Quand les Marocains admettent que le Makhzen a reçu une gifle de l’UE

Maroc Mohammed VI santé fils
Le roi malade serait sur le point d'abdiquer. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Contrairement aux titres de la presse aux ordres, qui, malgré les évidences et les faits, continue à nier mordicus la faillite de la diplomatie marocaine, le cabinet noir de Mohammed VI admet non sans peine que le Front Polisario et la Cour européenne de justice viennent de lui infliger une gifle qu’il n’oubliera pas de si tôt.

Dans un long article intitulé «L’Europe gifle le Maroc, Bourita lui tend l’autre joue», signé par Abdellah El-Hattach et consacré à l’accord de pêche liant Rabat et Bruxelles, contesté par la RASD et l’avocat général de la Cour européenne de justice, le site le1.ma, réputé proche du ministère marocain des Affaires étrangères, parle même de «défaite diplomatique importante». Revenant sur la bérézina du département dirigé par Nasser Bourita, la même source ajoute qu’il ne sert à rien de faire dans le déni.

le1.ma, qui se présente comme le défenseur d’une prétendue «souveraineté marocaine» et des «intérêts du royaume», tombe pratiquement à bras raccourcis sur Aziz Akhannouch et Nasser Bourita, respectivement ministres de l’Agriculture et des Affaires étrangères. A ce dernier, le directeur du journal en ligne reproche son manque de «fermeté», de «courage» et «d’audace» dans la défense des intérêts supérieurs du royaume face à l’hostilité caractérisée de la Cour européenne.

Pour Abdellah El-Hattach, «Nasser s’est livré à une déclaration indolore, inodore et inaudible» après la décision de la Cour européenne de justice qui stipule que l’accord conclu entre l’Union européenne et le Maroc ne peut en aucun cas s’appliquer au Sahara Occidental et dans les eaux adjacentes à celui-ci. Autant que le1.ma accuse Nasser Bourita de traître à la nation. Il suggère même de le dégager sans ménagement aucun, car il le considère comme responsable de la «naqba» marocaine programmée et prévisible. «Dans sa langue de bois habituelle, Bourita dit vouloir poursuivre le renforcement du dialogue politique avec Bruxelles et préserver la stabilité des relations commerciales entre les deux parties. Notre ministre des Affaires étrangères serait-il un adepte du Sermon de Mathieu ? Quand la souveraineté nationale est en jeu, nous avons besoin de taper du poing sur la table. Car tendre la joue gauche quand on est frappé sur la droite n’a rien de sage ni de diplomatique. Surtout pas dans ce cas d’espèce», fait remarquer, dépité, le journaliste en ligne marocain.

A Aziz Akhannouch, le média reproche d’avoir essayé de minimiser la décision de la Cour européenne de justice, d’essayer de «justifier l’injustifiable» et de cacher la vérité aux Marocains. Tout en pointant longuement le laxisme fatal des autorités marocaines, Abdellah El-Hattach indique que dans le cas du dossier de la pêche, c’est l’autre ONG baptisée Western Sahara Campaign (WSC) qui se bat sur tous les fronts internationaux pour promouvoir la reconnaissance du droit à l’autodétermination du «peuple sahraoui» et, par là, invalider le droit du Maroc à appliquer l’accord de pêche dans les eaux adjacentes au territoire du Sahara. Et pour lui, il aurait fallu que le Makhzen en prenne de la graine.

S. S.

Comment (47)

    Othman
    1 mars 2018 - 11 h 02 min

    Monstrueuse photo. Wallah haram alikoum de montrer une telle photo alors que vous savez parfaitement que des femmes consultent votre Site et parmi elles, il y’a certainement des femmes enceintes et dont le mari ne souhaite pas avoir un bébé avec une tête à la Momo6.
    Alors je vous implore de changer cette photo par respect aux futures mamans.

    12
    7
    Moulay
    1 mars 2018 - 10 h 56 min

    L’auto-proclamé « Divin Monarche » est en train de remettre ses pieds sur terre et s’apercevant fatalement qu’il n’est même pas en mesure de gérer une épicerie d’un village isolé dans les fins fonds du Moyen Atlas.

