Le ministre marocain des Affaires étrangères dans le collimateur du roi

Bourita marocain
Derrière les sourires de circonstance, des échecs à répétition. D. R.

Par Karim B. – Après la purge opérée au ministère marocain des Affaires étrangères, c’est désormais le ministre lui-même qui est dans le collimateur du roi Mohammed VI. En effet, Nasser Bourita subit les foudres du palais qui a actionné les médias à sa solde pour critiquer vertement la conduite de la diplomatie marocaine par son chef actuel, notamment sur le dossier du Sahara Occidental qui demeure l’obsession première du régime monarchique de Rabat.

Les relais médiatiques du Makhzen s’en sont violemment pris au ministre au lendemain de sa rencontre avec l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara Occidental, Horst Köhler, dont les actions «contredisent les déclarations de Bourita». Ces médias reprochent au ministre d’avoir affirmé, après une rencontre qui a eu lieu entre le représentant de Mohammed VI et le responsable onusien, que les discussions «se sont déroulées dans une atmosphère de sérénité» et que «les débats ont été riches et fructueux», tandis que Horst Köhler mènerait «des actions muettes qui apportent un démenti aux propos» du membre du gouvernement marocain.

Par actions «muettes», le Makhzen entend la rencontre de Köhler le 10 janvier dernier, à Bruxelles, avec le commissaire algérien de la Commission paix et sécurité, organe exécutif de l’UA, estimant que «le déplacement-surprise du diplomate (le mot a été mis entre guillemets, ndlr) Chergui à Bruxelles servait l’agenda d’Alger, qui a anticipé le ballet africain entamé par Köhler à Addis-Abeba pour tenter d’influencer son action». Les médias marocains laissent entendre que l’Algérie aurait influencé l’envoyé spécial de l’ONU qui «s’affiche» avec les «ennemis jurés» du Maroc.

Les interrogations des médias du Makhzen à la veille du rapport que Horst Köhler présentera ce mois de mars au Conseil de sécurité de l’ONU résonnent comme un rappel à l’ordre qui pourrait coûter sa place à Nasser Bourita, d’autant que les Marocains croient lire «entre les lignes» de ce rapport en préparation un constat favorable au Sahara Occidental.

Les jours du ministre marocain des Affaires étrangères sont comptés, au regard des échecs en cascade de la diplomatie marocaine dans le dossier sahraoui. Le rapport de Köhler achèvera d’enfoncer le régime de Rabat après la défaite cuisante qu’il vient d’essuyer auprès de l’Union européenne dont la Cour de justice a rendu un arrêt qui s’ajoute aux nombreuses victoires du Polisario.

K. B.

Comment (44)

    KIKI
    2 juillet 2018 - 18 h 32 min

    LES MAROCAINS SONT COMME UNE MOUCHE QUI TOURNE AUTOUR DU POTS REMARQUE LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ABEILLE QUI TOURNE AUTOUR DE LA FLEUR

    Felfel Har
    10 mars 2018 - 18 h 38 min

    Tous les despotes ont ceci de particulier: ils s’arrogent des prérogatives pour lesquelles ils n’ont que peu de compétences et quand ça foire, ils imputent l’échec à l’un de leurs ministres. C’est l’ABC de la gouvernance en solo. Le roi voit en son ministre des AE (une nullité promue ministre) un fusible responsable de ses propres échecs sur le plan international. Sous d’autres cieux, c’est la même tactique qu’on utilise pour limoger des ministres dont la tête et les mains sont ligotées par le Uber Boss qui a toujours le dernier mot à tort ou à raison. Nous connaissons la musique « ce n’est pas moi, c’est l’autre! »

    Anti Slavery
    10 mars 2018 - 5 h 13 min

    Un règime qui base sa diplomatie sur la corruption,et des selfies des poignèes mains protocolaires,pour s’en servir afin d’impressionner les inconditionnels escalves.Concernant ce pseudo-diplomate,il ne faisait qu’executer les directives d’une bande d’incompètents et à leur tète le roi des pieuvres qui improvise et il ne fait pas le poids ,et il a echouè royalement,et comme d’habitude c’est toujours la faute du chien qui lui a mangè son devoir.et ce règime sclèrosè prend les africains pour des demeurès et il les prend par en haut,alors le roi des pieuvres sème la corruption donc qu’il rècolte l’extorsion.

