Mohcine Belabbas réélu sans surprise à la tête du RCD

sadi Belabbas rcd
Mohcine Belabbas. D. R.

Par Hani Abdi – Le président sortant du RCD, Mohcine Belabbas, n’a pas eu du mal à se faire réélire à la tête du parti. Face à trois concurrents, le président sortant a pu regagner à nouveau la confiance des congressistes qui lui ont accordé leur quitus pour un autre quinquennat dans une conjoncture politique des plus difficiles. Comme il fallait s’y attendre, Mohcine Belabbas a été choisi pour poursuivre la reconstruction du parti qui vient d’être quitté par son principal fondateur, Saïd Sadi. Ses concurrents, à savoir Fadila Messouci, Ilyas Lahwazi et de Salah Belmekki l’ont vite félicité. Le choix des congressistes s’est exprimé, faut-il le préciser, par bulletin secret.

Lors de l’ouverture des travaux du congrès, Mohcine Belabbas a parlé du renforcement de la base militante du parti en se basant sur l’élément féminin et les jeunes. S’inscrivant dans la continuité de ce qu’a fait Saïd Sadi, principal fondateur et président du parti pendant plus de 20 ans, Mohcine Belabbas a exprimé sa joie de se retrouver dans ce qu’il qualifie de grand rassemblement démocratique. «C’est un moment fort et précieux de voir autant d’acteurs engagés se rassembler aujourd’hui pour faire le bilan de notre action commune, de débattre des perspectives que nous pouvons offrir à notre peuple, à notre pays, à l’Algérie. C’est un moment qui marque une vie, car partager cette journée avec des invités de différents partis politiques et de personnalités du monde économique, social, culturel et artistique de notre pays représente une séquence qui fait écho à une espérance démocratique attendue depuis longtemps et tant de fois reportée», a-t-il souligné.

«Je mesure l’honneur et la responsabilité qui échoient à celui qui, à partir de cette tribune, doit retracer les actions et les événements que nous avons menés ou partagés ensemble durant une mandature. Ce sont, pour l’essentiel, des événements que nous avons initiés, structurés et organisés pour faire avancer la citoyenneté et arracher des droits sur la voie de l’exercice plein et entier de la souveraineté de notre peuple pour décider de son destin», a-t-il poursuivi, dressant un tableau peu reluisant de la situation générale du pays. «Notre rassemblement est né pour offrir à notre peuple une alternative autour d’un projet de société progressiste et démocratique. Nous n’avons pas dévié de ce cap quelles que soient les difficultés. Et elles furent nombreuses, et elles furent fréquentes, et elles furent ardues», a-t-il assuré.

Mohcine Belabbas est donc réélu pour une autre mandature et Saïd Sadi se retire définitivement du parti. Pour les militants, c’est une nouvelle page du RCD qui s’écrit.

H. A.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.