Saddam Hussein sème la panique au Koweït 11 ans après son exécution

Irak Saddam
Saddam Hussein, lors de son procès. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Un graffiti géant dessiné à la gloire de l’ancien président irakien Saddam Hussein sur l’un des murs du lycée Issa-Al-Hamad pour garçons dans la région de Qadisiya, au Koweït, a provoqué l’alerte générale dans le pays. Le journal koweitien Errai rapporte que le numéro 2 du ministère de l’Intérieur et l’un des responsables de la sécurité publique, le général Ibrahim Tarrah, ont ordonné l’ouverture d’une enquête pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’affaire et demandé la suppression illico presto de l’inscription qui a fait vaciller les institutions sécuritaires koweitiennes.

L’affaire du graffiti a été prise au sérieux d’autant qu’elle coïncide avec la célébration de la fête nationale du Koweït. Une source sécuritaire a confié au journal Errai que «les services de sécurité ont ouvert une enquête pour découvrir les personnes impliquées et savoir si elles n’ont pas été manipulées depuis l’extérieur».

Saddam Hussein fait également parler de lui en Irak où des déclarations d’un haut responsable iranien ont suscité l’indignation. Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision iranienne Horizon, le chef du Conseil culturel de la Révolution iranienne, Azzagdi, a déclaré que son pays était responsable de l’exécution de Saddam Hussein. Ou du moins, l’Iran a tout fait pour qu’il soit tué.

Ce responsable a précisé en outre, selon Alsumaria News qui rapporte l’information, que les Américains ne voulaient pas entendre parler d’une exécution de Saddam Hussein. Azzagdi aurait précisé, en outre, que l’Iran se fixe pour objectif de renverser les régimes alliés de Washington, ajoutant que le moment était venu de recréer l’empire perse et que cinq pays de la région étaient déjà tombés dans l’escarcelle de Téhéran. De nombreux politiciens à Bagdad ont qualifié ces déclarations de «scandaleuses» et demandé au gouvernement de Haïder Al-Abadi de remettre les dirigeants iraniens à leur place.

S. S.

 

Comment (17)

    Karamazov
    22 février 2018 - 11 h 39 min

    Décidément, l’amnésie est générale, on a les héros qu’on mérite. Oubliés les massacres de masse et sa dictature sanglante, ses fanfaronnades pour provoquer le monde son, faciès impitoyable dépourvu de toute forme d’humanité quand il s’agit de punir ses opposants désarmés. Oubliée sa débâcle ses capitulations face à de vraies armées. Et comment on l’a sorti d’une cave comme un rat d’égout pour le conduire à la potence la mine défaite et avachie. Son nom qui ne saurait donner que la nausée suscite apparemment l’enthousiasme de ceux qui attendent sous n’importe quelle forme un sauveur ou un messie. Saddam est un rat mort jeté dans les chiottes de l’histoire dont la chasse a été tirée.




    7



    3
    benchikh
    22 février 2018 - 9 h 08 min

    quand la crise économique touchera les pays protecteurs (USA et ses alliés) ces pays du golf seront des esclaves (Qatar aujourd’hui).Le Président Sadam Hussein (que DIEU tout puissant lui accorde sa miséricorde ) a établi des faits sur le terrain avec beaucoup de courage et mort avec dignité ,il sera jamais un esclave.




    4



    8
      Chibl
      22 février 2018 - 12 h 17 min

      retrouvé dans un trou, montré a la la télévision comme une bête de cirque, pendu comme un vulgaire voleur de bétail tu penses que c’est digne ça?
      Adolf Hitler,Hermann Wilhelm Göring…etc. voila les chefs de guerre, quand aux arabes ils n’ont jamais eu la moindre dignité,compare la mort de Saddam a celle de Ali la pointe,petit Omar et Hassiba ben Bouali, qui est le plus digne?