    11
    3
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    1 mars 2018 - 5 h 39 min

    chemise a petits carreaux avec un costard, comme les mannequins a zouj derhems chez la baie d’hudson !!! il devient de plus en plus ringard malgré qu’il se prend pour un roitelet

    10
    5
    naim
    1 mars 2018 - 3 h 22 min

    Dans le dossier du sahara occidental, la presse marocaine dans sa totalité, à l’exception d’une publication (Annahj addimocrati), se livre à l’exercice de la surenchère, une pratique qui tient davantage de la surenchère synonyme d’un pur mercenariat revêtu d’accents patriotiques de mauvais aloi. C’est que le dossier du sahara est une affaire exclusive du palais et le marocain, toutes catégories confondues, n’a de rôle que de répéter, après l’avoir ingurgité, la propagande médiatique mensongère serinée à longueur d’heures et de minutes.
    Critiquer les ministres d’un gouvernement dépossédé de tous les leviers de pouvoir est un sport des lâches journalistes marocains dont les conditions de travail imposés par une monarchie prédatrice et criminelle les acculent à une pratique de prostitution intellectuelle. Au lieu d’éclairer les marocains sur les tenants et les aboutissants du dossier saharien, leur expliquer le fait que leur pays est colonisateur d’un territoire qui attend d’être restitué à ses populations et à ses représentants légitimes, les scribes du makhzen ajoutent à la désinformation le mensonge d’un patriotisme chauvin.

    12
    3
    Mohand
    28 février 2018 - 23 h 56 min

    L’ Algérie à grand intérêt à renforcer le blindage de ses frontières de l’Ouest pour juguler le flux de réfugiés marocains au regard de la situation politico-socio-economiques et sécuritaire explosive qui prévaut actuellement et dont le détonateur peut être justement cette décision de la cour européenne qui va offrir l’occasion au peuple marocain d’exprimer leur ras le bol envers le Mongolien M6 et son Régime tyrannique.

    16
    5
    Sidali
    28 février 2018 - 23 h 47 min

    Dans un monde démocratique la brochette de criminels comme les Bush fils, Blair, Camerone, Sarkozy, Netanyahou, Erdogan et Momo6 devraient être au CPI en train de rendre des comptes de leur crimes contre l’humanité en Irak, en Syrie, au Yémen, en Libye, en Palestine et au Sahara Occidental

    13
    4
    Keltoum
    28 février 2018 - 23 h 37 min

    Espérant que le Makhzen ne va pas dire aux sujets de sa Majesté que c’est l’Algérie qui a dicté à la CJUE le contenu de son Arrêt de justice à l’effet de détourner l’attention de ces Marocaines et Marocains sur leur quotidien socio-economique vers le voisin de l’Est .

    13
    4
    Kader
    28 février 2018 - 20 h 17 min

    Quid du Slogan : le Maroc de Tanger a Lagouira ?

    15
    6
      ALI
      28 février 2018 - 23 h 40 min

      @KADER ET QUID DU GAZODUC TANGER-LAGOS OU ENCIRE DE CE CHIMÉRIQUE TGV QUE SARKIZY TARDE À LIVRER.

      12
      4
      Kader de Siga
      1 mars 2018 - 17 h 12 min

      Et encore beaucoup moins grand si les Algériens se mettaient à faire des mises au point historiques, des remarques, des corrections et des holà! … Déjà du temps du Roi Syphax , dont la capitale de son royaume la Numidie occidentale était Siga près de l’actuel Beni Saf (20 km), commençait à partir de la Moulouya, véritable frontière naturelle.

      1
      1
    Paris 75011
    28 février 2018 - 20 h 12 min

    Un copain marocain me disait hier soir que la «cause nationale» de M6 est en train de fondre.comme ce «bonhomme de neige» en plein dessert du Sahara occidental.

