 54 min

      A force de manipuler ça leur retombent toujours sur le coin de la gueule ! n’ont-ils pas manipulés les responsables du fis pendant les années noires ? résultats des courses : toutes les banlieux radicalisées et ils n’ont pas fini de l’avoir encore sur le coin de la gueule !




      4



      5
    benchikh
    13 janvier 2018 - 21 h 06 min

    Oui!! il fallait y penser un peut plus tôt,c’est une bonne idée Madame la Maire de Paris.A notre tour en va ouvrir un centre culturel Catalogne à Alger pour comprendre mieux les traditions et les plats de Catalogne.Oh !ces socialistes..!!!




    20



    15
    kilma
    13 janvier 2018 - 20 h 57 min

    Diviser pour mieux régner,cette vieille maxime est redoutable….pourquoi ne pas ouvrir un centre pour faire connaitre « la situation chaotique palestiènne » qui se trouve sous colonisation israelienne…on sait pourquoi,,,la preuve votre nouveau secretaire générale s’appele bien israel …non….occupez vous de vos parisiens et laisser les autres tranquiles




    20



    11
    Anonyme
    13 janvier 2018 - 19 h 52 min

    Pourtant en 2016 déjà , à l’occasion de la célébration de Yennayer 2966, la maire de Paris, avait annoncé que la capitale française va se doter prochainement d’un centre culturel berbère afin de permettre aux Amazighs établis en France de partager leur culture. Toutes ces déclarations font partie de ces instruments d’aveuglement, d’abêtissement des peuples, qui permettent à des femmes et des hommes politiques cyniques et opportunistes de conduire les foules comme on conduit les troupeaux de moutons – nehhren-ten am lmal agugam, dit-on en kabyle. Les symboles, dans la vie politique, sont avant tout un outil d’occultation du réel, de dilution de l’esprit critique ; ils servent essentiellement à empêcher l’analyse objective des faits et situations. Ils participent de « l’opium du peuple »… C’est pour cela que tant de leaders politiques, tant de dictateurs ou apprentis dictateurs en usent et abusent. En d’autres termes, c’est ce qui se passe en Algérie, l’officialisation de Yennayer est typiquement une mesure « qui ne coûte pas cher et peut rapporter gros » : en caressant dans le sens du poil des élites (berbères et autres) qui ne demandent et n’attendent que la « reconnaissance » du Maître, en accordant quelques os à ronger à des relais toujours prêts à servir le Pouvoir, on annihile, ou au moins on affaiblit, les capacités de résistance, de réaction et de gestion autonome de la société. L’Académie de langue tamazight, à ALGER, dont la création est annoncée depuis la révision constitutionnelle de février 2016 appartient à la même veine et aura sans doute la même tendance.




    18



    22
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    13 janvier 2018 - 19 h 25 min

    je vois déjà le plagiat et l’amalgme entre amazigh et makhreb qui veut dire marrok. une autre facon de clonner l’institut du monde kharabe. pourquoi vous la laissez parler en notre nom bon sang !!!




    31



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.