Kerbadj : «Le CRB, l’USMH, le MCO et l’USMB sont interdits de recrutement»

Le président de la Ligue de football professionnel, Mahfoud Kerbadj. New Press

Les quatre clubs de la Ligue 1 Mobilis de football, CR Belouizdad, l’USM El-Harrach, le MC Oran et l’USM Blida, encourent le risque de voir leurs nouvelles recrues engagées lors du dernier mercato d’hiver ne pas être qualifiées, dans le cas où leurs dettes ne baisseront pas au-dessous de 10 millions de dinars, a annoncé vendredi le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj.

«Ces clubs en question ont engagé de nouveaux joueurs au mercato et ont même déposé des demandes de licences au niveau de la LFP, mais je tiens à confirmer qu’ils ne pourront pas les retirer tant qu’ils n’ont pas encore réglé leur situation envers la Chambre de résolution des litiges (CRL) ou du moins faire baisser ces dettes au-dessous du montant fixé à 10 millions de dinars», a indiqué Kerbadj sur les ondes de la Radio nationale.

En dépit des opérations de recrutement effectuées, certains clubs encourent ainsi le risque de voir leurs nouvelles recrues pas qualifiées par la LFP dans le cas où leurs dettes cumulées dépassent le montant de 10 millions de dinars. L’USM Bel-Abbès, qui figurait sur la «liste noire», a fini par régler sa situation. Idem pour l’ES Sétif. Le président de la LFP a souligné que ces clubs en question auront un délai supplémentaire «jusqu’à la fin du mois de janvier» pour pouvoir s’acquitter de leurs dettes au risque de voir leurs nouveaux joueurs interdits de compétition pour le reste de la saison.

R. S.

Comment (6)

    CHAOUI-BAHBOUH
    22 janvier 2018 - 8 h 20 min

    A chaque fois, que je lis, où j’apprends que ces vieux voleurs quittent le bateau Algérie et descendent dans la dégradation et qui vont se classer dans le néant cela nous rassure plus, il est temps, que le nettoyage commence, parce que ils ont accaparés, toutes les richesses et ils sont des commissionnaires auprès de ceux qui leurs rendent services pour l’obtention des faveurs, pauvre Jeunesse, les Poissons n’ont pas encore digérés votre chair, et les bien placés, usent de leurs postes pour propulser leurs progénitures aux sommets des instances du pays pour assurer la relève, et la plus part, ils ont une sortie de secours en France et en Occident, au cas où le peuple secoue la poussière des profiteurs, qui détiennent la totalité des marchés en Algérie !!!




    0



    0
    Anonyme
    21 janvier 2018 - 15 h 04 min

    Enfin nous voila débarrassé du brocanteur.




    0



    0
    Anonyme
    20 janvier 2018 - 10 h 00 min

    Ce sont des clubs qui aiment les tajines gratuits et les babouches gratuites.
    Il faut réformer ces clubs.

    Benchikh aussi, Il est trop proche du Maroc. Il fait tout pour rabaisser les joueurs Algériens ( locaux et ceux à l’étranger). Mais il ne tarit pas d’éloges envers les joueurs marocains.
    Il faut une investigation sérieuse sur son cas. Il est flou ???




    6



    0
    Kahina-DZ
    20 janvier 2018 - 9 h 26 min

    Ces clubs importent beaucoup du Maroc. Leurs dirigeants sont tout le temps au Maroc.
    En tout cas c’est louche. Une enquête s’impose.




    4



    0
    RasElHanout
    20 janvier 2018 - 9 h 23 min

    C’est bizarre que le clubiste Kerbadj se retourne contre le Club qui lui a donné un nom !!!




    3



    0
    Anonyme
    19 janvier 2018 - 23 h 53 min

    Je crois que l’argent du Grand CRB a été détourné pour être investi au Maroc par les dirigeants de ce club connus pour être d’origine marocaine.
    Une enquête de l’IGF s’impose puisque c’est de l’argent du Trésor Public.




    7



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.