Les véritables raisons du déplacement du président islamiste turc en Algérie

Erdogan Algérie
Erdogan reçu à son arrivée à Alger par Abdelkader Bensalah. New Press

Par Karim Bouali – La visite de Recep Tayyip Erdogan en Algérie est d’ordre éminemment géopolitique. L’habillage économico-culturel que les médias à la solde de la Turquie ont voulu donner à ce déplacement n’est qu’un leurre pour cacher le désarroi du régime islamiste d’Ankara depuis que les Etats-Unis ont décidé de créer un Etat kurde dans le nord de la Syrie.

Piégé par ses alliés de l’Otan conduits par Washington, le pouvoir turc se retrouve dans une situation extrêmement délicate. Après avoir concouru à la destruction de la Syrie voisine, le régime dictatorial turc a échoué à renverser le président syrien, qui a eu l’intelligence de s’appuyer sur son puissant allié russe pour contrer une opération de déstabilisation d’envergure. Les puissances prédatrices qui s’étaient liguées contre la Syrie escomptaient pouvoir faire main basse sur les richesses de ce pays en y imposant un régime islamiste inféodé au Qatar et à la Turquie, principaux bailleurs des milices armées qui essuient des échecs cuisants et successifs sur le terrain.

La victoire de la Syrie sur ses assaillants étrangers et les graves crises internationales qui ont découlé de la guerre civile dans ce pays ont poussé de nombreux Etats occidentaux à revoir leur stratégie dans la région. Le régime d’Ankara paye le prix de son engagement hasardeux et aveugle dans le conflit syrien, dont il subit les conséquences de plein fouet. Isolé sur la scène internationale, Recep Tayyip Erdogan, qui avait arrimé sa politique moyen-orientale à la locomotive américaine, est désormais pris entre l’enclume de l’Etat kurde naissant et le marteau de l’opposition interne qui prend de l’ampleur depuis le coup d’Etat raté que l’hôte de l’Algérie impute à Fethullah Gülen, son rival, dont la grande influence au sein de la société turque effraie le pouvoir en place.

Avec l’affaiblissement du Qatar au lendemain de l’embargo imposé par l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, le régime d’Ankara a été amputé de son principal associé dans l’entreprise de désintégration de la Syrie, où la présence de plusieurs protagonistes sur le terrain des opérations empêche l’aboutissement d’une paix durable.

La récente mise en garde de la Russie à Israël, qui a tenté le diable en bombardant des positions du Hezbollah, résonne comme un avertissement à toutes les puissances étrangères directement ou indirectement impliquées dans le conflit syrien. La Turquie, qui a compris le message bien avant, a tourné casaque et se frotte à nouveau aux pays – l’Algérie – qui ont su éviter le piège du «printemps arabe» et qui ont échappé, dès lors, au sort réservé à la Syrie et dont les retombées ont impacté autant les pays limitrophes que l’Europe envahie par des centaines de milliers de migrants.

La visite d’Erdogan à Alger est un aveu que la Turquie, sous le règne du parti islamiste AKP, a fait fausse route.

K. B.

Comment (34)

    Anonyme
    27 février 2018 - 21 h 14 min

    Un ennemi agresseur de la Syrie ne devrait pas être accueilli chez nous. Agresseur de la Syrie et Irak par l’intermédiaire des terroristes qu’il forme et arme. Les vrais amis de l’Algérie c Syrie Irak iran ..

    14
    3
      Neva
      3 mars 2018 - 15 h 16 min

      Les Etats n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts.

    Anonyme Utile
    27 février 2018 - 0 h 44 min

    Ce traître de Merdogane est au service du grand israël avec les monarchie rétrogrades et féodales du maroc au moyen orient. Merdogane a une très lourde part dans la formation et l’équipement en armes et autres matériels sophistiqués de guerre, d’une très grande partie des terroristes sanguinaires qui sont en Irak et en Syrie. Et surtout en Libye et au Sahel, où il se prépare à executer un autre volet du plan sioniste, qui vise l’Egypt et surtout l’Algérie et l’Iran. La stabilité et l’inévitable montée fulgurante de la puissance de notre pays fait très peur à la France, qui sait que les Algériens ne lui pardonneront jamais ce qu’elle a fait au peuple Algérien. Et il en est de même pour l ‘Egypt et surtout l’Iran.
    Ceci étant rappelé pour remettre les choses dans leur contexte.

