Constantine : selon un représentant des médecins, 15 000 résidents ont marché

résidents Constantine marche revendications
Les résidents ont entamé leur marche à partir du CHU Benbadis. D. R.

Des médecins résidents grévistes venus de plusieurs wilayas du pays ont entamé mercredi une marche dans la ville de Constantine, a-t-on constaté. Les protestataires, plus de 15 000 selon Mohamed Taileb, représentant des médecins résidents algériens (7 000 selon une source policière), ont entamé leur marche à partir du centre hospitalo-universitaire Benbadis, en passant par Bab El-Kantra et le pont géant Salah-Bey, avant de se rendre au centre-ville et retourner à leur point de départ.

A l’issue de la marche, les organisateurs ont prévu de tenir une conférence de presse à partir de 14h au CHU Benbadis qui portera notamment sur leurs revendications relatives à l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle et à l’annulation du service civil. Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) avait précédemment lancé un appel aux médecins résidents afin d’organiser des marches régionales pour exprimer leurs revendications.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, avait reçu mardi une délégation de l’Union nationale de santé publique (UNSP), relevant du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap) conduite par son président, Lakhal Amar, au titre d’une audience entrant dans le cadre du cycle de rencontres du ministre avec l’ensemble des partenaires sociaux. Durant cette rencontre, tenue en marge de la séance de travail avec la commission centrale de dialogue avec les partenaires sociaux, les participants ont abordé un certain nombre de points en rapport avec la situation socioprofessionnelle des personnels de santé, notamment celle concernant les travailleurs contractuels.

R. N.

Comment (2)

    Anonyme
    28 février 2018 - 16 h 15 min

    ils manquent de tous les moyens! nous avons besoin d’ardogan dans cette ville et les américians!.

    Zaatar
    28 février 2018 - 14 h 55 min

    Les médecins résidents ont entièrement raison dans ce conflit. En revanche, l’état n’a pas les moyens pour répondre favorablement aux revendications des résidents par la faute d’un pouvoir qui s’est occupé d’autres choses que des réels problèmes du pays dont la santé. Résultats des courses on a devant nous un conflit qui risque probablement de dégénérer. Car les médecins au point où ils en sont ne se laisseront pas faire et ne baisseront pas les bras (ils ont déjà mis une croix sur leurs salaires), et l’état n’a plus le sou (pour cause de la baisse de la rente pétrolière) et ne pourra rien pour satisfaire leurs revendications. La confrontation sera donc des plus explosives.

    5
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.