Polémique autour du recours des Algériens aux muftis moyen-orientaux

Hadji sondage
L'imam Djelloul Hadjimi, secrétaire général de la Coordination nationale des imams. New Press

Par R. Mahmoudi – Réagissant à la diffusion simultanée de deux sondages faisant état d’une tendance grandissante chez les Algériens à se référer systématiquement à des muftis du Moyen-Orient, le secrétaire général du syndicat des imams, Djelloul Hadjimi, conteste les résultats, en mettant en doute l’objectivité des enquêtes et du choix des échantillons. Les auteurs d’une récente étude du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) de l’université d’Oran, disent avoir travaillé sur un échantillon de 5 000 personnes.

Le chef du syndicat des imams conteste jusqu’à la pertinence de l’approche. «Les auteurs de ces enquêtes sont-ils allés dans les mosquées ou alors dans la rue et les places publiques ?», s’interroge-t-il dans une déclaration à Al-Jazeera. A la manière des muftis de télévision, il répond non sans sarcasme : «On ne peut pas enquêter sur les boissons alcoolisées dans un bar, parce qu’on va nous dire qu’elles sont bonnes. De même, on ne peut pas demander à savoir les nuisances de la cigarette dans un café, parce que, forcément, on va nous dire qu’elle est bonne pour la santé».

Pour démentir ces sondages, l’imam Hadjimi jure qu’il reçoit chaque jour des centaines de SMS, d’appels téléphoniques et autant de messages sur sa page Facebook, que lui envoient des personnes de tous âges et de toutes les disciplines et catégories sociales, y compris, dit-il, des toxicomanes et des homosexuels, pour lui poser des questions sur différents sujets qui les préoccupent. Tout en avouant la mauvaise formation ou le manque de réactivité de certains de nos imams, leur représentant accuse le pouvoir et les médias qui, selon lui, portent une part de responsabilité dans cette marginalisation ou ce manque de visibilité des imams locaux.

Même son de cloche chez Atik Brahim Houari, directeur d’un centre de recherche et ancien responsable de Jil Tarjih leadership Academy, proche du MSP. Celui-ci estime, dans une déclaration recueillie par la même chaîne, que les gens attirés par les muftis étrangers sont généralement issus des courants salafistes ou wahhabites, plus intéressés par les fatwas en relation avec la vie politique. Il y a aussi, selon lui, une autre catégorie «très minoritaire» qui a recours à ce type de fatwas pour les besoins de recherche. Pour résumer, il dit : «Les fatwas diffusées sur Internet sont recherchées par ceux, très peu nombreux, qui le désirent et par ceux qui veulent des fatwas sur mesure». C’est pourquoi ce jeune chercheur ne voit pas dans cet attachement aux muftis étrangers une menace réelle sur le référentiel religieux algérien.

R. M.

Comment (34)

    Neva
    24 février 2018 - 22 h 45 min

    resultat de Photoshop? sinon qui est cet énergumène en pleine crise? Il parle? il fait un discours ou il est en colère on dirait qu’il a envie de mordre !!!!




    5



    1
    Chibl
    24 février 2018 - 20 h 08 min

    J’ai jamais compris ce type, il a une drôle de façon de s’habiller et roule en JETTA américanisée (c’est déjà un indice), regardez juste la photo et vous verrez la violence qu’il dégage. mais d’ou sortent ces gens la, moi perso j’ai jamais eu besoin d’une fetwa en quoi que ce soit, dans les années 70,80 et début 90 il n y avait pas de fetwa et les gens vivaient normalement, ces foutus fetwa sont venus pour légaliser le terrorisme en Algérie et de la c’est enter dans les mœurs. qui se rappel de la fetwa de ce dégénéré de Ferkous interdisant Hamoud Boualem et la Zlabiya pendant le ramadan.




    11



    2
      beneddi
      25 février 2018 - 3 h 33 min

      Il est en train de ch..!!




      2



      0
    Umeri
    24 février 2018 - 19 h 55 min

    On en a plein les oreilles a entendre, ces faux prophètes, objecteurs de conscience, ils ne servent absolument a rien, sauf susciter le désordre et la violence.Ces fanatiques, ne disent pas, ce que le Prophète a ordonné a ses messagers  » lorsque vous arrivez dans un pays, apprenez leur le Coran, mais, tachez de respecter leur langue, traditions et culture. Ors, ces mercenaires, on contribué a effacer toute traces de l’histoire de ces pays, même les noms de villages et villes, ont été falsifiées, pour devenir des Ben……et leurs traditions devenues Harem, non satisfaits d’avoir islamisé, ces peuples ils ont imposé la langue du Coran, comme langue unique, leurs mœurs et habitudes vestimentaires.