    Pour revenir au cas de merdogane, l’ennemi de la cause Palestinienne et de la Oumma, il ne faut jamais oublier que c’est notre pire ennemi et qu’il n’a de musulman que le nom. Je rappelle, que ce même merdogane a récemment envoyé un bateau rempli d’armes de guerre et de munitions aux terroristes libyens, preuves à l’appui, publiées sur le web.

    J’ATTIRE L’ATTENTION D’UNE MANIERE RESPONSABLE SUR LETRES GRAND DANGER QUE REPRESENTE LE TRAÎTRE MERDOGANE. AQTTENHTION ? ATTENTION ET ENCORE ATTENTION à CE JUDA DE MERDOGANE.

    Merdogane, l’ennemi, ne sera jamais le bienvenu en Algérie

    35
    16
    non aux dictateurs
    26 février 2018 - 20 h 19 min

    juste un dictateur qui se sert de l’islamisme pour rester le plus longtemps au pouvoir …
    si l’islam a un grand avenir , c’est pas le cas de l’islamisme car les gens se sont réveillés aprés un trés long sommeil qui leur faisait croire que les gourou locaux sont presque des prophétes…

    36
    14
    Lyes Oukane
    26 février 2018 - 20 h 08 min

    @ Moi Même . Oui deux millions de syriens contre 3 milliards $ payés par l’UE ! On oublie ,trop souvent qu’il y a un million de réfugiés Syriens au Liban ( 20% de la population de ce pays ) sans compter les Palestiniens ,les Irakiens ,les Arméniens ,etc mais le Liban n’a jamais demandé d’argent contre l’asile de tous ces peuples meurtris . Pourtant le Liban a connu des guerres très récentes et a , de loin , moins de moyens financiers que la turquie .

    50
    8
    Umeri
    26 février 2018 - 20 h 07 min

    Erdogan, c’est le genre d’homme, auquel il ne faut pas faire confiance, eu égard a son implication, dans l’agression de la Syrie,avec les pays de l’ O T A N et les Monarchies féodales du Golf. Du soutien aux terroristes de Deach,des persécutions des populations Kurdes, du faux coup d’Etat, qui lui a permis d’emprisonner des milliers de fonctionnaires, magistrats, journalistes, recteurs d’universités, militaires, policiers etc qu’il accuse d’être des agents de Gulden, alors qu’il s’agit d’opposants au régime islamiste, du nouveau Calife d’ Istanbul, et que devant l’Etat Sioniste, il a adopté le profil bas, lorsque une vingtaine de citoyens turcs désarmés, on été abattus par la soldatesque israélienne, sur un Bateau, se dirigeant vers Gaza. Sa venue, dans notre pays, sent la traîtrise et l’histoire de la colonisation turque, qui a fait des ravages en Algérie, n’est pas oubliée.

    11
    4
    LOUCIF
    26 février 2018 - 19 h 51 min

    Karim Bouali bravo pour votre analyse . çà nous change du journal El Moudjahid et de l’APS !

    7
    2
    Lyes Oukane
    26 février 2018 - 19 h 50 min

    Bonjour à toutes et à tous . Ah , les trucs sont en voyage en Algérie . Le chef des kebabs cherche une épaule attendrie pour se faire consoler du bourbier ou il a mis son pays . Il n’y a pas si longtemps que ça il proclamait  » … avec moi ,il y aura zéro problème avec nos voisins … » . Pendant ce temps armes et terroristes défilaient par chez lui pour envahir la Syrie ! la trahison ,les trucs ca a toujours été leur truc . Beaucoup oublient que de 1954 à 1962 ( toute notre guerre d’indépendance ) les danseuses du  » Bosse fort  » ont toujours voté contre l’inscription de la cause algérienne aux débats à l’ONU . Et quand vote il y eu , ankakhra votait pour la France ( … nous considérons que c’est une partie intégrante de la France …  » . Merdogan dit aussi  » actuellement mon pays nourrit ,loge et protège 2 millions de Syriens à ses frais …  » . Menteur comme un arracheur de dents qu’ils sont ,je vous l’ai déjà dit . La preuve , on apprend que le sultan d’istambrouille à monnayé cet asile contre 3 milliards $ auprès de UE sinon ,il ouvre les vannes des réfugiés . Ah ,j’oubliais même si j’en ai encore beaucoup a raconter sur les turcs . Devinez quel a été le premier pays à avoir reconnu Israël ? Gagné ! c’est bien les trucs en 1949 ( un an à peine après la création de l’engeance sioniste ) . @ plus