      7



      2
        benchikh
        23 février 2018 - 8 h 40 min

        @Chibl ,ne soyez pas naif,ces criminels rien ne leur échappent ,il fallait mettre une mise en scène qui insultera le personnage ,la propagande est une arme qui avait été prise des nazis pour voir d’autre chose que la réalité.Imaginons qu’un homme a eu le courage de frapper un pays(Israel) face à la communauté internationale.(le monde) ,cet personne on le trouve caché dans une grotte ,un peut de logique( on ne suce pas le doigts)




        1



        0
      Kenza
      22 février 2018 - 13 h 41 min

      « quand la crise économique touchera les pays protecteurs (USA et ses alliés)  »
      Dans ce cas là, on ne peut pas parler « d’alliés ». Ce sont plutôt des larbins des USA comme par exemple les états de l’UE, particulièrement la France. Le seul allié des USA c’est l’état criminel d’Israël. Ils ont toujours travaillé de concert. Ce n’est pas le cas des européens qui, leur politique internationale se faisant sous l’égide de l’OTAN, sont obligés de suivre les USA souvent au détriment de leurs propres intérêts et aux seuls intérêts du maître américain et du maître sioniste.




      2



      1
    صالح / الجزائر
    22 février 2018 - 8 h 54 min

    les empires coloniales sont à dénoncer et à eviter . s’il y a obligation de subir l’une d’elles , l’empire perse multiraciale et conessionnelle serait sûrement plus tyrannique que les autres , que celle , par exemple , de l’Amérique multiraciale multiconfessionnelle et beaucoup plus démocratique que le régime des Mollahs . les dirigeants iraniens ne doivent pas abuser de l’innocence et de la sincérité des laïques arabo-musulmans qui supportaient , jusque là , la République islamique d’Iran car ils croient qu’elle est victime de sa politique exterieure anti sionisme et anti impérialisme israélo-américain et non du « Croissant chiite » .




    1



    4
    Zaatar
    22 février 2018 - 7 h 53 min

    A lire les commentaires c’est toute l’humanité sur cette planète qui est malsaine. la nature est vraiment imprévisible pour l’esprit de l’homme qui en fait n’est que le reflet de cette même nature…un cercle vicieux sont il n’est pas prêt d’en sortir.




    4



    2
    Felfel Har
    22 février 2018 - 0 h 03 min

    Heureusement que les Koweti n’ont vu le portrait d’Aribi, ni celui de Tliba la Bomba et encore moins celui de Saidani; ils auraient été traumatisés à vie. L’ego de Saddam, flatté par tous les Sunnites pour déclencher les hostilités contre l’Iran, a fini par lui faire croire qu’il était l’incarnation de Salah Eddine El Ayoubi (un kurde né à Tikrit comme lui en 1138), ce héros arabe qui a repris Jérusalem en 1187 et qui a mis fin aux divisions de la Oumma. Les premiers à le trahir sont ceux-là même qui lui demandaient de les protéger contre la montée de l’Iran, suite à la chute du Shah et de son empire. J’imagine que même mort, il leur donne des cauchemars.




    14



    0
    Chibl
    21 février 2018 - 23 h 01 min

    Saddam Hussein a détruit son pays et sur son passage toute la région, il n a ete qu’une marionnette aux mains des Américains et des pays du golf, la même chose pour Kaddafi,Abdellah Saleh, de terribles dictateurs, qui ont malmenés leurs populations, en fait tous les dirigeants arabes méritent d’êtres pendus.
    Tous a la poubelle de l’histoire, bon débarras.




    11



    13
    chark
    21 février 2018 - 22 h 23 min

    Feu Saddam Hussein rahimaoullah n’était pas conscient que la cia l’avait manipulé pour entrer en guerre contre son voisin Iranien , la suite tous le monde l’à connait huit années de guerre , la ruine économique de l’Irak et la mise de son dirigeant , le grand gagnant de cette tragédie arabe se sont bien sur les sionistes avec l’acquisition du kurdistan Irakien qui permettra aux sionistes d’acheter du pétrole très bon marché .

    Moralité , tous les pays arabo/musulmans  » non dociles  » possedant du petrole et du gaz subiront le même traitement que l’irak et que la Lybie !…@ bon entendeur …..