    7



    1
    karimdz
    24 février 2018 - 18 h 46 min

    On a ce qu il faut à la maison Algérie.

    Les musulmans doivent faire très attention, car les sionistes, imposteurs de nature, se sont appropriés la religion musulmane pour mieux diviser et encourager l intégrisme.

    Ainsi non seulement il y a eu multiplication de sites intégristes, daechistes mais il y a également des juifs sionistes qui se font passer pour des théologiens musulmans, quand ils ne sont pas carrément, chefs djihadistes, comme un certain simon eliot alias al baghdadi…




    4



    1
    samah
    24 février 2018 - 18 h 25 min

    La religion est devenu pour certain un fonds de commerce inépuisable




    10



    0
    Anonyme
    24 février 2018 - 17 h 29 min

    Il ont charlatanisé les Algériens à tous les niveaux,et, ils osent se demander pourquoi
    FOUTAISE




    8



    0
    DYHIA-DZ
    24 février 2018 - 16 h 11 min

    Mais c’est voulu !
    Les Algériens ont toujours été poussés par des forces occultes vers le salafisme du moyen orient. Ce n’est pas un secret.
    Les représentants du salafisme sont même à L’APN.. Vous vous attendez à quoi ??




    11



    1
    Tinhinane-DZ
    24 février 2018 - 16 h 08 min

    Trouver nous un vrai imam Algérien pour remplacer ce Djelloul Hadjimi… Il n’est jamais sur le terrain.
    Et puis, j’ai l »impression qu’il est influencé par le courant Salafiste.




    8



    1
    Kahina-DZ
    24 février 2018 - 16 h 00 min

    Il ne faut pas oublier que les salafo-Wahhabites occupent le terrain en Algérie avec la bénédiction de l’argent wahhabite.

    La tournée de Chakib dans dans les zaouïas a donné le coup de grâce aux Mufti Algériens.




    10



    0
    EL FELLAG
    24 février 2018 - 15 h 26 min

    Ce qu’il arrive a ceux qui bradent leurs culture et traditions;aller copie sur des laches ignorant,le pire reste a venir avec la génération LAHDA;




