Vols aériens Alger-Tlemcen : le wali interpelle le PDG d’Air Algérie

Bakhouche Tlemcen
Behouche Alleche , PDG d'Air Algérie. D. R.

Le wali de Tlemcen, Ali Benyaiche, a demandé, vendredi, au PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche, le renforcement des vols aériens entre la capitale des Zianide et Alger, apprend-on de la wilaya.

Lors d’une audience tenue au siège de la wilaya, le chef de l’exécutif a demandé au PDG d’Air Algérie de renforcer le nombre de vols reliant l’aéroport international Messali-Hadj de Tlemcen et la capitale, a-t-on affirmé de même source, soulignant la forte demande recensée localement.

Pour les vols internationaux, il a été proposé l’ouverture de nouvelles lignes entre Tlemcen et la ville marocaine d’Oujda, d’une part, et la ville espagnole d’Alicante, d’autre part, toujours au vu de la demande croissante enregistrée dans ce domaine, a-t-on encore ajouté.

Cette demande émane, également, des agences de voyages implantées à Tlemcen et au niveau des wilayas voisines. Ces propositions, a-t-on affirmé, ont été favorablement accueillies par le premier responsable d’Air Algérie qui devrait prendre des mesures à partir de la semaine prochaine. A cette occasion, Behouche Alleche a visité la délégation régionale d’Air Algérie à Tlemcen ainsi que l’aéroport international Messali-Hadj.

R. N.

Comment (12)

    Anonyme
    25 février 2018 - 6 h 33 min

    Ce wàli agit comme un proconsul romain. Il ignore qu’il n’est là que comme chef de l’exécutif local sous l’autorité administrative directe du ministre de l’intérieur, membre d’un gouvernement présidé le premier ministre. À ce titre il n’a aucune autorité sur le PDG d’Air Algérie sous tutelle du ministère des transports.. . Toute demande doit donc été soumise à l’intérieur qui l soumet à son collègue. L’arbitrage sur sa pertinence est fait i nbeu du premier ministre. Ya-t-il un pilote dans l’avio

    Omar
    24 février 2018 - 8 h 07 min

    Tlemcen-Oujda, ce n’est effectivement pas raisonnable mais Tlemcen-Fes ou Oran-Oujda soulageraient beaucoup de familles frontalières qui ont des parents de l’autre côté de la frontière. C’est une simple question de bon sens et d’humanisme! Cette mascarade, cet entêtement n’a que trop duré.

    6
    5
      Le Patriote
      25 février 2018 - 9 h 23 min

      « Pas raisonnable »? C’est vrai mais c’st logique suivant leur logique: de Tlemcen à Maghnia il y a 55 km. Ajoute 14 km de Maghnia à Oujda, et tu as la distance = 69 km qui séparent les familles. la plupart de trabendos qui saignent l’Algérie de notre côté de la frontière, leurs parents nous empoisonnent avec leur drogue. La même logique qui a dû présider dans la choix annoncé de l’ouverture dès juillet prochain de la ligne touristique Oran-Toulon, capitale des Harkis et leurs ayant-droits. La (re)conquête de l’Algérie (un mois de juillet!!!) est en cours!!

    Ali baba
    24 février 2018 - 6 h 56 min

    Tlemcen Oujda par avion ✈, c’est une mascarade, d’après le raisonnement absurde du wali, il viendra un jour ou il va demander au PDG d’air Algérie un vol ✈ entre Tlemcen et Henaya,

    13
    Rachid
    24 février 2018 - 3 h 33 min

    Ces deux responsables sont déjà d’accord c’est juste pour préparer l’opinion publique à accepter le fait accompli.

    008
    24 février 2018 - 1 h 27 min

    On dirait que nous avons des ministres Marocains.

    9
    5
      le niveau
      24 février 2018 - 9 h 14 min

      tu viens juste de te reveiller !!! sbah elkhir

      5
      2
        Anonyme
        24 février 2018 - 10 h 01 min

        PLUTÔT BONJOUR LES DÉGÂTS !

        4
        1
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    24 février 2018 - 0 h 52 min

    il faut que l’Algérien déboursse son argent a l’étranger c’est le seul but de cette requette et on nou sbassine d’économie et de devises. Maintenant que la tunisie n’est plus la destination favourie des « touristes » il faut qu’ils aillent au marrok, et en meme temps les rescapés de la raffle de 1975 ainsi que les clandestins mokokos trouveront leurs comptes, elle n’est pas belle la vache ?

    5
    6
    Bider
    23 février 2018 - 21 h 24 min

    Une ligne Tlemcen vers Alicante c’est faisable, mais de l’ aéroport Tlemcen-Zenata Messali El Hadj vers l’aéroport Angad Oujda , c’est un conte de fée qui se profile devant nous ou bien une nouvelle saga inédite de Star Wars. Je reste dubitatif à ce sujet concernant une ouverture de Tlemcen (ou Oran) vers… Oujda.

    14
    3
    Anonyme
    23 février 2018 - 19 h 38 min

    C est pas sérieux ouvrir une ligne tlemcen oujda ; ces deux villes sont distantes par autoroute de prés de 40 km ; ouvrir plusieurs dessertes sur paris ? Quelles sont les raisons ? économiques j en doute ! pendant les vacances d été peut être ; mais ce n est pas rentable ! excepte d autres raisons qu Mr le wali nous explique !

    16
    1
      Anonyme
      24 février 2018 - 10 h 00 min

      LA DÉCADENCE DE TLEMCEN A SA TÊTE UN WALI QUI IGNORE LA DISTANCE ENTRE OUJDA ET TLEMCEN C EST GRAVE ! MONSIEUR LE WALI VEUT AUGMENTER LE NOMBRE DE DESSERTE SUR PARIS ? QUELLES SONT LES RAISONS ? SONT ELLES ÉCONOMIQUES ? TOURISTIQUES ? OU SIMPLEMENT POUR PLAIRE AUX MAITRE DU MOMENT EN ATTENDANT UNE PROMOTION AU SEIN DU PROCHAIN GOUVERNEMENT ?

      6
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.