    Anonymous
    10 mars 2018 - 2 h 09 min

    Cette stratégie du fusible finira par plonger le Maroc dans une obscurité ténébreuse et ce n’est pas le limogeage des 5 Ministres sur le dossier du Hirak du Rif qui va me contredire surtout que nous savons que ce Hirak à donné ensuite naissance à plusieurs autres Hiraks (Jerada, Essaouira, Tan Tan, Bouarfa etc….).

    Houari31
    10 mars 2018 - 1 h 59 min

    C’est de la pure agitation stérile surtout quand on sait que la France aussi à chanté durant 132 années que l’Algerie était française et pourtant…

    Sid'Ahmed
    10 mars 2018 - 1 h 54 min

    Ce Nasser Bourita est devenu un expert dans la manière de faire le « baise-main ». Tout en finesse dans la manière de se courber pour déposer avec délicatesse ses lèvres sur le verso de la main de M6 et c’est pour cela que je ne crois pas à son probable limogeage.

    Rachid Djha
    10 mars 2018 - 1 h 27 min

    Après la Pauvreté Collectiviste, le Haschich Euphemiste, le Tourisme Sexualiste, la Prostitution exotiste, la Femme Muletiste, la Pédophilie Européenniste, la Perversion Khalidjiste, le Terrorisme Marocaniste, l’Esclavage Libyiste, le Paradis Fiscaliste, c’est au tour de la Politique du Fusibiliste.

    Voici ce qu’a fait du Maroc cette féodale prédatrice famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour humilier et asservir son peuple.

    Mokrane
    10 mars 2018 - 1 h 17 min

    Tant que le Maroc est pour la France ce qu’est « Israël » pour le USA, le Sahara occidental n’accedera jamais à son indépendance sauf si son peuple décide de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause.

    ALI
    10 mars 2018 - 1 h 13 min

    LE DOSSIER D’INVASION DU SAHARA OCCIDENTAL ME RAPPELLE BIZARREMENT CELUI DE L’INVASION DU KOWEIT ET TOUT LE MONDE SE RAPPELLE DE LA FIN ATTROCE DE SADDAM ET OU SE TROUVE AUJOURD’HUI L’IRAK QUI ÉTAIT POURTANT LE PAYS LE PLUS DÉVELOPPER DE LA REGION MENA.

    Badreddine
    10 mars 2018 - 1 h 08 min

    Vouloir imposer au monde entier la « marocanite » du Sahara Occidental n’a pas été possible durant 43 années malgré les soutiens des Hellary Clinton, Nicolas Sarkozy et François Hollande, comment ceci puisse être possible après leurs disparition du radar politique ?
    Voilà les vraies questions que le Roitelet devrait se poser au lieu et place de son entêtement et sa fuite en avant qui peuvent lui coûter son avenir au Maroc sans parler des séquelles qui vont fissurer ce pays.

    Messaoud
    10 mars 2018 - 0 h 00 min

    Très bonne stratégie de faire péter un fusible à chaque fois que le roitelet se sent exposé et ainsi faire croire à ses sujets que tout le monde est responsable de ces récurrents échecs diplomatiques et économiques sauf lui bien entendu alors que tout le monde sait qu’il est le seul responsable de toutes les décisions politiques, diplomatiques et économiques.

