La Turquie déclare la guerre à la Syrie

Turquie Syrie Afrine
L'armée turque a pilonné ce matin des unités de l’armée syrienne à Afrine. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’armée turque a pilonné ce matin des unités de l’armée syrienne qui commençaient à prendre position dans l’enclave kurde d’Afrine, située en territoire syrien. Ces forces, dont l’arrivée avait été annoncée dès lundi par les médias officiels syriens, seront déployées le long de la frontière turque, ont indiqué les Unités de protection du peuple (YPG), la milice kurde qu’Ankara considère comme «terroriste». La Turquie veut à tout prix chasser les YPG d’Afrine à la faveur de son offensive qui est entrée mardi dans son deuxième mois.

Peu après leur arrivée à Afrine, les forces syriennes ont, cependant, été visées par l’artillerie turque, selon l’agence officielle syrienne Sana. A Ankara, les médias étatiques ont également fait état de «tirs d’avertissement» contre ces forces. «Les groupes terroristes pro-régime qui s’efforcent d’avancer vers Afrine ont reculé à environ 10 km de la ville du fait des tirs d’avertissement», a affirmé l’agence Anadolu, selon l’AFP qui rapporte l’information. En guise de menace à Damas, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait affirmé aussi dans la matinée que son armée «barrera la route» à tout renfort extérieur arrivant à Afrine. Mais les forces loyalistes syriennes s’y sont déployées quelques heures plus tard.

M. Erdogan a aussi affirmé que les forces turques assiégeraient prochainement la ville d’Afrine. Ses plans risquent, toutefois, d’être contrariés par les derniers développements. Il n’était pas clair dans l’immédiat si le déploiement syrien s’est fait avec l’aval de Moscou, un allié-clef du président Al-Assad et qui contrôle l’espace aérien dans le nord de la Syrie, un important levier qui peut lui permettre de faire pression sur Ankara. Mais dans tous les cas, le président turc Recep Tayyip Erdogan joue avec le feu et faire courir le risque à la région de plonger dans une guerre longue et impitoyable. Il est peu probable, en effet, que Damas assiste sans rien faire à la colonisation de son septentrion par Ankara. Car c’est de cela dont il s’agit vraiment.

S. S.

Comment (8)

    Anonyme
    21 février 2018 - 10 h 12 min

    Il n’y a que les freres musulmans qui ne veulent pas voir en Erdogan le dictateur ,le despote ,le colonisateur, l’allié du sionisme qu’il est et ça sautait aux yeux ,sauf pour ceux qui veulent jouer aux aveugles, dés son apparition sur la scene internationale.

    2
    4
    Felfel Har
    21 février 2018 - 1 h 30 min

    Le dictateur de Turquie a fini par faire tomber son masque. La récente visite de Tillerson l’a convaincue de jouer le jeu pour déclencher les hostilités avec la Syrie. C’est tout ce que l’OTAN attendait car, en vertu de leur charte, toute attaque contre l’un des membres est considérée comme une attaque contre tous. Vous verrez maintenant que la coalition va reprendre l’initiative pour achever la Syrie et la dépecer. Et dire qu’il y a des Algériens qui voient en lui un héros. Les amis de nos ennemis sont nos ennemis, traitons-les comme tels!

    10
    3
    Anonyme
    21 février 2018 - 1 h 22 min

    Le Pacha terroriste et sanguinaire de l’ex Empire Ottoman se réveille. Il a la nostalgie des grandes guerres…alors il souffle sur la braise. A trop jouer avec le feu,il finira par s’y brûler et brûler les siens. Satanique Erdogan, allié de la secte des fréros destructeurs. Soyez tous maudits !

    9
    4
    anonyme
    20 février 2018 - 21 h 56 min

    merdogan cherche encore la petite bête, après avoir commercé avec daesh, avoir soigné la pourriture terroriste, avoir fait de la turquie la plaque tournante de la déportation massive des syriens chrétiens et musulmans vers l’Europe afin de vider la Syrie de sa sève, après avoir commis tous ces crimes immondes à l’encontre d’un pays frère à la civilisation millénaire !!!! ce merdogan ce chien galeux cherche à anéantir l’armée nationale syrienne! comme cette armée est bénie et qu’elle remporte bataille sur bataille , je suis sur que merdo et ses pieds nickelés entrainés par l’otan vont se prendre une déculottée du tonnerre !

    4
    5
    BASTA
    20 février 2018 - 21 h 14 min

    Damas n’a pas à obtenir l’aval de la Russie pour dégager les turcs alliés des lucifériens la coalition occidentale.
    La Syrie n’appartient pas aux Russes mais au peuple syrien.
    Si les syrien décident d’intervenir qu’ils interviennent sans l’aval de la Russie.
    Et si les Russes sont la comme décors juste pour faire bien qu’ils rentre chez eux.
    Les Russes doivent comprendre que les victimes c’est le peuple syrien que celui qui est agressé c’est le peuple syrien que celui qui est dans son pays c’est le peuple syrien.
    Et qu’aujourd’hui avec ou sans les Russes il est plus que temps de passer à la phase offensive contre l’envahisseur.
    Qu’il faut arrêter de fuir la mort.
    Que le combat à ce stade là est une résurrection.
    Mourir pour une cause juste honorable et une prescription et un devoir pour celui qui se respecte et réfléchi.
    Question :
    Se défendre contre celui qui veut vous tuez ou tuer les votre sans raison , où est le mal. ???

    3
    5
    Les Égarés Wahabites
    20 février 2018 - 21 h 09 min

    Le Khawaridj Erdogan Turquie .. le sultan des Frères Sionistes Musulman qui ont detruit la Libye musulmane avec l’aide de L’Otan sioniste Sarkozy BHL .. Erdogan a fait de même avec la Syrie musulmane et échoué malgré son alliance avec L’Otan sioniste et les terroristes Wahabite Frères du Djihad pour Israël qui n’a jamais été inquiété par les Islamistes Frères Musulman du dimanche Daesh. .Ce Erdogan a peur pour son pays la Turquie mais en hypocrite il attaque son voisin la Syrie qui subit le terrorisme Erdogan Turquie . .Erdogan le Khawaridjs est aveugle et sourd et récolte le vent diabolique qu’il a semer au nom de l’islam qu’il a trahis . .Erdogan a oublié Al Qods et Israël , mais comme les Frères Musulman Wahabite , il préfère la destruction de pays musulman .. Les Frères Sionistes non Musulman. .

    9
    7
    Aldjazairi
    20 février 2018 - 21 h 00 min

    Ahhhhh ……les super Musulmans …..les Frères…..les Marchands du Tem……pardon des Mosquées , ceux qui voudraient copier les RAbbins dans leur tentatives de soumettre les croyants à leur Pouvoir au lieu de celui de Dieu l Unique .!!!!!. Ils sont si complices avec les Nazisionistes pour la réalisation de desseins bassement matériels qu ils rêvent l Enfer pour nous sur terre pour prétendre au paradis pour …..Eux dans l Au delà .

    7
    9
    Ziad ALAMI
    20 février 2018 - 20 h 38 min

    Ce terroriste à la cravate qu’est Erdogan mérite de passer au CPI au même titre que les autres criminels qui ont pour noms : Sarkozy, Blair, Cameron, Bush junior, Natanyahou et Escobar 6.

    14
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.