    28
    7
    FATEM95
    28 février 2018 - 19 h 28 min

    Les propagandistes du makhnaz se rendent compte que des ONG tel que Western Sahara Resource Watch, connu généralement par WSRW, fait partie du réseau de la Fondation Anna Lindh basée en Belgique et André Azoulay lui meme fondateur ainsi que Elisabeth Guigou ce média mar’oké est interloqué que des amis du mar’ok
    puissent le trahir de cette manière !!
    Pire, la présidente en exercice de la Fondation Anna Lindh n’est autre que la députée européenne socialiste Elisabeth Guigou, ancienne ministre de la Justice en France et ex-membre du groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale française. Elisabeth Guigou, qui se considère comme l’amie du Maroc, ou plutôt que le Maroc considère comme son amie et une de ses lobbyistes phares en Europe, n’a jamais jugé bon de mettre fin aux activités de ce trublion qui demeure un membre très actif –et nuisible pour le royaume- de la Fondation qu’elle dirige.
    Le makhnaz n »a pas comprit que l’Europe veut rendre aux Saharaouis cette terre et qu’ils ont l’avantage de traiter
    avec les Saharaouis et d’isoler le mar’ok dans sa cupidité qu’il doit reconnaitre sa défaite par la CJUE que déja
    l’avocat du Polisario réclame 240 millions d’Euros le chiffre risque de s’allonger , les alliés d’hier vont forcer
    Shlomo VI a négocier sans condition ce qui s’appelle recevoir le baiser de Judas !!!
    La reconnaissance de la RASD n’est pas loin !!!

    33
    9
    Lyes Oukane
    28 février 2018 - 19 h 26 min

    Vous avez vu la photo illustrant cet article ? Mieux que tous les discours . Momo escobar s’entraîne déjà au serrage de cravate . Il fait la grimace ,la salive ne passe plus et le reste fuit par le bas . Attends mon coco quand ce sera une vraie corde de chanvre que tes pauvres sujets te passeront autour du cou . Et après ,passage à la douane chez Azrine . Il va te sortir un dossier gros comme le Titanic !

    Ca me rappelle la blague suivante . Trois ivrognes dans une voiture font une embardée sur une route sinueuse . La voiture s’arrête pile au bord d’un ravin au risque de basculer . Un brave fellah voit l’accident et arrive avec son tracteur pour les tirer de ce piége mortel . On ne t’a rien demandé lui lancèrent nos trois gredins ,aller file vieille peau . Le vieux paysan s’enfuit devant tant de méchanceté mais sa conscience ne le laisse pas tranquille . il se décide donc à appeler les secours . Les pompiers arrivent ,proposent leur aide et se font aussitôt insultés par les adeptes de Bacchus . Dépités , les secouristes s’éloignent un peu et scrutent à la jumelle le trio infernal . Ils attendent quelques temps puis ,se décident à retourner porter secours . Encore une fois nos ivrognes rejettent vertement toute aide . Les pompiers s’en vont et la voiture plongent dans le ravin tuant ses trois occupants . Arrivés devant le bon Dieu , les ivrognes invectivent l’Eternel  » Pourquoi tu ne nous as pas sauvés . On est encore jeunes . C’est pas bien ce que tu nous as fait  » Et Rabi Soubhanou leur repondit  » moi pas bien ! vous vous prenez pour qui mes gaillards ,je vous ai envoyé le pauvre fellah puis j’ai fait intervenir deux fois les pompiers , que vouliez vous de plus  » ? Idem pour le loustic de la photo du dessus ,depuis le temps que tout le monde lui explique il ne veut pas comprendre alors la cravate de chanvre !

    24
    13
    Anonyme
    28 février 2018 - 18 h 50 min

    A mon avis, ce Nasser Bourita et un fonctionnaire qui fait de son mieux pour défendre une cause indéfendable. Il faut s’attendre à ce que les déconvenues se fassent de plus en plus nombreuses et que face à ce qui ne vas pas tarder à devenir un tsunami politique au Maroc les chiens aboyeurs de la presse aux ordres deviennent de plus en plus virulent et la population de plus en plus critique.

    27
    8
    Bouloulou
    28 février 2018 - 18 h 25 min

    Mais ou est Macron dans cette affaire ? A t’il faillli dans sa mission de President de cette France qui considere le Maroc comme « sa Prostituee avec laquelle on couche chaque soir meme si on n’en est pas particulierement amoureux mais qu’on se doit de proteger  » ?

    31
    9
    TARZAN
    28 février 2018 - 18 h 19 min

    ATTENTION MAINTENANT LE MAROC VA ÉCOULER LES PRODUITS DES SAHRAOUIS DANS D’AUTRES PAYS ET PEUT ETRE REVENIR EN EUROPE VIA CES PAYS EN CHANGEANT JUSTE L’ÉTIQUETTE. DONC IL FAUT GÉNÉRALISER LA DÉCISION DE L’EUROPE A L’AFRIQUE, ASIE, AMERIQUE LATINE ET DU NORD. MERCI