    Mohamedz
    9 mars 2018 - 22 h 04 min

    Je viens de suivre les informations de la TV propagandiste medi1 et ces superbes images montrant la soeur de M6 (dite lala maryam) recevoir ce fameux baise-main d’une brochette de très hauts responsables civiles et militaires marocains en alignement lors d’une cérémonie liée à la fête de la femme du 8 Mars. Wallah a s’éclater la rate de rire face à ces images d’un autre temps.
    Je me demande comment ces soit disant responsables vont rencontrer leurs enfants chaque soir et se mettre dans le lit intime avec leurs épouses. Plus vile que cela je n’en ait jamais vu jusqu’à ma retraite actuelle.
    Tfou alikoum si vous croyez avoir encore un zeste de dignité d’homme.

    Anonyme
    9 mars 2018 - 21 h 45 min

    Pauvre pays et pauvre peuple vivant encore à l’âge de la pierre.

    Paris 75011
    9 mars 2018 - 21 h 42 min

    Ces dernières années la diplomatie de la RASD a acquis une grosse expérience qui va être déterminante dans cette dernière ligne droite d’un conflit qui a trop duré à cause de la complaisance de l’Occident et particulièrement celle de la France qui pour certains pays cette complaisance est devenue une vraie complicité dans ce dossier de colonisation selon les termes de référence de l’ONU.

    Les Égarés Wahabites
    9 mars 2018 - 19 h 45 min

    Eh Oui !!…La Diplomatie n’a jamais été journées Portes ouvertes….Momo 6 à cru bon de pousser….🇲🇦📞👉😂

    Hommage !
    9 mars 2018 - 19 h 07 min

    Français et Israéliens derrière la disparition de Ben Barka
    9 mars 2018

    Le 29 octobre 1965 à Paris, disparaissait Mehdi Ben Barka.
    Un nouveau témoignage, cette fois d’un homme du «système» marocain, accable de nouveau les services de renseignement français (DGSE) et israéliens (Mossad) de l’enlèvement et l’assassinat du célèbre opposant marocain, Mehdi Ben Berka, à Paris en 1965, sur demande des services secrets marocains.

    Le voile sera-t-il un jour levé sur l’affaire Mehdi Ben Barka, grand opposant au régime marocain et un des leaders du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste ? Avec le temps, les langues se délient.

    Des révélations sont attendues sur l’affaire liée à l’assassinat, en France, de l’opposant marocain, Mehdi Ben Barka, à l’occasion de la présentation, hier à Rabat, par l’ancien Premier ministre marocain, Abderrahmane Youssoufi, de ses Mémoires, dans lesquels il atteste de l’implication des services secrets marocains, français et israéliens dans ce crime politique.

    Dans son ouvrage intitulé Récits du passé, l’ancien Premier ministre du gouvernement de l’Alternance marocain (1998-2002), a décidé, au crépuscule de sa vie (94 ans), de donner sa version des événements vécus par le Maroc le long de la deuxième moitié du siècle passé.

    Chacune des trois parties, le Maroc, la France et Israël, avait «un intérêt particulier à faire taire Ben Barka», selon l’homme politique marocain. Abderrahmane Youssoufi, ancien militant du parti Istiqlal, avait été chargé de suivre le dossier de l’assassinat de Mehdi Ben Barka auprès de la justice française.

    Depuis sa disparition à Paris, le 29 novembre 1965, le corps de l’opposant de Hassan II n’a jamais été retrouvé et l’affaire n’a jamais été élucidée.

    Il fut l’un des principaux opposants socialistes au roi Hassan II et le chef de file du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste. De son vivant, il avait initié de nombreuses mobilisations populaires au Maroc.

    L’ex-président français, François Hollande, avait décidé, en mai 2017, quelques jours avant de quitter ses fonctions, de lever le secret défense sur 89 documents relatifs à l’affaire de l’assassinat, en France, de la figure de la gauche marocaine, dont le corps n’a jamais été retrouvé.

    Ces documents englobent les rapports, notes de synthèse, bulletins de renseignement, procès-verbaux, auditions, questionnaires, fiches, biographies, des photos et lettres détenus. Mais un document est resté bloqué dans cette déclassification et la CSDN a refusé de lever le secret-défense.

