Ouyahia : «Nous avons été injustement accusés de fraude en 1997»

RND
Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a exprimé à nouveau son entière satisfaction quant aux résultats obtenus par son parti lors des deux élections de 2017. Il considère que ces deux scrutins ont définitivement réhabilité son parti aux yeux des Algériens, 20 ans après qu’il ait été accusé de fraude massive. «Les deux élections de l’année 2017 ont définitivement réhabilité notre parti aux yeux de nos compatriotes. Après avoir été injustement accusé de fraude en 1997, le RND a été lui-même victime localement de dépassements souvent graves», a-t-il souligné. Et d’estimer que la participation du RND à ces deux compétitions «procure à notre famille politique beaucoup de la satisfaction et même de la fierté, en dépit des contraintes et parfois même des adversités rencontrées».

Le SG du RND répond ainsi aux accusations de fraude qui n’étaient pas venues uniquement de l’opposition mais aussi, tout récemment, de l’ex-secrétaire général du FLN, à savoir Amar Saïdani. Et même l’actuel premier responsable du FLN, Djamel Ould Abbès, l’a insinué dans ses attaques contre le RND. Pour Ahmed Ouyahia, les résultats obtenus lors de ces deux dernières élections est la meilleure réponse à ces accusations.

Et Ouyahia d’insister sur ces résultats : «Oui, Mesdames et Messieurs, les élections législatives de mai 2017 ont été pour nous une belle victoire, puisque, par rapport aux législatives de 2012, nous avons doublé le nombre de voix recueillies et nous avons quasiment doublé aussi le nombre de députés obtenus.» Sous un tonnerre d’applaudissements, l’orateur a assuré qu’«aux élections locales de novembre 2017, le RND a confirmé ses avancées par rapport à 2012 avec un doublement des suffrages obtenus de près de 2,2 millions ; une augmentation des élus locaux du parti, passés de 5 989 à 6 521 ; un triplement des APC majoritaires à la sortie des urnes, passées de 132 à 451 ; le triplement des listes majoritaires aux APW à la sortie des urnes, passées de 5 à 16».

Le secrétaire général du RND a ainsi exprimé sa profonde reconnaissance aux électeurs «qui ont placé leur confiance dans notre parti». Il a souligné également que le RND a bel et bien démontré que le travail de fond paye toujours : «Cela nous encourage à redoubler d’efforts dans l’organisation et le renforcement de notre base militante. Cela nous invite aussi à affiner et faire connaître davantage nos analyses et nos positions politiques dans la fidélité à nos principes fondamentaux qui sont d’une part, la ligne novembriste et démocratique et, d’autre part, la priorité aux intérêts de l’Algérie d’abord et toujours». Et d’appeler à ouvrir davantage les rangs du parti aux jeunes militants, qui sont «la force et l’avenir du Rassemblement». Pour Ahmed Ouyahia, «renforcer notre Parti, c’est maintenir une dynamique permanente qui fait de nous, après 21 années d’existence, une force politique qui compte sur la scène nationale, une force politique dont beaucoup envient l’efficacité et la stabilité».

H. A.

Commentaires

    Lakhdar
    19 janvier 2018 - 5 h 53 min

    RND: il y avait un homme honnête au RND, c’était Feu Boutouiga Benhalima, le seul qui était à l’écoute des citoyens; alors que le SG du RND de l’époque raccrochait au nez des artisanEs et autres, seul el marhoum le martyr Boutouiga mort au combat à Tissemsilt; il parlait du chauffage dans les écoles de djebels jusqu’à la spoliation des artisanes par son parti entre autre le magasin de vente de tapis par des femmes en difficulté sis au Régina Tiaret.




    0



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.