Hasbellaoui : «Réunir les conditions pour améliorer les prestations de santé»

service civil santé Camra
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui. New Press

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a mis l’accent lundi à Adrar sur la nécessité de réunir les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé et développer les structures médicales. «Les hautes autorités du pays s’emploient à réunir toutes les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé publique et promouvoir les structures médicales à la satisfaction du citoyen», a affirmé M. Hasbellaoui lors de l’inspection de deux établissements publics hospitaliers (EPH) dans les communes d’Aoulef et de Reggane.

Après avoir rencontré des cadres médicaux, le ministre, qui a mis en valeur les efforts fournis par le corps médical dans la prise en charge des malades dans cette région de l’extrême sud du pays, a souligné que les services de la santé étaient à l’écoute d’une manière permanente des préoccupations des personnels de la santé pour les prendre en charge et réunir les conditions nécessaires leur permettant de mener à bien leurs missions. Il a fait savoir, à ce titre, que des démarches sont menées en coordination avec les collectivités de la wilaya pour dégager des logements et renforcer les structures de santé en équipements médicaux spécialisés.

M. Hasbellaoui a, en outre, souligné que le secteur s’est employé à mobiliser de grands moyens pour réunir les conditions idoines, dont les structures de santé, pour assurer un meilleur service dans le sud du pays, avant de faire part de l’élaboration d’un dossier exhaustif pour l’examen des contraintes et carences relevées. Le ministre de la Santé a, lors de cette visite de travail, procédé, dans la commune de Zaouiet-Kounta, au lancement des travaux d’un projet d’hôpital de 60 lits, avant d’inspecter à Adrar les chantiers du centre anticancéreux (CAC). Livrable dans les deux prochains mois, cette structure médicale spécialisée, qui représente un acquis «important», est dotée d’équipements médicaux les plus modernes pour assurer une meilleure prise en charge des malades de différentes régions du pays, a-t-il indiqué. Le CAC d’Adrar est actuellement en phase d’expérimentation menée par des experts, et sera renforcé par un service d’anatomie interne, important maillon dans la prise en charge des cancéreux.

M. Hasbellaoui s’est, à cette occasion, félicité de la coopération entre le secteur et les autorités locales, notamment en matière de dégagement de logements de fonction pour les praticiens dans le but d’assurer la stabilité du corps médical et de promouvoir les prestations de santé dans la région. Les chantiers de l’hôpital 240 lits, livrable en juin prochain, et l’hôpital psychiatrique d’Adrar ont également été inscrits au programme de la visite du ministre de la Santé, qui a suivi un exposé sur l’établissement public hospitalier Bouderghouma (120 lits), implantés au nouveau pôle médical de la ville d’Adrar. La visite du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans la wilaya d’Adrar a été clôturée par l’inspection des conditions de formation à l’Institut national de la formation paramédicale qui accueille actuellement 800 étudiants.

R. N.

Comment (3)

    DYHIA_DZ
    27 février 2018 - 18 h 57 min

    Toujours le même refrain depuis longtemps. Mais rien de concret.

    Vous êtes des ministres de la théorie et des projets sur maquette en carton.




    2



    0
    Zaatar
    27 février 2018 - 11 h 07 min

    Monsieur Hasbellaoui,

    Je ne sais pas pour qui vous voulez nous prendre. Mais, Monsieur Hasbellaoui, cela fait des dizaines d’années que les autorités nous chantent la nécessité de réunir les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé et développer les structures médicales. et que les hautes autorités du pays s’emploient à réunir toutes les conditions appropriées pour améliorer les prestations de santé publique et promouvoir les structures médicales à la satisfaction du citoyen, et que cela fait des années (très longtemps mon ami) que les services de la santé se disent à l’écoute d’une manière permanente des préoccupations des personnels de la santé pour les prendre en charge et réunir les conditions nécessaires leur permettant de mener à bien leurs missions. Monsieur Hasbellaoui, cela fait beaucoup d’années qu’on dit que le secteur s’emploie à mobiliser de grands moyens pour réunir les conditions idoines, dont les structures de santé, pour assurer un meilleur service dans le sud du pays. En fait Monsieur Hasbellaoui, cela fait des années que l’on nous raconte des bobards et que l’on nous oblige à les écouter sans que quoique ce soit ne soit réalisé. Bravo encore à vous.




    5



    0
    Anonyme
    26 février 2018 - 21 h 40 min

    LE POUVOIR RECULE !  » SERRES TES DENTS TU DESSERRES LES DENTS DE TON ADVERSAIRE  » une citation de ma mère allah yarhamha ! c est un rapport de force des contestateurs pour leurs droits qui est en leurs faveur ! les autres forces gervistes du pays vont accentuer la pression sur le pourvoir ! le président mal en point , ouyahia discrédité et perdu ,sidi said sur le chemin de la retraite ,le FCE a sa tête haddad n a aucun poids du moment que ses poids lourds ont pris leurs distences de ces affairistes véreux ;la situation devient ingouvernable et l Algérie vas vers l inconnue ! les partis khobsistes face au pourrissement de la situation attendent la suite des evennements sans prendre position sur la situation sociale par rapport aux acteurs de la contestation et des grèves ! allah yaster el bled !




    8



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.