    9



    1
    SAMAH
    24 février 2018 - 14 h 55 min

    Nous sommes devenus des citoyens inquiets , suspicieux , frustrés pris en étau entre le halal et le haram alors que tout est clair dans le livre saint , les interdits sont précis et constituent les valeurs humaines de tous ( de tout l’univers ) Dieu nous a pas crée dans le seul but de nous punir mais pour l’aimer et l’adorer.La foi en elle -même est une grâce de dieu.Que vaut une prière faite par contrainte ou par hypocrisie?La foi est de l’ordre du privé , de l’individuel c’est le rapport entre toi et le divin nul ne peut y interférer .La foi se sont des actes de tolérance , d’amour , d’examen de conscience dans tous les domaines à commencer par le travail bien accompli Dans l’univers tout est multiple , divers ,différent changeant sauf Allah qui est un. L’unicité est son attribut .AS- SAMAD Celui qui n’est pas affecté, inchangé, et sans besoins. Celui qui n’a besoin de rien et Celui dont toute chose a besoin, pour exister…Nul n’a le droit d’interdire aprés lui mais conseiller , recommander,demander d’éviter tahrim non .
    « Le haram, tabou ou péché est totalitaire maximal et éternel prérogative divine que nul être humain ayant la foi en dieu n’a le droit de discuter ou mettre en cause.
    Nulle personne physique ou morale qu’elle soit institution parlementaire ou religieuse n’a le droit d’ajouter ou de retrancher ou d’annuler un seul tabou parmi les 14 cités dans le livre d’Allah et qui sont comme suit.
    1- Association a dieu d’autres idoles {… ne Lui associez rien (a Allah)…} (Al An’am:151)
    2-Ingratitude envers les parents {…et soyez bienfaisants envers vos père et mère…} (Al An’am:151)
    3-Mise à mort des fils soit par cause de pauvreté ou par juste mesure préventive de pauvreté {… Ne ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux…} (Al An’am:151)
    4-Approche aux actes abusifs et grossiers {… N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette …} (Al An’am:151)
    5-Tuer la vie q’Allah a fait sacrée {…Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée …} (Al An’am:151)
    6-Agression des biens des orphelins {… Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité …} (Al An’am:152)
    7-La tricherie ou sophistication {…Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice …} (Al An’am:152)
    8-Faux témoignage {… Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. …} (Al An’am:152)
    9-Rompre l’alliance {… Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous …} (Al An’am:152)
    10-La consommation des bêtes mortes du porc et du sang déversé {Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées} (Al Ma’idah:3)
    11-Le péché et l’agression en général sans droit légitime {Dis: « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve …} (Al A’raf:33)
    12-De dire sur Allah ce que vous ne savez pas (ce qu’il n’a pas dit) {… et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas} (Al A’raf:33)
    13-Inceste (union entre proches parents) {Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d’un frère et filles d’une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n’a pas été consommé, ceci n’est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils (biologiques) nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies – exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux, Et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d’Allah sur vous! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos biens et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d’elles, donnez-leur dote (mahr), comme une chose due. Il n’y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation de la dote du (mahr). Car Allah est, certes, Omniscient et Sage} (An-Nisa’:23,24)
    14-L’usure {… Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’usure l’intérêt …} (Al-Baqarah:275)
    Tous les versets qui ont été cités ci-dessus sonts des versets parmi les dix-neuf versets concis (mouhkamate) tous ce qui viens comme versets par la suite sur ces sujets sont les détails (moutachabihate)
    Par exemple :sur les détails de (12- De dire sur Allah ce que vous ne savez pas (ce qu’il n’a pas dit) vient le verset {Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues: « Ceci est licite, et cela est illicite », pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas} (An-Nahl:116) cela implique que ceux qui disent que la musique , le dessin, la sculpture est la photographie sont interdits péché (tabou, Haram) au même échelle que celui qui tue ou commet un adultère, se sont eux qui commettent le péché.
    Ces « 14 » amendements tabous restent éternels et constituent la gouvernance éternelle de Dieu (Allah le tout puissant) en concordance avec les versets {Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants} (Al Ma’idah:44), {Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes} (Al Ma’idah:45) {Que les gens de évangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers} (Al Ma’idah:47) Docteur Mohamed Chahrour




    6



    11
    Anonyme
    24 février 2018 - 14 h 54 min

    Ce sont généralement les gens incultes et de mauvaise conscience qui s’orientent vers ces charlatans.
    Le style, dois je manger avec la main droite ou la gauche? Pourquoi dois ne accéder à ma salle de bain ou toilettes, avec le pied droit?
    Ces gens là s’imaginent accumuler 1 max de points, pour avoir accès au paradis!
    Ces gens là ne se rendent pas compte qu’ils se rendent dépendants de ces fetwas, à ne plus pouvoir s’en passer,et que ces fetwas prennent en otage leur vie quotidienne, et leur spiritualité,qui,elle risque de friser l’incrédulité.
    A ces gens là, je dirais,si vous ressentez le moindre doute, ouvrez le saint Coran,et lisez,il est source de lumière, de savoir, de sagesse de sérénité et de quiétude esprit. Iqra!!!




    16



    6
    abdel
    24 février 2018 - 13 h 57 min

    les leçons des expériences malheureuses du passé n’ont pas ete retenues,a croire que certains veulent voir a nouveau le pays sombrer




    17



    1
      AÏT Chaalal
      24 février 2018 - 15 h 58 min

      Je n’ai déjà parlé de ça dans un de mes commentaires . Le problème major de la nouvelle génération d’après la décennie noire qui n’a pas retenue les leçons des expériences malheureuses de l’islamisme radicale inculte et barbare à fait engendré toute une génération d’algériens de dégénérés, perdu et complètement paumé dans la religion…Je porte la responsabilité au pouvoir en place depuis 1985 qui n’a pas fait grand chose pour limiter les dégâts de l’expansion des dérives sectaires charlatanisme, des guérisseurs, des gourous et d’autres escrocs comme l’inventeur de prétendu remède pour les diabétiques sous le nom scientifique ( RHB) ..
      Pauvre Algérie !…Nous nous te mériterons pas !




      9



      1
    khalilsadek
    24 février 2018 - 12 h 43 min

    Le monde arabe a bcp plus besoin d’une fetwa de ces Oulemas (inutiles et improductifs), pour savoir pourquoi SEULEMENT ce monde musulman est dans un état lamentable d’incompetene et d’ignorance absolue dans tous les domaines mis a part l’hyppocrisie.