    25
    6
    Abdou
    26 février 2018 - 18 h 25 min

    Ya Mme Dhya les raccourcis sont souvent dangereux surtout quand il s’agit de problématiques complexes
    La langue arabe est riche et capables de toutes les nuances sémantiques
    Quant à cette presse arabophone supposée inféodée au maître d’Ankara, je crois que le constat n’est pas tout à fait pertinent puisqu’il existe des journaux en langue arabe foncièrement nationalistes voire de gauche
    Dans la presse francophone aussi il existe des journaux qui donnent parfois l’impression d’être les avocats du gouvernements de France sur quantité de dossiers notamment économiques

    9
    12
    khalilsadek
    26 février 2018 - 18 h 19 min

    Historiquement ce pays a fait plus de mal a l’algerie et aux algeriens que la france, d’ailleur c’est a cause de la perte de notre force navale qui s’est ruinée pour defendre l’empire Ottoman que les charognard francais ont saisi notre faiblesse militaire pour occuper notre pays en 1830 les ottomans de l’epoque se sont contentés de condamner cette occupation, en plus la turquie etait contre l’independance de l’algerie et elle n’a reconnu l’etat algerien qu’en 1982, cette visite est un bon signe pour renforcer les les rangs de nos charognards islamistes, enfin les turques n’ont faient que du mal pour le monde islamique et speciallement l’algerie a travers leurs histoire.

    23
    10
    Gargotier
    26 février 2018 - 18 h 18 min

    Quelle tristesse… Ou est le temps ou Alger fut la mecque des revolutinnaires, ou Castro, Che Guevara, Mandela, Cabral… pour ne citer qu’eux venez en Algerie, point de repere de tous les progressistes du tiers monde? Aujourd’hui on voit circuler des personnages nausabonds comme ce erdogan… Cet islamiste suppot de l’imperialisme, sanguinaire, qui assassine tous ses opposants et condamne a perpetuité des journalistes qui le critiquent objectivement!

    Mon pays est tombé bien bas 🙁

    28
    11
      Anonyme
      26 février 2018 - 18 h 57 min

      Oui mon frère, notre pays est tombé bien bas !
      Tu parles d’une époque difficile, mais glorieuse. Une époque riche d’abord par ses hommes et la sincérité révolutionnaire qui les animait pour bâtir un véritable État, une République indépendante au service des algériens et des peuples opprimés. Nous étions alors l’exemple à suivre…
      Les gouvernants d’aujourd’hui ne cherchent qu’à privatiser la Sonatrach et d’autres fleurons au profit d’une oligarchie dont le seul soucis est de pomper au maximum possible les richesses du peuple algérien pour aller les placer dans les économies des pays riches !

      13
      4
    Tous avec Bachar
    26 février 2018 - 17 h 53 min

    Ça n’est que de la géopolitique et de la réalpolitique. Les Anatolien s’acoquiner il y a peu avec les pétromonarchie pour une domination total du moyenne Orient et de la nation Arabe en général, nation que les Anatolien ont toujours mépriser au passage. Et en grand stratége et diplomate, ne pouvant reprendre haleine en direct avec le Maitre de Damas par crainte de voir ses opposant le lui hurler au visage à chaque éléction. Il fait donc un détour pour aller demandé conseil et peut être même une médiation à un allier à l’honneur sans pareille et dont la crédibilité n’est plus à démontrer !