    35
    10
    Elkenz
    28 février 2018 - 17 h 58 min

    Le 23 Février Taoufik Bouachrine, directeur de la publication  » Akhbar Al Youm » a été arrêté au siège de son journal par la police Marocaine pour de graves motifs tentatives de viol, atteinte à la pudeur avec violence, traite d’être humain, entre autres….Un vrai film monté par le makhzen contre une voix libre qui a tjrs refusé de se joindre à la meute des poètes du palais. Cette histoire a été préparée par le makhzen pour amuser le peuple Marocain qui était en attente de connaitre le verdict de la CJUE sur l’accord de pêche dont les échos parvenus au palais à partir du 20 Février étaient défavorables. Le 12 février 2018 ; le journal de Taoufik Bouachrine a été condamné pour diffamation par la Cour d’appel de Casablanca, à payer une amende de 450 000 DH au profit des ministres Aziz Akhannouch et Mohamed Boussaid ( jugement de première instance). Akhnouche VI et sa mafia ont trouvé l’astuce pour détourner l’opinion marocaine sur la gifle qu’allait administrer le 27 Février 2018 la CJUE au royaume sur l’accord de pêche qui exclu le territoire du Sahara Occident. Le tout Maroc a actuellement l’esprit tourné sur l’affaire Taoufik Bouachrine, alors que depuis le 1er février 2018, il n’attendait que le verdict de la CJUE. L’affaire du journal « Akhbar Al Youm » a été préparé pour mettre le voile sur les graves conclusions de la CJUE que le sieur Akhnouche VI, Ministre de l’agriculture et de la pêche, en charge du dossier, savait que la teneur défavorable du verdict risque de créer de graves remous au Maroc.. Le palais a anticipé en fomentant l’affaire Taoufik . Bouachrine pour amortir l’assommant choc du verdict de la CJUE qui atteste sans détour que le Sahara Occidental n’ a rien de Marocain.

    30
    7
    Rachid Djha
    28 février 2018 - 17 h 43 min

    Donc on peut dire sans trop de risques de se tromper que M6 est dans de « beaux draps » dans son lit d’hopital parisien ?

    27
    9
    Yeoman
    28 février 2018 - 17 h 35 min

    Il n’y a lieu d’accabler ni Boutira ni Akhellouach ou je ne sais comment ils s’appellent. Les pauvres ne peuvent rien contre une véritable indéniable: le Sahara Occidental n’est pas marocain. Ils ne vont quand même pas réinventer la géographie!

    35
    6
      Yeoman
      28 février 2018 - 17 h 38 min

      Je voulais dire “une vérité indéniable.”

      23
      5
      Anonyme
      28 février 2018 - 18 h 40 min

      Et l’histoire.

      11
      6
    Hafraoui
    28 février 2018 - 17 h 27 min

    C’est un fiasco inimaginable il y’a quelques mois en arriere surtout quand on sait que toute la diplomatie marocaine de ces derniers mois se resumee a une seule mission : convaincre le monde entier du bien fonde de la souverainete du Maroc sur le Sahara occidental.
    Une mission qui parait-il a coute une fortune au Maroc en termes de lobbying et de commissions au detriment du pain quotidien pour les populations du Maroc dit « inutile ».

    20
    5
    Ahmed ADDOU
    28 février 2018 - 17 h 19 min

    Tous les indicateurs convergent pour une fin proche de la Monarchie Allaouite au Maroc meme si aucun de ces indicateurs ne peut dire aujourd’hui si M6 finira au mieux comme Ben Ali ou au pire comme Kadhafi.

    12
    5
      Bachir
      28 février 2018 - 18 h 41 min

      @Ahmed ADDOU. Esperant surtout que ca sera la fin des « Baise-mains » et des annuelles ceremonies de « Prestations du Serment d’Allegeance » qui ont terni l’image du Maroc et de son peuple.

      6
      4
    Anonymous
    28 février 2018 - 16 h 58 min

    Finnalement avec cet Arret de la Justice europeenne relatif a l’Accord de Peche UE-Maroc, on notera qu’en l’espace de quelques jours, la RASD a enregistré troid (03) retentissantes victoires diplomatico-judiciaires qui mettent le Palais en grande difficulté sur un sujet sensible : « sa cause nationale ».
    Samedi 24 février, la justice sud-africaine a reconnu que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) était le propriétaire légal des 55 000 tonnes de phosphates transportés par le navire NM Cherry Blossom.
    Quelques jours plus tard Mr Kohler, Representant personnel du SG de l’ONU sur le Sahara occidental. invite a la table des negociations a Berlin le President de la RASD malgre le refus officiel de la diplomatie marocaine quant a cette invitation.