    Selon les médias français, il s’agit d’un document qui se trouvait, en 2010, dans les locaux de la Direction générale de la sécurité extérieure et dont on ignore le contenu. L’auteur de Récits du passé, qui a tenu à faire coïncider la parution de ses Mémoires avec son 94e anniversaire, Abderrahmane Youssoufi en l’occurrence, regrette à ce titre que son pays «n’ait pas pu amorcer un virage démocratique pour plusieurs raisons».

    Parmi ces causes, «l’incapacité» de l’élite politique marocaine elle-même à opérer cette transformation. A cela s’ajoutent une «mauvaise gouvernance» et «une administration archaïque».

    Ont été évoqués notamment, outre son enfance, les dessous de son retrait de la vie politique en 2003, des épisodes du mouvement national marocain, des premières heures de l’aube de l’indépendance, ses liens avec feu Mehdi Ben Barka, son opposition au régime, sa prise de commande de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et sa pratique politique au sein du gouvernement de l’Alternance marocain.

    Divisés en trois parties, les Mémoires, rédigés par son compagnon de route M’barek Boudarqa, seront présentés au théâtre Mohammed V de Rabat, qui coïncide avec son 94e anniversaire.

    Alhadith fi ma jara (Récits du passé) est une compilation en trois tomes d’éléments biographiques, d’entretiens et de discours de l’ancien opposant et chef du gouvernement. L’ouvrage sortira en librairie le lendemain de sa présentation au public au théâtre Mohammed V à Rabat, une présentation à laquelle prendra part Abderrahmane Youssoufi, en compagnie de nombreuses personnalités marocaines et internationales de la politique.

      Amazigh DZ
      10 mars 2018 - 15 h 19 min

      par contre ce pseudo youssoufi a omis ou ignoré volontairement de révéler dans son livre de désigner le « commanditaire » de l’assassinat de ben barka !!
      lorsqu’un diplomate au seuil de son âge écris des mémoires, il devrait relater tous les faits qui avaient amené a la liquidation physique de l’opposant benbarka sans épargner la famille régnante d’ibn glaoui et en l’occurance hassan dos ….

    Elies
    9 mars 2018 - 18 h 42 min

    C’est a croire que par le mesonge, le Roitelet M6 veut faire de sa peuplade de soumis consentants un peuple « elu » comme en « Israel ».
    Enfin heureusement que le ridicule ne tue pas encore sinon le Maroc aurait ete depuis belle lurette une vaste cimetiere.

    Mohamedz
    9 mars 2018 - 17 h 01 min

    Et pendant ce temps le peuple marocain continue a crier famine dans toutes les regions de ce Maroc « inutile » (Jerada-Region du Rif- Esaaoura-Tan Tan- Bouarfa etc…etc….etc…).
    Hier le 8 Mars c’etait au tour des femmes de se faire entendre dans tous ces regions de la misere.

    Mahmoud
    9 mars 2018 - 16 h 52 min

    C’est la panique generalisee en prevision de la prochaine sentence du Conseil de Securite de l’ONU le 27 avril prochain.

    Sidali
    9 mars 2018 - 16 h 46 min

    C’est toujours ainsi quand un soit disant « peuple » n’a pas le droit de dire un mot meme sur des questions qui engagent son pays et son propre avenir pensant naivement que tout ce que decide un auto-proclame monarque a un caractere divin.

    majid
    9 mars 2018 - 16 h 28 min

    malade

    El Kenz
    9 mars 2018 - 16 h 20 min

    Toutes les « victoires » que la troupe médiatique du Makhzen disait avoir remporté sur les  » ennemis de l’intégrité» du royaume sont parties en fumée l’instant ou la CJUE a prononcé la sentence « le Sahara occidental n’est pas Marocain ». En fait, cette sentence nous fait remonter le temps jusqu’en 1877 et à la lettre adressée par le roi d’Espagne Alphonse XII au Sultan Abderrahmane Ben Hichem suite aux attaques répétés des sahraouis contre les comptoirs de commerce des espagnoles installés sur la cote atlantique. Dans sa réponse le Sultan alaouite disait n’ avoir aucune autorité sur les tribus sahraouis coupables d’ attaques et vols des biens des sujets Espagnoles établis sur le territoire voisin de mon sultanat.