    17
    8
    Anonyme
    26 février 2018 - 17 h 46 min

    DÉGAGE DE L’ALGÉRIE

    NON AUX AGENTS DE L’OTAN

    27
    12
    Anonyme
    26 février 2018 - 17 h 44 min

    Erdogan retourne chez toi.
    En Algérie, les assassins sont indésirables

    26
    11
    Anonyme
    26 février 2018 - 17 h 43 min

    Que vient faire ce terroriste en Algérie ??

    28
    10
    Tinhinane-DZ
    26 février 2018 - 17 h 42 min

    Le tueur des syriens n’est pas le bienvenu en Algérie

    32
    7
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    26 février 2018 - 17 h 37 min

    meme s’il a les pieds dans la m…de, il apparait arrogant sur la photo car il vient avec le sentiment d’un « ex-colonisateur », il faut tirer les oreilles une fois pour toutes a ce taré ishlamishte chi.. des sionistes

    22
    7
    moh_blida_16000
    26 février 2018 - 17 h 36 min

    Hi All,

    le loup dans la bergerie!! cet islamiste avec un costume est très dangereux, il a les mains plein de sang de milliers de Syriens en armant DAECH en Syrie ainsi que toute la logistique qu il procuré.

    méfions-nous de cet Hyène islamiste.

    23
    4
    DYHIA-DZ
    26 février 2018 - 16 h 25 min

    La presses douée à Erdogane laisse entendre qu’il est venu comme sauveur…BATMAN Le Turc.
    Erdogan va nous sauver de la crise pétrolière, selon la même presse

    Avons nous une presse arabophone patriotique. Je doute fort.

    26
    10
    Kahina-DZ
    26 février 2018 - 16 h 21 min

    Ma question:

    L’intégriste Mokri a t-il joué le rôle de médiateur pour cette visite de son chef en Algérie??
    Mokri a fait plusieurs déplacements en Turquie…

    En tout cas, les Chouyoukh wahhabites et la Turquie intégriste défilent chez nous.

    32
    6
    Zaatar
    26 février 2018 - 13 h 55 min

    Ne vous inquiétez pas. Il est juste venu pour créer de la circulation sur la route à Alger. Car comme vous devez le savoir à chaque déplacement d’un officiel chez nous c’est l’embouteillage monstre sur nos routes. Donc Erdogan s’est dit il y a quelques jours « et si j’allais foutre la m… dans les rues d’Alger? »… ben voila, c’est réussi.

    36
    9
    hibeche
    26 février 2018 - 13 h 34 min

    ….Dans les relations internationales, il faut essayer de tirer le maximum de profit de tous les pays avec qui nous avons des échanges économiques et politiques. L’intérêt national doit guider nos comportements, quelque soit la nature politique ,ou idéologique de celui qui est en face. Comme ça on peut maximiser nos gains, développer notre pays, et enrichir les algériens.

    25
    7
    moi meme
    26 février 2018 - 13 h 11 min

    il ya 2 millions de syriens sur le sol turc !!!!!!

    14
    4
    Fatdjez
    26 février 2018 - 13 h 04 min

    Arretez avec Erdogan, c’est a notre pays de defendre ses interets en tant que nation souveraine, je prefere traiter avec la turquie qui vient investir et m’aider a developper mon pays sur la base d’un partenariat gagnant gagnant que de faire la danse du ventre a des gens qui nous prennent de haut (france, cee,medef etc…)il faut etre pragmatique, les usa vont deplacer leur ambassade de palestine occupee a al qods est ce que pour autant on va arreter d’avoir des rapports avec les usa, il faut etre serieux.Pour ce qui est de la Syrie, si ce regime avait batit sa legitimite sur l’adhesion de son peuple ce pays n’en serait pas la aujourd’hui , tous les suriens seraient entrain de deffendre bachar ,on a conscience que ce qui arrive a la syrie est un complot tres vaste, mais n’empeche qu’il faudra a un moment que ce regime tire les enseignments de cette tragedie

    25
    34
      anonyme
      26 février 2018 - 18 h 05 min

      Les Alaouites ne sont pas plus que 10 000, oui dix mille. Ce sont donc tous les autres Syriens, de toutes confessions, qui défendent Bachar … On ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amis. La Turquie d’aujourd’hui est comme l’Empire ottoman d’hier : un Etat impérialiste. Et nous devons traiter de la même manière avec tous les impérialistes !

