Les députés se liguent contre les médecins et les enseignants grévistes

grèves députés
Auncune solution réelle n'est apportée par les députés à cette crise qui secoue le pays. New Press

Les quatre partis alliés au pouvoir et le groupe des députés «indépendants» ont rendu public un communiqué pour dénoncer «la tournure injustifiée qu’ont pris des mouvements [de protestation] dans certains secteurs». Les groupes parlementaires du FLN, du RND, de TAJ, du MPA et des députés «indépendants» appellent les enseignants et médecins grévistes à «mettre fin» à leur mouvement et à rejoindre leur poste de travail « dans l’intérêt des élèves et des malades».

Les signataires de l’appel, tout en affirmant privilégier la voie du dialogue, n’en exhortent pas moins le gouvernement à faire preuve d’intransigeance : «Le gouvernement ne dit pas céder aux provocations qui pourraient porter atteinte au principe de l’égalité entre toutes les franges de la société.» Cependant, précisent ces groupes parlementaires, le gouvernement «doit prendre en charge les revendications légitimes» des grévistes.

Les députés qui ont initié cet appel renvoient ainsi les deux parties dos à dos et n’apportent aucun élément susceptible de déboucher sur un règlement du conflit. L’appel semble avoir été lancé uniquement pour monter que les «élus du peuple» suivent le cours des événements «de près» et qu’ils sont concernés par la crise née des protestations qui secouent deux secteurs névralgiques, la santé et l’éducation. En affirmant qu’ils «demeurent à l’écoute des préoccupations des citoyens», les signataires tentent, à leur tour, de se positionner dans cet affrontement entre les syndicats autonomes et la tutelle, mais en tenant le bâton par le milieu.

K. B.

 

Comment (8)

    Anonyme
    13 février 2018 - 15 h 20 min

    Les  »sans niveau’ se donnent le droit de juger les enseignants et les médecins.
    Bienvenus au pays où le nul est roi.
    Le nul est un client, il faut bien l’engraisser.




    9



    0
      mouatène
      13 février 2018 - 16 h 54 min

      et comment appelle t’on ceux qui ont vendu leurs voix à ces « sans niveau » pour qu’ils soient là ou ils sont ? et en plus ils légifèrent pour le « bien » du peuple.




      1



      0
    Kahina-DZ
    13 février 2018 - 14 h 37 min

    Une réaction logique vu le niveau d’instruction de ces députés ignares. Les dipiti analphabètes décident de l’avenir des médecins et des enseignants. C’est L’Algérie de Bel-Hamar. C’est à l’image de l’Algérie: Tliba, le vendeur de Chema trabendiste, veut décider de l’avenir de l’Algérie en 2019. Il est aussi membre de cette APN qui couve l’ignorance et le charlatanisme. L’Algérie est entre les mains d’analphabètes et de charlatans.




    12



    1
    Anonyme
    13 février 2018 - 14 h 25 min

    Les DEPUTES, toute honte bue, se liguent contre les médecins résidents et les enseignants en grève!
    Que font ces mêmes députés pour défendre le peuple dont ils sont, soit disant, les porte-parole et représentants?…. Rien! Ils sont là pour s’engraisser, ,devenir riche par tous les moyens, avoir des salaires mirobolants, ne payer aucune charge, avoir un passeport diplomatique, tremper dans les affaires louches (immunité oblige), avoir sa résidence en bord de mer en Espagne, son appartement à Paris, des billets gratuits dans la « charika nationale », mettre Madame et les enfants à l’abri à l’étranger, se faire soigner en France eux et leur famille, inscrire leurs rejetons dans des écoles privées en France! LES DISPENSER DE TOUT SERVICE MILITAIRE OU CIVIL!…
    LA MAJORITE D’ENTRE EUX N’ONT AUCUN NIVEAU SCOLAIRE! Le peuple algérien et son bien être sont le cadet de leurs soucis!… Ils ont cinq ans pour s’enrichir sur le dos de ces pauvres médecins résidents et des enseignants!…




    6



    1
    Anonyme
    13 février 2018 - 11 h 53 min

    c’est simple ces 2 corporations veulent juste des salaires et une vie decente. qt à ses pseudo deputés, quelle honte! le mouvement ira crescendo (…)




    10



    1
    Dahmane
    13 février 2018 - 10 h 05 min

    Allah Yar’hmek ya Boumedienne. Walfna fahem yef’ham .




    5



    7
    Mohamedz
    13 février 2018 - 10 h 02 min

    C’est bizarre que la majorité des meneurs de ces deux mouvements de grèves (médecins résidents et enseignants du cnapest) ont passé leurs vacances ces deux ou trois dernières années au MAROC.
    Que font nos services de sécurité et notre presse dite indépendante pour informer le citoyen Lambda ?




    8



    18
      Beni Oui Oui
      13 février 2018 - 11 h 35 min

      Et ceux qui sont nés au maroc et occupent des postes de haute reponsibilité chez nous, qu’est ce que tu en fait avec ? Mais apparemment les vacanciers sont plus dangereux …




      12



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.