    A ce rythme, on ne doit pas s’etonner que la tenue du Referendum puisse avoir lieu avant la fin de l’annee 2018 et enfin les six (06) de la Region (Mauritanie, Sahara occidental, Maroc, Algerie, Tunisie, Lybie) vont enfin pouvoir s’occuper serieusement du developpement de leurs pays et du bien etre de leurs popupations.

    18
    3
    Anonyme
    28 février 2018 - 16 h 51 min

    pourquoi e roi du Maroc ne s’occupe pas à liberer Sebta et Mellilia. J’ai vu es anciennes v e l’INA, e Maroc pendant es années 70 O mon ieu, c’est le royaume es mendiants.

    13
    4
    Mokrane
    28 février 2018 - 16 h 30 min

    Je reste convaincu que si ces efforts et tant d’argent consacres depuis 1975 pour convaincre la Communaute internationale de la « marocanite » du Sahara occidental ont ete consacres pour la liberation de Ceuta et Mellila tous les peuples des pays de la Region d’Afrique du Nord auraient soutenu le Maroc y compris la RASD et que ces deux villes auraient ete liberees depuis belle lurette.

    24
    6
    alilou
    28 février 2018 - 16 h 03 min

    Le makhzen est aux abois, il reçoit crochet sur crochet comme un boxeur sonné il ne sait plus ou donner de la tête, je ne parle même pas de la visite du représentant de la RASD en Mauritanie qui a rendu furieux le makhzen. C’est clair avec un roi malade, qui dit-on est atteint d’une maladie dégénérative incurable ,des caisses vides, une frontière avec l’Algérie hermétique qui diminue de beaucoup la contrebande qui permettait de soulager tout l’Ouest marocain sur notre dos, une Mauritanie qui se distancie et offre un obstacle de plus et une Europe qui commence à ouvrir les yeux, pendant que le roi se faisait opérer l’Algérie organisait un Forum d’Affaires avec les turcs constitué d’au moins 200 chefs d’entreprises,bref, il faut être fou pour miser un dirham sur le royaume.

    19
    4
    Thami 20/02
    28 février 2018 - 15 h 56 min

    C’est toujours ainsi quand on a un auto-proclame Roitelet qui agit en tant que « Chef d’Etat » sans avoir ete elu pas son peuple et qui decide de tout sans consulter personne.
    On appelle cela une « Monarchie absolue » conforme a ce qu’il y’a dans les feodales monarchies arabes du Golfe et qui sont malheureusement au diapason des Monarchies Constitutionnelles des vieux democraties occidentales.

    14
    3
    Houari 31
    28 février 2018 - 15 h 41 min

    Un peuple qui creve de faim et de soif et un roitelet qui veut jouer au colonisateur envers un pays voisin.
    C’est cela aussi un autre Paradoxe Marocain.

    17
    3
    Chaoui
    28 février 2018 - 15 h 34 min

    La dernière décision en date de la CJUE de ce 27/02/2018 est une magistrale leçon.
    Porteuse de toutes les promesses pour nos frères Sahraouis, elle nous enseigne comme jamais le proche dénouement de leur calvaire, j’entends du terme de l’occupation de LEUR PAYS, le Sahara Occidental.
    Comme le relate l’article ci-dessus, il s’agit bien d’une histoire de…gifles…ou quand la tête du makhzen est une tête à claques, celle des Sahraouis est une tête bien faite.
    Pour ces derniers, la justice existe. Elle est en marche et plus rien ne l’arrêtera.

    15
    4
    BabElOuedAchouhadas
    28 février 2018 - 15 h 29 min

    C’est que la decision europeenne releve d’un chatiment divin surtout quand on sait que la soldatesque du Roitelet M6 est en train de massacrer enfants et femmes au Yemen en contrepartie de larges dividendes que lui octroi ses cousins de l’Arabie Yahoudite.