    Amazigh DZ
    9 mars 2018 - 14 h 56 min

    ce bourouita avec ses lunettes et son sourire hypocrite ressemble au 1er de la classe d’un cycle moyen, dévoué et muet comme une carpette ou homo6 essuie ces pieds, il est nul sur toute la ligne.
    je respecte tous les métiers, par contre ce ministre a rien faire devrais changer de métier en se reconvertissant en garcon de café ou maitre d’hotel, ou agent d’accueil dans un show room.
    n’est pas LAMAMRA et MESSAHEL qui veut.

    BabElOuedAchouhadas
    9 mars 2018 - 13 h 12 min

    Une anecdote bien de chez nous pour résumer ce qui se passe au Maroc et qui dit :
    « Un jour on est venu dire à Djeha que le feu est en train de ravager son village. Sa réponse était de dire que ma maison est sauve (tekhti dari).
    Quelques heures après on est revenu lui dire que le feu est arrivé à sa maison et sa réponse était de dire que l’essentiel est que ma tête est sauve (tekhti rassi).

    C’est à peu près ce qui se passe dans cette Narco-Monarchie absolue.

    Hellali
    9 mars 2018 - 13 h 03 min

    Un Roitelet incapable de donner à manger à ses sujets ne peut éternellement jouer au colonisateur au risque de perdre ce qui reste de sa soit disant couronne.

    Hafraoui
    9 mars 2018 - 12 h 59 min

    Est-ce que cela veut dire que Mr Kohler est en train de préparer une grosse surprise au fils du Glaoui ?

    Ahmed ADDOU
    9 mars 2018 - 12 h 56 min

    C’est à croire que ce larbin de Ministre à un quelconque pouvoir notamment sur le dossier de colonisation du Sahara Occidental connu pour avoir été géré de tout temps et exclusivement par le Palais au point où aucun Gouvernement du Makhzen n’a eu son mot à dire même si cette question concerne tout le peuple marocain.

      Amazigh DZ
      9 mars 2018 - 14 h 40 min

      SVP, n’écrivez plus jamais les mots « palais », plutôt écrivez les mots « porcherie, gouvernement du makhnez, et sujets soumis au lieu et place de peuple ».
      lorsque l’israélo-marokistan deviendras une nation respectable comme le reste du monde, a ce moment ce pays et son gouvernement gouvernement seront désignés dignement.
      méme si les sujets mokokos ont leur mot a dire, qui le veuillent ou non le sahara occidental est un territoire non autonome sahraoui annexé et colonisé injustement par le makhnez.

    Rachid Djha
    9 mars 2018 - 12 h 50 min

    À cette allure il va y avoir une pénurie de fusibles et le commerce de bougies va exploser au Maroc.

    Le Rifain
    9 mars 2018 - 12 h 47 min

    Permettez-moi de dire pour la première fois que je ne suis pas en accord avec l’analyse de cet article du moment que nous savons dans notre Rif que le petit roi n’a pas besoin de Ministres compétents mais de ceux qui manifestent une allégeance insoupçonnée à la famille allaouite et ce Nasser Bourita tout comme l’actuel Ministre de l’agriculture en sont un exemple avéré et reconnu par notre Société Civile.