    17



    3
    Bareme
    24 février 2018 - 12 h 38 min

    Voilà le drame de l’Algérie et des Algériens ! Au lieu de faire appel à un professionnel du domaine, on fait appel ai mufti ou à un imam. Ces religieux sont devenus le médecin, le pharmacien, l’avocat, le psychologue et je ne sais quoi d’autre…
    Une société complètement islamisée à outrance, détournée de la cohérence, dès sciences, de l’objectivité à qui les pouvoirs publics ont appris par faiblesse d’esprit, par médiocrité et manque d’instruction à s’orienter vers des charlatans tel « chemsou le cathodique  » et ses paires ou des ecervelés de la trempe de Naima Salhi et ses semblables. L’Algérie qui avait vocation à être une belle méditerranéenne, baigne aujourd’hui dans un magma « d’islamisme politico affairiste » où le tout religieux est de rigueur allant même jusqu’à être fier d’avoir le plus grand minaret d’Afrique dessiné par des chrétiens et construit par des taoistes (comme la plupart des infrastructures algériennes ) alors que le citoyen se meurt électrocuté dans les hôpitaux algériens. Alors que sous d’autres cieux, c’est le neurone qui fait là vertu, chez nous, c’est le « tissu et le poil ». Alors que sous d’autres cieux, on fait appel à l’intelligence pour découvrir comment marcher sur la planète Mars, chez nous, on fait appel à Chemsou et ses paires pour savoir, entre autres, si la femme a le droit de rentrer dans un stade !
    Il faut dire que les priorités de l’intelligence et de la médiocrité ne sont pas les mêmes.




    30



    2
    Zombretto
    24 février 2018 - 11 h 55 min

    Les algériens se retrournent vers les prédicateurs moyen-orientaux parce que ces derniers sont les plus beaux et les plus charmants! Il suffit de regarder la photo, eh oui ! Regardez donc un peu ce beau visage illuminé et plein d’amour et de sagesse et d’humilité ! Admirez un peu cette barbe exquise, ce port distingué et ce regard angélique, cette élégance, et… et… pardon, je suis trop ému, je ne trouve pas assez de mots pour exprimer mon admiration…Trop mignon !




    26



    5
      ahlâm
      24 février 2018 - 14 h 40 min

      Avec cette description, il y a comme de la pédophilie dans l’air !!




      3



      18
        Abou Stroff
        24 février 2018 - 14 h 46 min

        apparemment, tu ne connais pas le second degré, et encore moins le sarcasme




        17



        1
      Abou Stroff
      24 février 2018 - 14 h 44 min

      zombretto, je te salue! il me semble que tu fais une erreur. l’hurluberlu sur la photo est un hurluberlu de chez nous. quant à son visage il est tout sauf beau, illuminé et plein d’amour, de sagesse et d’humilité.
      PS: quant aux succès des illuminés (indigène ou étrangers) auxquels font recours nos compatriotes, il suffit d’analyser le niveau d’éducation des produits de notre « sinistre » école pour comprendre le phénomène.




      12



      2
    Anonyme
    24 février 2018 - 11 h 29 min

    Ce sont ces mêmes muftis moyen-orientaux qui ont semé la haine et la division dans le pays. C’est aussi à cause d’eux que les jeunes sont en perte identitaires vitesse V, au point que certains désertent le pays sur les embarcations de la mort.
    C’est aussi à cause de ces muftis de « La Yadjouz » que toutes les distractions saines ont disparu: cinéma, théâtre, clubs de lecture, bibliothèques, ballades en famille, sport en plein air pour la gent féminine… car pour eux tout relève de l’interdit et du péché.
    Ils ont réduit les mosquées à des lieux de culte, où des prêches incendiaires sont déversés pour semer la division et l’intolérance, et embrigader les cerveaux contre la culture en général.
    Ils faut couper toutes relations avec ces muftis du diable si on veut vraiment récupérer pleinement notre culture et notre identité, cette culture identitaire sereine, aimante,saine et tranquille, qui à toujours appartenu à nos parents, dont tous les Algériens sont jaloux et aimeraient tant préserver.




    25



    0
    Anonyme
    24 février 2018 - 11 h 28 min

    C’est comme les fans de football, ils suivent tout les clubs ou jouent nos internationaux mais ils ne sont pas fans de ces equipes la… c’est juste des « likes ».. qui ne veulent plus rien dire aujourd’hui.