    11
    4
    Le Patriote
    28 février 2018 - 15 h 27 min

    Il était une fois un chef de famille, nommé Amir dont les origines étaient tellement obscures que ses aïeux lui inculquèrent qu’il était de noble ascendance et que, forcément, sa descendance ne pouvait être que noble et à force de racontars, elle devenait divine. Mais il était tellement désargenté, qu’il était obligé, pour nourrir sa nombreuse famille dont les membres étaient plus ou moins illégitimes, des les prostituer -hommes, femmes; garçons; filles (parfois lui aussi) aux visiteurs qui prirent l’habitude à ces délices.
    Un jour de grande famine et de grande disette, Amir, tordu par la jalousie de voir son voisin vivant dans l’opulence sans avoir recours aux mêmes expédients que lui, s’aventura sur les terres de son voisin et lui vola un mouton de son troupeau. De retour chez lui,, ce fut la fête: des ripailles gargantuesques, tout y passa. Du bouzellouf, à l’épaule rôtie, en passant par les succulentes brochettes de melfouf. Les basses viandes furent hachées menu et remplirent les boyaux du défunt ovidé. Et ce fut le couscous aux merguez grillées dont la recette leur était parvenue de chez le voisin.. Pendant toutes les journées où eurent lieu ces festins, Amir en oublia d’aller à la a mosquée pour la prière qu’il ne ratait pourtant jamais, vu qu’il s’était octroyé le titre de Amir el mou’minyne. Il finit donc par s’y rendre, mais il avait un sentiment dune indicible culpabilté pour le vol honteux qu’il commit.
    L’imam, à sa solde, l’accueillit avec déférence et osa lui demander la raison de son absence et surtout la cause de son air soucieux et préoccupé. Après avoir remercié les ouailles, l’imam resta seul avec son maître et entreprit de recueillir sa confession, lui promettant d’émettre une fatwa pour son absolution car, déclara l’imam, « inna allah ghafour rahim » surtout envers les puissants tels que vous ya sidna ».
    Alors Amir raconta l’histoire du voisin, du mouton et des gueuletons qu’il s’était tapé sans retenue ni vergogne ni honte. Prudent, l’imam, demanda à Amir quelle était sa question: au bout d’un long moment et après plusieurs soupirs, Amir lâcha: « Je veux savoir si la prière sur la haydora du pauvre mouton est jallal ou haram ». L’imam, qui avait peur de se retrouver à Tazmamart ou à Bouzniqa, reposa la question à la CJUE qui vient de rendre son arrêt.

    20
    5
    Le Ducs
    28 février 2018 - 15 h 24 min

    Qui croire les pleurnichards sur la tombe du moulahem le défunt Hassan 2 ou les victimes Sahraouis, les paroles n’ont jamais données de résultats mais les actes OUI

    15
    3
    Rachid Djha
    28 février 2018 - 15 h 22 min

    Cet Arret de la Cour Europeenne et notamment son contenu m’a fait penser a feu Boumediene qui disait un jour tout en jurant que « le Sahara occidental ne sera jamais marocain ».
    Certainement qu;il doit etre tres heureux dans son paradis a l’issu de ce verdict.

    19
    5
    Med Benhamou
    28 février 2018 - 15 h 16 min

    Ces trois (03)’adages s’appliquent parfaitement au fils du Glaoui H2 avec la conjoncture actuelle :
    1/-  » plus on veut monter haut et plus la chute sera dure ».
    2/-  » quand on n’a pas les moyens de sa politique colonialiste. on doit appliquer la politique de ses moyens rudimentaires ».
    3/-  » on peut mentir a ses sujet un temps mais pas tout le temps ».

    28
    8
    Ziad ALAMI
    28 février 2018 - 15 h 08 min

    De nombreux analystes occidentaux imprégnés du dossier du Sahara Occidental pensent que le fait que les Ministres Marocains des Affaires Étrangères et de l’Agriculture soient d’accord pour revoir cet Accord de Pêche sur la base des positions claires et nettes de la CJUE implique automatiquement une reconnaissance implicite de la non appartenance du Sahara Occidental au Maroc.
    A moins que ca soit encore une fois une autre gourde de la diplomatie marocaine étant entendu que l’éthique aurait été que le Maroc se retire de cet Accord pour maintenir le principe de la fermeté sur ce que le Palais appelle la « cause nationale » surtout au regard des prochaines échéances notamment celle d’avril prochain au Conseil de Sécurité de l’ONU.

    23
    7
    Moskosdz
    28 février 2018 - 15 h 07 min

    Gifle après gifle,les têtes à claques sont en deuil et ont désertées pratiquement la toile ces derniers temps.

