Sahara Occidental : deux avocates françaises placées en rétention sans droit au Maroc

Gdeim Izik Maroc
Les deux avocates venaient visiter Naâma Asfari (cadre), condamné à 30 ans de prison. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Dans un communiqué rendu public ce matin, l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique (AFASPA) indique qu’«hier soir, Ingrid Metton et Olfa Ouled, avocates des prisonniers politiques de Gdeim Izik, ont été empêchées de débarquer à leur arrivée à Casablanca et placées en rétention sans droit». «Elles venaient visiter Naâma Asfari, condamné à 30 ans de prison et poursuivi par la justice marocaine pour ‘‘allégations mensongères’’ après que le Maroc ait été condamné par le Comité contre la torture de l’ONU (CAT) pour les tortures subies pendant l’instruction et l’incarcération», ajoute la même source, qui précise que «le CAT demandait la libération de Naâma Asfari dont les aveux ont été extorqués sous la torture et de l’indemniser pour les préjudices subis».

L’AFASPA précise que «l’expulsion de ces avocates s’ajoute à celles d’une quinzaine d’observateurs, journalistes, élus, réalisatrice…expulsés du Maroc. Il faut y ajouter les 166 personnes de 15 nationalités expulsées, voire enlevées, au Sahara Occidental depuis 2014, venues d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie». Le Maroc a, poursuit la même source, terminé l’année 2017 en expulsant fin décembre 2 enseignants japonais, défenseurs des droits de l’Homme et commencé l’année 2018 en expulsant une chercheuse britannique.

«Qu’à cela ne tienne, le Maroc s’enorgueillit d’avoir accueilli 11,35 millions de visiteurs en 2017, et c’est ce que retiendront les médias français», ajoute avec sarcasme l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique, qui se demande à l’occasion si «le Maroc répondra favorablement à la décision du 30e Sommet de l’UA qui lui demande en qu’en tant qu’Etat membre de permettre à la Mission d’observation de l’UA de retourner au Sahara Occidental, et de permettre également un suivi indépendant des droits de l’Homme dans le territoire». Une décision qui l’a appelé également «à coopérer pleinement avec le Haut Représentant de l’UA pour le Sahara Occidental, l’ancien président Joaquim A. Chissano du Mozambique».

S. S.

Comment (8)

    Mohamedz
    14 février 2018 - 11 h 47 min

    Avec l’enchevêtrement de ces événements notamment ces derniers mois, on a le sentiment que la fin du calvaire du peuple sahraouis est proche.
    C’est du moins mon impression et ca une très bonne chose pour ce pays et ceux de la Région Afrique du Nord.




    10



    4
    Badreddine
    14 février 2018 - 11 h 43 min

    Le peuple du Sahara Occidental doit poursuivre sa légitime lutte en se rappelant a chaque fois que la France disait aussi et durant 132 années que l’Algerie était française et pourtant…




    9



    4
    Hafraoui
    14 février 2018 - 11 h 39 min

    Le plus important sur ce dossier est que l’indépendance de ce pays est devenue inévitable au regard de la prise de conscience internationale des Gouvernements occidentaux et de leur opinion publique.




    7



    3
    Ahmed ADDOU
    13 février 2018 - 22 h 39 min

    Je suis sur que sur les 11 millions de touristes il doit y avoir 30% de pédophiles français et 20% de pervers sexuels khalidjis.




    12



    15
    M'hamed HARMOUCH
    13 février 2018 - 19 h 36 min

    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le Roitelet M6 est en train de mettre à profit pour finaliser son opération de changement demographique des populations autochtones en perspective du prochain Référendum que l’ONU va imposer conformément aux différentes Résolutions de son Conseil de Sécurité et aux dispositions de l’Accord de Cessez-le-feu de 1991.




    19



    15
    Ziad ALAMI
    13 février 2018 - 19 h 14 min

    Il faut noter que sur les 11,35 millions de soit disant touristes qui ont visités le Maroc, il y’a parmi eux, plus de 50% de MRE (Marocains Résidants à l’Etranger ) dont certains ont fait trois voyages au Maroc et sont comptabilisés trois (03) fois pour gonfler les chiffres.
    Moralité, il y’a eu moins de cinq (05) millions de touristes qui ont visités le Maroc en 2017 soit bcp moins qu’en 2016 et aussi bcp moins que pour la Tunisie et l’Égypte qui ont reçu en 2017 respectivement huit (08) et treize (13) millions de touristes malgré leur situation sécuritaire.




    22



    17
    FATEM95
    13 février 2018 - 19 h 09 min

    Le royaume du makhnaz ne se gène pas seulement de Bafouer les droits de l’homme vu que les Avocats qui ont
    défendu les Hirakistes sont emprisonnés ce vénal roitelet s’embourbe dans la lacheté et n’aime que les jellabas
    blanches qui s’agenouillent a ses pieds pour le baise main et déteste les robes noires ,dans ce royaume médiéval que
    s’il n’était protégé par la France Shlomo VI aurait laché les rènes il agit en tant que fils ainé de la synagogue pour
    défendre les intérets de ses parrains $ionistes ce royaume des chimères n’en a plus pour longtemps les Saharaouis vont lui donner un magistral coup de balai pour le rappeler a la réalité, Selon les médias marocains, l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’Onu au Sahara occidental est attendu dans le courant de cette semaine à Rabat.




    18



    12
    Felfel Har
    13 février 2018 - 16 h 11 min

    Les Français vont commencer à découvrir que sous le masque d’un roi débonnaire, un peu jovial, un tantinet gai luron, se cache le diable en personne. Dans les coulisses, il manoeuvre, il pleurniche, il gémit, il simule pour mieux apitoyer la classe politique et la population françaises. Devant ses sujets, il joue le fier-à-bras (tout comme sa muse, Netanyahou) et l’irréductible défenseur d’un Grand Maghreb chimérique. Il n’arrive pas à gérer sa zaouïa et il rêve de conquérir un empire. Il aura beau corrompre l’Europe en leur faisant miroiter des ressources qu’il ne contrôle pas, la réalité sur le terrain est qu’il ne parvient pas à étendre son emprise au-delà de quelques dunes érigées comme lignes de défense. Le Sahara est sera toujours un os qui lui restera en travers de la gorge. A quoi bon aider un canasson même s’il a l’ambition de devenir un cheval de course?




    47



    26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.