    12



    12
    ferial
    24 février 2018 - 11 h 12 min

    Non mais franchement est-ce que nos parents, grands parents et arrière grand-parents avaient besoin d’imams et autres moyen-orientaux pour pratiquer leur islam ???
    Étaient-ils moins musulmans pour autant ???
    On n’en a pas besoin de tous ces gens qui ont dévoyé et perverti l’islam.
    L’islam algérien a toujours existé le drame c’est qu’aujourd’hui il est remplacé par un islam wahabiste et inquisiteur.
    Laissez nous vivre de grâce.




    31



    1
    Anonyme
    24 février 2018 - 10 h 50 min

    s il y a sélection censure ou partialité pour des raisons politique ou de convenances alors que les chartes sont respectées ont peut dire adieu a la liberté d expression




    8



    0
    Anonyme
    24 février 2018 - 10 h 40 min

    S IL YA UNE JUSTICE DANS CE PAYS ET UNE LIBERTÉ D EXPRESSION ; PAS BESOIN DE FATWA ! TOUT LE MOYEN ORIENT SE REFORME SEULE L ALGÉRIE PERSISTE AU SLOGAN  » L ISLAMISME OU LE FLN _RND  » !




    22



    2
    Anonyme
    24 février 2018 - 8 h 47 min

    on dirai q il s énerve boulehia pet être qu il mord ,,va savoir ce qu il a sous le turban




    20



    0
    Anonyme
    24 février 2018 - 8 h 43 min

    faute de crédibilité dans nos dirigeants les algériens et particulièrement les jeunes ,se tournent vers l extérieur dans les domaines
    Retenez ceci ,,Heureux les chouhadas qui sont morts sans savoir pourquoi




    12



    3
    Djemel
    24 février 2018 - 8 h 10 min

    Si le diable avait une image humaine, elle sera celle d’un salafiste.




    29



    1
    nectar
    24 février 2018 - 8 h 03 min

    Les sangsues de la République, se mettent à jaser parce qu’il ne faut pas les déranger dans leur sommeil, qui dure depuis..Dont la mesure ou leurs salaires sont garantis par l’état providence et des voyages réguliers à la Mecque pour se faire pardonner de leurs gros péchés. L’endoctrinement de la société par des fetwas, qui feront rire un bébé dans le ventre de sa mère et qui n’apportent que division et enfoncement de la société dans la paresse…




    41



    1
    nectar
    24 février 2018 - 7 h 55 min

    Les sangsues de la République, se mettent à jaser parce qu’il ne faut pas les déranger dans leur sommeil, qui dure depuis..Dont la mesure ou leurs salaires sont garantis par l’état providence et des voyages réguliers à la Mecque pour se faire pardonner de leurs gros péchés. L’endoctrinement de la sociétés par des fetwas, qui feront rire un bébé dans le ventre de sa mère et qui n’apportent que division et enfoncement de la société dans la paresse…




    15



    1
    Anonyme
    24 février 2018 - 7 h 48 min

    Depuis que nos grands muftis et cheikh bénissent et collaborent avec nos traitres corrompus;le peuple n’a plus confiance a nos religieux affairistes




    19



    4
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    24 février 2018 - 7 h 38 min

    ces moyen orientaux sont conseillés par leurs cousins les sionistes, ils utilisent les dernières technologies et moyens de communications, effets spéciaux, éclairage…bref du cinéma religieux pour attirer les foules, les soumettre et leur imposer un référentiel oriental dans leur subconscient qui les déstabilisera par après et donc touchera au plus profond de leur sentiment national. Par ailleurs, avoir un imam tel que sur l’image, grognant comme un chien enragé, ça aide a repousser forcément, pendant que les moyen orientaux utilisent l’hypocrisie allant du sourire jaune comme on dit en Algérie, mots « doux » aux anecdotes….vous êtes des arriérés et des hautains. rien ne décollera si vous ne changez pas. A bon entendeur !




    22



    2
    Anonyme
    24 février 2018 - 7 h 37 min

    Une masse de population ne fait jamais un peuple. L’islam dit algerien a abouti dans la oumma et l’islam standard, depuis la nuit des temps les ruisseaux aliment les fleuves et pas l’inverse. Le deversement civilisationnel est uni-directionnel.
    Se cacher derrire cette prétendue unitè repprésentée par le triptyque, c’est juste la stratégie de l’autruche.




    9



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.