      18
      8
      Anonyme
      26 février 2018 - 19 h 46 min

      Smahli kho, mais je me permets juste d’apporter un petit correctif car tu dois bien être parmi les rares algériens qui pensent que les «danses du ventre», exécutées langoureusement et allègrement à la France, au Medef, à l’UE… visent à développer le Pays ! Parce que, si c’était vraiment le cas, ça se saurait depuis le temps, et les résultats se verraient sur le terrain aussi !
      Tout le monde sait que l’objectif essentiel de ces généreux «trémoussages» à répétition visent, comme toutes les danses qui se respectent, à émoustiller et à séduire pour capter et obtenir… l’intérêt, le soutien et la protection de ceux qu’on pense être puissants !
      Quant au «développement», il ne fait même pas partie du tempo, ni de la partition d’ailleurs (quoi que)… il suffit, pour s’en convaincre, de le demander par exemple à un expert reconnu en la matière, tel un certain Drabki, cadre-militant du… FLN !
      N.B.: Je n’ai bien évidement cité cet exemple folklorique qu’à titre d’illustration. Parce qu’il existe des dizaines d’autres exemplaires de ce gabarit, moins exubérant certes, mais néanmoins beaucoup plus efficaces dans la maitrise de cet art.

      10
      2
    Anonyme
    26 février 2018 - 12 h 06 min

    Ne faisant aucune concession à ce traître qui a massacré des milliers de gens,qui a emprisonné tous ces opposants,qui se prend pour un sultan avec son air hautain…..
    Un descendant d anciens colonisateurs qui ont saigné et méprisé les algériens durant plus de trois siècles…
    Pas de partenariat avec cette marionnette de l OTAN.
    La mosquée Ketchaoua n est qu un vestige de la sueur et de la misère des algériens lors du règne des deys et beys…

    36
    13
    Rayés Al Bahriya
    26 février 2018 - 11 h 45 min

    Moi je pense …que ce faux jeton va livrer les têtes
    De Daech.
    Rien n’augure de bon au proche orient.
    L effet boomerang fera des ravages en Europe.
    Il est venu le temps des cathédrales.
    Le monde va rentrer ds sa phase de grande
    Tribulations.
    Europe et Asie seront les champs de batailles comme en 1914 à 18.

    12
    10
    Makhloufi
    26 février 2018 - 11 h 17 min

    Les Algeriens ne doivent pas oublier que la Turquie avait participé activement au sein de l’OTAN dans les massacres des Algériens lors de notre guerre d’indépendance.

    31
    11
    Mohamedz
    26 février 2018 - 11 h 14 min

    Moi, Président de la République Algérienne ne serait-ce que pour 24 heures, je ferais promulguer au moins les deux Lois ci-après :
    1/- celle portant condamnation du « GENOCIDE ARMÉNIEN » perpétré par les Othoman.
    2/- celle portant sur le « GÉNOCIDE DES ALGÉRIENS » des 132 années de colonisation barbare de la france .

    Nb: vous avez certainement compris pourquoi j’ai écrit france avec un « f » minuscule.

    21
    14
      Anonyme
      26 février 2018 - 19 h 57 min

      Parce que c’est pas madame la France (avec un «F» majuscule) qui a commis ce génocide ?
      —————————-
      C’est une question rhétorique qui n’appelle pas de réponse. J’avais bien compris ton commentaire, mais l’occasion m’a été donné pour te taquiner un peu.
      Fraternellement.

    BabElOuedAchouhadas
    26 février 2018 - 10 h 58 min

    Moi je ne ferais jamais confiance à ce terroriste en cravate qu’est Erdogan et je suis sur que le peuple Syrien ne va pas me contredire.

    35
    10
    Anonyme
    26 février 2018 - 10 h 50 min

    Nous n’avons pas besoin de ce chacal rusé chez nous. Il a trahi nos amis Syriens, alors qu’il aille se consoler auprès de ses copains de l’OTAN. Lui aussi est alléché par les richesses du sous sol du Sahel. Bravo à Poutine, de tenir vautours et hyènes à distance. Nous devons faire pareille.

    94
    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.