    29
    9
    Bennani
    28 février 2018 - 14 h 54 min

    Ce qui a fait mal au Makhnez c’est cette phrase de l’Arret de la CJUE que : « l’accord de pêche entre l’Union et le Maroc n’était pas applicable au Sahara occidental », ce qui constitue un véritable revers pour la diplomatie du Palais sur le dossier du Sahara occidental.

    29
    6
    Zaatar
    28 février 2018 - 14 h 46 min

    Les marocains admettent maintenant que le makhzen a reçu une gifle de l’UE, ils devront s’attendre alors à ce que ce même makhzen tende l’autre joue pour en recevoir une autre au vu de ce qui se passe. Comme ça ils auront la paire…

    26
    7
    Kahina-DZ
    28 février 2018 - 14 h 45 min

    Le makhzen a déjà trouvé un autre mensonge pour camoufler le naufrage du palais haschisch suite à la décision de la JUSTICE de EU. Le roi Haschisch était malade…Il n’était pas au courant.

    Suite à cette décision équitable envers le peuple Saharaoui, il faut s’attendre à une augmentation de la production du Haschisch pour inonder l’Europe et l’Algérie…Sans oublier le flux d’immigrants qui va connaitre une augmentation sensible. Les armes des pervers du palais Haschisch.

    29
    8
    Messaoud
    28 février 2018 - 14 h 24 min

    La lecture des debats des internautes marocains sur les Sites electroniques du Regime Colonialiste du Makhzen laisse apparaitre une panique generalisee dans la societe civile marocaine meme si aucun intervenant n’a le courage ni l’honnetete morale d’iimputer la cause de cette gravissime impasse aux mensonges de leur feodale famille allouite allochtone qui dure depuis 1975.

    34
    7
    Mostafa
    28 février 2018 - 14 h 19 min

    Encore une fois, la presse marocaine à la solde du Makhzen essaye de tromper l’opinion publique de mon pays et faisant semblant de manifester sa satisfaction vis à vis de la position de ce verdict de la CJUE en essayant de mettre en valeur le fait que le verdict n’annule par cet Accord de pêche oubliant que le seul enjeu de ce verdict est plutot dans sa non applicabilité aux eaux territoriales du Sahara occidental et par conséquent, la remise en cause de la marocanite de ce territoire considérée comme une cause nationale du Palais.

    De la part d’un MRE (Marocain Résident à l’Etranger) et profondément RÉPUBLICAIN.

    37
    6
    Rachid Djha
    28 février 2018 - 14 h 15 min

    Je pense que cette derniere gifle etait un peu trop dosee du moment qu’elle a provoque l’evacuation en urgence de M6 vers un hopital francais pour une attaque cardiaque.

    27
    8
    M'hamed HAMROUCH
    28 février 2018 - 14 h 11 min

    La vraie gifle qui va faire degager M6 est attendue pour le 27 Avril 2018 au travers de la prochaine Resolution du Conseil de Securite de l’ONU et portant sur :
    1/- la confirmation du refus du Maroc d’engager des negociations directes avec la RASD comme exigee par la Resolution de ce meme CS/ONU en Avril 2017.
    2/- l’extension du mandat de la MINURSO pour prendre en charge la mission de protection des droits de l’homme au Sahara occidental,
    3/- le glissement du dossier de decolonisation du Sahara occidental du Chapitre V vers le Chapitre VII voulant dire, selon les disposition de la Charte des Nations Unies y afferentes, que toutes les Resolutions decidees par son Conseil de Securite deviennent obligatoires et executables sous l’exclusive controle des Nations Unies notamment pour la tenue du Referendum pour lequel l’ONU avait deja mis en place la MINURSO en 1991 (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Referendum au Sahara Occidental).

    28
    6
    TOLGA - ZAÂTCHA
    28 février 2018 - 13 h 52 min

    Et ce n’est pas fini. Ce n’est que le commencement… pour la tête à gifles de pd6 dont la face à claque toute bouffie par la chnoque s’y prête admirablement car le film est loin d’être terminé…

    27
    8
    Ziad ALAMI
    28 février 2018 - 13 h 41 min

    Nuance, ce n’est pas une classique gifle sur les joues enflees que M6 a pris l’habitude de recevoir mais cette fois-ci c’est vraiment un tsunami qui vient de secouer la feodale Narco-monarchie absolue avec cet Arret de la CJUE.

    33
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.