L’Algérie ferme la marche du classement des meilleurs pays du monde

la BM classe l'Algérie dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire. D. R.

Par Hani Abdi – L’Algérie ferme la marche d’un classement américain, «Best Countries 2018», sur les 80 meilleurs pays au monde. S’il y a pire qu’elle, l’Algérie figure à la dernière place de ce classement des meilleurs 80 pays au monde. Un classement réalisé par l’US News and World Report, en collaboration avec le cabinet BAV Consulting et la célèbre Wharton School de l’Université de Pennsylvanie. Cette étude tient compte, entre autres, des indicateurs économiques du pays figurant dans les rapports et les notes de la Banque mondiale (BM).

Ainsi, il est écrit dans ce classement que «la Banque mondiale classe l’Algérie dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Le pays dépend fortement des exportations d’hydrocarbures. Cependant, il fait face à de nombreux défis économiques, notamment à un taux de chômage élevé pour les femmes et les jeunes, et l’inégalité entre ses différentes régions».

La corruption est également évoquée dans ce rapport de classement. Elle est considérée comme «un obstacle important à la résolution de certains problèmes économiques du pays. L’organisation Transparency International attribue à l’Algérie de faibles scores sur la transparence de ses finances publiques».

Selon donc ce classement réalisé sur la base de critères d’évaluation liés au commerce, au voyage et à l’investissement économique, l’Algérie est pire que l’Angola (79e), la Serbie (78e), l’Iran (77e), le Nigeria (76e), le Liban (75e), la Jordanie (68e), la Tunisie (65e), le Myanmar (63e), le Maroc (47e), l’Egypte (42e), l’Arabie Saoudite (37e), la Turquie (36e), le Qatar (35e), la Malaisie (34e) ou encore la Russie (26e).

Comme il fallait s’y attendre, en tête de ce classement, il y a la Suisse, suivie du Canada, de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne, du Japon, de la Suède, de l’Australie et des Etats-Unis. Pour réaliser ce classement, l’US News and World Report, en collaboration avec le cabinet BAV Consulting et la célèbre Wharton School, a sondé 21 000 citoyens des différents pays concernés. Les 113 pays qui ne figurent pas dans ce classement ne remplissent aucun critère pour y figurer. Autrement dit, ils ne sont pas dans la catégorie des meilleurs pays du monde, mais des pires pays au monde. L’Algérie est donc sur la ligne «frontalière».

H. A.

Comment (6)

    Ramed
    17 février 2018 - 12 h 15 min

    Ceux qui nous gouvernent ont tout fait pour que l’Algérie coule… Rien qu’à voir les trabendistes de nos députés et ministres on peut dire que cette 80eme place est imméritée… Nous sommes les derniers

    Si Tayeb Elwatani
    25 janvier 2018 - 19 h 44 min

    Encore un sondage OURDI par la main invisible(gauche ou droite) de l’impérialisme, du colonialisme , du sionisme etc…………

    MELLO
    25 janvier 2018 - 18 h 27 min

     » Les 113 pays qui ne figurent pas dans ce classement ne remplissent aucun critère pour y figurer. Autrement dit, ils ne sont pas dans la catégorie des meilleurs pays du monde, mais des pires pays au monde. L’Algérie est donc sur la ligne «frontalière». » Voila , peut être, un critère d’optimisme qu’il fallait placé au début de l’article. Comme l’a si bien fait un journal Russe à propos de cette même RUSSIE:  » Les États-Unis, la Russie et la Chine occupent respectivement les trois premières places de la liste des pays les plus PUISSANTS du monde en 2018, palmarès établi dans le cadre du rapport des meilleurs pays, un projet de classement et d’analyse de U.S. News & World Report, du groupe BAV de R&Y et de la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie. Viennent ensuite l’Allemagne et le Royaume-Uni qui devance la France, rangée 6e.
    Sur l’ensemble de ces critères, c’est la Suisse qui remporte pour la 3e année consécutive, le titre du meilleur pays du monde. Le Canada occupe pour sa part la deuxième place, le reste du top 5 étant composé de l’Allemagne, classée troisième, suivie par le Royaume-Uni et le Japon. La Russie a, quant à elle, légèrement progressé dans la classement et est désormais rangée 26e.

    Afrika korps
    25 janvier 2018 - 18 h 25 min

    Tant que la médiocrité règne au sommet de l’état l’Algérie n’aura jamais un hôpital moderne pour se faire soigner n’aura jamais de grande universités,laboratoire de recherche pour rivaliser avec les autres, jamais de justice pour condamner les voyous dieu sait que ils sont nombreux. aucune personne ne défend notre patrimoine materiel et immateriel.etc etc…..l’Algérien et l’Algérie ne seront jamais respecter dans le concert des nations. pour développer un pays il faut un visionnaire, un patriote .je rêve un jour ou lange de la mort viendra avec un betailler ramasser toute cette raclure

    10
    1
    IMAZIREN
    25 janvier 2018 - 17 h 31 min

    Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot, mais je doute sérieusement de l’objectivité de ces rapports.

    2
    7
    abder16
    25 janvier 2018 - 15 h 50 min

    Soyons optimiste et voyons le verre a moitie plein.

    2
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.