Ould-Abbès confirme la comparution de sept militants devant la commission de discipline

FLN Ould-Abbès
Djamel Ould-Abbès. New Press.

Par R. Mahmoudi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a déclaré, mardi, que sept personnes ont été présentées devant le comité de discipline, sans autres précisions, rapporte le quotidien arabophone Ennahar. Ould-Abbès a néanmoins promis d’en donner de plus amples détails le 27 février prochain. Le patron du pari majoritaire s’exprimait lors d’un point de presse qu’il a animé en marge de son entrevue avec les ambassadeurs d’Espagne et de Cuba au siège du parti.

Ould-Abbès dira encore que «la commission de discipline du parti examinera les dossiers avec grand soin» et que «dans le cas où la culpabilité des personnes présentées serait prouvée, des sanctionnées seront prononcées à leur encontre», a-t-il averti. Avant d’assurer qu’il était «contre les règlements de comptes». «Les règlements de comptes, dira-t-il, doivent se faire en dehors de la maison FLN.».

Le 6 février dernier, le secrétaire général du FLN avait affirmé qu’il ne tolérera plus aucun cas d’indiscipline au sein du parti. «Celui qui ne se conformera pas aux directives de la direction se retrouvera devant la commission de discipline. Je vais être intraitable sur cette question du cinquième mandat», a-t-il averti, lui qui a déjà annoncé la réactivation du conseil de discipline pour traiter cinq dossiers dont celui de Baha-Eddine Tliba.

«Nous avons averti à maintes fois Tliba mais il a refusé de nous écouter. Celui qui gaffe paye», avait souligné Ould-Abbès pour qui la question de la présidentielle de 2019 était du seul ressort du président de la République. Djamel Ould-Abbès avait assuré que «Baha-Eddine Tliba n’échappera pas à la commission de discipline», après avoir lancé, contre l’avis de la direction du FLN, la Coordination nationale de soutien pour un cinquième mandat.

R. M.

 

Commentaires

    Anonyme
    21 février 2018 - 1 h 47 min

    Le 5eme mandat était le sujet fétiche de D.Ould Abbés. Du coup,il est devenu tabou,voire interdit.
    Éclairez votre lanterne monsieur Ould Abbés, et eclairez la notre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.