    RasElHanout
    9 mars 2018 - 12 h 38 min

    @Anonyme. Ton post pue tellement le Makhnez que je te conseille d’aller te laver si tu veux que ton commentaire passe mieux.
    Ceci dit, l’ensemble des commentaires sur des sujets traitant de ta féodale prédatrice famille allaouite allochtone ont en commun cette volonté d’aider le peuple marocain pour se libérer de sa soumission imposée par ton Régime tyrannique du Makhnez et enfin apprendre à marcher la tête haute et avec fierté.

    M'hamed HAMROUCH
    9 mars 2018 - 12 h 33 min

    Tant que cette France néo-colonialiste continue à détenir le droit de véto au Conseil de Sécurité de l’ONU, moi je continuerai à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps.

    Med Benhamou
    9 mars 2018 - 12 h 26 min

    Si le débranchement du fusible arrive au niveau du zélé sbire Bourita cela veut dire que le feu est arrivé au Palais.

    Ziad ALAMI
    9 mars 2018 - 12 h 21 min

    Je ne pense pas que le Mongolien M6 va gommer son sbire par excellence en la personne du dénommé Nasser Bourita.
    Pour preuve, il suffirait d’apprécier la manière de se courber pour faire ce fameux «baise-main» pour comprendre mon commentaire.
    Un vrai geste burlesque devenu une risée même au sein des autres sbires du Gouvernement de Othmani pourtant grands adeptes du «baise-main».

    Moskosdz
    9 mars 2018 - 11 h 33 min

    Si les fusibles sautent un par un,c’est que le compteur est de basse tension,les jours de momo haschisch sont comptés.

      Elhadi Touh
      9 mars 2018 - 12 h 03 min

      Le mondain imbécile tient à ses idées non par conviction, mais par convention, et s’inquiète peu de savoir si elles sont vraies ; il lui suffit de les croire bien portées et admises par sa coterie.
      Citation de Hyacinthe de Charencey ; Pensées et maximes diverses (1888)

    Vangelis
    9 mars 2018 - 11 h 20 min

    Ce sont toujours les lampistes qui payent les pots cassés.

    Qui peut croire que le dupliqué de Pablo Escobar est à l’écart de la politique étrangère de la narco-terro-monarchie et de tous les autres domaines.

    Ce dernier ne se sert de ses sujets que comme des serpillères et les jettent ensuite en pâture en cas d’échec comme c’est le cas dans ses fantasmes de colon éternel du Sahara Occidental.

    Cette situation n’a été favorisée que grâce ou à cause du soutien qu’il a de la France et de l’Espagne.

    Voyant qu’il n’a pas pu, en dépit de ses souteneurs, maintenir sa mainmise sur ledit Sahara, le voilà qui fait des gesticulations à usage interne constatant que les carottes sont cuites.

    Anonymeplus
    9 mars 2018 - 10 h 50 min

    Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
    Le royaume de la drogue et à l’approche du mois d’avril qui est celui de la discution au conseil de sécurité de la reconduction du mandat de la minurso à l’onu, gesticule et cri au complot pour attirer l’attention de ses donneurs d’ordre, a savoir la france et les usa.
    Les mêmes postures crées les mêmes résultats.
    Je parie que le volet des droits de l’homme sera encore retiré du mandat parce que la france aura encore une fois mis son veto alors que tous les mandats onusiens ont ce volet très important des violations des droits de l’homme, je parie que les usa continueront d’appuyer le régime des drogués, je parie que l’Espagne continuera de fermer les yeux sur la drogue et les migrants que maztoul6 lui enverra en guise de bon voisinage.
    Derrière ce tableau noir, un lueur d’espoir est née, la jeunesse sahraoui presse sa direction de stopper illico presto les négociations de dupes pour reprendre les armes afin de libérer ses territoires occupés.
    En effet, seule la reprise de la guerre garantira une indépendance pleine et entière du Sahara Occidental, le reste, c’est du pipo, cela fait plus de 30 ans que c’est uniquement que du pipo.

