Sedini : «L’Algérie observe avec prudence le déploiement des groupes terroristes»

déploiement
Conseil des minstres arabes de l'Intérieur. New Press

Abderrahmane Sedini, inspecteur général au ministère de l’Intérieur, a déclaré, à propos du risque de déploiement et d’infiltration au Maghreb de groupes terroristes de la région du Moyen-Orient, que l’Algérie «observe avec beaucoup de prudence le redéploiement assez rapide des groupes terroristes d’une région vers une autre».

Sedini, qui s’exprimait ce matin dans l’émission «L’invité de la rédaction» de la Chaîne III de la Radio nationale, voit dans la mobilisation rapide de ces groupes terroristes une manipulation évidente : «Maintenant il est évident que ce sont des manipulations à différents niveaux et des complicités qu’il y a lieu de traiter au cas par cas.» Pour y faire face, M. Sedini a fait savoir que «toute une stratégie est mise en place, aussi bien avec les pays frères arabes qui connaissent des difficultés sécuritaires qu’avec d’autres sous-régions, notamment la région du Sahel qui bénéficie d’une attention toute particulière compte tenu de sa proximité avec nos frontières». Et d’ajouter : «Un pays seul ne peut pas faire face à ce phénomène qui est par nature transnational, donc il est tout à fait normal qu’il y ait des échanges intenses d’informations entre les pays, notamment les pays arabes, pour faire face à toutes les menaces qui se présentent.»

L’invité de la Radio commentait les conclusions de la 35e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur qui a pris fin hier à Alger. Les participants à cette réunion ont signé une déclaration finale dans laquelle ils ont convenu de «poursuivre leurs efforts pour une étroite coordination et collaboration pour endiguer le phénomène du terrorisme, éradiquer la tendance d’endoctrinement idéologique en faveur de l’extrémisme et lutter contre les différents supports utilisés par les groupes criminels, notamment tout ce qui a trait au blanchiment d’argent, au trafic de drogue et de stupéfiants et tous les moyens utilisés par ces groupes», a indiqué M. Sedini.

Les ministres arabes de l’Intérieur ont également appelé à s’inspirer de l’approche algérienne en matière de lutte antiterroriste et de déradicalisation pour régler les crises qui secouent le monde arabe : «Au vu de l’expérience algérienne, la décennie tragique que nous avons traversée dans les années 1990 nous a donné une avance par rapport à d’autres pays frères et amis. Nous sommes dans la lutte antiterroriste pluridimensionnelle. Notre conception de la lutte antiterroriste ne s’articule pas uniquement sur les aspects opérationnels et militaires, mais également sur d’autres aspects, y compris l’assèchement des sources de financement de ces groupes terroristes qui sont des problématiques aussi importantes que les aspects opérationnels. Et puis, d’un autre côté, il y a un travail vis-à-vis de la société qui vise à améliorer la situation économique de nos populations, appuyer le retour des populations dans leurs localités d’origine. Donc pas mal d’expériences ont été capitalisées par l’Algérie en matière de lutte contre les effets de ce phénomène, qui sont mises à profit actuellement au niveau régional et international pour développer des stratégies régionales et mondiales en matière de lutte antiterroriste.» Cet échange d’informations est «particulièrement poussé avec nos voisins, notamment la Tunisie et la Libye, compte tenu des difficultés qui sont rencontrées dans cette région», a indiqué M. Sedini.

R. N.

Comment (4)

    Anonyme
    8 mars 2018 - 13 h 54 min

    «Au vu de l’expérience algérienne, la décennie tragique que nous avons traversée dans les années 1990 nous a donné une avance par rapport à d’autres pays frères et amis… »

    OUI nous sommes très avancés,et comment!
    À part le projet de la wahhabisation de l’Algérie, rien ne fonctionne.
    Sortez dans les rues et regardez, une réussite qui fait fuir …

    10
    13
    Anonyme
    8 mars 2018 - 13 h 50 min

    Commencez par observez ceux qui sont sur la table…!!

    10
    1
      Anonyme
      8 mars 2018 - 16 h 13 min

      par observer

      4
      2
    LOGIQUE
    8 mars 2018 - 12 h 26 min

    Groupe terroristes = Groupe mercenaires = Cheval de TROIE du Sionisme et des wahhabites ! pour contrôler et voler les richesses du pays concerné !

    26
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.