Si El-Hachemi Assad : «Toutes les institutions de l’Etat mobilisées pour la promotion de tamazight»

Si El-Hachemi Assad : «Toutes les institutions de l'Etat sont mobilisées»
Si El-Hachemi Assad. New Press

Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA), Si El-Hachemi Assad, a affirmé, samedi à Alger, que toutes les institutions de l’Etat étaient «mobilisées pour la généralisation et la promotion de la langue amazighe», en application des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

«Toutes les institutions de l’Etat sont mobilisées pour la généralisation et la promotion de la langue amazighe, en coordination avec les composantes de la société civile, le Conseil supérieur de la langue arabe (CSLA) et le Haut Conseil islamique (HCI)», a précisé Si El-Hachemi Assad au Forum de la mémoire du quotidien El-Moudjahid, organisé sous le thème «Yennayer est sa dimension historique et culturelle dans l’identité nationale», ajoutant que «ceci passe par l’implication de tous les membres de la société algérienne et non seulement les amazighophones».

Il a fait savoir que le HCA présentera en février prochain son programme d’action pour l’année 2018 qui prévoit plusieurs initiatives visant la promotion de tamazight en coordination avec des départements ministériels, soulignant «l’initiative portant sur le recensement de toutes les régions dont l’appellation est amazighe, en coordination avec le ministère de l’Intérieur et une autre portant sur l’émission de billets d’avion d’Air Algérie en langue amazighe».

Qualifiant la décision du président Abdelaziz Bouteflika, de consacrer le 12 janvier journée chômée et payée, de «décision historique et grand acquis pour le peuple algérien», le SG du HCA a indiqué qu’elle a «renforcé l’unité nationale et a consolidé le legs culturel et civilisationnel algérien».

L’académie de la langue amazighe, en cours de création, prendra en charge «l’élaboration d’un dictionnaire de tamazight», a-t-il ajouté, précisant que le HCA travaillera en collaboration et en coordination totale avec cette académie.

Pour sa part, le président du CSLA, Saleh Belaïd, a qualifié la décision du président Abdelaziz Bouteflika, de consacrer le 12 janvier journée chômée et payée, de «décision audacieuse et judicieuse», car contribuant au «renforcement de l’identité nationale». Il a ajouté à ce propos que le CSLA saluait la «création de l’académie de la langue amazighe avec laquelle il œuvrera dans la complémentarité et la cohésion, comme c’est le cas avec le HCA».

Le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui, a estimé que la décision du président de la République était «une décision judicieuse visant à préserver l’indépendance et la souveraineté nationale ainsi que l’unité du peuple par fidélité au message des martyrs de la glorieuse guerre de libération», exhortant toutes les composantes de la société algérienne à «contribuer à la promotion de la langue amazighe».

Harech Mohamed El-Hadi, professeur d’histoire à l’Université Alger 2, a critiqué certaines écritures historiques occidentales qui contiennent des informations erronées concernant l’identité nationale algérienne, soutenant que l’Algérie «a besoin d’écrire son histoire de manière objective et avec les plumes de ses enfants».

R. N.

Comment (3)

    Anonyme
    14 janvier 2018 - 11 h 55 min

    Le regime veut le choux et la chevre, pour rester comme mediateur des problemes qu’il a crée lui-meme.




    6



    1
    ZORO
    14 janvier 2018 - 8 h 24 min

    Ce nest qu apres avoir entendu Hachemi Assad parler de 13 dialactes et 3 graphies difeerentes que j ai enfin compris le sens du mot Tamazight (liberté ). Avec cette extreme souplesse ce magnifique deploement et cette fascinante diversité a l oral et a l ecrit, TAMAZIGHT se trouve etre la plus LIBRE langua du monde
    Vous avez raison de l appeler ainsi!!!!
    Signe ZORO. …Z.




    7



    8
    Anonyme
    14 janvier 2018 - 4 h 31 min

    Moi je dirai de laisser cette Académie Amazigh a c vrais enfants, sincère de la promouvoir, la développer et la hausser a la place quelle mérite.Et qu’elle ne soit pas associer ni de loin ni de proche a ses organizations Arabo-Baathiste (CSLA,HCA,HCI) qui en réalité veulent prendre le train en marche, Tamazight ca fait deja 1 siècle que ses vrais enfants ont sacrifier leur vie de (Amar Boulifa,Benai Ouali, Amar Guennadi,Mouloud Mammeri, Salem Chaker ) et la liste est grande, l’académie Berbere doit absolument être indépendante de toute autre influence politico-religieuse, laisser les scientifiques ,les linguistique les historiens les spécialistes de la matière la prendre en charge.




    7



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.