    FATEM95
    9 mars 2018 - 10 h 00 min

    Le makhnaz dans sa démarche de faire croire au peuple marocain , que le Sahara Occidental leur appartient
    commence a semer le doute dans leur esprits , une cause qui ne les concerne pas occupé a survivre a la dictature
    de ce régime illégitime qui les affame quand au Sérénissime Bourita s’il sait manier l’art et la manière de vanter
    sa diplomatie auprès de Shlomo VI ce qui les rapproche surtout c’est qu’ils partagent les meme valeurs ! Eh oui !!
    et ( ne dit on pas que tout flatteur vit au dépends de celui qui l’écoute ) il a justifié son salaire vendre du vent
    parce que le phosphate contenant un indice de cadmium important non compatible avec l’agriculture Européenne
    et par la meme les produits arrosé de ce phosphate qui proviennent du Sahara Occidental vont etre interdit
    d’entrée en Europe le makhnaz est en train de se bruler a petit feu dans le désert brulant , un prétendant a ce poste
    l’hillare Omar le défenseur de la marocanité a l’ONU qui n’a jamais exister au Sahara , c’est tout ce que la diplomatie
    Lobyiste du Tagine et les surdoués du baise main peut offrir des incompétents , mais défendre la spoliation du
    Sahara aucun Juriste ne prendrait fait et cause ce qui s’appelle se faire hara-kiri mais le mensonge plus il est gros
    mieux il passe ,bourita a fait un travail magnifique il a juste révélé comment fonctionne la chambre noire du makhnaz !!

    TARZAN
    9 mars 2018 - 7 h 43 min

    le roi du maroc et dieu des marocains, ne veut pas voir que le sahara occidental n’a jamais appartenu et n’appartiendra jamais au maroc. ça coule de source. et l’histoire est là pour déjouer le vice marocain. les marocains croient que l’histoire du maghreb peut être réécrite, falsifiée uniquement pour glorifier le maroc dont il faut le rappeler n’a aucune histoire, aucune gloire, et la seule histoire qu’a ce pays c’est l’adoration de son peuple pour un roi depuis 12 siècles(?, du moins ce qu’ils disent les marocains). les sahraouis est un peuple différent des marocains avec une histoire glorieuse (ibn techfin et les almoravides qui ont mis le maroc sous leur domination). le roi du maroc il peut mettre jack lang ou bernard lugan comme ministre des affaires étrangères, mais la réalité est là et elle ne peut être falsifiée.

    Sprinkler
    9 mars 2018 - 7 h 21 min

    Le M’khzebl saura donner à cette nouvelle douche froide l’apparence d’une cure thermale…Transformer cette déculottée diplomatique en une victoire retentissante…Sitôt le roi très pieux remis de son opération du coeur, qu’il aura béni ces champ de cannabis et offert ses babouches aux baisers de ses sujets, limogé son incompétent de ministre préposé à ses affaires étrangères, le roi très joufflu menacera l’Europe d’ouvrir ses frontières aux migrants et au cannabis…N’oublions pas de souligner que les giffles diplomatiques essayées par le Boursoufflu, sont aussi celle de son protecteur historique, le pays très gaulois….

    Chaoui
    9 mars 2018 - 7 h 08 min

    Il n’y a pas que les jours du MAE marocain qui sont comptés, mais aussi les jours de leur OCCUPATION du territoire de nos frères Sahraouis .

    Fosfati
    9 mars 2018 - 7 h 05 min

    Ce Boubarrrrita est le ministre des AE le plus nul depuis Abou Horeira. D’ailleurs ce royaume des caves a-t il jamais produit un seul diplomate digne de ce nom? Le grand Lamamra les meprisait pour leur legendaire incompétence. Avant ce Boubarouita il y’avait l’inénarrable Mzewar; … Tout ce que ces crétins savent faire c’est deployer des sourires de mongoles et des éclats de rires qui trahissent leur idiotie et qui mettrait mal à l’aise le plus placide des diplomates.Ce Boubarrrita ne serait même pas embauché comme planton au Ministère des AE Algerien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.