    18



    1
    Zombretto
    21 février 2018 - 18 h 20 min

    Saddam, représentant typique du soit-disant “dirigeant” arabe, imbu de sa personne, ignare, stupide, bestial. Cette loque humaine qui se faisait construire des palais à plusieurs milliards d’euros a fini sa vie terré comme le rat qu’il était, dans un égout, plein de poux et vautré dans ses propres excréments. Comparez aux allemands ou japonais, qui quand ils se retrouvent acculés, sachant qu’ils ont tout perdu, gardent cette ultime dignité de se tirer une balle dans la tête. De toute façon, Saddam s’est retrouvé mort peu après sa capture, alors qu’a-t-il gagné en restant vivant, dans une cage, quelques mois de plus, pendu en public, comme un cochon ? S’il s’était suicidé au moins il aurait laissé un semblant de dignité. Durant sa vie de dictateur il avait cruellement fait tuer de nombreuses personnes auour de lui, les regardant droit dans les yeux et leur annonçant leur condamnation à mort. Il jouissait de voir voir leurs visages apeurés, terrassés par la sentence de mort. Il a fini pire que ses victimes, la peur lui tordait le visage quand il a été conduit sur la potence, spectacle désolant ! Pas la moindre trace de dignité ou de courage sur sa gueule de porc.




    16



    37
      Anonyme
      21 février 2018 - 22 h 53 min

      Faut croire que cette mixture, appelée zombretto, est excessivement toxique !
      Elle cause de toute évidence d’énormes dégâts et les séquelles qu’elle engendre semblent irréversibles !




      14



      7
    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 23 min

    Les Mollah ne sont pas mieux que les wahhabites.
    Les Mollahs travaillent sous la table en toute discrétion.




    14



    18
      Salim
      22 février 2018 - 8 h 29 min

      Mr sadam Hussein a affaiblit son armee pendant 8 longues années de guerre contre son voisin iranien. Mais tout ceci n’est qu’un écran de fumée, le but premiers des occidentaux était d’affaiblir le partis BASS, rien d’autre idem pour la Syrie. Le BASS avait une vision éclairé et un programme nucléaire mais aussi éducatif. D’ailleurs rappelons nous suite à l’invasion du Koweït par l’armée irakienne qui a permis à Bush fils d’intervenir. Ils ont tuees d’une balle dans la tête chacun 31 scientifiques irakien qui participé à émancipation de leur pays. Je le dis et le répète à mon humble avis le but des occidentaux est de mettre au pouvoir des babouches et des barbus car plus malléable.




      8



      1
        Farid1
        22 février 2018 - 19 h 42 min

        Clair….Car pour l’empire, il fallait éliminer tout ce qui est nationalisme .. Arabe (Saddam,Guedaffi, Assad), ou Serbe…
        Il ne faut pas oublier que les USA ont menacé de représailles l’Egypte l’Irak et la Syrie lors de la création de la République Arabe Unie dans les années 60




        0



        0
    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 14 min

    Pour savoir qui est vraiment derrière les propos attribués à l’Iran – un peu trop étonnants venant de la part des fondateurs de la diplomatie dans l’histoire de l’humanité (les Perses) – , il suffit juste de se poser la question suivante : «A qui profite le crime ?».
    Je ne serai alors aucunement surpris d’apprendre que la source risque fort bien de se trouver du coté de… Tel-Aviv, sortie plus précisément des bureaux du Mossad. Ça en porte d’ailleurs toute les caractéristiques tant ces gens-là maitrisent l’art de créer la suspicion, l’inimitié, voire des conflits ouverts et directs, entre ses adversaires pour mieux… régner !




    29



    4
    Tangoweb 54
    21 février 2018 - 15 h 02 min

    Le régime théocratique des Mollah n a jamais caché ses intentions criminelles pour déstabiliser les pays de la région d autant plus que le régime Madjouss rêve toujours de retrouver le mythique empire persan.




    6



    32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.